Cysoing

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg

Cysoing
Cysoing

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Cysoig - Abbaye Sainte-Calixte (5).jpg|center|280px|link=|border]]
Cysoing - Abbaye Santa-Calixte
[[Fichièr:Blason de Baisieux (59) Nord.svg|x50px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2015.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 34′ 09″ N 3° 12′ 57″ E / 50.5691666667, 3.21583333333 / 50.5691666667; 3.21583333333
Superfícia 13,62 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
56 m
26 m
Geografia politica
Estat Flag of France.svgFrança
Region
31
Nòrd-Pas de Calais Blason Nord-Pas-De-Calais.svg
Departament
59
Nòrd Armas deu Departament de Nòrd
Arrondiment Lille
Canton Cysoing
Intercom
245900857
du Pays de Pévèle
Cònsol Benjamin Dumortier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Cysoniens (en francés)
Còde postal 59830
Còde INSEE 59168

Cysoing es una comuna francesa del departament del Nòrd e de la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Situada en la Pévèle.

Située dans la Pévèle.

Istòria[modificar | modificar la font]

L'istòria de Cysoing es estretament ligada a aquela de lo sieu abbaye Santa-Calixte.

Es mercés a ela #qu'al fil dels sègles la municipalitat a prospéré e aquerits una solida notoriété en la França entièra. Lo abbaye a #èsser fondada a la fin de la IXen per sant Évrard de Frioul, sus las tèrras que la siá femna, Gisèle, i aviá aportadas en dot. Cal dire que la jove femna es la pichona-filha de Charlemagne e la sœur de Charles lo Chauve. Se marida amb 8 000 ectaras de terren en la siá possession.
Lo culte en venent a la fin de la Mièja-Edat font permanenta de disturbis, batalhas e revòltas, aquel periòde provòca d'enòrmes excèsses de la part de pro importants grops de pillards.
Lo abbaye de Cysoing es alavetz ponduda a sac per las « Gueux », una banda de pillards #que circulavan en lo sector de #Virar e Menin, dels iconoclastes apareguts al cors del conflicte religiós nascut dins los ancians Païses-Basses del fach de la naissença, a Brusselles, e en la rèsta de las províncias dels Païses-Basses, d'un grop de amotinats contra l'autoritat del rei d'Espanha. Aqueles amotinats se engalanaven, per rèpte, del nom de gueux, e mai se una part de la noblesa ne fasiá partida e, sustot, lo prince d'Iranja, lo sieu cap. Una part del nòrd de la França @dénommer Flandre romane o Flandre Gallicante aperteniá alavetz dins los Païses-Basses. En 1566, los abitants de Seclin, Gondecourt e Houplin, portats per Guislain de Haynin, primièr d'aquel nom a èsser senhor del Breucq a Seclin) arriben en esliguant, a refusar definitivament los gueux en los marais #qu'existissián alavetz entre Seclin, Gondecourt e Houplin. (Revòlta de las gueux[1])
Louis XV, en 1744, séjourne qualques jorns al abbaye. Après la campanha de Flandre, atenh la batalha de Fontenoy en 1745. En 1751, lo abbé de Cysoing, Laurent de Roque, fa erigir una piramida en pèira bleue en remembrar del passatge e de la victòria del rei. Aquela piramida, #que d'en un autre luòc n'a pas que lo nom doncas que s'agís ne fa d'un obélisque, mesura près d'Unitat|17|mètres {{}} de nautor. Bastida a la cœur del parc del abbaye, se pòt encara la veire uèi.
Pendent la Revolucion francesa, la abbaye es littéralement saccagée. En 1792, a saquejat, los libres, mòbles e tableaux #que conten son totes portats e en 1793, es meteis incendiada.

L'histoire de Cysoing est étroitement liée à celle de son abbaye Sainte-Calixte.

C'est grâce à elle qu'au fil des siècles la commune a prospéré et acquis une solide notoriété dans la France entière. L'abbaye a été fondée à la fin du IXen par saint Évrard de Frioul, sur les terres que sa femme, Gisèle, avait apportées en dot. Il faut dire que la jeune femme est la petite-fille de Charlemagne et la sœur de Charles le Chauve. Elle se marie avec 8 000 hectares de terrain en sa possession.
Le culte devenant à la fin du Moyen-Âge source permanente de troubles, batailles et révoltes, cette période provoque d’énormes excès de la part d’assez importants groupes de pillards.
L'abbaye de Cysoing est alors mise à sac par les « Gueux », une bande de pillards qui circulaient dans le secteur de Tournai et Menin, des iconoclastes apparus au cours du conflit religieux né dans les anciens Pays-Bas du fait de la naissance, à Bruxelles, et dans le reste des provinces des Pays-Bas, d'un groupe de révoltés contre l'autorité du roi d'Espagne. Ces révoltés se paraient, par défi, du nom de gueux, bien qu'une partie de la noblesse en faisait partie et, notamment, le prince d'Orange, leur chef. Une partie du nord de la France dénommée Flandre romane ou Flandre Gallicante appartenait alors aux Pays-Bas. En 1566, les habitants de Seclin, Gondecourt et Houplin, menés par Guislain de Haynin, premier de ce nom à être seigneur du Breucq à Seclin) parviennent en se liguant, à repousser définitivement les gueux dans les marais qui existaient alors entre Seclin, Gondecourt et Houplin. (Révolte des gueux[2])
Louis XV, en 1744, séjourne quelques jours à l'abbaye. Après la campagne de Flandre, il remporte la bataille de Fontenoy en 1745. En 1751, l'abbé de Cysoing, Laurent de Roque, fait ériger une pyramide en pierre bleue en souvenir du passage et de la victoire du roi. Cette pyramide, qui d'ailleurs n'en a que le nom puisqu'il s'agit en fait d'un obélisque, mesure près de 17 mètres de hauteur. Construite au cœur du parc de l'abbaye, on peut encore la voir aujourd'hui.
Pendant la Révolution française, l'abbaye est littéralement saccagée. En 1792, elle est pillée, les livres, meubles et tableaux qu'elle contient sont tous emmenés et en 1793, elle est même incendiée.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Benjamin Dumortier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2012): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 980 1 897 2 026 2 120 2 465 2 707 2 746 2 786 2 876
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 860 2 993 2 983 2 937 3 030 3 160 3 240 3 315 3 379
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 256 3 172 3 105 2 940 3 153 3 174 3 136 3 171 3 154
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 266
3 460
3 531
3 454
3 699
4 218
4 374
4 416
4 457
2009 2010
4 499
4 565
4 563
4 631

Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Quid
  2. Quid