Obies

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Obies
Obies

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Obies (Nord, Fr) mairie.JPG|center|280px|link=|border]]
Comuna de Obies
[[Fichièr:Blason ville fr Obies (Nord).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 16′ 03″ N, 3° 47′ 15″ E
Superfícia 5,43 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
159 m
117 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
59
Nòrd Armas deu Departament de Nòrd
Arrondiment Avesnes-sur-Helpe
Canton Bavay
Intercom
245900964
du Bavaisis
Cònsol Jean Louis Baudet (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 59570
Còde INSEE 59441

Obies es una comuna francesa del departament del Nòrd e de la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Las originas del pòble

La part la mai anciana del vilatge es lo masatge caseriu de Bavisiau. Santa Aldegonde, per lo sieu testament l'an 646, dona « la mitat de las tèrras del vilatge de Bavaisis amb la glèisa » al monastèri #que vendiá de fondar a Maubeuge. Lo caseriu a ligat a Obies al XIIIe sègle (cartulaire de 1265).

dins l'estat actual de las investigacions, lo nom de Obies a citat per las primièras fes en una donation facha l'an 1065 per Bauduin 1er Comte de l'Enaut, en benefici del abbaye de Hasnon (près de Sant-Amand). Aquela donation a confirmat per Philippe Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle, rei de França. Bauduin Cedís al abbaye « la mitat de las tèrras e lod de la glèisa de Obies e Bavisiel » n'accion de gràcia per la siá guérison après una grèu malautiá.

En fach, lo emprise umana es mai anciana. Bavay (Bagacum) Capital de la Nervie, es vengut, continuament a l'aucupacion romaine dins los primièrs sègles, una vila fòrça important, coma la testifiquen los vestigis meses a jorn. Se pòt doncas supausar que los environs an #èsser en partida "colonisés" per las vétérans de l'armada romaine : èra frequent qu'aqueles recebon un lòt de tèrras a la sortida de las siás vint-cinc ans de servici a las armadas. Al supòrt d'aquela tèsi, se pòt remembrar #qu'al Brai Robòt lisière del bòsc de Mormal entre lo Tréchon e la carrièra dels Bailles) an #èsser d'amassadas las traces d'una "villa", abitacion romaine amb granjas, salas de bain, hypocaustes. En 1790, als Bailles de Obies (lisière del bòsc de Mormal al extremitat de la carrièra dels Bailles) #èsser meses a jorn una soixantaine de esquelets aital coma dels condecores en sòus e bronze de l'epòca de l'emperaire Vespasien (69-79) a aquela de l'emperaire Comòda (180-192).

La region èra sens dobte mens boisée #qu'uèi, mas las invasions barbaras, la casuda de l'empèri Romain de cogant e la debilitació de l'autoritat politica #que se ensuivit, la insécurité ligada al morcellement féodal, tot #encobrir a facilitat la recuperacion forestala : bòsc e de bòsques èran alavetz considerats coma « zònas frontièras », zònas de defensa en efièch, mas tanben de zònas de infiltrations enemiques. L'istòria de Obies es jalonnée per aquel genre d'incidents.

Tèxte originau de l'article francés
Les origines du village

La partie la plus ancienne du village est le hameau de Bavisiau. Sainte Aldegonde, par son testament en 646, donne « la moitié des terres du village de Bavaisis avec l'église » au monastère qu'elle venait de fonder à Maubeuge. Le hameau est rattaché à Obies au XIIIe siècle (cartulaire de 1265).

En l'état actuel des recherches, le nom d'Obies est cité pour la première fois dans une donation faite en 1065 par Bauduin 1er Comte du Hainaut, au profit de l'abbaye d'Hasnon (près de Saint-Amand). Cette donation est confirmée par Philippe Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle, roi de France. Bauduin cède à l'abbaye « la moitié des terres et lod de l'église d'Obies et Bavisiel » en action de grâce pour sa guérison après une grave maladie.

En fait, l'emprise humaine est plus ancienne. Bavay (Bagacum) capitale de la Nervie, est devenue, suite à l'occupation romaine aux premiers siècles, une ville très importante, comme l'attestent les vestiges mis au jour. On peut donc supposer que les environs ont été en partie "colonisés" par les vétérans de l'armée romaine : il était fréquent que ceux-ci reçoivent un lot de terres à l'issue de leurs vingt-cinq années de service aux armées. À l'appui de cette thèse, on peut rappeler qu'au Brai Robot lisière de la forêt de Mormal entre le Tréchon et la rue des Bailles) ont été retrouvées les traces d'une "villa", habitation romaine avec fermes, salles de bain, hypocaustes. En 1790, aux Bailles d'Obies (lisière de la forêt de Mormal à l'extrémité de la rue des Bailles) furent mis au jour une soixantaine de squelettes ainsi que des médailles en argent et bronze de l'époque de l'empereur Vespasien (69-79) à celle de l'empereur Commode (180-192).

La région était sans doute moins boisée qu'aujourd'hui, mais les invasions barbares, la chute de l'empire Romain d'occident et l'affaiblissement de l'autorité politique qui s'ensuivit, l'insécurité liée au morcellement féodal, tout cela a facilité la reprise forestière : bois et forêts étaient alors considérés comme « zones frontières », zones de défense certes, mais aussi zones d'infiltrations ennemies. L'histoire d'Obies est jalonnée par ce genre d'incidents.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean Louis Baudet    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
757 651 995 964 1 054 1 110 1 171 1 166 1 187
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 134 1 152 1 085 1 069 1 024 940 893 851 807
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
791 759 762 655 644 577 548 549 583
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
633
586
594
578
587
581
653
663
673
2009 2010
688
709
704
725
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]