Achères-la-Forêt

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Achères-la-Forêt
Achères-la-Forêt

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Church Acheres la Foret P1050640.JPG|center|280px|link=|border]]
Glèisa Santa-Fare situada a Achères-lo-Bòsc.
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 20′ 46″ N, 2° 33′ 57″ E
Superfícia 12,60 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
126 m
73 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
77
Sèina e Marna Armas deu Departament de Sèina e Marna
Arrondiment Fontainebleau
Canton La Chapelle-la-Reine
Cònsol Patrice Malchere (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Achèrois, Achèroises (en francés)
Còde postal 77660
Còde INSEE 77001
Achères-la-Forêt

Achères-la-Forêt es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sèina e Marna e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

D'una superficie de 12,60 km²[1], l'altitud de la comuna de Achères-lo-Bòsc es de 110 mètres aperaquí. La latitud es de 48,354 gras Nòrd e la longitude es de 2,57 gras Es. Las municipalitats limitrophes prèps de Achères-lo-Bòsc incluent Ury a 2,70 km, Lo Vaudoué a 3,70 km, La Capèla-la-Reina a 4,07 km, Noisy-sus-Escòla a 4,85 km, Recloses a 5,33 km[2].

Ròsa dels vents Ròsa dels vents
N
O       E
S
Tèxte originau de l'article francés

D'une superficie de 12,60 km²[1], l'altitude de la mairie d'Achères-la-Forêt est de 110 mètres environ. La latitude est de 48,354 degrés Nord et la longitude est de 2,57 degrés Est. Les communes limitrophes proches d'Achères-la-Forêt incluent Ury à 2,70 km, Le Vaudoué à 3,70 km, La Chapelle-la-Reine à 4,07 km, Noisy-sur-École à 4,85 km, Recloses à 5,33 km[2].

Ròsa dels vents Ròsa dels vents
N
O       E
S


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Dels sépultures ancians an #èsser de descobèrtas l'an 1838, #que daissan a pensar #que s'agís d'un cementèri gallo-romain. Achères Èra una prévôté ressortissant al bailliage de la Capèla-la-Reina e se compausava de 2 grops d'abitacion ; Achères e Meun.

En 1173, Guillaume de Champagne, archevêque de Sens, fa don als religioses de la Capèla-la-Reina de la dîme d'un luòc nomenat Meun. Pel continuament, los gròsses décimateurs #èsser los religioses del abbaye del Jard, #que requectavan los #dire e donavan al curé #çò que se trucava la porció congrue fixada a 300 libres.
Los senhors de lo sieu costat levavan çò drech de Champart #que consistissiá a Achères en la 18e agarba de tota espècia de grandas. Existís un édit de 1458 en enebint jos pena de multa e de preson, de traire las récoltes abans de prevenir lo Champarteur. Los abitants de La Capèla-la-Reina, de Achères e de Meun an fach a la fin d'agost 1789 una pichona manifestacion contra las percepteurs dels dreches de Champart, e an permeses aital la fin de la perception dels dreches de Champart e dels #dire en la distincion de Achères, de Meun e de la Capèla-la-Reina.

Achères dépendait antany Del Gâtinais francés, bailliage de Nemours e eleccion de Milly-lo-Bòsc. 141 fuòcs son recensés en 1695, 300 communiants en 1770 e 754 abitants en 1840.

La distincion de Achères i aguèt possedit sustot per Aubert de Achières (jos [[Henri Ier de França|Henri Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] al Sègle XI), de contunh #passar successivament dins los ostals de Bouville, de Ormoy, de las Essarts, e de Mornay. La , la distincion de Achères ven baronnie de Achères per cartas brevets del rei de França, Louis XIII. N'en abril 1680 : per cartas brevets del rei de França, Louis XIV, la baronnie de Achères a amassat a aquela de la Capèla-la-Reina amb lo títol de marquisat. Jean-Pierre de Argouges inaugura lo títol. En 1782-1783 de contunh en 1811, de las epidèmias de dysenterie an soslinhat. Una procession a luòc a Réau per obténer lo intercession de sant Roch per la cessation de l'epidèmia. En 1814 e 1815, la localité #aver a sofrir d'invasions aliadas en rason de l'installacion de lo sieu camp entre Melun e La Capèla-la-Reina. Los soldats #far patir totas sòrtas de violéncias als abitants de las municipalitats. En 1832, un cas de choléra a soslinhat[3].

En lo moment de la guèrra de 1870 e mai particularament pendent lo banc de París los Prussiens #levar en la comuna una gròssa contribucion de guèrra. dins lo vilatge i aguèt bastit un lotissement de 78 ostals destinats a lotjar lo personal del SHAPE a l'epòca ont aquel organisme i aviá lo sieu banc a Fontainebleau. Aqueles ostals se distinguisson per lo sieu estil « a l'americana », totalament de plain-pè. La numérotation de las carrièras en aquel lotissement es egalament facha en foncion dels usatges americanes (i li cal pas costat parelh e de costat impair, los numèros successius se seguisson d'un meteis costat de la carrièra). Se pòt veire d'ostals d'aquel lotissement en una scèna de la pellicula La Serp, de Henri Verneuil, #que i i aguèt virat en 1972.

Tèxte originau de l'article francés

Des sépultures antiques ont été découvertes en 1838, qui laissent à penser qu'il s'agit d'un cimetière gallo-romain. Achères était une prévôté ressortissant au bailliage de la Chapelle-la-Reine et se composait de 2 groupes d'habitation ; Achères et Meun.

En 1173, Guillaume de Champagne, archevêque de Sens, fait don aux religieux de la Chapelle-la-Reine de la dîme d'un lieu nommé Meun. Par la suite, les gros décimateurs furent les religieux de l'abbaye du Jard, qui percevaient les dîmes et donnaient au curé ce que l'on appelait la portion congrue fixée à 300 livres.
Les seigneurs de leur côté levaient le droit de Champart qui consistait à Achères dans la 18e gerbe de toute espèce de grains. Il existe un édit de 1458 interdisant sous peine d'amende et de prison, d'enlever les récoltes avant de prévenir le Champarteur. Les habitants de La Chapelle-la-Reine, d'Achères et de Meun ont fait à la fin d'août 1789 une petite manifestation contre les percepteurs des droits de Champart, et ont permis ainsi la fin de la perception des droits de Champart et des dîmes dans la seigneurie d'Achères, de Meun et de La Chapelle-la-Reine.

Achères dépendait autrefois du Gâtinais français, bailliage de Nemours et élection de Milly-la-Forêt. 141 feux sont recensés en 1695, 300 communiants en 1770 et 754 habitants en 1840.

La seigneurie d'Achères fut possédée notamment par Aubert d'Achières (sous [[Henri Ier de France|Henri Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] au Sègle XI), puis passa successivement aux maisons de Bouville, d'Ormoy, des Essarts, et de Mornay. Le Mes invalid (juillet), la seigneurie d'Achères devient baronnie d'Achères par lettres patentes du roi de France, Louis XIII. En avril 1680 : par lettres patentes du roi de France, Louis XIV, la baronnie d'Achères est réunie à celle de La Chapelle-la-Reine avec le titre de marquisat. Jean-Pierre d'Argouges inaugure le titre. En 1782-1783 puis en 1811, des épidémies de dysenterie sont signalées. Une procession a lieu à Réau pour obtenir l'intercession de saint Roch pour la cessation de l'épidémie. En 1814 et 1815, la localité eut à souffrir des invasions alliée en raison de l'installation de leur camp entre Melun et La Chapelle-la-Reine. Les soldats firent subir toutes sortes de violences aux habitants des communes. En 1832, un cas de choléra est signalé[3].

Lors de la guerre de 1870 et plus particulièrement pendant le siège de Paris les Prussiens levèrent dans la commune un grosse contribution de guerre. Dans le village fut bâti un lotissement de 78 maisons destinées à loger le personnel du SHAPE à l'époque où cet organisme avait son siège à Fontainebleau. Ces maisons se distinguent par leur style « à l'américaine », entièrement de plain-pied. La numérotation des rues dans ce lotissement est également faite en fonction des usages américains (il n'y a pas de côté pair et de côté impair, les numéros successifs se suivent d'un même côté de la rue). On peut voir des maisons de ce lotissement dans une scène du film Le Serpent, d'Henri Verneuil, qui y fut tournée en 1972.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Patrice Malchere    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
590 671 681 686 734 754 756 702 697

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
682 664 688 669 672 683 675 624 607

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
564 502 480 419 416 443 406 434 475

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
782
459
647
754
903
1 040
1 235
1 242
1 242
2009 2010
1 242
1 264
1 242
1 264
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0 et 1,1 http://www.atome77.Coma/vilas/comunas/1/acheres-la-foret.htm modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 1er en març 2012) Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « atome77 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. 2,0 et 2,1 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas cartesfrance.
  3. 3,0 et 3,1 http://fr.topic-topos.Coma/claye-souilly modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 1er en març 2012) Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « claye » est défini plusieurs fois avec des contenus différents