Ramousies

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Ramousies
Ramousies

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Mairie ramousies.JPG|center|280px|link=|border]]
La comuna de Ramousies
[[Fichièr:Ecu bandé or gueules.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 07′ 04″ N, 4° 02′ 26″ E
Superfícia 9,6 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
221 m
152 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
59
Nòrd Armas deu Departament de Nòrd
Arrondiment Avesnes-sur-Helpe
Canton Avesnes-sur-Helpe-Nord
Intercom
245900691
du Pays d'Avesnes
Cònsol Rufin De Groote (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Ramousiens, Ramousiennes (en francés)
Còde postal 59177
Còde INSEE 59493

Ramousies es una comuna francesa del departament del Nòrd e de la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Ramousies Se situa ad a 7 km de Avesnes-sus-Helpe e a 10 km de Fourmies sul Helpe Màger (afluent de la Sambre) en lo sud es del departament del Nòrd (Enaut). Ramousies Fa part administrativement de la Avesnois, géologiquement de las Ardennes, istoricament del Enaut e paysagèrement a la Thiérache. Ramousies Es una municipalitat agricòla bocagère e ligada a l'espleitacion de la bòsc.

Ramousies Se tròba en plena cœur del Parc natural regional del Avesnois. Lo Avesnois a conegut per lo sieu bocage e lo sieu relief un pauc vallonné en la siá part sud-es (començament dels contreforts dels Ardennes), dicha "pichona Soïssa del Nòrd". La municipalitat a situat al sud de la barralha de Avesnes, #que poiriá èsser una de las darrièras reliques de la bòsc préhistorique del nòrd de la França, e #que jògue encara un papièr màger de corredor biologic en lo marc de la Trame verda regionala e del ret ecologica paneuropéen.

La municipalitat se tròba a 100 km de Lille (Prefectura del Nòrd), Brusselles (Belgica) o Rems (Marna), a 45 km de Valencianas, Mos (B) o Charleroi (B), La Belgica se tròba a 10 km e lo Departament de l'Aisne a 15 km.

Tèxte originau de l'article francés

Ramousies se situe à à 7 km d'Avesnes-sur-Helpe et à 10 km de Fourmies sur l'Helpe Majeure (affluent de la Sambre) dans le sud est du département du Nord (Hainaut). Ramousies fait partie administrativement de l'Avesnois, géologiquement des Ardennes, historiquement du Hainaut et paysagèrement à la Thiérache. Ramousies est une commune agricole bocagère et liée à l'exploitation de la forêt.

Ramousies se trouve en plein cœur du Parc naturel régional de l'Avesnois. L'Avesnois est connu pour son bocage et son relief un peu vallonné dans sa partie sud-est (début des contreforts des Ardennes), dite "petite Suisse du Nord". La commune est située au sud de la haie d'Avesnes, qui pourrait être une des dernières reliques de la forêt préhistorique du nord de la France, et qui joue encore un rôle majeur de corridor biologique dans le cadre de la Trame verte régionale et du réseau écologique paneuropéen.

La commune se trouve à 100 km de Lille (Préfecture du Nord), Bruxelles (Belgique) ou Reims (Marne), à 45 km de Valenciennes, Mons (B) ou Charleroi (B), La Belgique se trouve à 10 km et le Département de l'Aisne à 15 km.

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
  • Noms ancians :1180 Rammousies en la bulle del pape Alexandre III[1]; 1110 Ramolgies en la chirog. Del abbaye de Liessies; 114 Ramulgies en l'acte de Raoul, archevêque de Cambrai; 1167 Ramousiis en lo cartulaire del abbaye de Liessies; 1186 Ramouzies en la cronica de J. De Guise, XII, 339; 1193 Ramolziœ en la lei de municipalitat, archiu de Liessies; 1272 Ramosiis en lo cartulaire del Abbiette de Lille; 1349 Ramousies en lo pouillé del diocèse de Cambrai; 1648 Ramonnerie en un tèxt de Vinchant, ann. De l'Enaut; Ramesses, Ramosses en documents divèrses [2].
  • A la Mièja Edat, Ramousies es un vilatge en comprenent un castèl situat probablament al luòc-dich de Rempsies o de Rembrebies, un fòrt, aital coma una importanta glèisa. Lo castèl a #èsser bastit pels princes de Croÿ per la defensa e la guarda del pont sul Helpe Màger contra la França. Lo vilatge a donat pel comte Bauduin al Abbaye de Liessies, vesina. En 1300, un molin es egalament testificat suls luòcs, proprietat dels fraires. La glèisa Santa-Sulpice es reconstruite l'an 1574, un campanal apondut a Modèl:La s-. Lo castèl a transformat en granja a la Revolucion e a plan patit de modificacions. De plànol rectangulaire, a constituit per un vast còrs d'abitatge situat cara a las écuries e a las étables, connectats d'un costat per la grange e de l'autre per un anautit torn de seccion cairada. Aquela presenta sus una vista de las Albums de Croÿ datada de 1597, a #èsser reauçada l'an 1777 ; encara visible en los ans 1950, a arruïnat uèi[3].
  • Abans la Revolucion francesa, la Barralha de Avesnes èra encara d'un sol en avent al nòrd de la municipalitat, e davalava fòrça mai près del bourg. A dempuèi èsser totalament destruida (défrichements) al nòrd de la municipalitat e fòrtament redusida en la siá largeur. A, al nòrd de la municipalitat, #èsser redusida en dos bòsques separats per : lo « bòsc de la pichona Vilette » a l'oèst e lo « bòsc de la guarda de Belleux » a l'èst, #qu'an #èsser cloisonnés de camins d'espleitacion forestala. La zòna vuèja en separant aqueles dos bòsques, a l'oèst de la expedís départementale 80 es encara nomenada « Las défrichés » sus la mapa IGN.
  • Extrach del libre "Annuaire estatistica del departament del Nòrd - 1838" :<<Le château de Ramousies, dont la tradition a conservé le souvenir et dont il n'existe plus de traces, a été détruit dans le cours du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. On ignore par qui et à quelle époque il avait été élevé. Ramousies a 629 habitants, y compris 80 indigens et 16 mendians. La superficie de son territoire est de 941 hectares ainsi divisés : 466 en terres labourables, 340 en prés, 3 en vergers, 22 en bois, 47 en landes et marais, 3 en contenance des propriétés bâties, 48 en routes, chemins, et 12 en rivières et ruisseaux. Sa culture ordinaire est l'épeautre, le seigle, l'avoine et les pommes de terre. Sa culture principale est l'épeautre ; ses prairies produisent beaucoup de foins. On trouve à Ramousies une scierie de marbre qui occupe de 20 à 25 ouvriers, 1 moulin à blé, 2 fabriques de bas et une brasserie.>>
  • Ramousies figura suls Plànols del cadastre napoléonien de 1813 e 1868[4].
Tèxte originau de l'article francés
  • Noms anciens :1180 Rammousies dans la bulle du pape Alexandre III[5]; 1110 Ramolgies dans la chirog. de l'abbaye de Liessies; 114 Ramulgies dans l'acte de Raoul, archevêque de Cambrai; 1167 Ramousiis dans le cartulaire de l'abbaye de Liessies; 1186 Ramouzies dans la chronique de J. de Guise, XII, 339; 1193 Ramolziœ dans la loi de commune, archives de Liessies; 1272 Ramosiis dans le cartulaire de l'Abbiette de Lille; 1349 Ramousies dans le pouillé du diocèse de Cambrai; 1648 Ramonnerie dans un texte de Vinchant, ann. du Hainaut; Ramesses, Ramosses dans des documents divers [6].
  • Au Moyen Âge, Ramousies est un village comprenant un château situé probablement au lieu-dit de Rempsies ou de Rembrebies, un fort, ainsi qu'une importante église. Le château a été bâti par les princes de Croÿ pour la défense et la garde du pont sur l'Helpe Majeure contre la France. Le village est donné par le comte Bauduin à l'Abbaye de Liessies, voisine. En 1300, un moulin est également attesté sur les lieux, propriété des moines. La glèisa Saint-Sulpice est reconstruite en 1574, un clocher ajouté au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Le château est transformé en ferme à la Révolution et a subi bien des modifications. De plan rectangulaire, il est constitué par un vaste corps de logis situé face aux écuries et aux étables, reliés d'un côté par la grange et de l'autre par une haute tour de section carrée. Celle-ci présente sur une vue des Albums de Croÿ datée de 1597, a été rehaussée en 1777 ; encore visible dans les années 1950, elle est ruinée aujourd'hui[7].
  • Avant la Révolution française, la Haie d'Avesnes était encore d'un seul tenant au nord de la commune, et elle descendait beaucoup plus près du bourg. Elle a depuis été totalement détruite (défrichements) au nord de la commune et fortement réduite dans sa largeur. Elle a, au nord de la commune, été réduite en deux bois séparés par : le « bois de la petite Vilette » à l'ouest et le « bois de la garde de Belleux » à l'est, qui ont été cloisonnés de chemins d'exploitation forestière. La zone vide séparant ces deux bois, à l'ouest de la route départementale 80 est encore nommée « Les défrichés » sur la carte IGN.
  • Extrait du livre "Annuaire statistique du département du Nord - 1838" :<<Le château de Ramousies, dont la tradition a conservé le souvenir et dont il n'existe plus de traces, a été détruit dans le cours du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. On ignore par qui et à quelle époque il avait été élevé. Ramousies a 629 habitants, y compris 80 indigens et 16 mendians. La superficie de son territoire est de 941 hectares ainsi divisés : 466 en terres labourables, 340 en prés, 3 en vergers, 22 en bois, 47 en landes et marais, 3 en contenance des propriétés bâties, 48 en routes, chemins, et 12 en rivières et ruisseaux. Sa culture ordinaire est l'épeautre, le seigle, l'avoine et les pommes de terre. Sa culture principale est l'épeautre ; ses prairies produisent beaucoup de foins. On trouve à Ramousies une scierie de marbre qui occupe de 20 à 25 ouvriers, 1 moulin à blé, 2 fabriques de bas et une brasserie.>>
  • Ramousies figure sur les Plans du cadastre napoléonien de 1813 et 1868[8].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Rufin De Groote    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
382 414 437 503 564 629 619 647 604
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
515 511 516 527 565 585 573 579 549
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
526 511 504 413 516 516 443 442 312
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
335
358
324
280
247
245
240
239
238
2009 2010
239
239
241
241
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. "Estatistica archéologique del departament del Nòrd" - segond part - 1867
  2. "Bulletin de la comission istorica del departament del Nòrd" - tome IX - 1866
  3. Informacion Basatz Mérimée - Ministèri de la Cultura
  4. en examen_cadastre_napoleonien_detail&doc=#datar%2Fir%2FCadastre%20napoleonien%2Fcadastre_napoleonien%2Exml&pagina_ref=12792&unittitle=RAMOUSIES%201813,%201868&unitid=P31%20/%20764&unitdate=1813,%201868 luòc de l'archiu départementales del nòrd
  5. "Statistique archéologique du département du Nord" - seconde partie - 1867
  6. "Bulletin de la commission historique du département du Nord" - tome IX - 1866
  7. Information Base Mérimée - Ministère de la Culture
  8. site des archives départementales du nord