Las Salas

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Pagina d'ajuda sus l'omonimia Pels articles omonims, vejatz Salas.
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Occitania.png Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg
Donadas
d · m
Salles-Curan
Salles-Curan
'
'
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Blason ville fr SallesCuran (Aveyron).svg
Salles1.jpg
Salas-Curan
Geografia fisica
Occitania map.png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 11′ 00″ N 2° 47′ 16″ E / 44.1833333333, 2.78777777778 / 44.1833333333; 2.78777777778


Superfícia | 93,9 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
1 084 m
855 m
547 m
Geografia politica


Region istorica Roergue Armas de Roergue
Guiana Armas de Guiana
Estat Flag of France.svg França
Region
73
Miègjorn-Pirenèus Blason Languedoc.svg
Departament
12
Avairon Armas deu Departament d'Avairon
Arrondiment
Milhau
Canton
Las Salas de Curanh
Intercom
241200765
Comunautat de Comunas de Leveson Paralop
Cònsol

Henri Malaval (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2012)
 ab.
Evolucion de la populacion

ab.


Autras informacions
Gentilici
Còde postal 12410
Còde INSEE 12253


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Las Salas.

Las Salas de Curanh[1][2][3] (Salles-Curan en francés) es una comuna francesa situada dins lo departament d'Avairon e la region de Miègjorn-Pirenèus.

Demografia[modificar | modificar la font]

Chifras de l'INSEE[4]

  1. Salles-Curan, Christian-Pierre Bedel, al canton, 1997
  2. Patrici Pojada, Repertòri toponimic de las comunas de la region Miègjorn-Pirenèus, Nouvelles Éditions Loubatières, 2009, ISBN 978-2-86266-573-3
  3. Sit Toponimia occitana
  4. http://www.recensement.insee.fr/RP99/rp99/c_affiche.affiche?nivgeo=12253

     Donadas
    d · m
     
    Evolucion demografica
    Populacion comunala actuala (2012): , totala:
    Picto infobox character.png
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    1 033 1 164 2 416 2 531 2 375 2 367 2 489 2 628 2 768
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    2 630 2 495 2 569 2 602 2 581 2 686 2 728 2 716 2 546
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    2 503 2 566 2 537 2 209 2 285 2 341 2 304 2 316 1 692
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
    1 633
    1 538
    1 491
    1 419
    1 277
    1 088
    1 066
    1 063
    1 064
    1 095
    2009 2010
    1 067
    1 099
    1 067
    1 097

    Fonts
    Picto infobox character.png
    Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
    Evolucion de la populacion 1962-2008


    Nòtas[modificar | modificar la font]

    1. Salles-Curan, Christian-Pierre Bedel, al canton, 1997
    2. Patrici Pojada, Repertòri toponimic de las comunas de la region Miègjorn-Pirenèus, Nouvelles Éditions Loubatières, 2009, ISBN 978-2-86266-573-3
    3. Sit Toponimia occitana
    4. http://www.recensement.insee.fr/RP99/rp99/c_affiche.affiche?nivgeo=12253

       Donadas
      d · m
       
      Evolucion demografica
      Populacion comunala actuala (2012): , totala:
      Picto infobox character.png
      1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
      1 033 1 164 2 416 2 531 2 375 2 367 2 489 2 628 2 768
      1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
      2 630 2 495 2 569 2 602 2 581 2 686 2 728 2 716 2 546
      1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
      2 503 2 566 2 537 2 209 2 285 2 341 2 304 2 316 1 692
      1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
      1 633
      1 538
      1 491
      1 419
      1 277
      1 088
      1 066
      1 063
      1 064
      1 095
      2009 2010
      1 067
      1 099
      1 067
      1 097

      Fonts
      Picto infobox character.png
      Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
      Evolucion de la populacion 1962-2008


      Nòtas[modificar | modificar la font]

      <references/>

      Geografia[modificar | modificar la font]

      Lo territòri de la municipalitat materializa una fraction sud del Massís central. Situat sul scenari del Lévézou, entre 547 e 1084 mètres d'altitud.

      Le territoire de la commune matérialise une fraction sud du Massif central. Situé sur le plateau du Lévézou, entre 547 et 1084 mètres d'altitude.


      Istòria[modificar | modificar la font]

      Salas-Curan ocupa una posicion estrategica en assegurant lo contraròtle de la region del Lévézou. Lo luòc a dotat de defensas dés l'epòca carolingienne.

      Salas-Curan es en principi una possession de las comtes de Rodés|Rodés. Lo castèl aguèt divèrses co-senhors al continuament de parteges. En 1227, los fils del comte de Rodez Hugues II, Jean, dona als sieus fraires las siás parts dins Salas-Curan. L'avesque de Rodez crompa las parts possedidas pels senhors de Séverac e del Lévézou. En 1237, l'avesque es vengut lo sol senhor de Salas-Curan. Lo primièr avesque de Rodés|Rodés #que se sona senhor de Salas-Curan es Vivian (1247-1274). L'avesque pòt alavetz nomenat bayle, jutge e unas autras agents lududes en permetent d'administrar, assegurar la seguretat del vilatge e retre l'anautita e mièja justícia.

      En 1429 se produsís un afrontament entre dos avesques de Rodez. Lo primièr, Guillaume del Torn de Oliergues a #èsser escuelhut pel pape Martin V lo 16 de març de 1429, lo segond, Pèira de Estaing, a #èsser elegit pel capítol de la catedrala cap a la fin de 1428. Aquel conflicte durèt fins en 1432. Guillaume del Torn a, pendent aquel periòde, escuelhut de s'installar dins Salas-Curan. E mai se confirmada pel pape, lo nomentament de Guillaume del Torn a la épiscopat de Rodez es demorat contestée per una part del capítol. Aquel va alavetz far de Salas-Curan un dels bancs de la siá administracion #çò qu'entrenèt lo desvolopament del pòble.

      En 1441, Guillaume del Torn es de retorn del concile de Bâle #que li participava a el dempuèi 1433. Decidís de far bastir un castèl dins Salas-Curan. Lo contracte de bastiment es passat lo 15 de setembre de 1442 amb lo mèstre maçon de Sant-Beauzély Pierre Combettes. Se compromet de bastir un castèl a tres pòrtas e tres torns amb fenèstras, pòrtas e lucarnes.

      La vila s'es dotada d'una notícia enceinte a la fin de la guèrra de #Cent Ans.

      En 1452, l'avesque Guillaume del Torn decidís de far reconstruire la glèisa Santa-Géraud. L'anciana glèisa #que datava de l'an 900 i aviá situat defòra de murs e avián patís de nombroses dégâts a causa dels Viaris. Lo retard de bastiment a fixat a tres ans a partir de Noël 1452. La glèisa es édifiée per un entrepreneire e Sant-Beauzély, Déodat Alaux. Dempuèi 1455, l'avesque vòl crear un capítol de chanoines per la nòva glèisa. Una charte conservada pòrta la data del 23 de setembre de 1456, mas d'unes autres documents mai tardans citan la data del 7 o 14 de genièr 1456.

      Bertrand De Chalençon es sagrat avesque de Rodez en la collégiale lo 17 de julhet de 1457. A ludut #qu'a fach bastir, après la siá mòrt l'an 1501, la capèla La nòstra-Madama, telefonada a l'ora d'ara capèla del Scapulaire.

      La municipalitat de Salas-Curan a conegut per la siá glèisa (anciana collégiale dels avesques de Rodez) e los stalles sculptées #que s'i tròban.

      Jol ancian regim, lo bourg #qu'es uèi çò cap de-luòc d'aquela municipalitat, #èsser la residéncia de #èsser d'avesques de Rodez.

      Salles-Curan occupe une position stratégique assurant le contrôle de la région du Lévézou. Le site est doté de défenses dés l'époque carolingienne.

      Salles-Curan est d'abord une possession des comtes de Rodés|Rodés. Le château va avoir plusieurs co-seigneurs à la suite de partages. En 1227, le fils du comte de Rodez Hugues II, Jean, donne à ses frères ses parts dans Salles-Curan. L'évêque de Rodez achète les parts possédées par les seigneurs de Séverac et du Lévézou. En 1237, l'évêque est devenu le seul seigneur de Salles-Curan. Le premier évêque de Rodez qui se dit seigneur de Salles-Curan est Vivian (1247-1274). L'évêque peut alors nommé bayle, juge et autres agents lui permettant d'administrer, assurer la sécurité du village et rendre la haute et moyenne justice.

      En 1429 se produit un affrontement entre deux évêques de Rodez. Le premier, Guillaume de La Tour d'Oliergues a été choisi par le pape Martin V le 16 mars 1429, le second, Pierre d'Estaing, a été élu par le chapitre de la cathédrale vers la fin de 1428. Ce conflit va durer jusqu'en 1432. Guillaume de La Tour a, pendant cette période, choisi de s'installer à Salles-Curan. Bien que confirmée par le pape, la nomination de Guillaume de La Tour à l'épiscopat de Rodez est restée contestée par une partie du chapitre. Celui-ci va alors faire de Salles-Curan un des sièges de son administration ce qui va entraîner le développement du village.

      En 1441, Guillaume de La Tour est de retour du concile de Bâle auquel il participait depuis 1433. Il décide de faire construire un château à Salles-Curan. Le contrat de construction est passé le 15 septembre 1442 avec le maître maçon de Saint-Beauzély Pierre Combettes. Il s'engage de bâtir un château à trois portes et trois tours avec fenêtres, portes et lucarnes.

      La ville s'est dotée d'une nouvelle enceinte à la fin de la guerre de Cent Ans.

      En 1452, l'évêque Guillaume de La Tour décide de faire reconstruire l'église Saint-Géraud. L'ancienne église qui datait de l'an 900 était située hors des murs et avaient subit de nombreux dégâts dus aux Routiers. Le délai de construction est fixé à trois ans à partir de Noël 1452. La glèisa est édifiée par un entrepreneur e Saint-Beauzély, Déodat Alaux. Dès 1455, l'évêque veut créer un chapitre de chanoines pour la nouvelle église. Une charte conservée porte la date du 23 septembre 1456, mais d'autres documents plus tardifs citent la date du 7 ou 14 janvier 1456.

      Bertrand de Chalençon est sacré évêque de Rodez dans la collégiale le 17 juillet 1457. C'est lui qui a fait construire, après sa mort en 1501, la chapelle Notre-Dame, appelée actuellement chapelle du Scapulaire.

      La commune de Salles-Curan est connue pour son église (ancienne collégiale des évêques de Rodez) et les stalles sculptées qui s'y trouvent.

      Sous l'ancien régime, le bourg qui est aujourd'hui le chef-lieu de cette commune, fut la résidence d'été des évêques de Rodez.

      Administracion[modificar | modificar la font]

      Lista deus cònsols successius
      Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
      2008 2014 Henri Malaval    
      març de 2001 2008      
      Totas las donadas son pas encara conegudas.

      Demografia[modificar | modificar la font]


       Donadas
      d · m
       
      Evolucion demografica
      Populacion comunala actuala (2012): , totala:
      Picto infobox character.png


      1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008




      Cercar
      Cercar
      1 066
      1 063
      1 064
      1 095
      2009 2010
      1 067
      1 099
      1 067
      1 097

      Fonts
      Picto infobox character.png
      Base Cassini de l'EHESS (recercar) - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
      Evolucion de la populacion 1962-2008


      Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

      Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

      Véser tanben[modificar | modificar la font]

      Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

      Nòtas[modificar | modificar la font]

      <references/>

    Geografia[modificar | modificar la font]

    Lo territòri de la municipalitat materializa una fraction sud del Massís central. Situat sul scenari del Lévézou, entre 547 e 1084 mètres d'altitud.

    Le territoire de la commune matérialise une fraction sud du Massif central. Situé sur le plateau du Lévézou, entre 547 et 1084 mètres d'altitude.


    Istòria[modificar | modificar la font]

    Salas-Curan ocupa una posicion estrategica en assegurant lo contraròtle de la region del Lévézou. Lo luòc a dotat de defensas dés l'epòca carolingienne.

    Salas-Curan es en principi una possession de las comtes de Rodés|Rodés. Lo castèl aguèt divèrses co-senhors al continuament de parteges. En 1227, los fils del comte de Rodez Hugues II, Jean, dona als sieus fraires las siás parts dins Salas-Curan. L'avesque de Rodez crompa las parts possedidas pels senhors de Séverac e del Lévézou. En 1237, l'avesque es vengut lo sol senhor de Salas-Curan. Lo primièr avesque de Rodés|Rodés #que se sona senhor de Salas-Curan es Vivian (1247-1274). L'avesque pòt alavetz nomenat bayle, jutge e unas autras agents lududes en permetent d'administrar, assegurar la seguretat del vilatge e retre l'anautita e mièja justícia.

    En 1429 se produsís un afrontament entre dos avesques de Rodez. Lo primièr, Guillaume del Torn de Oliergues a #èsser escuelhut pel pape Martin V lo 16 de març de 1429, lo segond, Pèira de Estaing, a #èsser elegit pel capítol de la catedrala cap a la fin de 1428. Aquel conflicte durèt fins en 1432. Guillaume del Torn a, pendent aquel periòde, escuelhut de s'installar dins Salas-Curan. E mai se confirmada pel pape, lo nomentament de Guillaume del Torn a la épiscopat de Rodez es demorat contestée per una part del capítol. Aquel va alavetz far de Salas-Curan un dels bancs de la siá administracion #çò qu'entrenèt lo desvolopament del pòble.

    En 1441, Guillaume del Torn es de retorn del concile de Bâle #que li participava a el dempuèi 1433. Decidís de far bastir un castèl dins Salas-Curan. Lo contracte de bastiment es passat lo 15 de setembre de 1442 amb lo mèstre maçon de Sant-Beauzély Pierre Combettes. Se compromet de bastir un castèl a tres pòrtas e tres torns amb fenèstras, pòrtas e lucarnes.

    La vila s'es dotada d'una notícia enceinte a la fin de la guèrra de #Cent Ans.

    En 1452, l'avesque Guillaume del Torn decidís de far reconstruire la glèisa Santa-Géraud. L'anciana glèisa #que datava de l'an 900 i aviá situat defòra de murs e avián patís de nombroses dégâts a causa dels Viaris. Lo retard de bastiment a fixat a tres ans a partir de Noël 1452. La glèisa es édifiée per un entrepreneire e Sant-Beauzély, Déodat Alaux. Dempuèi 1455, l'avesque vòl crear un capítol de chanoines per la nòva glèisa. Una charte conservada pòrta la data del 23 de setembre de 1456, mas d'unes autres documents mai tardans citan la data del 7 o 14 de genièr 1456.

    Bertrand De Chalençon es sagrat avesque de Rodez en la collégiale lo 17 de julhet de 1457. A ludut #qu'a fach bastir, après la siá mòrt l'an 1501, la capèla La nòstra-Madama, telefonada a l'ora d'ara capèla del Scapulaire.

    La municipalitat de Salas-Curan a conegut per la siá glèisa (anciana collégiale dels avesques de Rodez) e los stalles sculptées #que s'i tròban.

    Jol ancian regim, lo bourg #qu'es uèi çò cap de-luòc d'aquela municipalitat, #èsser la residéncia de #èsser d'avesques de Rodez.

    Salles-Curan occupe une position stratégique assurant le contrôle de la région du Lévézou. Le site est doté de défenses dés l'époque carolingienne.

    Salles-Curan est d'abord une possession des comtes de Rodés|Rodés. Le château va avoir plusieurs co-seigneurs à la suite de partages. En 1227, le fils du comte de Rodez Hugues II, Jean, donne à ses frères ses parts dans Salles-Curan. L'évêque de Rodez achète les parts possédées par les seigneurs de Séverac et du Lévézou. En 1237, l'évêque est devenu le seul seigneur de Salles-Curan. Le premier évêque de Rodez qui se dit seigneur de Salles-Curan est Vivian (1247-1274). L'évêque peut alors nommé bayle, juge et autres agents lui permettant d'administrer, assurer la sécurité du village et rendre la haute et moyenne justice.

    En 1429 se produit un affrontement entre deux évêques de Rodez. Le premier, Guillaume de La Tour d'Oliergues a été choisi par le pape Martin V le 16 mars 1429, le second, Pierre d'Estaing, a été élu par le chapitre de la cathédrale vers la fin de 1428. Ce conflit va durer jusqu'en 1432. Guillaume de La Tour a, pendant cette période, choisi de s'installer à Salles-Curan. Bien que confirmée par le pape, la nomination de Guillaume de La Tour à l'épiscopat de Rodez est restée contestée par une partie du chapitre. Celui-ci va alors faire de Salles-Curan un des sièges de son administration ce qui va entraîner le développement du village.

    En 1441, Guillaume de La Tour est de retour du concile de Bâle auquel il participait depuis 1433. Il décide de faire construire un château à Salles-Curan. Le contrat de construction est passé le 15 septembre 1442 avec le maître maçon de Saint-Beauzély Pierre Combettes. Il s'engage de bâtir un château à trois portes et trois tours avec fenêtres, portes et lucarnes.

    La ville s'est dotée d'une nouvelle enceinte à la fin de la guerre de Cent Ans.

    En 1452, l'évêque Guillaume de La Tour décide de faire reconstruire l'église Saint-Géraud. L'ancienne église qui datait de l'an 900 était située hors des murs et avaient subit de nombreux dégâts dus aux Routiers. Le délai de construction est fixé à trois ans à partir de Noël 1452. La glèisa est édifiée par un entrepreneur e Saint-Beauzély, Déodat Alaux. Dès 1455, l'évêque veut créer un chapitre de chanoines pour la nouvelle église. Une charte conservée porte la date du 23 septembre 1456, mais d'autres documents plus tardifs citent la date du 7 ou 14 janvier 1456.

    Bertrand de Chalençon est sacré évêque de Rodez dans la collégiale le 17 juillet 1457. C'est lui qui a fait construire, après sa mort en 1501, la chapelle Notre-Dame, appelée actuellement chapelle du Scapulaire.

    La commune de Salles-Curan est connue pour son église (ancienne collégiale des évêques de Rodez) et les stalles sculptées qui s'y trouvent.

    Sous l'ancien régime, le bourg qui est aujourd'hui le chef-lieu de cette commune, fut la résidence d'été des évêques de Rodez.

    Administracion[modificar | modificar la font]

    Lista deus cònsols successius
    Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
    2008 2014 Henri Malaval    
    març de 2001 2008      
    Totas las donadas son pas encara conegudas.

    Demografia[modificar | modificar la font]


     Donadas
    d · m
     
    Evolucion demografica
    Populacion comunala actuala (2012): , totala:
    Picto infobox character.png


    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008




    Cercar
    Cercar
    1 066
    1 063
    1 064
    1 095
    2009 2010
    1 067
    1 099
    1 067
    1 097

    Fonts
    Picto infobox character.png
    Base Cassini de l'EHESS (recercar) - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
    Evolucion de la populacion 1962-2008


    Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

    Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

    Véser tanben[modificar | modificar la font]

    Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

    Nòtas[modificar | modificar la font]