Vejatz lo contengut

Lezey

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Lezey
Lezey
Geografia fisca
48° 45′ 10″ N, 6° 37′ 47″ E
Superfícia7,51 km2
Altitud minimala200 m
Altitud maximala262 m
Geografia politica
Modifica el valor a Wikidata
Carte
EstatFrança
Region
44
Grand Èst
Departament
57
Mosèla Armas de Mosèla
ArrondimentChâteau-Salins
CantonVic-sur-Seille
Intercom
245701206
du Saulnois
CònsolChristian Henrion (2008-2014)
Demografia
Densitat12,12 ab./km²
Informacions complementàrias
Gentilici(en francés)
Còdi postal57630
Còdi INSEE57399

Lezey es una comuna francesa, situada dins lo departament de Mosèla e la region de Lorena.

Geografia[modificar | Modificar lo còdi]

Partida eissida de l'article francés

Lo vilatge a situat sus la rota de Castell-Salins a Sarrebourg. Las principalas separacions son las granjas de l'Anautita-Récourt e de la Bassa-Récourt.

La municipalitat a traversat per un afluint de la Seille : lo Nard, fa partida del Saulnois.

La toponymie de la municipalitat ven del nom de persona latina Lisius amb lo suffixe -acum[1]. Dom Calmet, #Que i aviá levat l'anciana denominacion Alzey prepausava lududes una origina de l'alemand Altzey (viel étang)[2]. Al fil dels ans s'es nomenada: Lizeis (1192), Lezey (1290), Lieizei (XIIen), Lezay o Layzay (1719)[3].

Tèxte originau de l'article francés

Le village est situé sur la route de Château-Salins à Sarrebourg. Les principaux écarts sont les fermes de la Haute-Récourt et de la Basse-Récourt.

La commune est traversée par un affluant de la Seille : le Nard, elle fait partie du Saulnois.

La toponymie de la commune vient du nom de personne latin Lisius avec le suffixe -acum[4]. Dom Calmet, qui avait relevé l'ancienne dénomination Alzey proposait lui une origine de l'allemand Altzey (viel étang)[2]. Au fil des années elle s'est nommée: Lizeis (1192), Lezey (1290), Lieizei (XIIen), Lezay ou Layzay (1719)[5].

Comunas vesinas[modificar | Modificar lo còdi]

Distanças e posicion relativa
Distanças e posicion relativa
LezeyLezey
Comuna amb 95 abitants (2000)Juvelize (1,9km)
Comuna amb 109 abitants (2000)Ley (2,7km)
Comuna amb 104 abitants (2000)Xanrey (3,7km)
Comuna amb 90 abitants (2000)Moncourt (3,8km)
Comuna amb 202 abitants (2000)Donnelay (3,8km)

Istòria[modificar | Modificar lo còdi]

Partida eissida de l'article francés

S'es trobat las traces d'una imponent villa gallo-romaine.

A la Mièja Edat, aiçò èra un fief del abbaye cistercienne d'Anautita-Seille (Cirey-sus-Vezouze) e de la abbaye de Remiremont #que la #escambiar contra d'autra possession a la abbaye de Salival[2]

Un acte redigit cap a 934 pel abbesse de Remiremont Gisèlle fa concedir dels sòus per celebrar la memòria dels abitants de Lezey #qu'aurián #èsser meses a mòrt per tropas estrangièras[2].

Lo abbaye de Salival #espetar la salines de Saléaux, situada dins la frontièra amb la municipalitat de Ley. En 1268 a cedit al évêché de Mètz. Èra alimentée en bòsc pel canal de flottage de Moyenvic, #que seguissiá lo lièch del Nard dempuèi los étangs de Donnelay e de Ommeray[6].

Lezey Aperteniá al temporal del évêché de Mètz.

Lo vilatge es totalament destruit pendent la Guèrra de Trenta ans, s'es trobat pel continuament las ruïnes de dos castèls e de las rèstas d'abitacions éparses #que daissan supausar que lo pòble èra antany mai estendut[7].

Abans 1661 Lezey aperten a la prévôté de Einville, de contunh lo tractat de Vincennes dintre Louis XIV e Charles IV de Lorraine del 28 de febrièr de 1661 prevei la cession a la França d'un chenal d'una mitat-luòc de amplària entre Mètz e Phalsbourg. La municipalitat ven alavetz una possession francesa e fa partida del bailliage de Sarrebourg.

Pel continuament, la bourgade depen del bailliage de Sarrelouis e de la généralité de Mètz, demòra regida conformément a la costum de Lorraine.

En 1790 Lezey aperteniá al costat de Marsal, en 1801 al costat de Vic.

Al nòrd-oèst del pòble una torn de Chappe a #èsser en servici entre 1798 e 1852. Servissiá de relèu entre Vic-sus-Seille e Marimont sus la linha París-Estrasburg[8].

En 1820, la municipalitat fasiá 798 ectaras que # 527 avián sus el consagrat als labours, 167 a las pradas, e 3 a las vinhas. Comptava 230 abitants, representants 46 larèrs. Lo bourg comptava 42 ostals e un molin. S'i extrasiá de la tourbe e la municipalitat de Ley èra alavetz una annèxa[7].

S'es nomenat Litzingen pendent lo annexion alemanda de 1870-1918.

En 1944 a #èsser lo banc de la batalha de carri de Arracourt.

Tèxte originau de l'article francés

On a retrouvé les traces d'une imposante villa gallo-romaine.

Au Moyen Âge, c'était un fief de l'abbaye cistercienne de Haute-Seille (Cirey-sur-Vezouze) et de l'abbaye de Remiremont qui l'échangea contre d'autre possession à l'abbaye de Salival[2]

Un acte rédigé vers 934 par l'abbesse de Remiremont Gisèlle fait allouer de l'argent pour célébrer la mémoire des habitants de Lezey qui auraient été mis à mort par des troupes étrangères[2].

L'abbaye de Salival exploita la salines de Saléaux, située à la frontière avec la commune de Ley. En 1268 elle est cédée à l'évêché de Metz. Elle était alimentée en bois par le canal de flottage de Moyenvic, qui suivait le lit du Nard depuis les étangs de Donnelay et d'Ommeray[9].

Lezey appartenait au temporel de l'évêché de Metz.

Le village est totalement détruit pendant la Guerre de Trente ans, on a retrouvé par la suite les ruines de deux châteaux et des restes d'habitations éparses qui laissent supposer que le village était jadis plus étendu[7].

Avant 1661 Lezey appartient à la prévôté d'Einville, puis le traité de Vincennes entre Louis XIV et Charles IV de Lorraine du 28 février 1661 prévoit la cession à la France d'un chenal d'une demi-lieu de large entre Metz et Phalsbourg. La commune devient alors une possession française et fait partie du bailliage de Sarrebourg.

Par la suite, la bourgade dépend du bailliage de Sarrelouis et de la généralité de Metz, elle reste régie conformément à la coutume de Lorraine.

En 1790 Lezey appartenait au canton de Marsal, en 1801 au canton de Vic.

Au nord-ouest du village une tour de Chappe a été en service entre 1798 et 1852. Elle servait de relais entre Vic-sur-Seille et Marimont sur la ligne Paris-Strasbourg[10].

En 1820, la commune faisait 798 hectares sur lesquels 527 étaient consacrés aux labours, 167 aux prairies, et 3 aux vignes. Elle comptait 230 habitants, représentants 46 foyers. Le bourg comptait 42 maisons et un moulin. On y extrayait de la tourbe et la commune de Ley était alors une annexe[7].

Il s'est nommé Litzingen pendant l'annexion allemande de 1870-1918.

En 1944 il a été le siège de la bataille de char d'Arracourt.

Administracion[modificar | Modificar lo còdi]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Christian Henrion    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | Modificar lo còdi]

modificar « persona »
 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
234 238 207 240 229 316 306 330 311

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
291 296 - 269 268 251 241 231 235

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
219 215 180 162 150 148 147 98 117

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
128
131
112
110
91
99
118
116
111
2009 2010
107
110
102
105
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | Modificar lo còdi]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | Modificar lo còdi]

Véser tanben[modificar | Modificar lo còdi]

Ligams extèrnes[modificar | Modificar lo còdi]

Nòtas[modificar | Modificar lo còdi]

  1. Diccionari étymologique dels noms de luòcs a França, Albert Dauzat e Charles Rostaing, Larousse 1963
  2. 2,0 2,1 2,2 2,3 2,4 et 2,5 Nòta de la Lorraine, Augustin Calmet, 1840 Error de citacion : Etiqueta <ref> no vàlida; el nom «calmet» està definit diverses vegades amb contingut diferent.
  3. Diccionari topographique del departament de la Meurthe p 98, Henri Lepage, 1862
  4. Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Albert Dauzat et Charles Rostaing, Larousse 1963
  5. Dictionnaire topographique du département de la Meurthe p 98, Henri Lepage, 1862
  6. Diccionari idrografic de la França, Antoine Louis Théodore Ravinet 1824
  7. 7,0 7,1 7,2 et 7,3 Estatistica administrativa e istorica del departament de la Meurthe, 1822 Louis-Antoine Michel Error de citacion : Etiqueta <ref> no vàlida; el nom «stat meurthe» està definit diverses vegades amb contingut diferent.
  8. Linha París- Mètz - Estrasburg
  9. Dictionnaire hydrographique de la France, Antoine Louis Théodore Ravinet 1824
  10. Ligne Paris- Metz - Strasbourg