Saint-Étienne-lès-Remiremont

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Saint-Étienne-lès-Remiremont
Saint-Étienne-lès-Remiremont

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Saint-Étienne-lès-Remiremont.jpg|center|280px|link=|border]]
Otèl de vila
[[Fichièr:Blason saint-etienne-lès-remirmont.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 01′ 27″ N, 6° 36′ 19″ E
Superfícia 33,81 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
819 m
391 m
370 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
88
Vòges Armas deu Departament dels Vòges
Arrondiment Épinal
Canton Remiremont
Intercom
248800666
de la Porte des Hautes Vosges
Cònsol Michel Demange (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Stéphanois (en francés)
Còde postal 88200
Còde INSEE 88415
www.ville-st-etienne-remiremont.fr

Saint-Étienne-lès-Remiremont es una comuna francesa, situada dins lo departament dels Vòges e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La vila se situa a la confluence de la Moselle e de la Moselotte. Lo bòsc ocupa 70 % del terren communal[1], en cobrint dos massises opausats #que lo un, lo Fossard[2], situat al nòrd, ne culmini a unitat|819|m}}.

Tèxte originau de l'article francés

La ville se situe à la confluence de la Moselle et de la Moselotte. La forêt occupe 70 % du terrain communal[3], couvrant deux massifs opposés dont l'un, le Fossard[4], situé au nord, culmine à 819 m.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Étienne-lès-Remiremont
Comuna amb 8104 abitants (2000)Remiremont (1,9km)
Comuna amb 3953 abitants (2000)Saint-Nabord (3,6km)
Comuna amb 2111 abitants (2000)Saint-Amé (4,2km)
Comuna amb 1001 abitants (2000)Vecoux (5,2km)
Comuna amb 1902 abitants (2000)Le Syndicat (5,4km)
Comuna amb 622 abitants (2000)Cleurie (5,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Coneguda dempuèi la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle jol nom de Sancti Stépha, la municipalitat #èsser la envit dels rivalités oponent los ducs de Lorraine als Chanoinesses de Remiremont.

Remiremont Ven del nom de « Romaric » #que #fondar, sul Sant Mont o mont Habend, dos monastèris, un d'òmes e un de femnas[5]. Aquel darrièr, transferit en 870 en la vallée, #èsser a l'origina de la vila. Exemptat en 1070 de la juridiction episcopala e en levant dirèctament de l'emperaire, lo capítol #venir un « capítol nòble » fòrça barrat : lo abbesse i aviá reng de princessa del Sant-Empèri. A Modèl:La s-, los ducs de Lorraine #establir lo sieu suzeraineté sul capítol en prenent lo títol de comtes de Remiremont[6]., E #que lo érection de la Granda Hita #marcar la fin en 1492.

La peste, #que ne conservam l'istòria a travèrs de chapele de « La Madeleine » #que #èsser lo centre d'una léproserie medievala[7] A la sortida de la vila de Remiremont, a drecha de la rota #que condusís cap a Bussang e Mülhausen se tròba la Capèla de la Madeleine. La lèpre, e las guèrras successivas, #redusir la siá populacion a 60 abitants en 1710, abans #qu'en 1766, Sant Étienne - coma tota la Lorraine - venga francesa.

Nomenat Val Moselle jos la Revolucion[8], comptava 1322 d'abitants en 1804.

Lo 11 d'octòbre 1936, la municipalitat a preses lo sieu nom actual.

L'indústria texila a #aver una fòrta influéncia sociala e culturala sus la vida de las vallées vosgiennes a Modèl:Las sp-s, a Sant-Étienne coma en un autre luòc[9].

Pendent la Segonda Guèrra mondiala, un grop de resistentes de la municipalitat s'es constituit per lutar contra lo aucupacion alemanda : lo « Maquis de la Nautor-de detlo-Bòsc ».

Lo 25 de setembre 1944, la desliurança de Sant-Étienne a intervengut, après la Fusillade de Ménafaing.

Tèxte originau de l'article francés

Connue dès le Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle sous le nom de Sancti Stépha, la commune fut l'enjeu des rivalités opposant les ducs de Lorraine aux Chanoinesses de Remiremont.

Remiremont vient du nom de « Romaric » qui fonda, sur le Saint Mont ou mont Habend, deux monastères, un d'hommes et un de femmes[10]. Ce dernier, transféré en 870 dans la vallée, fut à l'origine de la ville. Exempté en 1070 de la juridiction épiscopale et relevant directement de l'empereur, le chapitre devint un « chapitre noble » très fermé : l'abbesse avait rang de princesse du Saint-Empire. Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, les ducs de Lorraine établirent leur suzeraineté sur le chapitre en prenant le titre de comtes de Remiremont[11]., et dont l'érection de la Grande Borne marqua la fin en 1492.

La peste, dont nous conservons l'histoire à travers chapele de « La Madeleine » qui fut le centre d'une léproserie médiévale[12] À la sortie de la ville de Remiremont, à droite de la route qui conduit vers Bussang et Mulhouse se trouve la Chapelle de la Madeleine. La lèpre, et les guerres successives, réduisirent sa population à 60 habitants en 1710, avant qu'en 1766, Saint Étienne - comme toute la Lorraine - devienne française.

Nommée Val Moselle sous la Révolution[13], elle comptait 1322 habitants en 1804.

Le 11 octobre 1936, la commune a pris son nom actuel.

L’industrie textile a eu une forte influence sociale et culturelle sur la vie des vallées vosgiennes aux Modèl:Sp-s, à Saint-Étienne comme ailleurs[14].

Durant la Seconde Guerre mondiale, un groupe de résistants de la commune s’est constitué pour lutter contre l'occupation allemande : le « Maquis du Haut-du-Bois ».

Le 25 septembre 1944, la libération de Saint-Étienne est intervenue, après la Fusillade de Ménafaing.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Michel Demange    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 127 1 229 1 308 1 346 1 422 1 433 1 422 1 420 -

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 351 1 576 1 572 - 1 587 1 729 1 655 1 775 3 156

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 289 3 446 3 793 2 712 2 598 2 786 2 860 2 712 3 209

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 369
3 741
3 936
4 497
4 085
4 057
3 919
3 899
3 879
2009 2010
3 887
3 987
3 891
3 990
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Lo Bòsc Communale de Sant-Etienne-lès-Remiremont
  2. Lo Bòsc Domaniale de Fossard
  3. La Forêt Communale de Saint-Etienne-lès-Remiremont
  4. La Forêt Domaniale de Fossard
  5. Habendum lo Sant Mont, La montanha dels quatre sants : lo monastèri del Sant Mont
  6. J.J. Bammert, * Las Nòblas Madamas de [Remiremont] 620-1791, L'istòria del Capítol de las Nòblas Madamas de Remiremont (Prèses Erckmann-Chatrian, Impremta Lalloz-Perrin, Remiremont, (Vòges), 4en trimèstre 1971.
  7. Inscricha sus l'inventari suplementari dels Monuments istorics lo 16 de julhet de 1991, e en qualitat de luòc inscrich lo 24 de genièr 1944, es, amb las siás immeditaeses, situada a caval sus las municipalitats de Remiremont e St-Etienne-lès-Remiremont. Es la sola bastissa #que demòra de bastissas d'aquela anciana léproserie creada en lo moment de la segonda epidèmia de lèpre en Lorraine. Lo sòl de la nef compòrta de divèrsas pèiras tombales
  8. (fr) detlas_municipalitats_de detlos_Vòges_jos_la_r%C3%A9volution_Fran%C3%A7comoditat Noms de las municipalitats dels Vòges jos la Revolucion francesa : Val Moselle, Sant-Étienne-lès-Remiremont
  9. Modèl:Labor
  10. Habendum le Saint Mont, La montagne des quatre saints : le monastère du Saint Mont
  11. J.J. Bammert, * Les Nobles Dames de [Remiremont] 620-1791, L’histoire du Chapitre des Nobles Dames de Remiremont (Prix Erckmann-Chatrian, Imprimerie Lalloz-Perrin, Remiremont, (Vosges), 4en trimestre 1971.
  12. Inscrite sur l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques le 16 juillet 1991, et en qualité de site inscrit le 24 janvier 1944, est, avec ses abords, située à cheval sur les communes de Remiremont et St-Etienne-lès-Remiremont. C’est le seul édifice qui reste des bâtiments de cette ancienne léproserie créée lors de la seconde épidémie de lèpre en Lorraine. Le sol de la nef comporte plusieurs pierres tombales
  13. (fr) Noms des communes des Vosges sous la Révolution française : Val Moselle, Saint-Étienne-lès-Remiremont
  14. Pierre Durupt, Hommes et femmes du textile dans les Hautes-Vosges, Remiremont, Société d’histoire de Remiremont et de sa région, , 193 p.
    Influences sociales et culturelles de l’industrie textile sur la vie des vallées vosgiennes aux Modèl:Sp-s, n° 130
    • Le triomphe du paternalisme patronal moralisateur : b) à Saint-Etienne-lès-Remiremont et à Rupt-sur-Moselle : Un paternalisme imprégné de catholicisme social. « Il ne faut donc pas s’étonner qu’en 1921, ce soient les établissements H. Géliot qui financent l’agrandissement de la tribune de l’église paroissiale.

    Autres aspects du paternalisme (p. 118) La coopérative Géliot et p. 120 : Le foyer social de la société cotonnière H. Géliot à Saint-Étienne-lès-Remiremont, vers 1950.

    • Saint-Étienne-lès-Remiremont (pp. 134 à 142) : Les Cités Géliot à Saint-Étienne. La condition ouvrière au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Les 20 cités à 4 logements, édifiées en 1908 par les Ets Géliot, démontrent un soucis de rigueur et de régularité avec leur plan en damier. S’impose ici un habitat planifié en fonction de l’espace industriel sans tenir beaucoup compte du caractère préexistant du milieu.