Escautpont

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Escautpont
Escautpont

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Es3.jpg|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason de la ville de Escaudain (59) Nord-France.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 25′ 30″ N, 3° 33′ 34″ E
Superfícia 5,78 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
41 m
17 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
59
Nòrd Armas deu Departament de Nòrd
Arrondiment Valenciennes
Canton Condé-sur-l'Escaut
Intercom
245901145
de la Porte du Hainaut
Cònsol Francis Mariage (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Escautpontois, Escautpontoises (en francés)
Còde postal 59278
Còde INSEE 59207
Modèl:Officiel

Escautpont es una comuna francesa del departament del Nòrd e de la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Escautpont A situat sus la via romaine disposicion de Bavay a Boulogne-sus-Mar.

Escautpont Es una municipalitat al passat ric, situada entre la Escaut e lo Bòsc domaniale.

Traversada de part en partida pel CD 935A, ofrís un accès priviliegiat cap al autoroute A2 París-Brusselles e sul Escaut canalisé. Es desservie pels beguts (linha 14 e linha 4).

Escautpont Fa partida de la comunitat d'aglomeracion de la Pòrta de l'Enaut.

Tèxte originau de l'article francés

Escautpont est situé sur la voie romaine allant de Bavay à Boulogne-sur-Mer.

Escautpont est une commune au passé riche, située entre l'Escaut et la Forêt domaniale.

Traversée de part en part par le CD 935A, elle offre un accès privilégié vers l'autoroute A2 Paris-Bruxelles et sur l'Escaut canalisé. Elle est desservie par le bus (ligne 14 et ligne 4).

Escautpont fait partie de la communauté d'agglomération de la Porte du Hainaut.

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Escautpont Tira lo sieu nom del sol pont #que passava a lo-dessus del Escaut sus una via romaine Bavay-#Virar en l'Antiquitat.

Lo blason de Ponte Scaldis, primièr nom de la municipalitat, guarda d'en un autre luòc la traça d'aquel pont a tres arcs, que # passava sus el la famosa cauçada dicha de Brunehaut, ais essencial del ère romaine. Situat a équidistance de Bavay e #Virar (22 km), aquel monument, d'una utilitat estrategica importanta, a #èsser édifié jol regna de l'emperaire Claude o aquel de Néron, siá al començament del primièr sègle de lo nòstre ère.
L'origina d'aquel nom "Brunehaut", i auriá degut, segon qualqu'uns, a la pichona filha de Clovis, la reina Brunehilde (Brunehaut) (550 - 613) #que i aguèt torturat e #que #morir, ligada pels pels e rosigada per un caval lâché al galop. Per d'autras, "Brunehaut" seriá la déformation de "Hita Anautita". Sus las vias romaines se #trobar, totes los mil las colomnas milliaires (aperaquí totes la 1481 m) per indicar las distàncias.

La naissença de Escautpont remonta doncas a l'epòca romaine, doncas que, rapidament, una bourgade s'es desvolopat a l'entorn de la labor d'art #que las ruïnes n'an #èsser mesas a jorn pel chanoine Pichon al XIXe sègle. Es que los ponts èran escasses a aquela epòca. Totes los camins dels environs i desbocavan. Es tanben a aquela epòca #que remonta la vocacion agricòla (lo blason lo remembra egalament) de Escautpont, descrich coma un relèu de plaça, siatz una aglomeracion pro importanta. La màger part de las tèrras conreades aguèron donat a la abbaye de Sant-Amand l'an 847 per Charles lo Chauve. #Far de contunh partida d'una distincion vassale del comtat de l'Enaut abans d'èsser rachetées pel Abbaye de Mortagne en 1265. Es a aquela epòca que la parròquia de Escautpont, fins ailà indistincte d'aquela de Vicq se'n #desligar.

En 1655, jol regna de Louis XIV, un pont #èsser a nòu tirat a lo-dessus del Escaut, per facilitar l'evolucion de l'armada de Turenne entre Condé e Lo Quesnoy. Per contrer l'invasion espanhòla, de contunh austriana, Escautpont #èsser de divèrsas fes inondada. Concentrat initialement a l'entorn del pont romain, lo centre del vilatge s'es en principi desplaçat mai al nòrd, al luòc dich Lo Passatge del Ayau (passatge de l'aiga o per delà l'aiga) de contunh sul marge esquèrre de la Escaut al cors del XIXe sègle, epòca ont la municipalitat #conéisser un formidable essor industrial, mercés a l'implantacion de verreries e de cerveseries. La populacion #far un bond de 700 abitants l'an 1841 a 2200 l'an 1901 mas aquel es pas res a costat d'aquel provocat per "lo ère de la houille", #que lo començament ne remonta a 1715. Mercés al bastiment massiu de lotjaments empreses après 1918 per la companhiá de las minas de Anzin, lo nombre d'abitants es passat a 4168 l'an 1931.

Estabilitzada Fins a la Segonda Guèrra mondiala, la populacion #aumentar encara clarament amb los nòus bastiments de las Houillères, #qu'aquelas del n'Escuelhètz Sant-Jean. Aquel essor explica #que Escautpont a longtemps format dos entités, lo centre e los corons, #que li son venguts a el s'apondre dempuèi de nòus quartièrs e residéncias.

Tèxte originau de l'article francés

Escautpont tire son nom du seul pont qui passait au-dessus de l'Escaut sur une voie romaine Bavay-Tournai dans l'Antiquité.

Le blason de Ponte Scaldis, premier nom de la commune, garde d'ailleurs la trace de ce pont à trois arches, sur lequel passait la fameuse chaussée dite de Brunehaut, axe essentiel de l'ère romaine. Situé à équidistance de Bavay et Tournai (22 km), ce monument, d'une utilité stratégique importante, a été édifié sous le règne de l'empereur Claude ou celui de Néron, soit au début du premier siècle de notre ère.
L’origine de ce nom "Brunehaut", serait due, selon certains, à la petite fille de Clovis, la reine Brunehilde (Brunehaut) (550 - 613) qui fut torturée et qui mourut, attachée par les cheveux et traînée par un cheval lâché au galop. Pour d’autres, "Brunehaut" serait la déformation de "Borne Haute". Sur les voies romaines on trouvai, tous les mille pas des colonnes milliaires (environ tous les 1481 m) pour indiquer les distances.

La naissance d'Escautpont remonte donc à l'époque romaine, puisque, rapidement, une bourgade s'est développée autour de l'ouvrage d'art dont les ruines ont été mises au jour par le chanoine Petit au XIXe siècle. C'est que les ponts étaient rares à cette époque. Tous les chemins des environs y aboutissaient. C'est aussi à cette époque que remonte la vocation agricole (le blason le rappelle également) d'Escautpont, décrit comme un relais de poste, soit une agglomération assez importante. La majeure partie des terres cultivées furent données à l'abbaye de Saint-Amand en 847 par Charles le Chauve. Elles firent ensuite partie d'une seigneurie vassale du comté du Hainaut avant d'être rachetées par l'Abbaye de Mortagne en 1265. C'est à cette époque que la paroisse d'Escautpont, jusque là indistincte de celle de Vicq s'en détacha.

En 1655, sous le règne de Louis XIV, un pont fut à nouveau jeté au-dessus de l'Escaut, pour faciliter l'évolution de l'armée de Turenne entre Condé et Le Quesnoy. Pour contrer l'invasion espagnole, puis autrichienne, Escautpont fut plusieurs fois inondée. Concentré initialement autour du pont romain, le centre du village s'est d'abord déplacé plus au nord, au lieu dit Le Pas de L'Ayau (passage de l'eau ou par delà l'eau) puis sur la rive gauche de l'Escaut au cours du XIXe siècle, époque où la commune connut un formidable essor industriel, grâce à l'implantation de verreries et de brasseries. La population fit un bond de 700 habitants en 1841 à 2200 en 1901 mais ce n'est rien à côté de celui provoqué par "l'ère de la houille", dont le début remonte à 1715. Grâce à la construction massive de logements entreprise après 1918 par la compagnie des mines d'Anzin, le nombre d'habitants est passé à 4168 en 1931.

Stabilisée jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, la population augmenta encore nettement avec les nouvelles constructions des Houillères, dont celles du Trieu Saint-Jean. Cet essor explique qu'Escautpont a longtemps formé deux entités, le centre et les corons, auxquelles sont venus s'ajouter depuis de nouveaux quartiers et résidences.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Francis Mariage    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
514 639 619 671 627 706 885 897
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
950 1 034 1 136 1 218 1 320 1 380 1 527 1 579 1 747
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 251 2 550 2 715 2 671 4 015 4 168 3 992 3 999 5 530
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
5 953
5 757
5 234
4 742
4 327
4 202
4 210
4 211
4 211
2009 2010
4 194
4 267
4 237
4 308
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 4 errors found
Line 82: bar:1954 from:0 till: 5530

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '5530' not within range as specified by command Period.



Line 83: bar:1962 from:0 till: 5953

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '5953' not within range as specified by command Period.



Line 84: bar:1968 from:0 till: 5757

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '5757' not within range as specified by command Period.



Line 85: bar:1975 from:0 till: 5234

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '5234' not within range as specified by command Period.



Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]