Esquelbecq

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Esquelbecq
Esquelbecq

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:EgliseSaintFolquinEsquelbecq.jpg|center|280px|link=|border]]
Glèisa Santa-Folquin
[[Fichièr:Blason de la ville de Esquelbecq 2 (59) Nord-France.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 53′ 11″ N, 2° 25′ 55″ E
Superfícia 12,7 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
29 m
11 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
59
Nòrd Armas deu Departament de Nòrd
Arrondiment Dunkerque
Canton Wormhout
Intercom
245901111
du Pays de l'Yser
Cònsol Jean-Michel Devynck (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Esquelbecquois, Esquelbecquoises (en francés)
Còde postal 59470
Còde INSEE 59210

Esquelbecq es una comuna francesa del departament del Nòrd e de la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Esquelbecq En lo sieu costat e lo sieu arrondissement
Tèxte originau de l'article francés
Esquelbecq dans son canton et son arrondissement

==Istòria==

Partida eissida de l'article francés

Nom derivat del néerlandais, es sens dobte a la traversada de la Yser e a la preséncia de nombroses roures que lo nom de la nòstra municipalitat deu la siá origina : «lo riu als glands».

IXe Sègle : Primièra aparicion del nom en lo cartulaire de Sant Bertin. La vida de Sant Folquin, i es retracée. Lo évangélisateur morís a Esquelbecq lo 14 de decembre 855.

Implantat al bòrd de la Yser, lo bourg #èsser dempuèi aquela epòca protegida per un castèl e un senhor. D'aquel alunhat bastiment e de los sieus ocupants, cap de document es pas arribat a aquel jorn. Dempuèi lo Mièja Edat e fins en 1821 cinc familhas seigneuriales i #regnar : L'istòria a conegut amb certitud dempuèi la fin del XIIIe sègle, mai exactament 1299, data #que la filha de Thierry de Esquelbecq, Béatrix, sola hereva del luòc, esposa Gauthier de Ghistelles.

Pendent divèrsas generacions, lo castèl li demorarà a el en la familha : Jean, Gérard, Jean, Gauthier … Jeanne #que épousera Louis de Hallewyn. Se pòt pensar que los de Hallewyn, senhors franceses aguèron obligat de vendre los sieus bens en Flandre alavetz jol domeni espanhòl. Aquela venta i aguèt luòc lo 4 de febrièr 1584 (venta aprovada per Philippe II lo 18 de febrièr)[1], lo acheteur e nòu senhor e Comte de Esquelbecq èra pas d'autre #que Valentin de Pardieu, nascut a Sant-Adornar, governador de Gravelines. Morís al banc de Doullens lo Data|16|de

Grand Canyon (Arizona, USA), South Rim nahe Tusayan -- 2012 -- 5892.jpg

Lo Grand Canyon en julhet.

julhet

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
1èr 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  

, en avent pas cap de eretièr. Valentin De Pardieu Senhor de la Motte i aviá fach campanha amb las armadas de Charles Quint.

Es a Philippe Levasseur de Guernonval lo sieu neveu #que #donar las siás tèrras. Fa chevalier de Esquelbecq, de contunh primièr baron del meteis luòc en 1612, aurà a cœur de levar las ruïnes del vilatge #que ne restaura lo castèl (1606) e lo glèisa (1610). Morís en 1633.

Pendent 225 ans, Esquelbecq « apertendrà » a aquela familha. Louis de Guernonval nascut a Esquelbecq en 1729 #èsser lo darrièr a èsser amortallat en la encripta de la glèisa Santa Folquin en la an X. En 1790 la municipalitat i aguèt erigit en cap de-luòc de costat en comprenent 7 municipalités. Mas ela pas lo #demorar que dos ans, e es Wormhout, comuna mai importanta #que lududes #succedir.

En 1793 Esquelbecq #conéisser egalament la furor dels patriotes. Tot #çò que remembrava l'òrdre ancian i aguèt saquejat, cassé o trach. #Desaparéisser aital lo gibet del luòc, los armoiries incrustades en los murs del castèl. batalha de Esquelbecq : Si que non #èsser mai #qu'un episòdi de la guèrra #que #opausar la jove republica a la rèsta de la Euròpa, #èsser d'importància pel vilatge perque ela engendra la fin de la magnificence del castèl.

XIXe Sègle : Arruïnats per la batalha e 15 jorns d'aucupacion enemica, las Guernoval la #abandonar cèrtament, o #vendre en 1821 al Sr. Louis Colombier, en negociant lillois. #Èsser a l'origina del essor de la municipalitat que # #obténer lo passatge de la via ferrée e lo bastiment d'una parca per el. L'arribada dels primièrs trens en 1848 #èsser a l'origina de l'implantacion d'indústrias e de comèrcis del negòci.

Alphonse Bergerot, Maridat a la pichona-filha de Louis Colombier, #èsser cònsol pendent 46 ans (de 1862 a 1908) e #marcar de la siá estampada lo pòble. En 1857, escriu amb lo Sr. Diegerick, Lo archiviste de Ypres, l'istòria del castèl e dels senhors de Esquelbecq. Fonda l'ostal de jubilacion en 1867, l'escòla Santa Joseph en 1888

La guèrra de 1914-1918 : Douloureuse epòca que # près de 80 esquelbecquois #pèrdre la vida. En lo moment de la granda ofensiva alemanda suls monts de Flandre n'en abril 1918, dels milièrs de soldats en tornant de la tèsta tot prèp, aguèron pendent el sonhat aicí. Mai de 600 de dintratz eles #sucumbir a las siás feridas, als gases de combat o a la malautiá e #èsser enterrès en un cementèri provisòri, en bordure de la expedís de l'estacion, de contunh definitivament n'en abril 1918 en un terren ne retrai mai ofrit per l'Estat francés.

Segonda Guèrra mondiala : Lo aucupacion alemanda #debutar fin en mai 40 per una batalha atroce #que res li destinava a el pas la comuna. 84 soldats britanics #èsser massacrés pels SS de la division Leibstandarte Adolf Hitler, a la Plana al Bòsc. Un mémorial, en testimoniatge d'aquel crim de guèrra, a erigit rota de Wormhout, e mai recentament la grange del massacre a #èsser reconstruite a l'identic. Lo en comandant del regiment èra Sepp Dietrich.

Tèxte originau de l'article francés

Nom dérivé du néerlandais, c’est sans doute à la traversée de l’Yser et à la présence de nombreux chênes que le nom de notre commune doit son origine : «la rivière aux glands».

IXe siècle : Première apparition du nom dans le cartulaire de Saint Bertin. La vie de Saint Folquin, y est retracée. L’évangélisateur meurt à Esquelbecq le 14 décembre 855.

Implanté au bord de l’Yser, le bourg fut dès cette époque protégé par un château et un seigneur. De cette lointaine construction et de ses occupants, aucun document ne nous est parvenu à ce jour. Depuis le Moyen Âge et jusqu’en 1821 cinq familles seigneuriales y régnèrent : L’histoire est connue avec certitude depuis la fin du XIIIe siècle, plus exactement 1299, date à laquelle la fille de Thierry d’Esquelbecq, Béatrix, seule héritière du lieu, épouse Gauthier de Ghistelles.

Durant plusieurs générations, le château restera dans la famille : Jean, Gérard, Jean, Gauthier … Jeanne qui épousera Louis d’Hallewyn. On peut penser que les d’Hallewyn, seigneurs français furent contraints de vendre leurs biens en Flandre alors sous la domination espagnole. Cette vente eut lieu le 4 février 1584 (vente approuvée par Philippe II le 18 février)[2], l’acheteur et nouveau seigneur et Comte d’Esquelbecq n’était autre que Valentin de Pardieu, né à Saint-Orner, gouverneur de Gravelines. Il meurt au siège de Doullens le Mes invalid (juillet), n’ayant aucun héritier. Valentin de Pardieu Seigneur de la Motte avait fait campagne avec les armées de Charles Quint. C’est à Philippe Levasseur de Guernonval son neveu qu’il donna ses terres. Fait chevalier d’Esquelbecq, puis premier baron du même lieu en 1612, il aura à cœur de relever les ruines du village dont il restaure le château (1606) et l’église (1610). Il meurt en 1633.

Durant 225 ans, Esquelbecq « appartiendra » à cette famille. Louis de Guernonval né à Esquelbecq en 1729 fut le dernier à être enseveli dans la crypte de l’église Saint Folquin en l’an X. En 1790 la commune fut érigée en chef-lieu de canton comprenant 7 municipalités. Mais elle ne le demeura que deux ans, et c’est Wormhout, commune plus importante qui lui succéda.

En 1793 Esquelbecq connut également la fureur des patriotes. Tout ce qui rappelait l’ordre ancien fut pillé, cassé ou enlevé. Disparurent ainsi le gibet de la place, les armoiries incrustées dans les murs du château. Mes invalid (août) bataille d’Esquelbecq : Si elle ne fut qu’un épisode de la guerre qui opposa la jeune république au reste de l’Europe, elle fut d’importance pour le village car elle engendra la fin de la magnificence du château.

XIXe siècle : Ruinés par la bataille et 15 jours d’occupation ennemie, les Guernoval l’abandonnèrent tout à fait, ils le vendirent en 1821 à M. Louis Colombier, négociant lillois. Il fut à l’origine de l’essor de la commune pour laquelle il obtint le passage de la voie ferrée et la construction d’une gare. L’arrivée des premiers trains en 1848 fut à l’origine de l’implantation d’industries et de commerces du négoce.

Alphonse Bergerot, marié à la petite-fille de Louis Colombier, fut maire pendant 46 années (de 1862 à 1908) et marqua de son empreinte le village. En 1857, il écrit avec M. Diegerick, l’archiviste d’Ypres, l’histoire du château et des seigneurs d’Esquelbecq. Il fonde la maison de retraite en 1867, l’école Saint Joseph en 1888

La guerre de 1914-1918 : Douloureuse époque pendant laquelle près de 80 esquelbecquois perdirent la vie. Lors de la grande offensive allemande sur les monts de Flandre en avril 1918, des milliers de soldats revenant du front tout proche, furent soignés ici. Plus de 600 d’entre eux succombèrent à leurs blessures, aux gaz de combat ou à la maladie et furent enterrés dans un cimetière provisoire, en bordure de la route de la gare, puis définitivement en avril 1918 dans un terrain plus en retrait offert par l’État français.

Seconde Guerre mondiale : L’occupation allemande débuta fin mai 40 par une bataille atroce à laquelle rien ne destinait la commune. 84 soldats britanniques furent massacrés par les SS de la division Leibstandarte Adolf Hitler, à la Plaine au Bois. Un mémorial, en témoignage de ce crime de guerre, est érigé route de Wormhout, et plus récemment la grange du massacre a été reconstruite à l’identique. Le commandant du régiment était Sepp Dietrich.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Michel Devynck    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 480 1 594 1 694 1 771 1 804 1 893 1 927 1 960 2 015
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 958 1 949 1 912 1 866 1 913 1 856 1 810 1 832 1 762
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 736 1 783 1 705 1 592 1 544 1 466 1 426 1 576 1 524
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 517
1 559
1 592
1 907
1 979
2 124
2 216
2 206
2 195
2009 2010
2 168
2 219
2 145
2 196
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Anals,pagina 161, del Comitat flamenc de França
  2. Annales,page 161, du Comité flamand de France