Senta Aulària de Sarnon

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Pagina d’ajuda sus l’omonimia Pels articles omonims, vejatz Senta Aulària.
Flag of Occitania.png Vilatge d’Occitània Blason Languedoc.svg

Senta Aulària de Sarnon
Sainte-Eulalie-de-Cernon

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Sainte Eulalie La Tour Templière.jpg|center|280px|link=|border]]
Lo Torn templière
[[Fichièr:Blason ville fr Sainte-Eulalie-de-Cernon (Aveyron).svg|x50px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania map.png
geolocalizacion
Coordenadas 43° 58′ 57″ N 3° 08′ 13″ E / 43.9825, 3.13694444444 / 43.9825; 3.13694444444
Superfícia 46,35 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
912 m
529 m
Geografia politica
Region istorica Occitània Flag of Occitania.svg
Estat Flag of France.svgFrança
Region
73
Miègjorn-PirenèusBlason Languedoc.svg
Departament
12
Avairon Armas deu Departament d'Avairon
Arrondiment Milhau
Canton Cornus
Cònsol Jean Geniez (2001-2008)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Saint-Eulaliens (en francés)
Còde postal 12230
Còde INSEE 12220

Senta Aulària de Sarnon[1][2] (Sainte-Eulalie-de-Cernon en francés) es una comuna francesa situada dins lo departament d'Avairon e la region de Miègjorn-Pirenèus.

Geografia[modificar | modificar la font]

thumb|left|350 px|Mapa


Lo territòri de la municipalitat materializa una fraction sud del Massís central. S'estend sus una part del Causse de Larzac e una part de la vallée del Cernon #que entaille lo causse en alunhada.

Carte


Le territoire de la commune matérialise une fraction sud du Massif central. Il s'étend sur une partie du causse du Larzac et une partie de la vallée du Cernon qui entaille le causse en reculée.

Remparts nord.

Istòria[modificar | modificar la font]

Échauguette.
  • Ocupada dempuèi lo neolític : nombrós dolmens, tumulus, aucupacion gallo romaine (temple de Puech Caut Ier sègle après J-C). Aquela aucupacion gallo romaine es a metre en relacion amb la fòrta activitat economica dels talhièrs de poteries sigillées de la Graufresenque près de Millau e de la preséncia tota prèpa de la via romaine en connectant aquel luòc a la Via Domitia en lo Languedoc.
  • Una de las primièras parròquias de la Aveyron, citada per Sant-Dalmas, avesque de Rodez a la Modèl:Vida sègle.
  • Al Mièja Edat, la glèisa locala dépendait alavetz de las bénédictins de Gellone.
  • En 1158, Raymond Béranger, rei de Aragon e comte de Barcelona, en la siá qualitat de tuteur de Raymond Berenger II, vicomte de Millau, tròp jove per exercir los sieus dreches, dona a Élie de Monbrun, la vila de Santa-Eulalie, e la tèrra dicha "Larzac" #que la environa, amb permís d'i bastir de las "vilas" (villas) e dels luòcs fòrts (forcias).
  • A partir de Santa-Eulalie, las Templiers organizen lo territòri del Larzac, e bastisson a Santa-Eulalie una granda commanderie. En vertebrant l'espaci agricòla, la Commanderie vendrà una de las mai poderosas del sud de la França, en participant alavetz al finançament de las activitats de las Templiers a Palestine.
  • A la fin del òrdre del Temple, la vila passa jos domeni espitalària (1312).
  • En 1377, pendent la nuèch del 11 de julhet, François de Roquefeuil, un senhor vesin issu de la poderosa Ostal de Roquefeuil, incendi lo castèl e saqueja la vila.
  • De 1442 a 1450, los remparts de la vila son alavetz bastits per Déodat Alaus mèstre maçon de Sant-Beauzely.
  • En 1575, la vila a saquejat per las en protestants en lo moment de las guèrras de religion.
  • A la Renaissance, la vila se embelleix : lo chateau ven villégiature de Commandeurs cossí Jean-Antoine Riqueti de Mirabeau, oncle del famós tribun revolucionari, se engalana de frescas considerablas. Lo luòc del vilatge es réaménagée amb lo bastiment d'una fontaine monumentala ceintrée de quatre plàtans majestuosos. L'accès a invertit a la glèisa e la cœur a perforat d'un portail baroque.
  • A la Revolucion francesa, una granda part de la splendeur de Santa-Eulalie a destruit, e la commanderie a desmantellat l'an 8 lòts venduts als enchères. La vila pren alavetz lo nom de Font liura, referéncia a las fonts del riu Cernon.
  • La vila a rebatejat pauc après la Revolucion, Santa-Eulalie-de-Cernon, nom #que conservarà fins a uèi.
  • Dempuèi 1970, los lòts de la commanderie venduts als enchères a la Revolucion an amassat a nòu e l'ensems monumental meses en valor, dobèrt a la visita al se del circuit Larzac Templier e Espitalari.
Échauguette.
  • Occupée dès le néolithique : nombreux dolmens, tumulus, occupation gallo romaine (temple de Puech Caut Ier siècle après J-C). Cette occupation gallo romaine est à mettre en relation avec la forte activité économique des ateliers de poteries sigillées de la Graufresenque près de Millau et de la présence toute proche de la voie romaine reliant ce site à la Via Domitia dans le Languedoc.
  • Une des premières paroisses de l’Aveyron, citée par Saint-Dalmas, évêque de Rodez au Modèl:VIe siècle.
  • Au Moyen Âge, l’église locale dépendait alors des bénédictins de Gellone.
  • En 1158, Raymond Béranger, roi d’Aragon et comte de Barcelone, en sa qualité de tuteur de Raymond Berenger II, vicomte de Millau, trop jeune pour exercer ses droits, donne à Élie de Monbrun, la ville de Sainte-Eulalie, et la terre dite "Larzac" qui l’entoure, avec permission d’y construire des "villes" (villas) et des places fortes (forcias).
  • À partir de Sainte-Eulalie, les Templiers organisent le territoire du Larzac, et construisent à Sainte-Eulalie une grande commanderie. Structurant l’espace agricole, la Commanderie deviendra une des plus puissantes du sud de la France, participant alors au financement des activités des Templiers en Palestine.
  • À la fin de l’ordre du Temple, la ville passe sous domination hospitalière (1312).
  • En 1377, pendant la nuit du 11 juillet, François de Roquefeuil, un seigneur voisin issu de la puissante Maison de Roquefeuil, incendie le château et pille la ville.
  • De 1442 à 1450, les remparts de la ville sont alors construits par Déodat Alaus maître maçon de Saint-Beauzely.
  • En 1575, la ville est pillée par les protestants lors des guerres de religion.
  • À la Renaissance, la ville s’embellit : le chateau devient villégiature de Commandeurs comme Jean-Antoine Riqueti de Mirabeau, oncle du fameux tribun révolutionnaire, se pare de fresques remarquables. La place du village est réaménagée avec la construction d’une fontaine monumentale ceintrée de quatre platanes majestueux. L’accès à l’église est inversé et le cœur est percé d’un portail baroque.
  • À la Révolution française, une grande partie de la splendeur de Sainte-Eulalie est détruite, et la commanderie est démantelé en 8 lots vendus aux enchères. La ville prend alors le nom de Source libre, référence aux sources de la rivière Cernon.
  • La ville est rebaptisée peu après la Révolution, Senta Aulària de Sarnon, nom qu’elle conservera jusqu’à aujourd’hui.
  • Depuis 1970, les lots de la commanderie vendus aux enchères à la Révolution sont réunis à nouveau et l’ensemble monumental mis en valeur, ouvert à la visite au sein du circuit Larzac Templier et Hospitalier.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean Geniez    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2012): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
910 1 142 1 507 1 593 1 800 1 662 1 015 1 062 1 029
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
971 960 1 014 1 031 975 936 1 055 1 215 805
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
790 762 669 471 421 382 380 345 327
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
276
248
253
230
219
221
240
243
248
256
2009 2010
252
261
256
265

Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Patrici Pojada, Repertòri toponimic de las comunas de la region Miègjorn-Pirenèus, Nouvelles Éditions Loubatières, 2009, ISBN 978-2-86266-573-3
  2. Sit Toponimia occitana