Villeneuve-sous-Dammartin

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Villeneuve-sous-Dammartin
Villeneuve-sous-Dammartin

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason Vsd.jpg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 02′ 00″ N, 2° 38′ 24″ E
Superfícia 7,56 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
116 m
72 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
77
Sèina e Marna Armas deu Departament de Sèina e Marna
Arrondiment Meaux
Canton Dammartin-en-Goële
Intercom
247700073
du Pays de la Goelle et du Multien
Cònsol Gilles Chauffour (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Villeneuvois (en francés)
Còde postal 77230
Còde INSEE 77511

Villeneuve-sous-Dammartin es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sèina e Marna e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgVilleneuve-sous-Dammartin
Comuna amb 2309 abitants (2000)Longperrier (2,5km)
Comuna amb 807 abitants (2000)Thieux (3,4km)
Comuna amb 3663 abitants (2000)Saint-Mard (3,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Divèrses millenaris d'aucupacion de luòcs isolats sul territòri an testificat per las descobèrtas archéologiques, en particulara a l'entorn de la fontaine de las Gallas.

  • Lo vilatge implantat a l'oèst del riu Biberonne a citat dempuèi 1138 e en la charte de affranchissement de 1204.
  • A Modèl:La s-, lo clergé #dobrir jol nom de Vilas nòvas de las asiles o las serfs e las vagabonds #venir de proprietàrias d'una parcelle assortie de la proteccion juridica la mai vasta (drech de borgesiá)

En l'an 1177, lo pape Alexandre III #far al tresen Concile de Latran una declaracion demorada celèbra « Totes los crestians son exempts de servitud. Aquel #èsser pels abitants d'aquelas vilas nòvas un solid ponch de supòrt amb la fin d'establir los sieus affranchissements. En lo departament de Seine e Marna, en mai de Villeneuve jos Dammartin, existís cinc d'autras comunas #que l'origina ne remonta a aquela epòca: Villeneuve-lo-Comte, Villeneuve-Sant-Denis, Villeneuve-los-Voreges, Villeneuve als Asnes (Brou sus Chantereine) e Villeneuve-sus-Bellot.


En la primièra mitat de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, los fraires cisterciens del abbaye de Chaâlis (Oise), dotats per Louis VI e dels senhors locales, installan lo sieu grange de Stains près dels marais.

  • En 1182, la distincion es dobla. Lo fief de Villeneuve es a Josselin de Dammartin, vassal del comte, e Jean de Pomponne deten lo fief dicha de Chantilly, #qu'aperten en 1307 a Raoul de Chantilly a aquerit de contunh dins lo comtat al continuament d'un procès contra lo comte de Dammartin en 1347. Unificada, jol nom de Chaversy, la distincion a vendut lo 5 de mai de 1407 a la Sra. De la Ròca-Guyon #que la cedís tres ans mai tard a Texans de Fleury. Los sieus fils Gilles lududes succedís, de contunh lo sieu gendre Jacques de Reilhac cedís la distincion a cambiament a Antoine de Chabannes, comte de Dammartin, lo 6 de febrièr de 1468. Lo 28 d'agost de 1501, Jean de Chabannes vend a Geoffroy de la Crotz, #que la pichona filha Isabeau, en épousant René Baillet, n'apòrta la tèrra dins los ostals de Tresmes e de Gesvres. Lo 16 de març de 1648 a signat la venta a François Pichon de Ravannes, #que la pichona-filha, Anne, esposa Paulin Pondre de Guermantes. Lo sieu nièce, Élisabeth Louise de Malide, n'apòrta Villeneuve lo 14 de setembre de 1795 a lo sieu espós Timoléon de Cossé, futur neuvième pòrti de Brissac.
  • Los marais communaux situats al fons del camin de las processions (actuala carrièra dels tilleuls) èran utilizats coma pâturages comuns. En 1791, auràn partejat entre los abitants. Las tres grandas granjas seràn rachetées per las siás tenanciers.


A la Revolucion, lo castèl confisqué coma plan nacional. A aquerit per Théodore Bernier, cultivateur a Stains (cònsol del vilatge de 1809 a 1831)de contunh vendut a un ancià agent de càmbia, lo Sr. Delauney-Lemière.

Ofrit l'an 1864 a Marguerite Bellanger per l'emperaire Napoleon III.

Es reconstruit a la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle per Maurici Hutin. Transformat n'escor privada, #albergar de 1961 a 1974 lo Centre Thomas More de Roger Turgis.

Roger Turgis #qu'ensenhava l'anglés al collègi oratorien de Juilly, i aviá creat un organisme de "Sojorns e corses de vacanças en Angleterre" ont los joves avián enquadrat per adultas e albergats en familhas.

Ostal de jubilacion fins en 2004 Es uèi lo banc social del grop ECT.

  • Lo pòble rèsta rural e la siá populacion s'es pas aumentada que de 40 % en doas #cent ans.
Tèxte originau de l'article francés

Plusieurs millénaires d'occupation de lieux isolés sur le territoire sont attestés par les découvertes archéologiques, en particulier autour de la fontaine des Gallas.

  • Le village implanté à l'ouest de la rivière Biberonne est cité dès 1138 et dans la charte d'affranchissement de 1204.
  • Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, le clergé ouvrit sous le nom de Villes neuves des asiles ou les serfs et les vagabonds devinrent propriétaires d'une parcelle assortie de la protection juridique la plus étendue (droit de bourgeoisie)

En l'année 1177, le pape Alexandre III fit au troisième Concile de Latran une déclaration demeurée célèbre « Tous les chrétiens sont exempts de servitude. Ce fut pour les habitants de ces villes nouvelles un solide point d'appui afin d'établir leurs affranchissements. Dans le département de Seine et Marne, outre Villeneuve sous Dammartin, il existe cinq autres communes dont l'origine remonte à cette époque: Villeneuve-le-Comte, Villeneuve-Saint-Denis, Villeneuve-les-Bordes, Villeneuve aux Asnes (Brou sur Chantereine) et Villeneuve-sur-Bellot.


Dans la première moitié du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, les moines cisterciens de l'abbaye de Chaâlis (Oise), dotés par Louis VI et des seigneurs locaux, installent leur grange de Stains près des marais.

  • En 1182, la seigneurie est double. Le fief de Villeneuve est à Josselin de Dammartin, vassal du comte, et Jean de Pomponne détient le fief dit de Chantilly, qui appartient en 1307 à Raoul de Chantilly puis est acquis au comté à la suite d'un procès contre le comte de Dammartin en 1347. Unifiée, sous le nom de Chaversy, la seigneurie est vendue le 5 mai 1407 à Mme de La Roche-Guyon qui la cède trois ans plus tard à Jean de Fleury. Son fils Gilles lui succède, puis son gendre Jacques de Reilhac cède la seigneurie en échange à Antoine de Chabannes, comte de Dammartin, le 6 février 1468. Le 28 août 1501, Jean de Chabannes vend à Geoffroy de La Croix, dont la petite fille Isabeau, en épousant René Baillet, apporte la terre dans les maisons de Tresmes et de Gesvres. Le 16 mars 1648 est signée la vente à François Petit de Ravannes, dont la petite-fille, Anne, épouse Paulin Pondre de Guermantes. Leur nièce, Élisabeth Louise de Malide, apporte Villeneuve le 14 septembre 1795 à son époux Timoléon de Cossé, futur neuvième duc de Brissac.
  • Les marais communaux situés au fond du chemin des processions (actuelle rue des tilleuls) étaient utilisés comme pâturages communs. En 1791, ils seront partagés entre les habitants. Les trois grandes fermes seront rachetées par leurs tenanciers.


A la Révolution, le château confisqué comme bien national. Il est acquis par Théodore Bernier, cultivateur à Stains (maire du village de 1809 à 1831)puis vendu à un ancien agent de change, M. Delauney-Lemière.

Offert en 1864 à Marguerite Bellanger par l'empereur Napoléon III.

Il est reconstruit à la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle par Maurice Hutin. Transformé en école privée, il hébergea de 1961 à 1974 le Centre Thomas More de Roger Turgis.

Roger Turgis qui enseignait l'anglais au collège oratorien de Juilly, avait créé un organisme de "Séjours et cours de vacances en Angleterre" où les jeunes étaient encadrés par des adultes et hébergés dans des familles.

Maison de retraite jusqu'en 2004 Il est aujourd'hui le siège social du groupe ECT.

  • Le village reste rural et sa population ne s'est accrue que de 40 % en deux cents ans.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Gilles Chauffour    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
421 414 400 374 374 413 413 420 384

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
387 389 418 397 404 413 413 414 422

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
399 396 345 320 366 372 360 289 351

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
310
299
298
277
413
534
600
609
614
2009 2010
616
625
625
641
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]