Boulay-Moselle

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Boulay-Moselle
Boulay-Moselle

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Eglise Boulay Moselle.JPG|center|280px|link=|border]]
Glèisa Santa-Étienne.
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 11′ 03″ N, 6° 29′ 39″ E
Superfícia 19,55 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
365 m
202 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
57
Mosèla Armas de Mosèla
Arrondiment Boulay-Moselle
Canton Boulay-Moselle (capluòc)
Intercom
200011625
du Pays Boulageois
Cònsol André Boucher (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 57220
Còde INSEE 57097

Boulay-Moselle es una comuna francesa, situada dins lo departament de Mosèla e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés


Tèxte originau de l'article francés
Parc éolien de Boulay


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
  • Boulay, Designat « Bollei » en 1184, es una anciana vila fortificada, banc del comtat de Boulay. La distincion de Boulay levava del duché de Lorraine fins a lo sieu annexion a la França en 1766.

Lo prince de Condé #atacar lo bourg pendent la Guèrra de Trenta Ans. Es de Boulay #qu'es procedent Raphaël Lévy, #que i aguèt acusat a fauta, en 1669, del omicidi ritual d'un mainat crestian, #que i auriá trach per celebrar lo nòu an josieu. I aguèt torturat de contunh condusit al bûcher après un procès portat a carga pel parlament de Mètz : « la Question Raphaël Lévy »[1].

Coma los autres comunas de l'actual departament de la Moselle, la vila de Boulay es annexada a l'Empèri alemand de 1871 a 1918. En 1871, la municipalitat de Boulay, o « Bolchen », ven una jos-prefectura del Bezirk Lothringen al se del Reichsland Elsass-Lothringen. Pendent la Primièra Guèrra mondiala, las conscrits boulageois, coma la majoritat de las mosellans, se baton jos las colors del Empèri alemand. Boulay redevient Francesa l'an 1918. En lo moment de la segonda annexion, la municipalitat a rebatejat « Bolchen », e redevient lo banc del « Landkreis Bolchen ». Una granda part de la vila[2] #Èsser destruida pels Americanes en novembre 1944, pendent l'avançada de la IIIe armada de Patton cap a la Sarre. La vila i aguèt liberat lo 27 de novembre de 1944[3].

Un coffret reliquaire de l'epòca romane a #èsser aquerits l'an 2000, pel musèu de Mètz. Proven de la colleccion de François Lesecq (1814-1905), cònsol de Boulay de 1852 a 1872. La procedéncia d'aquel objècte es sens dobte una confiscation per lo sieu pepin Georges Lesecq (1737-1792) #que #èsser vérificateur de la doana a Sierck. Aquel reliquaire a descrich l'an 1770 cossí en fasent part del tresaur de la catedrala de Mètz. Ça que la, lo 6 de novembre de 1790 un bibliothécaire de la catedrala : Dom Jean Baptiste Maugérard i aguèt pres en lo ressort de la doana de Diedenhofen en exportant clandestinement de divèrses libres e decoracions de glèisa[4].

  • La pichona municipalitat de Halling-lès-Boulay a #èsser ligada a Boulay-Moselle en 1973, amb l'estatut de municipalitat mancomunat, e comptava 53 abitants en 1999
Tèxte originau de l'article francés
  • Boulay, désigné « Bollei » en 1184, est une ancienne ville fortifiée, siège du comté de Boulay. La seigneurie de Boulay relevait du duché de Lorraine jusqu'à son annexion à la France en 1766.

Le prince de Condé attaqua le bourg pendant la Guerre de Trente Ans. C’est de Boulay qu’est originaire Raphaël Lévy, qui fut accusé à tort, en 1669, du meurtre rituel d’un enfant chrétien, qu’il aurait enlevé pour célébrer le nouvel an juif. Il fut torturé puis conduit au bûcher après un procès mené à charge par le parlement de Metz : « l’Affaire Raphaël Lévy »[5].

Comme les autres communes de l'actuel département de la Moselle, la ville de Boulay est annexée à l’Empire allemand de 1871 à 1918. En 1871, la commune de Boulay, ou « Bolchen », devient une sous-préfecture du Bezirk Lothringen au sein du Reichsland Elsass-Lothringen. Pendant la Première Guerre mondiale, les conscrits boulageois, comme la plupart des mosellans, se battent sous les couleurs de l'Empire allemand. Boulay redevient française en 1918. Lors de la seconde annexion, la commune est rebaptisée « Bolchen », et redevient le siège du « Landkreis Bolchen ». Une grande partie de la ville[6] fut détruite par les Américains en novembre 1944, pendant la progression de la IIIe armée de Patton vers la Sarre. La ville fut libérée le 27 novembre 1944[7].

Un coffret reliquaire de l’époque romane a été acquis en 2000, par le musée de Metz. Il provient de la collection de François Lesecq (1814-1905), maire de Boulay de 1852 à 1872. La provenance de cet objet est sans doute une confiscation par son grand-père Georges Lesecq (1737-1792) qui fut vérificateur de la douane à Sierck. Ce reliquaire est décrit en 1770 comme faisant partie du trésor de la cathédrale de Metz. Or, le 6 novembre 1790 un bibliothécaire de la cathédrale : Dom Jean Baptiste Maugérard fut pris dans le ressort de la douane de Thionville exportant clandestinement plusieurs livres et ornements d’église[8].

  • La petite commune de Halling-lès-Boulay a été rattachée à Boulay-Moselle en 1973, avec le statut de commune associée, et comptait 53 habitants en 1999

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 André Boucher    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 785 2 069 2 272 2 571 2 684 2 670 - -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- 2 968 2 870 2 499 2 520 2 668 2 372 2 281 2 133
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 737 2 202 2 218 2 009 2 150 2 364 2 611 2 216 2 627
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 985
3 314
3 830
4 336
4 422
4 374
4 670
4 711
4 822
2009 2010
4 915
5 018
5 070
5 149
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Pierre Birenbaum, Un relat de « omicidi ritual » dins lo Grand Sègle, Fayard, 2008.
  2. L'ancian Otèl de Vila de Boulay sustot, bastit a Modèl:La s-, luòc de la Vendée, a #èsser destruit lo 8 de novembre de 1944 per un bombardement anglo-american.
  3. Recensement préfectoral de 1994 sus las datas de desliurança
  4. Isabelle Bardiès-Fronty e Pierre Édouard Wagner, Lo retorn a Mètz d'un coffret reliquaire del abbaye Sant-Arnoul, un important aquesiment pels musèus de Mètz en La Revista dels Musèus de França, 4 d'octòbre 2005, pàg. 36.
  5. Pierre Birenbaum, Un récit de « meurtre rituel » au Grand Siècle, Fayard, 2008.
  6. L’ancien Hôtel de Ville de Boulay notamment, construit au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, place de la Vendée, a été détruit le 8 novembre 1944 par un bombardement anglo-américain.
  7. Recensement préfectoral de 1994 sur les dates de libération
  8. Isabelle Bardiès-Fronty et Pierre Édouard Wagner, Le retour à Metz d’un coffret reliquaire de l’abbaye Saint-Arnoul, une importante acquisition pour les musées de Metz dans La Revue des Musées de France, 4 octobre 2005, p. 36.