Wisembach

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Wisembach
Wisembach
comuna francesa
Wisembach 88520.jpg
[[Imatge:|250px]]
Descripcion de la bandièra
Descripcion dau blason
Descripcion deu sagèth
Latitud
Longitud
Generalitats
Partida de
Sosclassa de
Nomenat d'aprèst
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Situat dens Q1635635
País França
Sit oficial
Blason Wisembach.svg
Wisembach 88520.jpg
Lo Centre : la comuna e la glèisa
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 15′ 29″ N 7° 06′ 25″ E / 48.2580555556, 7.10694444444 / 48.2580555556; 7.10694444444


Superfícia | 11,3 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
982 m
490 m
420 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
41
Lorena Blason Lorraine.svg
Departament
88
Vòges Armas deu Departament dels Vòges
Arrondiment
Saint-Dié-des-Vosges
Canton
Saint-Dié-des-Vosges-Est
Intercom
248800518
du Val de Galilée
Cònsol

Pascal Schnelzauer (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
406 ab.
Evolucion de la populacion

416 ab.
Densitat 35,93 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Carfeuillat(e)s (en francés)
Carfeuillat(e)s, Wisabé(e)s en francés
Còde postal 88520
Còde INSEE 88526
Sit web www.wisembach.fr


Identificants
BNE


ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Wisembach.

Wisembach es una comuna francesa, situada dins lo departament dels Vòges e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Wisembach A situat al pè del caulet de Sant-Ostal (772 mètres d'altitud) #que se llaura sus la Alsace, a 14 quilomètres de Sant-Dié sus la rota départementale 459 en connectant Sélestat a Nancy. Lo vilatge es acculé en una gargamèla, environada de nautors exceptuat a l'oèst ont se llaura sus la vallée de la Fave e la vallée de la Meurthe en portant cap a Sant-Dié.

La municipalitat ocupa l'anautita-vallée d'un jos-afluent de la Fave nomenat lo Blanc Ru. Qualques personas erudites, a Modèl:La s-, an prepausat una étymologie germanique séduisante, amb una simpla traduccion francesa del nom germanique del pòble, basada en la denominacion del pichon riu. Qualques observaires rapids dempuèi las nautors surplombant la vallée de la Fave obsèrvan que la part sommitale de la montanha, antany chaume pastorala, en amont del territòri communal apareis blanca. Las autras montanhas #que environnent lo caulet de Sant-Ostal sus la cadena de las Vòges an reflets bleutés, de còps mai o mens verdâtres o grises, mas pas ponch blanc. Sembla que l'anautita-vallée, la montanha o la chaume, probablament contiguë a la anciana vasta chaume de Legiguèsse, ajan #èsser qualificadas antany de blanca[1].

Desgraciadament, En detriment antany dels importants ligams dels abitants amb Sant-Ostal-a las-Minas, #qu'a gardat dempuèi la Modèl:S- una pichona minoritat germanique e protestante sortida de descendents de minèrs del comte de Ribeaupierre, lo toponyme es fòrça mai ancian e remonta a l'epòca gallo-romaine. La forma patoise Vouzèbè, la appellation Wissembaccum de la localité viscuda testificada en l'archiu de la Modèl:S- permeton pas donar una interpretacion d'aquel toponyme.

Sembla que lo vilatge medieval i aja ligat al vièlh camin en portant dins Sant-Ostal. Lo sieu ancienneté a provat en partida doncas qu'aquela via portava a una maladrerie, mai tard léproserie, dédiée a l'ostal-Madeleine, origina alunhada de la pichona vila de Sant-Ostal-a las-Minas. En consequéncia, lo ruisseau #que bassa del caulet podiá pas èsser qualificat #qu'amb l'adjectiu blanc.

Wisembach est située au pied du col de Sainte-Marie (772 mètres d'altitude) qui s'ouvre sur l'Alsace, à 14 kilomètres de Saint-Dié sur la route départementale 459 reliant Sélestat à Nancy. Le village est acculé dans une gorge, entourée de hauteurs excepté à l'ouest où elle s'ouvre sur la vallée de la Fave et la vallée de la Meurthe menant vers Saint-Dié.

La commune occupe la haute-vallée d'un sous-affluent de la Fave nommé le Blanc Ru. Quelques personnes érudites, au Modèl:S-, ont proposé une étymologie germanique séduisante, avec une simple traduction française du nom germanique du village, basée sur la dénomination de la petite rivière. Des observateurs attentifs depuis les hauteurs surplombant la vallée de la Fave remarquent que la partie sommitale de la montagne, autrefois chaume pastorale, en amont du territoire communal paraît blanche. Les autres montagnes qui environnent le col de Sainte-Marie sur la chaîne des Vosges ont des reflets bleutés, parfois plus ou moins verdâtres ou gris, mais non point blancs. Il semble que la haute-vallée, la montagne ou la chaume, probablement contiguë à l'ancienne vaste chaume de Lusse, aient été qualifiées autrefois de blanche[2].

Malheureusement, en dépit autrefois des importants liens des habitants avec Sainte-Marie-aux-Mines, qui a gardé depuis le Modèl:S- une petite minorité germanique et protestante issue de descendants de mineurs du comte de Ribeaupierre, le toponyme est beaucoup plus ancien et remonte à l'époque gallo-romaine. La forme patoise Vouzèbè, l'appellation Wissembaccum de la localité habitée attestée dans les archives du Modèl:S- ne permettent pas de donner une interprétation de ce toponyme.

Il semble que le village médiéval soit attaché au vieux chemin menant à Sainte-Marie. Son ancienneté est prouvée en partie puisque cette voie menait à une maladrerie, plus tard léproserie, dédiée à Marie-Madeleine, origine lointaine de la petite ville de Sainte-Marie-aux-Mines. En conséquence, le ruisseau qui descend du col ne pouvait être qualifié qu'avec l'adjectif blanc.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgWisembach
Comuna amb 123 abitants (2000)Gemaingoutte (1,5km)
Comuna amb 1268 abitants (2000)Ban-de-Laveline (3,2km)
Comuna amb 147 abitants (2000)Lesseux (3,4km)
Comuna amb 156 abitants (2000)Combrimont (3,6km)
Comuna amb 447 abitants (2000)Lusse (3,8km)
Comuna amb 427 abitants (2000)Raves (4,1km)
Comuna amb 374 abitants (2000)Bertrimoutier (4,2km)
Comuna amb 217 abitants (2000)Frapelle (5,0km)
Comuna amb 102 abitants (2000)Le Beulay (5,3km)
Comuna amb 295 abitants (2000)Neuvillers-sur-Fave (5,5km)
Comuna amb 857 abitants (2000)Provenchères-sur-Fave (5,9km)
Comuna amb 5570 abitants (2000)Sainte-Marie-aux-Mines (6,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Wisembach A mencionat dempuèi la fondacion del monastèri de Jointures a Sant-Dié. Aquel monastèri en podent pas aculhir totes los discipols, sant Déodat (o Dieudonné) #far bastir una capèla a Wisembach #qu'el dédia a sant Barthélémy.

D'après Gravier, lo pòble de Wisembach (Weissenbach o ruisseau blanc) deu lo sieu nom a una colònia alemanda #que, arribada en lo val de Galileu per las gargamèlas de Sant Ostal-a las-Minas, se #fixar en aquel luòc. Près de Wisembach, existís una montanha coneguda anciennement jol nom de Woed, #qu'a #èsser francisé per la paraula varde. Es jos aquel nom que los ancians títols designan lo territòri de Wisembach e las siás dependéncias. Lo démembrement de 1594 designa la municipalitat aital: la tèrra de Wurde de Wuisembach, e mai bas : Wuisembach ont son los fonderies per las minas de la crotz.

Lo 2 de mai 1290, lo pòrti Transbordador #comprometre a Anselme, sire de Ribeaupierre, la guarda de Wisembach, lo sieu ban e en justícia, e lo sieu drech de peatge de beffroi per 560 francs que lo pòrti lududes deviá. Es dicha en aquelas cartas, que los òmes de la guarda de Wisembach devián lo cri en armas dempuèi las montanhas de Alsace fins a Beauregard, castèl a lo-dessus de Raon-l'Estapa. Existís encara de compromises de la tèrra de varde de Wisembach, lo un de 1381, l'autre de 1473.

Wisembach Èra çò cap de-luòc d'un doyenné del district de Sant-Dié, en comprenent los pòbles de Wisembach, Layegoutte, Manjars, Bonipaire, una part de Combrimont e Verpeillière, ont los afars èran de mortemain, de sòrta que quand un d'eles vendiá a defallir sens mainats, los sieus mòbles tornavan al domeni, quitament quand i aviá dels mainats paures #qu'aguèsson maridat, malgrat que lo un d'eles pas pas l'èra pas. Los abitants de la varde de Wisembach lor caliá annalament al domeni una talha de 54 francs. Cada nòu abitant pagava, per drech d'en primièr e de borgesiá, la soma de dètz francs. Mas s'aqueles nòus venguts épousaient de las filhas del luòc, pagavan pas mai que mitat del drech de borgesiá. Totes #çò que venián del vin pagavan 10 francs per an.

Sul ponch culminant de la montanha #que separa las Vòges del Alsace, lo pòrti Thiébaut aviá fa bastir, cap a la fin de la Modèl:S-, un castèl fòrt #que i li aviá donat a el lo nom de Châtel-sus-Faîte, e #que i aviá destinat a conténer las invasions e a protegir lo peatge. Aquel castèl a #èsser totalament destruit mas s'ignòra a quina epòca. Las darrièras rèstas del castèl an #èsser récupérés après la Revolucion per un abitant de Wisembach pel bastiment de lo sieu ostal.

A un quilomètre de Wisembach, sul camin #que condusís al Manjar, existissiá antany un pòble trucat Norbépaire. L'epòca de la siá destruccion es pas pas coneguda ; se preten solament #que #èsser, i a longtemps, arruïnat per un incendi. S'es trobat sus la siá localizacion un âtre de caminada.

Lo bastiment del torn de la glèisa de Wisembach remonta a la s-|XII|e}}. La nef e lo chœur an #èsser rebâtis en 1782, la nef pels abitants de la parròquia e lo chœur pel capítol de Sant-Dié, #que i aviá cargat de la mantenença d'aquela part de la glèisa a rason de las dîmes #que requectava a Wisembach. La tradicion fa remontar lo bastiment de la glèisa al temps de Charlemagne, cap a l'an 800. Lo anciana torn existís totjorn, mas la nef e lo chœur an #èsser reconstruits en 1779.

La comuna e las escòlas an #èsser bastits en 1848. En 1814, lo pòble #èsser rançonné per las armadas de passatge. En lo moment de la guèrra de 1870, los combats aguèron limitat, los Prussiens en avent pas pas manlevat lo caulet de Sant-Ostal.

Wisembach est mentionné dès la fondation du monastère de Jointures à Saint-Dié. Ce monastère ne pouvant accueillir tous les disciples, saint Déodat (ou Dieudonné) fit bâtir une chapelle à Wisembach qu'il dédia à saint Barthélémy.

D'après Gravier, le village de Wisembach (Weissenbach ou ruisseau blanc) doit son nom à une colonie allemande qui, arrivée dans le val de Galilée par les gorges de Sainte Marie-aux-Mines, se fixa dans ce lieu. Près de Wisembach, il existe une montagne connue anciennement sous le nom de Woed, qui a été francisé par le mot varde. C'est sous ce nom que les anciens titres désignent le territoire de Wisembach et ses dépendances. Le démembrement de 1594 désigne la commune ainsi: la terre de Wurde de Wuisembach, et plus bas : Wuisembach où sont les fonderies pour les mines de la croix.

Le 2 mai 1290, le duc Ferry engagea à Anselme, sire de Ribeaupierre, la garde de Wisembach, son ban et en justice, et son droit de péage de beffroi pour 560 francs que le duc lui devait. Il est dit dans ces lettres, que les hommes de la garde de Wisembach devaient le cri en armes depuis les montagnes d'Alsace jusqu'à Beauregard, château au-dessus de Raon-l'Étape. Il existe encore des engagements de la terre de varde de Wisembach, l'un de 1381, l'autre de 1473.

Wisembach était le chef-lieu d'un doyenné du district de Saint-Dié, comprenant les villages de Wisembach, Layegoutte, Repas, Bonipaire, une partie de Combrimont et Verpeillière, où les sujets étaient de mortemain, de sorte que lorsqu'un d'eux venait à décéder sans enfants, ses meubles revenaient au domaine, même lorsqu'il y avait des enfants pauvres qui fussent mariés, même si l'un d'eux ne ne l'était pas. Les habitants de la varde de Wisembach devaient annuellement au domaine une taille de 54 francs. Chaque nouvel habitant payait, pour droit d'entrée et de bourgeoisie, la somme de dix francs. Mais si ces nouveaux venus épousaient des filles du lieu, ils ne payaient que moitié du droit de bourgeoisie. Tous ceux qui vendaient du vin payaient 10 francs par an.

Sur le point culminant de la montagne qui sépare les Vosges de l'Alsace, le duc Thiébaut avait fait construire, vers la fin du Modèl:S-, un château fort auquel il avait donné le nom de Châtel-sur-Faîte, et qui était destiné à contenir les invasions et à protéger le péage. Ce château a été entièrement détruit mais on ignore à quelle époque. Les derniers débris du château ont été récupérés après la Révolution par un habitant de Wisembach pour la construction de sa maison.

À un kilomètre de Wisembach, sur le chemin qui conduit au Repas, il existait autrefois un village appelé Norbépaire. L'époque de sa destruction n'est pas connue ; on prétend seulement qu'il fut, il y a longtemps, ruiné par un incendie. On a trouvé sur son emplacement un âtre de cheminée.

La construction de la tour de l'église de Wisembach remonte au Modèl:S-. La nef et le chœur ont été rebâtis en 1782, la nef par les habitants de la paroisse et le chœur par le chapitre de Saint-Dié, qui était chargé de l'entretien de cette partie de l'église à raison des dîmes qu'il percevait à Wisembach. La tradition fait remonter la construction de l'église au temps de Charlemagne, vers l'an 800. L'ancienne tour existe toujours, mais la nef et le chœur ont été reconstruits en 1779.

La mairie et les écoles ont été construits en 1848. En 1814, le village fut rançonné par les armées de passage. Lors de la guerre de 1870, les combats furent limités, les Prussiens n'ayant pas emprunté le col de Sainte-Marie.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pascal Schnelzauer    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 406, totala: 416
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
811 768 873 992 1 137 1 251 1 305 1 286 -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 089 1 139 1 146 - 1 216 1 091 1 011 963 953
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
841 808 784 385 564 546 502 524 504
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
428
381
363
356
370
428
399
402
404
2009 2010
407
417
406
416
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
Line 51: PlotData=

- PlotData invalid. No (valid) command 'Period' specified in previous lines.


Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Poiriam tradusir per una forma dialectale archaïque wisembè, amb la ancià francés blanca #pujar(e)gne, amb l'alemand modèrn Weissberg o lo alsacien Weissenmatt.
  2. Nous pourrions traduire par une forme dialectale archaïque wisembè, avec l'ancien français blanche monta(i)gne, avec l'allemand moderne Weissberg ou l'alsacien Weissenmatt.