Mairieux

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Mairieux
Mairieux

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Mairieux (Nord, Fr) mairie-école.JPG|center|280px|link=|border]]
Comuna-escor de Mairieux
[[Fichièr:Blason ville fr Mairieux (Nord).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 18′ 51″ N, 3° 59′ 36″ E
Superfícia 6,49 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
169 m
129 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
59
Nòrd Armas deu Departament de Nòrd
Arrondiment Avesnes-sur-Helpe
Canton Maubeuge-Nord
Intercom
245900956
du Nord Maubeuge
Cònsol Léon Loiseau (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Mairieusiens (en francés)
Còde postal 59600
Còde INSEE 59370

Mairieux es una comuna francesa del departament del Nòrd e de la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat de Mairieux se situa a ieu-camin de Maubeuge al sud e de la frontièra bèlga al nòrd. La municipalitat a constituit de dos noyaux d'abitacion, ancianas distincions : a l'èst, Mairieux (antany sovent escrich Mainrieu), ont se tròban la comuna, l'escòla e la glèisa. E a l'oèst, sus la rota de Monds, La Grisoelle (antérieurement Glismelle, de contunh La Glisuelle). Doas separacions : Héron-Fontaine, anciana distincion, a l'oèst de la Grisoelle, e Sant-Pierre-de Hautmont, anciana cense de Hautmont, al nòrd de Mairieux[1].

Tèxte originau de l'article francés

La commune de Mairieux se situe à mi-chemin de Maubeuge au sud et de la frontière belge au nord. La commune est constituée de deux noyaux d'habitation, anciennes seigneuries : à l'est, Mairieux (autrefois souvent écrit Mainrieu), où se trouvent la mairie, l'école et l'église. Et à l'ouest, sur la route de Mons, La Grisoelle (antérieurement Glismelle, puis La Glisuelle). Deux écarts : Héron-Fontaine, ancienne seigneurie, à l'ouest de La Grisoelle, et Saint-Pierre-d'Hautmont, ancienne cense d'Hautmont, au nord de Mairieux[1].

    ==Istòria==
Partida eissida de l'article francés

La distincion de Mairieu existissiá ja abans 680, an d'una visita de santa Aldegonde. Es sovent question de Mairieux, La Glisuelle e Héron-Fontaine en lo recueil dels títols féodaux d'Enaut. Caduna de las tres distincions possedissiá un castèl e una capèla o glèisa.

De Héron-Fontaine, fief del comte d'Enaut e #que la capèla ne levava de la abbaye de Hautmont, demòra pas mai que la granja del castèl.

La distincion mai importanta de la Glisuelle levava del capítol de Maubeuge. S'es poguda retracer las originas de la familha La Glisuelle fins a Texans de la Glisuelle #qu'èra en 766 senhor de Pèira-Fontaine e de la Glisuelle. Lo fief demorava fins al XVI sègle en la familha per continuament, per eiretatge e venta, cambiar de divèrsas fes de proprietària. Lo castèl a #èsser démoli a Modèl:La s-; un camp nomenat Lo Castèl en perpétue lo remembre.

La distincion de Mairieux i aviá format de doas fiefs, #qu'èran çò de mès sovent en possession d'un sol senhor. La siá curació #èsser, dicha-se, erigida l'an 784, las collateurs n'èran en principi los religioses del monastèri de Hautmont, de contunh aqueles del abbaye Sant-André, del Cateau e en 1183 la collation #tornar al Abbaye de Hautmont, #que la #gardar fins a la Revolucion, en 1789. Del castèl demòra pas mai de traça.

Lo 11 de junh de 1792 i aguèt luòc, al luòc uèi trucat La Grisoëlle, près de la rota de Mos, lo combat de la Glisuelle, que # un bataillon de volontaris de la Còsta-d'Aur, #que fasiá partida de l'avantgarda de l'armada de La Fayette, s'es coronat de glòria, en avent heroicament cap fins al darrièr òme davant una armada de 33 000 Austrians, pendent que lo gròs de l'avantgarda, #que lo en comandant, lo maréchal de camp Jean-Baptiste Gouvion, i n'aviá #èsser aucit, se replegava cap a Maubeuge, retrai vengut necessari del fach que lo general La Fayette i aviá pas pas enviat de renfort. Solament 15 ferits del bataillon de la Còsta-d'Aur survécurent, mas an agut fins a #çò que l'armada austriana s'i siá retirada al son dels tambors del renfort francés vengut fin finala[1].

Tèxte originau de l'article francés

La seigneurie de Mairieu existait déjà avant 680, année d'une visite de sainte Aldegonde. Il est souvent question de Mairieux, La Glisuelle et Héron-Fontaine dans le recueil des titres féodaux de Hainaut. Chacune des trois seigneuries possédait un château et une chapelle ou église.

De Héron-Fontaine, fief du comte de Hainaut et dont la chapelle relevait de l'abbaye d'Hautmont, il ne reste que la ferme du château.

La seigneurie plus importante de La Glisuelle relevait du chapitre de Maubeuge. On a pu retracer les origines de la famille La Glisuelle jusqu'à Jean de La Glisuelle qui était en 766 seigneur de Pierre-Fontaine et de La Glisuelle. Le fief restait jusqu'au XVIème siècle dans la famille pour ensuite, par héritage et vente, changer plusieurs fois de propriétaire. le château a été démoli au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle; un champ nommé Le Château en perpétue le souvenir.

La seigneurie de Mairieux était formée par deux fiefs, qui étaient le plus souvent en possession d'un seul seigneur. Sa cure fut, dit-on, érigée en 784, les collateurs en étaient d'abord les religieux du monastère de Hautmont, ensuite ceux de l'abbaye Saint-André, du Cateau et en 1183 la collation revint à l'Abbaye d'Hautmont, qui la garda jusqu'à la Révolution, en 1789. Du château ne reste plus de trace.

Le 11 juin 1792 eut lieu, au lieu aujourd'hui appelé La Grisoëlle, près de la route de Mons, le combat de La Glisuelle, dans laquelle un bataillon de volontaires de la Côte-d'Or, qui faisait partie de l'avant-garde de l'armée de La Fayette, s'est couronné de gloire, en tenant héroïquement tête jusqu'au dernier homme devant une armée de 33 000 Autrichiens, pendant que le gros de l'avant-garde, dont le commandant, le maréchal de camp Jean-Baptiste Gouvion, avait été tué, se repliait vers Maubeuge, retrait devenu nécessaire du fait que le général La Fayette n'avait pas envoyé de renfort. Seulement 15 blessés du bataillon de la Côte-d'Or survécurent, mais ils ont tenu jusqu'à ce que l'armée autrichienne se soit retirée au son des tambours du renfort français venu enfin[1].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Léon Loiseau    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
282 268 316 462 479 485 494 499 514
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
501 503 499 500 483 493 493 471 520
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
785 642 585 441 484 484 525 464 490
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
500
449
663
685
754
780
750
749
758
2009 2010
766
784
774
792
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas Piérart.