Jossigny

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Jossigny
Jossigny

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Château de Jossigny -1.JPG|center|280px|link=|border]]
Castell de Jossigny
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 50′ 19″ N, 2° 45′ 14″ E
Superfícia 9,62 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
149 m
107 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
77
Sèina e Marna Armas deu Departament de Sèina e Marna
Arrondiment Arrondiment de Torcy
(Torcy)
Canton Thorigny-sur-Marne
Intercom
247700594
de Marne et Gondoire
Cònsol Patrick Maillard (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 77600
Còde INSEE 77237
Jossignaciens et Jossignaciennes

Jossigny es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sèina e Marna e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Jossigny Es una municipalitat localizada en lo costat de Thorigny-sus-Marna e en lo arrondiment de Torcy. La superficie es de 9,62 km², la latitud es de 48.838 gras Nòrd e la siá longitude 2.753 gras Es. Las municipalitats limitrophes prèps de Jossigny incluent : Chanteloup-en-Brie, Ressègues, Conches-sus-Gondoire, Ferrières-en-Brie e Villeneuve-Sant-Denis[1].

Tèxte originau de l'article francés

Jossigny est une commune localisée dans le canton de Thorigny-sur-Marne et dans l'arrondissement de Torcy. La superficie est de 9,62 km², la latitude est de 48.838 degrés Nord et sa longitude 2.753 degrés Est. Les communes limitrophes proches de Jossigny incluent : Chanteloup-en-Brie, Serris, Conches-sur-Gondoire, Ferrières-en-Brie et Villeneuve-Saint-Denis[1].


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgJossigny
Comuna amb 6592 abitants (2000)Serris (2,6km)
Comuna amb 1289 abitants (2000)Guermantes (4,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Jossigny A mencionat al 13Modèl:Ème sègle jol nom de Jaussegne. L'ancian solar, proprietat de las Orgemont, i aguèt remplaçat l'an 1743 per un castèl bastit pel comte de Graviers, aconselhar al Parlament de París. Lo sieu darrièr proprietari, lo baron de Roig, n'a fach don dins l'Estat. Glèisa a la collation de la abbé de Santa-Geneviève de París. La municipalitat fa partida de la vila nòva de Marna-la-Vallée[2]. La tèrra de Jossigny aperteniá dempuèi un temps immémorable al abbaye Santa-Geneviève de París, aiçò testificat per una bulle del pape Alexandre II (1061-1073) #que confirmava los bens d'aquela abbaye. En la segonda còpia del testament de Sant-Rémi, avesque de Rems, inserit per Flodoard (istorian ; 894-966) en la siá istòria, a escrich #que Clovis #donar a Santa-Geneviève la tèrra de Grusiniacum. Coma aquel nom sauriá pas s'aplicar a cap de autre luòc dels environs, se pòt pensar #que i i aviá error de la part del copiste, #que caliá legir Jausiniacum, e #qu'es de Jossigny #que n'es question en aquel acte. S'aquel fach èra cèrt, l'origina de Jossigny semblariá remontar a l'epòca de Clovis Eer ; mas coma es pas question de Gausiniacum qu'en un ajout al testament e nom en lo testament ludut-quitament, es mai que probable qu'aquel es pas pas a la persona de Santa-Geneviève que la tèrra de Jossigny a #èsser donada, mas plan dins la siá glèisa, siá per Clovis II (635-657) o III, siá per Louis Eer (778-840) o meteissa Louis II (846-879)[3]. Aquel #que i li cal cèrt, es que, plan abans l'an 1170, los chanoines de la glèisa Santa-Geneviève de París avián de possessions a Jossigny, doncas qu'a aquela epòca #far un acòrdi amb los posseïdors del fief de Jossigny, a l'escasença del drech de brenage. Es aital coma se nomenava lo drech #qu'avián los chevaliers d'exigir gròsses décimateurs una cèrta quantitat de gròssa farina per alimentar los sieus cans de caça[3].

Pichon a pichon, lo abbaye s'enriquissiá e se engrandia per donations ; aital en 1227, Guy del Pòrt #donar al coan de Santa-Geneviève e a tota la comunitat de Jossigny, « un arpent de marnière #qu'anava de Jossigny a Fontenelle amb tota justícia e unes autres dreches ». De meteis, Armand de Chanteloup #legar 12 arpents de tèrra, Simon de Lizy 23 arpents e Jean de Bailly lo cinquen de las siás tèrras. Los abitants de Jossigny apareisson i aver #èsser affranchis, coma la majoritat dels « òmes de còrsses » dels unas autras glèisas, cap al mièg del XIIIModèl:Ème sègle, moyennant cèrtas redevances. Aquel vilatge #èsser, al XVModèl:Ème sègle, coma los autres pòbles vesins, entièrament dévasté per las guèrras civilas, al ponch #que i èra gaireben vengut inhabitable. Pendent las guèrras de religion, Jossigny i aguèt fòrça a sofrir del pillage dels soldats #que i an séjourné. La glèisa #èsser dévastée e fòrça ostals aguèron incendiat. Abans la Revolucion, divèrsas fiefs, #que levavan dirèctament religioses de Santa-Geneviève, existissián en la comuna. Senhor de Bragelongne, doyen del tribunal de las ajudas, possedissiá, dempuèi l'an 1550, un ostal de plaisance amb parc. Leconte Dels Graviers possedissiá cap a l'an 1700 las tèrras del Bòsc Ripault e de la Mitat Muid (darrièr de la granja las Collinières e de part e d'autra de la linha TGV actual) #qu'el se instituait lo senhor. En 1705, el épousa Melle de Bragelongne e #far bastir lo castèl actual. Lo fief de l'Extrèm del Forn e de Mauperthuis (a la sortida del pòble, carrièra de Lagny) n'aperteniá en 1737 a André Frain, senhor de Mauperthuis[3].

Après la Revolucion, Senhor Leconte dels Graviers #acceptar las idèas nòvas ; pas #emigrar e #pasturar aital conservar #intacte las siás proprietats. Aiçò èra un òme philanthrope e fòrça aimat de la populacion. Al cors del XIXModèl:Ème sègle, de per la siá posicion géographique, lo vilatge i aguèt fòrça a sofrir de desparièras invasions[3].

Tèxte originau de l'article francés

Jossigny est mentionnée au 13Modèl:Ème siècle sous le nom de Jaussegne. L'ancien manoir, propriété des Orgemont, fut remplacé en 1743 par un château construit par le comte de Graviers, conseiller au Parlement de Paris. Son dernier propriétaire, le baron de Roig, en a fait don à l'État. Église à la collation de l'abbé de Sainte-Geneviève de Paris. La commune fait partie de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée[2]. La terre de Jossigny appartenait depuis un temps immémorable à l’abbaye Sainte-Geneviève de Paris, ceci attesté par une bulle du pape Alexandre II (1061-1073) qui confirmait les biens de cette abbaye. Dans la seconde copie du testament de Saint-Rémi, évêque de Reims, inséré par Flodoard (historien ; 894-966) dans son histoire, il est écrit que Clovis donna à Sainte-Geneviève la terre de Grusiniacum. Comme ce nom ne saurait s’appliquer à aucun autre lieu des environs, on peut penser qu’il y avait erreur de la part du copiste, qu’il fallait lire Jausiniacum, et que c’est de Jossigny dont il est question dans cet acte. Si ce fait était vrai, l’origine de Jossigny semblerait remonter à l’époque de Clovis Ier ; mais comme il n’est question de Gausiniacum que dans un ajout au testament et nom dans le testament lui-même, il est plus que probable que ce n’est pas à la personne de Sainte-Geneviève que la terre de Jossigny a été donnée, mais bien à son église, soit par Clovis II (635-657) ou III, soit par Louis Ier (778-840) ou même Louis II (846-879)[3]. Ce qu’il y a de certain, c’est que, bien avant l’an 1170, les chanoines de l’église Sainte-Geneviève de Paris avaient des possessions à Jossigny, puisqu’à cette époque ils firent un accord avec les détenteurs du fief de Jossigny, à l’occasion du droit de brenage. C’est ainsi que l’on nommait le droit qu’avaient les chevaliers d’exiger des gros décimateurs une certaine quantité de grosse farine pour nourrir leurs chiens de chasse[3].

Petit à petit, l’abbaye s’enrichissait et s’agrandissait par des donations ; ainsi en 1227, Guy du Port donna au couvent de Sainte-Geneviève et à toute la communauté de Jossigny, « un arpent de marnière qui allait de Jossigny à Fontenelle avec toute justice et autres droits ». De même, Armand de Chanteloup légua 12 arpents de terre, Simon de Lizy 23 arpents et Jean de Bailly le cinquième de ses terres. Les habitants de Jossigny paraissent avoir été affranchis, comme la plupart des « hommes de corps » des autres églises, vers le milieu du XIIIModèl:Ème siècle, moyennant certaines redevances. Ce village fut, au XVModèl:Ème siècle, comme les autres villages voisins, complètement dévasté par les guerres civiles, au point qu’il était devenu presque inhabitable. Pendant les guerres de religion, Jossigny eut beaucoup à souffrir du pillage des soldats qui y ont séjourné. L’église fut dévastée et beaucoup de maisons furent incendiées. Avant la Révolution, plusieurs fiefs, qui relevaient directement des religieux de Sainte-Geneviève, existaient dans la commune. Monsieur de Bragelongne, doyen de la cour des aides, possédait, dès l’an 1550, une maison de plaisance avec parc. Leconte des Graviers possédait vers l’an 1700 les terres du Bois Ripault et du Demi Muid (derrière la ferme les Collinières et de part et d’autre de la ligne TGV actuelle) dont il s’instituait le seigneur. En 1705, il épousa Melle de Bragelongne et fit construire le château actuel. Le fief du Bout du Four et de Mauperthuis (à la sortie du village, rue de Lagny) appartenait en 1737 à André Frain, seigneur de Mauperthuis[3].

Après la Révolution, Monsieur Leconte des Graviers accepta les idées nouvelles ; il n’émigra pas et put ainsi conserver intactes ses propriétés. C’était un homme philanthrope et très estimé de la population. Au cours du XIXModèl:Ème siècle, de par sa position géographique, le village eut beaucoup à souffrir des différentes invasions[3].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Patrick Maillard    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
509 522 508 515 420 494 531 532 523

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
574 544 507 483 487 452 487 480 506

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
522 482 490 394 434 380 347 353 369

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
416
398
497
516
529
530
640
652
644
2009 2010
637
643
629
635
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0 et 1,1 http://www.cartesfrance.fr/carte-france-vila/77237_Jossigny.html modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 24 de mai de 2012) Error de citacion : Etiqueta <ref> no vàlida; el nom «cartesfrance» està definit diverses vegades amb contingut diferent.
  2. 2,0 et 2,1 http://www.atome77.Coma/vilas/comunas/236/jossigny.htm modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 24 de mai de 2012) Error de citacion : Etiqueta <ref> no vàlida; el nom «atome77» està definit diverses vegades amb contingut diferent.
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 3,4 3,5 3,6 et 3,7 http://jossigny.fr/fr/information/34809/histoire-pòbli modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 24 de mai de 2012) Error de citacion : Etiqueta <ref> no vàlida; el nom «histoff» està definit diverses vegades amb contingut diferent.