Avesnes-les-Aubert

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Avesnes-les-Aubert
Avesnes-les-Aubert

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Mairie avesnes-les-aubert.JPG|center|280px|link=|border]]
La comuna
[[Fichièr:Blason de la ville de Avesnes-les-Aubert (59) Nord-France.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 11′ 52″ N, 3° 22′ 51″ E
Superfícia 9,01 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
96 m
53 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nòrd-Pas de Calais Blason Nord-Pas-De-Calais.svg
Departament
59
Nòrd Armas deu Departament de Nòrd
Arrondiment Cambrai
Canton Carnières
Intercom
200023539
du Caudrésis et du Catésis
Cònsol Maryse Basquin (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Avesnois (en francés)
Còde postal 59129
Còde INSEE 59037
www.avesnes-les-aubert.fr/

Avesnes-les-Aubert es una comuna francesa del departament del Nòrd e de la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

A l'epòca gallo-romaine lo luòc aperteniá dins la vila de las Nerviens, #que la primièra capitala, Bavay, i n'aguèt remplaçat per Cambrai a Modèl:La s-.

A Modèl:La s- lo vilatge i aguèt arribat a per una epidèmia de peste.

Fichièr:Avesnes-los-Aubert mestièr a tisser.JPG
Mestièr a tisser expausat en lo hall de la comuna

L'activitat principala, coma en de nombroses pòbles del Cambrésis, èra lo tissage dins abitança, pels mulquiniers, de teles defuntas, de batiste e de linon réputés. En 1789 la vila comptava 433 mestièrs a tisser, e en 1910 lo tissage ocuupait 1 588 personas. Aquel trabalh èra saisonnier e alternava amb los trabalhs dels camps en los departaments vesins. Aquelas doas activitats an remembrat per la creacion dels gigants « Grind'Rasette » e « Tiot'Epoele », aital coma pel libre Mémé Santerre, relat de la vida d'una tisseuse de Avesnes-las-Aubert nascuda a la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

Avesnes-Los-Aubert i aviá conegut localement jol nom de « Grand Vilatge » probablament en rason la siá superficie mas tanben de la siá populacion, #que #arribar 5 052 abitants l'an 1910. Lo tissage #començar a èsser mécanisé al començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, e l'activitat se #concentrar en talhièrs. En 1954, la municipalitat ne comptava encara 13 #qu'emplegavan 612 obrièrs[1].

En junh 1872 l'Assemblada nacionala #decidir lo bastiment d'una linha de camin de fèrre de Cambrai a Dour, près de Mos en Belgica, transeünt per Avesnes-los-Aubert e Solesmes. Lo sieu bastiment i aguèt luòc en lo deceni seguent[1]. A Belgica la linha i aguèt inaugurat en mai e junh 1882 fins a la frontièra. Après l'estacion de Bavay, s'esperlongava cap a Cambrai per Lo Quesnoy e Avesnes. Malgrat aiçò dempuèi la declaracion de la guèrra l'an 1914, lo tràfec internacional i aguèt arturat. Après la guèrra la linha #sofrir de la competéncia del transpòrt viari e de la crisi dels ans 1930, e lo còp de gràcia lududa i aguèt portat per la Segonda Guèrra mondiala. L'espleitacion #cessar en 1960 del costat bèlga[2].

Es egalament en 1872 que lo doç de Escaudœuvres nouvellement bastida #installar una râperie a Avesnes. Lo proprietari d ela doç i aviá imaginat d'enviar lo chuc de las remolatxes sucrières per una ret de canalisations cap a la fabrica, #çò qu'evitava lo lent e laboriós transpòrt de las remolatxes. Pendent la Primièra Guèrra mondiala los Alemands #utilizar la râperie coma graèr e depaus de munitions, e la #destruir en 1918.

Avesnes-Los-Aubert possedissiá egalament una cerveseria-malterie, probablament fondada cap a 1920, #que #produsir de la cervesa fins en 1929, de contunh del malt. #Cessar La siá activitat l'an 1994 e i aguèt destruit l'an 1997[1].

Tèxte originau de l'article francés

À l'époque gallo-romaine le lieu appartenait à la cité des Nerviens, dont la première capitale, Bavay, fut remplacée par Cambrai au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle le village fut atteint par une épidémie de peste.

Photographie montrant le métier à tisser exposé dans le hall de la mairie
Métier à tisser exposé dans le hall de la mairie

L'activité principale, comme dans de nombreux villages du Cambrésis, était le tissage à domicile, par les mulquiniers, de toiles fines, de batiste et de linon réputés. En 1789 la ville comptait 433 métiers à tisser, et en 1910 le tissage ocuupait 1 588 personnes. Ce travail était saisonnier et alternait avec les travaux des champs dans les départements voisins. Ces deux activités sont rappelés par la création des géants « Grind'Rasette » et « Tiot'Epoele », ainsi que par le livre Mémé Santerre, récit de la vie d'une tisseuse d'Avesnes-les-Aubert née à la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

Avesnes-les-Aubert était connu localement sous le nom de « Grand Village » probablement en raison sa superficie mais aussi de sa population, qui atteignit 5 052 habitants en 1910. Le tissage commença à être mécanisé au début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, et l'activité se concentra dans des ateliers. En 1954, la commune en comptait encore 13 qui employaient 612 ouvriers[1].

En juin 1872 l'Assemblée nationale décida la construction d'une ligne de chemin de fer de Cambrai à Dour, près de Mons en Belgique, passant par Avesnes-les-Aubert et Solesmes. Sa construction eut lieu dans la décennie suivante[1]. En Belgique la ligne fut inaugurée en mai et juin 1882 jusqu'à la frontière. Après la gare de Bavay, elle se prolongeait vers Cambrai par Le Quesnoy et Avesnes. Cependant dès la déclaration de la guerre en 1914, le trafic international fut arrêté. Après la guerre la ligne souffrit de la concurrence du transport routier et de la crise des années 1930, et le coup de grâce lui fut porté par la Seconde Guerre mondiale. L'exploitation cessa en 1960 du côté belge[3].

C'est également en 1872 que la sucrerie d'Escaudœuvres nouvellement construite installa une râperie à Avesnes. Le propriétaire d ela sucrerie avait imaginé d'envoyer le jus des betteraves sucrières par un réseau de canalisations vers l'usine, ce qui évitait le lent et coûteux transport des betteraves. Pendant la Première Guerre mondiale les Allemands utilisèrent la râperie comme grenier et dépôt de munitions, et la détruisirent en 1918.

Avesnes-les-Aubert possédait également une brasserie-malterie, probablement fondée vers 1920, qui produisit de la bière jusqu'en 1929, puis du malt. Elle cessa son activité en 1994 et fut détruite en 1997[1].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Maryse Basquin    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 047 1 861 2 053 2 444 2 535 2 553 2 803 2 893 2 785
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 951 3 228 3 317 3 682 3 972 3 920 4 317 4 574 4 702
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 905 4 937 5 052 4 471 4 631 4 457 4 420 4 165 4 098
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
4 426
4 355
4 256
4 031
3 848
3 592
3 706
3 720
3 711
2009 2010
3 724
3 761
3 672
3 712
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
Line 76: bar:1911 from:0 till: 5052

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '5052' not within range as specified by command Period.



Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 http://www.avesnes-els-aubert.fr/index.php?Opcion=coma_content&view=article&id=103&Itemid=102 modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 26 de genièr de 2012) Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « Histoire » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. http://www.haut-País.be/Linha98.htm modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 19 de genièr de 2012)
  3. « Haut-Pays du rail », le site du Royal Syndicat d'Initiative du Haut-Pays (consultat en 19 janvier 2012)