Cesson

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Cesson
Cesson

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:[[Fichièr: 20080114 la mairie de Cesson.jpg center|280px|link=|border]]
Comuna de Cesson
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 33′ 48″ N, 2° 36′ 19″ E
Superfícia 6,97 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
86 m
????? m
62 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
77
Sèina e Marna Armas deu Departament de Sèina e Marna
Arrondiment Melun
Canton Mée-sur-Seine
Intercom
247700370
de Sénart Ville Nouvelle
Cònsol Olivier Chaplet (DVD) (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 77240
Còde INSEE 77067

Cesson es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sèina e Marna e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Cesson Es una pichona vila situada a 39km a panatòri d'ausèl al sud-es de París[1] e #que coneis un cèrt essor démographique mercés a la siá politica de bastiment de nòus lotjaments e quartièrs (veire la seccion "Barres" de l'article). Fa partida de la arrondissement de Melun e del costat del Mée-sus-Seine. Cesson Fa egalament partida del Sindicat d'aglomeracion nòva de Sénart-Vila Nòva.

Tèxte originau de l'article francés

Cesson est une petite ville située à 39km à vol d'oiseau au sud-est de Paris[2] et qui connaît un certain essor démographique grâce à sa politique de construction de nouveaux logements et quartiers (voir la section "Quartiers" de l'article). Elle fait partie de l'arrondissement de Melun et du canton du Mée-sur-Seine. Cesson fait également partie du Syndicat d'agglomération nouvelle de Sénart-Ville Nouvelle.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgCesson
Comuna amb 5903 abitants (2000)Nandy (3,6km)
Comuna amb 1927 abitants (2000)Seine-Port (3,9km)
Comuna amb 1108 abitants (2000)Voisenon (4,4km)
Comuna amb 415 abitants (2000)Boissettes (4,8km)
Comuna amb 37835 abitants (2000)Melun (4,8km)
Comuna amb 2554 abitants (2000)Pringy (5,4km)
Comuna amb 1009 abitants (2000)Réau (5,5km)
Comuna amb 1830 abitants (2000)Rubelles (5,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

L'avesque{{#lo que}} Guillaume de Champagne #transferir la qualitat de parròquia a la glèisa Santa-Martin de Cesson, quand #autorizar la creacion d'un prieuré a Sant-Leu, en 1176, e #qu'en 1285, un cèrt comte Guillaume de Cesson e la siá femna, #far don d'un de los sieus pichons-fiefs, als bénédictins dels sants-parents de Melun. Lo Ancian Regim sembla pas aver-i pas marcat durablement lo bourg e los sieus caserius de Sant-Leu e Verneau. En 1720, Jean-Baptiste Plucq, baron de Sant-Pòrt, aquerís las tèrras de Pouilly de la familha de Vaudetar #que possedís dempuèi 420 ans. Crompa n'indigne las tèrras de Verneau, Sant-Leu, Bréviande, Cesson e Boissise[3].

Après la Revolucion, las parròquias de Cesson e de Verd-Sant-Denis fusionan en 1809, seguida, 20 ans mai tard, de la demolicion de la glèisa de intercommunalité : amb aquela parròquia unica, los mainats dels dos pòbles #freqüentar la meteissa escòla, del temps que las doas comunas crompavan amassa un terren ont enterrer los sieus mòrtes. Vilatge rural, en vivent a l'entorn de las siás granjas dempuèi sègles, es la dubertura de la station de camin de fèrre sus lo sieu territòri #que portarà a partir de 1855, una estenduda del bourg del costat de la estacion, del temps que de rics proprietaris préfèreront far bastir los sieus villas del costat opausat. Lo almanach istoric de Seine-e-Marna nòta per l'an 1866, 449 abitants per Cesson, e 720 per Verd-Sant-Denis : los ciutadans an elegit a lo sieu cap los dos mai importants grangers e de proprietaris terriens de lo sieu localité respectiva.

Al alba dels tempses modèrns, del temps que lo industrialisation ganha quitament las campanhas, la tuilerie e lo molin de Cesson, jutjats paucs rendables, lor cal cessar la siá activitat après la guèrra de 1870, tot coma los distilleries e la fabrica de peignage de lli de Verd-Sant-Denis. E se lo éclairage per la lutz electrica, votat dempuèi 1894, e meses en marcha entre 1922 e 1956, a esperlongat las jornadas de las Cessonnais, la siá vida a cessat d'èsser rythmée pel passatge de las vegadas de la granja de Verneau, tot a la longitud de la granda-carrièra de Corbeil a Melun, l'anciana rota départementale n° 33, venguda avenguda Charles-Monier en 1964. En 1909, Henri Geoffroy ven lo cònsol de Cesson. Dempuèi la siá arribada enriquís la vila mercés a las siás relacions estrechas amb lo cònsol de París. Se lududes dètz sustot l'avenguda de l'estacion. Ric granger de la region, pausa uèi al cementèri de Sant-Germain-Laxis. Dintratz 1966 e 1967 a bastit lo Grand Pòble, bastit sus Cesson e Verd-Sant-Denis, en avent per modela las vilas-jardins angleses. S'organiza a l'entorn del ru de Balory. En 1967 a lançat lo nòu pòble, #que seguís la meteissa inspiracion.

Tèxte originau de l'article francés

L’évêqueModèl:Lequel Guillaume de Champagne transféra la qualité de paroisse à l'église Saint-Martin de Cesson, lorsqu'il autorisa la création d'un prieuré à Saint-Leu, en 1176, et qu'en 1285, un certain comte Guillaume de Cesson et sa femme, firent don d'un de leurs petits-fiefs, aux bénédictins des saints-pères de Melun. L'Ancien Régime ne semble pas avoir marqué durablement le bourg et ses hameaux de Saint-Leu et Verneau. En 1720, Jean-Baptiste Plucq, baron de Saint-Port, acquiert les terres de Pouilly de la famille de Vaudetar qu'elle possède depuis 420 ans. Il achète en outre les terres de Verneau, Saint-Leu, Bréviande, Cesson et Boissise[3].

Quais de la gare de Cesson.

Après la Révolution, les paroisses de Cesson et de Vert-Saint-Denis fusionnent en 1809, suivie, 20 ans plus tard, de la démolition de l'église d'intercommunalité : avec cette paroisse unique, les enfants des deux villages fréquentèrent la même école, tandis que les deux communes achetaient ensemble un terrain où enterrer leurs morts. Village rural, vivant autour de ses fermes depuis des siècles, c'est l'ouverture de la station de chemin de fer sur son territoire qui amènera à partir de 1855, une extension du bourg du côté de la gare, tandis que de riches propriétaires préfèreront faire construire leurs villas du côté opposé. L'almanach historique de Seine-et-Marne note pour l'année 1866, 449 habitants pour Cesson, et 720 pour Vert-Saint-Denis : les citoyens ont élu à leur tête les deux plus importants fermiers et propriétaires terriens de leur localité respective.

À l'aube des temps modernes, alors que l'industrialisation gagne même les campagnes, la tuilerie et le moulin de Cesson, jugés peu rentables, doivent cesser leur activité après la guerre de 1870, tout comme les distilleries et l'usine de peignage de lin de Vert-Saint-Denis. Et si l'éclairage par la lumière électrique, voté dès 1894, et mis en place entre 1922 et 1956, a prolongé les journées des Cessonnais, leur vie a cessé d'être rythmée par le passage des troupeaux de la ferme de Verneau, tout au long de la grand-rue de Corbeil à Melun, l'ancienne route départementale n° 33, devenue avenue Charles-Monier en 1964. En 1909, Henri Geoffroy devient le maire de Cesson. Dès son arrivée il enrichit la ville grâce à ses relations étroites avec le maire de Paris. On lui doit notamment l'avenue de la gare. Riche fermier de la région, il repose aujourd'hui au cimetière de Saint-Germain-Laxis. Entre 1966 et 1967 est construit le Grand Village, construit sur Cesson et Vert-Saint-Denis, ayant pour modèle les cités-jardins anglaises. Il s’organise autour du ru de Balory. En 1967 est lancé le nouveau village, qui suit la même inspiration.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Olivier Chaplet (DVD)    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250 299 356 289 349 372 372 368 369
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
398 438 449 402 393 354 356 428 517
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
522 560 656 624 725 924 833 840 989
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 073
2 283
4 948
7 522
7 878
7 699
7 419
7 728
8 012
2009 2010
8 296
8 479
8 572
8 762
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Distància entre Cesson e las mai grandas vilas francesas
  2. Distance entre Cesson et les plus grandes villes françaises
  3. 3,0 et 3,1 Monographie communale de Pouilly-lo-Fòrt a l'archiu départementales de Seine e Marna Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « M » est défini plusieurs fois avec des contenus différents