La Bresse

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

La Bresse
La Bresse

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:La Bresse Centre.JPG|center|280px|link=|border]]
Lo Centre vist de la rota del Brabant
[[Fichièr:Blason La Bresse.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 00′ 24″ N, 6° 52′ 36″ E
Superfícia 57,94 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
1 363 m
635 m
580 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
88
Vòges Armas deu Departament dels Vòges
Arrondiment Épinal
Canton Saulxures-sur-Moselotte
Intercom
248800617
de la Haute Moselotte
Cònsol Guy Vaxelaire (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Bressaud(e)s (en francés)
Còde postal 88250
Còde INSEE 88075
www.labresse.fr

La Bresse es una comuna francesa, situada dins lo departament dels Vòges e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

N'a situat en la part anautita de la vallée de la Moselotte, a Unitat|57|km {{}} de Épinal, a Unitat|14|km {{}} de Gérardmer pel caulet de Gròssa Pèira e a Unitat|54|km {{}} de Colmar pel caulet de la Schlucht. A connectat a la vallée de la Thur e Mülhausen, a Unitat|63|km {{}}, pel caulet de Bramont, (956 m). Lo sieu ban communal, fòrça vast, es limitrophe del departament de la Nautor-Rhin, en Alsace.

La municipalitat tira de manièra versemblant lo sieu nom de la geografia locala, a la jonction de doas vallées, de Vologne e del Chajoux, #qu'abraçan la montanha de Moyenmont. Lo sieu ponch en culminant es çò Hohneck a Unitat|1363|m {{}} d'altitud — ponch culminant del departament — e çò de mès es bas Modèl:A Unitat, a la sortida de la Moselotte.

Tèxte originau de l'article francés

Elle est située dans la partie haute de la vallée de la Moselotte, à 57 km d'Épinal, à 14 km de Gérardmer par le col de Grosse Pierre et à 54 km de Colmar par le col de la Schlucht. Elle est reliée à la vallée de la Thur et Mulhouse, à 63 km, par le col de Bramont, (956 m). Son ban communal, très vaste, est limitrophe du département du Haut-Rhin, en Alsace.

La commune tire vraisemblablement son nom de la géographie locale, à la jonction de deux vallées, de Vologne et du Chajoux, qui embrassent la montagne de Moyenmont. Son point culminant est le Hohneck à 1 363 m d'altitude — point culminant du département — et le plus bas est à 580 m, à la sortie de la Moselotte.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgLa Bresse
Comuna amb 3732 abitants (2000)Cornimont (5,5km)
Comuna amb 656 abitants (2000)Rochesson (6,8km)
Comuna amb 8738 abitants (2000)Gérardmer (7,1km)
Comuna amb 197 abitants (2000)Wildenstein (7,1km)
Comuna amb 928 abitants (2000)Ventron (7,2km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

L'istòria d'aquel país situat en una de las vallées las mai pittoresques de la montanha vosgienne es interessanta per la particularité #que la distinguís d'aglomeracions vesinas. Dempuèi l'Antiquitat, coma lo pròva los recents estudis archéologiques, de las populacions de cultivateurs e de éleveurs an espetat las tèrras, las pradas, aital coma los bòsques e las anautitas chaumes. Las tradicions folkloriques de las bures e dels fuòcs del sant-Jean, consistent a alugar de grands fuòcs sus cèrtas reünions a datas as de besonh, an perduré fins al començament del Sègle XX. Mas los rituales coneguts, assimilats en la tradicion judéo-crestiana, pòdon los far remontar al dieu gaulois Belenos. La preséncia umana es egalament testificada per bastiments cyclopéennes, tales lo « pont dels fées », a 30 quilomètres en contrebas, las disposicions de las pendentas e per indústrias de poterie de tipes neolític en los tourbières de la Encant a 15 quilomètres en contrebas.

Granja en la vallée del Chajoux

Christianisée plan abans lo Modèl:VIIe sègle, l'anautita vallée de la Moselotte i aviá manlevat per connectar las monastèris de Remiremont e de Munster. Al fur e a mesura dels azards climatics, épidémiques e guerrers, la densitat démographique s'es aumentat mercés a colònias de pasteurs-défricheurs #qu'an ocupats e meses en valor de nòus luòcs. Los Munstériens e aqueles del Val de Airy venguts de Alsace an logat a l'autoritat ducal los grands pâturages d'altitud.

Jol Ancian Regim lorrain, La Bressa aperteniá al bailliage dels Vòges. La siá glèisa, dédiée a sant Laurent, dépendait del doyenné de Remiremont. La curació èra a la collation de la abbesse de Remiremont.

Jos l'Ancian Regim francés, a partir de 1766, mas en practica après la annexion del diché de Lorraine, La Bressa depen del baillage de Remiremont e la siá glèisa del diocèse de Sant-Dié, erigit l'an 1777.

La Bressa es demorada una comunitat a pichona justícia de ban forestala independenta fins al 4 d'agost de 1789 ont l'Assemblada #votar la abolition de totes los privilègis. Ça que la, los Bressauds èran de beneficiaris de privilègis. La proclamacion de l'egalitat de totes e per totas las institucions davant la lei a meses un tèrme a l'administracion independenta del ban. De 1790 a l'an X, La Bressa, amb l'autonomia d'una simpla comuna, a fach partida del costat de Cornimont.

Los Bressauds an sovent facha pròva del desir d'independéncia coma lo pròva lo sieu lèma « Mai lèu paure #que criat ». Larèr de resisténcia en lo moment de la Segonda Guèrra mondiala, la vila a #èsser destruida a 80% en 1944.

Longtemps consagrada a l'agricultura vivrière, a l'indústria del bòsc, del granit e del coton, La Bressa es uèi la una de las principalas stations d'espòrts d'ivèrn dels Vòges, la primièra en nombre de pistas.

Tèxte originau de l'article francés

L'histoire de ce pays situé dans une des vallées les plus pittoresques de la montagne vosgienne est intéressante par la particularité qui la distingue des agglomérations voisines. Dès l’Antiquité, comme le prouve les récentes études archéologiques, des populations de cultivateurs et d'éleveurs ont exploité les terres, les prairies, ainsi que les forêts et les hautes chaumes. Les traditions folkloriques des bures et des feux de la saint-Jean, consistant à allumer de grands feux sur certains sommets à des dates précises, ont perduré jusqu'au début du Sègle XX. Mais les rituels connus, assimilés dans la tradition judéo-chrétienne, peuvent les faire remonter au dieu gaulois Belenos. La présence humaine est également attestée par des constructions cyclopéennes, tels le « pont des fées », à 30 kilomètres en contrebas, les aménagements des pentes et par des industries de poterie de type néolithique dans les tourbières de la Charme à 15 kilomètres en contrebas.

Ferme dans la vallée du Chajoux

Christianisée bien avant le Modèl:VIIe siècle, la haute vallée de la Moselotte était empruntée pour relier les monastères de Remiremont et de Munster. Au fur et à mesure des aléas climatiques, épidémiques et guerriers, la densité démographique s'est accru grâce à des colonies de pasteurs-défricheurs qui ont occupés et mis en valeur de nouveaux sites. Les Munstériens et ceux du Val d'Airy venus d'Alsace ont loué à l'autorité ducal les grands pâturages d'altitude.

Sous l'Ancien Régime lorrain, La Bresse appartenait au bailliage des Vosges. Son église, dédiée à saint Laurent, dépendait du doyenné de Remiremont. La cure était à la collation de l’abbesse de Remiremont.

Sous l'Ancien Régime français, à partir de 1766, mais en pratique après l'annexion du diché de Lorraine, La Bresse dépend du baillage de Remiremont et son église du diocèse de Saint-Dié, érigé en 1777.

La Bresse est restée une communauté à petite justice de ban forestier indépendante jusqu'au 4 août 1789 où l'Assemblée vota l'abolition de tous les privilèges. Or, les Bressauds étaient bénéficiaires de privilèges. La proclamation de l'égalité de tous et pour toutes les institutions devant la loi a mis un terme à l'administration indépendante du ban. De 1790 à l’an X, La Bresse, avec l'autonomie d'une simple commune, a fait partie du canton de Cornimont.

Les Bressauds ont souvent fait preuve du désir d'indépendance comme le prouve leur devise « Plutôt pauvre que valet ». Foyer de résistance lors de la Seconde Guerre mondiale, la ville a été détruite à 80% en 1944.

Longtemps vouée à l'agriculture vivrière, à l'industrie du bois, du granit et du coton, La Bresse est aujourd'hui l'une des principales stations de sports d'hiver des Vosges, la première en nombre de pistes.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Guy Vaxelaire    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 210 2 336 2 466 2 497 2 883 3 024 3 085 3 295 -

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 743 4 005 3 729 3 843 3 937 3 964 4 076 4 146 4 560

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 787 5 076 5 655 5 211 5 194 5 213 5 207 3 020 4 718

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
4 980
5 290
5 395
5 369
5 191
4 928
4 728
4 700
4 716
2009 2010
4 732
4 946
4 605
4 806
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]