Chalautre-la-Grande

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chalautre-la-Grande
Chalautre-la-Grande

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 32′ 32″ N, 3° 27′ 39″ E
Superfícia 18,33 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
183 m
89 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
77
Sèina e Marna Armas deu Departament de Sèina e Marna
Arrondiment Provins
Canton Villiers-Saint-Georges
Cònsol Roger Patenère (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Chalautriers en francés
Còde INSEE 77072

Chalautre-la-Grande es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sèina e Marna e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Tèxte originau de l'article francés


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgChalautre-la-Grande
Comuna amb 591 abitants (2000)La Saulsotte (3,1km)
Comuna amb 558 abitants (2000)Le Mériot (4,3km)
Comuna amb 310 abitants (2000)Montpothier (5,6km)
Comuna amb 533 abitants (2000)Léchelle (6,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo nom Chalautre-la-Granda proven de la paraula latin calix, en significant « calice », per allusion a la topographie del luòc del pòble. « La Granda » evoca l'estenduda del territòri e l'importància del vilatge pendent la Mièja Edat. Chalautre A situat al void d'un vallon, a ieu-pendent de la "còsta" o "fractura géologique" de Ile-de-França. A partejat entre doas « país » incluant lo Provinois (Scenari briard) e lo Morvois (Vallée de la Seine). Abans l'an mil (vèrs 980), la charte dicha de Letgarde octroie la distincion de Chalautre-la-Granda e las siás dependéncias, i compreses un tèrç del bòsc de Sourdun, al Capítol de la glèisa Sant-Martin-de-Tors. Lo Capítol se fa representar sus luòc per un prévôt dotat de totes poders de justícia e per un "cònsol", parallèlament acceptat pel Comte de Champagne. Una autra influéncia eclesiastica se farà egalament rapidament sentir, aquela de la Abbaye del Paraclet fondada per Abélard. Aquel darrièr i installa Héloïse e los sieus moniales en 1129[1].

La glèisa dédiée a Sant-Georges es particularament considerable. Una glèisa mai anciana a probablament existit doncas que la charte de Letgarde en parlar ja mas l'actuala glèisa es del XIIModèl:Ème sègle e #èsser probablament mai grand. Qualques ruïnes sul posterior an longtemps subsistit. Per bastir l'escòla, cèrtas pèiras i an #èsser extrachas. I aguèt restaurat al XVModèl:Ème e la cœur réaménagé al XVIIModèl:Ème en recebent lo retable magnific #que compren un quadre de Séjourné. Aquel quadre data de 1663 e representa la Vèrge al Temple. A lududes-quitament #èsser restaurat en 1998[1]. La glèisa es la una de las mai ancianas de la region e siá sola meritarà un article dédié[1]. La mapa de Cassini indica que Chalautre #dispausar de fortificacions. Los ancians "fossés" ne son los vestigis. La carrièra de l'estancada i auriá #èsser aital cristianada en cara de la carrièra als mòrtes per testificar luchas portadas e de las "remparts" #que #far cara a las assaillants. Lo Tribunal de Salas #constituir una dels sojorns dels Comtes de Champagne e #aculhir lo Rei de França quand caçava en lo bòsc de Sourdun. A la vespra de la Revolucion, lo Castèl del Torn, possession de la familha Challemaison, senhor del luòc, i aviá ja #èsser destruit. Lo Torn féodale deviá originellement se trobar a la localizacion de l'actuala escòla mas lo Castèl i auriá de contunh #èsser desplaçat en lo Faubourg[1].

Lo Poder jos totas las siás formas mas sustot aquel de Sant-Martin-de-Torn, #èsser totjorn contesté per las Chalautriers. Contestataires, Aiçò èra d'en un autre luòc una de la siá reputacion. Los bens communaux sustot, #èsser l'objècte de desparièrs #qu'an durat fins al XXModèl:Ème sègle. Pòt èsser perdurent eles encara… De los nòstres jorns, malgrat los limits administratius #que fan dependre Chalautre la Granda de #Provenir, la Municipalitat se vira egalament espontanèament e culturellement cap a Nogent-sus-Seine e la Vallée-de-la-Seine[1]. Chalautre #Èsser pel passat mai poblat #que la es pas a l'ora d'ara. La vinha, que çò phylloxéra a décimée, aital coma la produccion d'òli de nòu an #èsser d'activitats importantas del luòc. L'abric natural #que constituissi lo bòsc de Sourdun, l'aiga de la font Santa-Martin e la pèira abondiua an #èsser lo terreau de l'implantacion umana. Los òmes i an trobat e i trobaràn per encara longtemps lo havre d'una vida serena[1].

Tèxte originau de l'article francés

Le nom Chalautre-la-Grande provient du mot latin calix, signifiant « calice », par allusion à la topographie du site du village. « La Grande » évoque l’étendue du territoire et l’importance du village durant le Moyen Âge. Chalautre est situé au creux d’un vallon, à mi-pente de la "côte" ou "fracture géologique" d’Ile-de-France. Il est partagé entre deux « pays » incluant le Provinois (Plateau briard) et le Morvois (Vallée de la Seine). Avant l’an mille (vers 980), la charte dite de Letgarde octroie la seigneurie de Chalautre-la-Grande et ses dépendances, y compris un tiers de la forêt de Sourdun, au Chapitre de l’église Saint-Martin-de-Tours. Le Chapitre se fait représenter sur place par un prévôt doté de tous pouvoirs de justice et par un "maire", parallèlement agréé par le Comte de Champagne. Une autre influence ecclésiastique se fera également rapidement sentir, celle de l’Abbaye du Paraclet fondée par Abélard. Ce dernier y installe Héloïse et ses moniales en 1129[1].

L’église dédiée à Saint-Georges est particulièrement remarquable. Une église plus ancienne a probablement existé puisque la charte de Letgarde en parle déjà mais l’actuelle église est du XIIModèl:Ème siècle et fut probablement plus grande. Des ruines sur l’arrière ont longtemps subsisté. Pour construire l’école, certaines pierres y ont été prélevées. Elle fut restaurée au XVModèl:Ème et le cœur réaménagé au XVIIModèl:Ème en recevant le retable magnifique qui comprend un tableau de Séjourné. Ce tableau date de 1663 et représente la Vierge au Temple. Il a lui-même été restauré en 1998[1]. La glèisa est l'une des plus anciennes de la région et à elle seule méritera un article dédié[1]. La carte de Cassini indique que Chalautre disposa de fortifications. Les anciens "fossés" en sont les vestiges. La rue de l’arrêt aurait été ainsi baptisée en face de la rue aux morts pour témoigner des luttes menées et des "remparts" qui firent face aux assaillants. La Cour de Salles constitua une des demeures des Comtes de Champagne et accueillit le Roi de France quand il chassait dans la forêt de Sourdun. À la veille de la Révolution, le Château de la Tour, possession de la famille Challemaison, seigneur du lieu, avait déjà été détruit. La Tour féodale devait originellement se trouver à l’emplacement de l’actuelle école mais le Château aurait ensuite été déplacé dans le Faubourg[1].

Le Pouvoir sous toutes ses formes mais surtout celui de Saint-Martin-de-Tour, fut toujours contesté par les Chalautriers. Contestataires, c’était d’ailleurs une de leur réputation. Les biens communaux surtout, furent l’objet de différents qui ont duré jusqu’au XXModèl:Ème siècle. Peut être perdurent ils encore… De nos jours, malgré les limites administratives qui font dépendre Chalautre la Grande de Provins, la Commune se tourne également spontanément et culturellement vers Nogent-sur-Seine et la Vallée-de-la-Seine[1]. Chalautre fut par le passé plus peuplé qu’elle ne l’est actuellement. La vigne, que le phylloxéra a décimée, ainsi que la production d’huile de noix ont été des activités importantes du site. L’abri naturel que constitue la forêt de Sourdun, l’eau de la source Saint-Martin et la pierre abondante ont été le terreau de l’implantation humaine. Les hommes y ont trouvé et y trouveront pour encore longtemps le havre d’une vie sereine[1].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Roger Patenère    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.
Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Lucien Maire    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
909 954 989 1 019 1 089 1 101 1 130 1 065 1 067

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 054 1 066 1 065 1 035 995 939 914 818 754

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
729 683 619 518 516 522 526 507 516

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
463
446
377
383
570
610
674
683
692
2009 2010
696
703
689
696
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,00 1,01 1,02 1,03 1,04 1,05 1,06 1,07 1,08 1,09 1,10 et 1,11 http://www.mairie-chalautre-la-gran.com/spip.php?Article30 modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 5 de setembre de 2012) Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « histoff » est défini plusieurs fois avec des contenus différents