Coinches

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Coinches
Coinches

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Coinches.JPG|center|280px|link=|border]]
Centre de Coinches
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 15′ 11″ N, 7° 01′ 23″ E
Superfícia 5,69 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
720 m
379 m
366 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
88
Vòges Armas deu Departament dels Vòges
Arrondiment Saint-Dié-des-Vosges
Canton Saint-Dié-des-Vosges-Est
Intercom
248800492
de la Fave et de la Meurthe
Cònsol Pascal Thomas (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 88100
Còde INSEE 88111

Coinches es una comuna francesa, situada dins lo departament dels Vòges e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Vista sul Centre e la glèisa

Coinches a situat a Unitat|6|km}} a l'èst de Sant-Dié-de detlos-Vòges. La localité a environat de pâturages e de qualques nautors boisées. La Ròca del Sabbat – un blòc de grès en evocant una forma umana – culmini a Unitat|460|m}}, plan fach « per @frapper la superstitieuse imaginacion de las nòstras aïeux, #que n'avián fach lo luòc de reünion dels sorciers[1]». Las maires i cerquèron los nounats. Una vièlha persona del vilatge i aviá la clau de la Ròca. Vet Aicí #çò que se sonava als mainats tròp corioses...

Tèxte originau de l'article francés
Vue sur le Centre et l'église

Coinches est situé à 6 km à l'est de Saint-Dié-des-Vosges. La localité est entourée de pâturages et de quelques hauteurs boisées. La Roche du Sabbat – un bloc de grès évoquant une forme humaine – culmine à 460 m, bien fait « pour frapper la superstitieuse imagination de nos aïeux, qui en avaient fait le lieu de réunion des sorciers[2]». Les mères allaient y chercher les nouveau-nés. Une vieille personne du village avait la clé de la Roche. Voilà ce que l'on disait aux enfants trop curieux...


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgCoinches
Comuna amb 427 abitants (2000)Raves (2,4km)
Comuna amb 469 abitants (2000)Remomeix (2,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Coinches I aviá dividit antany en doas parts trucadas Coinches-l'Anautita e Coinches-la-Bassa. La primièra èra çò cap de-luòc de la comuna, lo segond refermait la glèisa. Los abitants lor caliá annalament al domeni 30 gròs de renda ordinària.

Coinches Es una fòrça vièlha localité, effleurée pel vièlh camin #que de Sant-Dié ganhava lo Alsace per Lo Bonhomme e Lapoutroie (via romaine de Tullum Nasium, d'una autra manièra dicha Toul, a Argentouaria, d'una autra manièra dicha Horbourg, presenta sus la Taula de Peutinger #que data de la Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle. Aquela rota anciana traversava Santa-Marguerite, Remémont, la Planchette de contunh obliquait cap a Fouchifol, regatge al nòrd Fouchifol, comuna de Coinches e al sud Fouchifol, comuna de Dintratz-doas-Aigas. Un diverticule d'aquela anciana via se'n desligava a Remémont, per filer via las Hayottes cap a Coinches en arribant al masatge caseriu de la May, en traversant lo bourg d'oèst n'es per filer cap a Sant-Ostal-a las-Minas via Ginfosse e lo Giron.

En un païsatge totalament déboisé segon las nòstras vistas actualas, meses a despart qualques barralhas de camin, lo vilatge compreniá antany doas parts : l'Anautita-Coinche, cap de-luòc, en levant del bailliage de Sant-Dié, e la Bassa-Coinche a l'entorn de la glèisa. Se tròba d'unes autres graphies, Coënche o lo patois Couanche, en l'archiu d'aquela localité.

Luòcs-diches viscuts recents : Malingoutte, los Prés-Sant-Diez, los Goutteaux. Luòcs-diches viscuts mai ancians del nòrd al sud : la Janchière, granja isolada, Dessous-lo-Pòble, granja, Péraupré (Lo Coirion), Lo Danseux, las Grandas Aulnées, aqueles dos darrièrs sus la rota de Ginfosse, lo Persec, luòc-dich ont se trobava l'anciana capèla, lo Pòble, la May en disposicion cap a l'oèst, Après aver-i ressortit l'escòla, i a Jardiné, granja, de contunh la Corneille. Del centre en disposicion plena sud la Vinha, l'Anautita Coinche, la Gota, la Grange de las Aulnées e Fouchifol, comuna de Coinches.

Lo étymologie del nom de la municipalitat pòt pas èsser lo latin concha, cuvette, #que porg Dauzat en lo sieu Diccionari étymologique dels noms de luòcs. Aquela ipotèsi, séduisante al en demorant, a pas pas al vist dels microtoponymes de la region. N'efièch, la Coinche, a Bertrimoutier, designa una còsta e Hermancoinche, luòc-dich de Colroy-la-Granda, es pas pas en una cuvette. Negre, en un diccionari mai recent, reexpedeix a un anthroponyme Concos, d'origina gauloise. S'aquela ipotèsi aviá, poiriá èsser legitima de cristianar los abitants de la municipalitat jol nom de Conchois, #çò que donariá Conchoise al femenin, Coinchois e Coinchoise en sonant un pauc mens plan.

Lo Diccionari topographique del departament dels Vòges de Marichal prepausa pagina 105 las formas ancianas Coinche testificada l'an 1369 e Conche en 1380.

De 1790 a l'an XI, Coinches a fach partida del costat de Laveline.

Tèxte originau de l'article francés

Coinches était divisé autrefois en deux parties appelées Coinches-la Haute et Coinches-la-Basse. La première était le capluòc de la mairie, la seconde refermait l'église. Les habitants devaient annuellement au domaine 30 gros de rente ordinaire.

Coinches est une très vieille localité, effleurée par le vieux chemin qui de Saint-Dié gagnait l'Alsace par Le Bonhomme et Lapoutroie (voie romaine de Tullum Nasium, autrement dit Toul, à Argentouaria, autrement dit Horbourg, présente sur la Table de Peutinger qui date du Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle. Cette route antique traversait Sainte-Marguerite, Remémont, la Planchette puis obliquait vers Fouchifol, laissant au nord Fouchifol, commune de Coinches et au sud Fouchifol, commune d'Entre-deux-Eaux. Un diverticule de cette ancienne voie s'en détachait à Remémont, pour filer via les Hayottes vers Coinches atteignant le hameau de La May, traversant le bourg d'ouest en est pour filer vers Sainte-Marie-aux-Mines via Ginfosse et le Giron.

Dans un paysage totalement déboisé selon nos vues actuelles, mis à part quelques haies de chemin, le village comprenait jadis deux parties : la Haute-Coinche, chef-lieu, relevant du bailliage de Saint-Dié, et la Basse-Coinche autour de l'église. On rencontre d'autres graphies, Coënche ou le patois Couanche, dans les archives de cette localité.

Lieux-dits habités récents : Malingoutte, les Prés-Saint-Diez, les Goutteaux. Lieux-dits habités plus anciens du nord au sud : la Janchière, ferme isolée, Dessous-le-Village, ferme, Péraupré (Le Coirion), Le Danseux, les Grandes Aulnées, ces deux derniers sur la route de Ginfosse, la Pêche, lieu-dit où se trouvait l'ancienne chapelle, le Village, la May en allant vers l'ouest, Après avoir dépassé l'école, il y a Jardiné, ferme, puis la Corneille. Du centre en allant plein sud la Vigne, la Haute Coinche, la Goutte, la Grange des Aulnées et Fouchifol, commune de Coinches.

L'étymologie du nom de la commune ne peut être le latin concha, cuvette, que fournit Dauzat dans son Dictionnaire étymologique des noms de lieux. Cette hypothèse, séduisante au demeurant, ne tient pas au vu des microtoponymes de la région. En effet, la Coinche, à Bertrimoutier, désigne une côte et Hermancoinche, lieu-dit de Colroy-la-Grande, n'est pas dans une cuvette. Nègre, dans un dictionnaire plus récent, renvoie à un anthroponyme Concos, d'origine gauloise. Si cette hypothèse tenait, il pourrait être légitime de baptiser les habitants de la commune sous le nom de Conchois, ce qui donnerait Conchoise au féminin, Coinchois et Coinchoise sonnant un peu moins bien.

Le Dictionnaire topographique du département des Vosges de Marichal propose page 105 les formes anciennes Coinche attestée en 1369 et Conche en 1380.

De 1790 à l'an XI, Coinches a fait partie du canton de Laveline.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pascal Thomas    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
275 255 341 369 383 393 372 384 -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
373 375 385 - 366 339 358 315 310
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
305 305 302 257 261 249 237 242 218
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
214
192
199
319
345
331
343
342
345
2009 2010
347
357
350
360
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Segon lo Dr. Fournier Vila en Anals de la Societat de émulation del departament dels Vòges, 1907, A83, partís 1, Modèl:Pàg.131-132. Veire tanben Jacques Roehrig, A mòrt, la masca!, Nuée Bleue, Estrasburg, 2007, 222 pàg.
  2. Selon le Dr. Fournier cité dans Annales de la Société d'émulation du département des Vosges, 1907, A83, part 1, p. 131-132. Voir aussi Jacques Roehrig, À mort, la sorcière!, Nuée Bleue, Strasbourg, 2007, 222 p.