Étival-Clairefontaine

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Étival-Clairefontaine
Étival-Clairefontaine

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Etival vu de la Pierre d'Appel.jpg|center|280px|link=|border]]
Lo Centre vist de la Pèira de Crida
[[Fichièr:Blason Etival-Clairefontaine.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 21′ 53″ N, 6° 51′ 58″ E
Superfícia 27,12 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
591 m
302 m
285 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
88
Vòges Armas deu Departament dels Vòges
Arrondiment Saint-Dié-des-Vosges
Canton Raon-l'Étape
Intercom
248800559
du Ban d'Etival
Cònsol Cécile Marchal (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Stivalien(e)s (en francés)
Còde postal 88480
Còde INSEE 88165
www.etival.fr

Étival-Clairefontaine es una comuna francesa, situada dins lo departament dels Vòges e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Un braç de la Meurthe

Étival-Clairefontaine se situa suls marges de la Meurthe, als sieus confluences amb lo Rabodeau e la Valdange. Quatre formas montueuses e forestalas son considerablas a las alentours : la còsta de Repy prèpa al nòrd e #que culmini a la Ròca del Coucou (591 m), los Bessones darrièr de Nompatelize al sud e, sus l'autre marge de la Meurthe, lo Grand Fays a lo-dessus de Sant-Blaise e lo massís de l'Anautita-Pèira a Moyenmoutier. Lo bòsc domaniale del Ban de Étival e lo bòsc communale s'estendon cap a l'oèst, de part e d'autra del ruisseau dels Vièlhs Prés, fins a la Chipotte.

La pichona vila prospère, #qu'estend a formar aglomeracion amb Moyenmoutier, es distant d'Unitat|7|km {{}} de Raon-L'Estapa, d'Unitat|13|km {{}} de Sant-Dié-de detlos-Vòges, d'Unitat|45|km {{}} de Épinal, d'Unitat|75|km {{}} de Nancy e d'Unitat|87|km {{}} de Estrasburg pel caulet del Hantz (641 m). Se pren Rambervillers a Unitat|20|km {{}} pel caulet de la Chipotte.


Comunas confrontantas de Étival-Clairefontaine
Étival-Clairefontaine
Nompatelize
Tèxte originau de l'article francés
Un bras de la Meurthe

Étival-Clairefontaine se situe sur les rives de la Meurthe, à ses confluences avec le Rabodeau et la Valdange. Quatre formes montueuses et forestières sont remarquables aux alentours : la côte de Repy proche au nord et qui culmine à la Roche du Coucou (591 m), les Jumeaux derrière Nompatelize au sud et, sur l'autre rive de la Meurthe, le Grand Fays au-dessus de Saint-Blaise et le massif de la Haute-Pierre à Moyenmoutier. La forêt domaniale du Ban d'Étival et la forêt communale s'étendent vers l'ouest, de part et d'autre du ruisseau des Vieux Prés, jusqu'à la Chipotte.

La petite ville prospère, qui tend à former agglomération avec Moyenmoutier, est distante de 7 km de Raon-L'Étape, de 13 km de Saint-Dié-des-Vosges, de 45 km d'Épinal, de 75 km de Nancy et de 87 km de Strasbourg par le col du Hantz (641 m). On rejoint Rambervillers à 20 km par le col de la Chipotte.


Comunas confrontantas d’Étival-Clairefontaine
Sainte-Barbe Raon-l'Étape Moyenmoutier
(Saint-Blaise)
Saint-Benoît-la-Chipotte Étival-Clairefontaine Moyenmoutier
(le Rabodeau)
Saint-Remy Nompatelize La Voivre


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgÉtival-Clairefontaine
Comuna amb 497 abitants (2000)Saint-Remy (3,4km)
Comuna amb 3326 abitants (2000)Moyenmoutier (3,9km)
Comuna amb 753 abitants (2000)La Voivre (4,2km)
Comuna amb 555 abitants (2000)Nompatelize (4,3km)
Comuna amb 379 abitants (2000)La Salle (5,4km)
Comuna amb 312 abitants (2000)Hurbache (5,4km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Las originas de Sanctivagium, alterat en latin medieval jos la forma de Stivagium, de contunh Estival en ancià francés, remontan al mièg de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Es la vœu de Leudinus Bodo, patron del ban de Etival e conegut jol nom de sant Bodon o sant Leudin de erigir e poblar un monastèri, en la vallée a qualque distància d'una isla sus la Meurthe nomenada Chiarafontana, vengut Clairefontaine. Se sap pas s'i #arribar[1].

Per contra, los òmes del ban de Étival ne revòlta, après i aver #èsser represes en man per las tropas de Charles lo Gròs, passan en 880 jos l' autoritat de la siá femna Richarde. Aquela aumenta per una charte lo territòri del ban restant perque lo ban primitif s'es ja scindé en divèrses entités autonòms. L'emperairitz Richarde i installa dotze chanoines e un prévôt. En legant aquel vast domeni al abbaye dels chanoinesses de Andlau #qu'a fondada l'an 881, ven la patrona e bienfaitrice femenina del monastèri.

Dintratz 912 e 920, lo abbaye es dévastée pels Hongrois.

Al tèrç de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, los religioses refusent d'èsser ligats a l'òrdre dels Prémontrés. An forçat dempuèi enfuir a Autrey quand los Prémontrés vengut de Flabémont prenon pè sul ban entre 1146 e 1147. Lo còrs de las bastissas an d'aspèctes de fortificació #que refortilhan las pèças d'aiga #que la environan. Se pòt se far una idèa d'aquel agencement en recorrent lo tribunal dels fraires e en descobrint l'ancian abitatge abbatial. Aquel amassa es malmené pendent la Revolucion de 1789 e en lo moment de la segonda guèrra mondiala.

En 1309, Thiébaut II, pòrti de Lorraine, concedís los dreches d'anautita, mièja e bassa justícia en tot lo ban. L'istorian Hugo a pretengut que lo abbé de Étival èra avesque in partibus, #çò que lududes dona dreches gaireben episcopales en lo sieu territòri e qualques parròquias de la siá dependéncia. Modèl:Veire tanben

La glèisa romane en grès ròsa e la abbaye

La glèisa en grès ròsa es un cap-de œuvre e un fleuron de l'art roman en las Vòges, classificat monument istoric l'an 1986. Bastida pels fraires cap a 1200 sus la localizacion d'una capèla, possedís un portail de l'epòca Renaissance e una façada del començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Après los dégâts ocasionats per l'ocupant alemand #que la dynamita lo 9 de novembre de 1944, la glèisa #èsser reconstruite.

Ne demòra pas mens lo un de las mai considerablas bastissas romans del departament. Al cors dels trabalhs de reconstruction, lo torn unic #que se trobava a esquèrra del portail en façada abans la destruccion de 1944, i aguèt mes a drecha, al luòc d'un pichon torn.

Tèxte originau de l'article francés

Les origines de Sanctivagium, altéré en latin médiéval sous la forme de Stivagium, puis Estival en ancien français, remontent au milieu du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. C'est le vœu de Leudinus Bodo, patron du ban d'Etival et connu sous le nom de saint Bodon ou saint Leudin d'ériger et peupler un monastère, dans la vallée à quelque distance d'une île sur la Meurthe nommée Chiarafontana, devenu Clairefontaine. On ne sait s'il y parvint[2].

Par contre, les hommes du ban d'Étival en révolte, après avoir été repris en main par les troupes de Charles le Gros, passent en 880 sous l'autorité de sa femme Richarde. Celle-ci accroît par une charte le territoire du ban restant car le ban primitif s'est déjà scindé en plusieurs entités autonomes. L'impératrice Richarde y installe douze chanoines et un prévôt. Léguant ce vaste domaine à l'abbaye des chanoinesses d'Andlau qu'elle a fondée en 881, elle devient la patronne et bienfaitrice féminine du monastère.

Entre 912 et 920, l'abbaye est dévastée par les Hongrois.

Au tiers du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, les religieux refusent d'être rattachés à l'ordre des Prémontrés. Ils sont forcés de s'enfuir à Autrey lorsque les Prémontrés venu de Flabémont prennent pied sur le ban entre 1146 et 1147. Le corps des bâtiments ont des allures de fortification que renforcent les pièces d'eau qui l'entourent. On peut se faire une idée de cet agencement en parcourant la cour des moines et en découvrant l'ancien logis abbatial. Cet ensemble est malmené pendant la Révolution de 1789 et lors de la seconde guerre mondiale.

En 1309, Thiébaut II, duc de Lorraine, accorde les droits de haute, moyenne et basse justice dans tout le ban. L'historien Hugo a prétendu que l'abbé d’Étival était évêque in partibus, ce qui lui donne des droits quasi épiscopaux dans son territoire et quelques paroisses de sa dépendance. Modèl:Voir aussi

La glèisa romane en grès rose et l'abbaye

L'église en grès rose est un chef-d'œuvre et un fleuron de l'art roman dans les Vosges, classé monument historique en 1986. Bâtie par les moines vers 1200 sur l'emplacement d'une chapelle, elle possède un portail de l'époque Renaissance et une façade du début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Après les dégâts occasionnés par l'occupant allemand qui la dynamita le 9 novembre 1944, l'église fut reconstruite.

Elle n'en reste pas moins l'un des plus remarquables édifices romans du département. Au cours des travaux de reconstruction, la tour unique qui se trouvait à gauche du portail en façade avant la destruction de 1944, fut placée à droite, à la place d'une petite tour.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Cécile Marchal    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 207 1 193 1 412 1 655 1 856 1 783 1 814 1 792 -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 661 1 909 2 080 2 199 2 363 2 468 2 371 2 427 2 470
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 543 2 790 2 709 2 406 2 413 2 276 2 342 2 083 2 264
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 345
2 305
2 240
2 231
2 328
2 401
2 405
2 421
2 422
2009 2010
2 469
2 521
2 515
2 568
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Abans de venir avesque de Toul, emboish Bonmoutier per las femnas cap a 650.
  2. Avant de devenir évêque de Toul, il fonde Bonmoutier pour les femmes vers 650.