La Calm

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

La Calm
Lacalm

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 46′ 19″ N, 2° 52′ 58″ E
Superfícia 26,49 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
1 284 m
1 130 m
981 m
Geografia politica
Region istorica Roergue Armas de Roergue
Guiana Armas de Guiana
Estat Bandièra de França França
Region
76
Occitània (region administrativa)
Departament
12
Avairon Armas deu Departament d'Avairon
Arrondiment Rodés
Canton Sant Jurvèva
Intercom
241200864
de l'Argence
Cònsol Michel Rouquette (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
185 ab.
Evolucion de la populacion

194 ab.
Densitat 6,98 ab./km²
Autras informacions
Còde postal 12210 Laguiole
Còde INSEE 12117

La Calm[1][2][3] (Lacalm en francés) es una comuna roergata de Guiana situada en Roergue dins la region de Miègjorn-Pirenèus e lo departament d'Avairon.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo territòri d'aquela municipalitat materializa una fraction centri-sud del Massís central sul scenari de la Viadène al nòrd-oèst del scenari del Aubrac, sus Argence e lo Lebot

Tèxte originau de l'article francés

Le territoire de cette commune matérialise une fraction centre-sud du Massif central sur le plateau de la Viadène au nord-ouest du plateau de l'Aubrac, sur Argence et le Lebot


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Modèl:A verificar

Henry Affre lèva #que « se preten que lo rei Pépin lo Brèu, per un diplôme datat de Narbonne l'an 767, establís a La Calm un conselh municipal compausat d'un cònsol e de sièis conselhièrs, #que #donar la polícia civila e aquela del fòrt, amb lo drech de portar vestits e chaperons, e de regular los différends #que li poirián a el s'elevar entre los abitants e los estrangièrs en çò que tanh als mercats e pactes de comèrci #qu'aurián luòc en las fièras d'aquela pichona vila ».

La Calm Es encara un vilatge réputé per las siás fièras a las bestiaux, la mai importanta en essent aquela desenrotllant-se totes los 29 d'agost.

Henry Affre, en citant Bòsc, indica #que « una concession mai authentique es #çò que i aguèt fach a aquel bourg, en 1226, pel rei Louis VIII (comprene Louis VIII de França), #que disposicion de Tolosa a Montpensier, #confirmar als abitants de La Calm totes los sieus privilègis, e los #concedir, en recompensa de las siás carrièras e expedicions militaras, los bòsques dels Galats, Fonrougettes, Lieuternes, Lacazelle e unes autres terrens, aital coma l'usatge del bòsc de Guirande pel bastiment de las siás bastissas. ».

Lo bòsc de Guirande (sovent prononciat aicí bòsc « de Igrande ») es uèi un domeni communal, situat a un a dos quilomètres de la sortida del vilatge sus la rota de Cantoin, abans l'embrancament #que pòrta dins lo castèl de Rochegrès.

Se retendrà del castèl de Rochegrès la preséncia d'un cap creuse, sculptée en la pèira e en ressortint a lo-dessus de la pòrta de la batèsse principala, #que, segon la tradicion orala de la endroit, servissiá a aluenhar las intrus, perque i aviá illuminat la nuèch, en produsint sembla un efièch en prenent.

Los abitants de La Calm #resistir énergiquement als Angleses a la XIVen sègle, mas la siá resisténcia #trobar lo sieu épilogue en 1353 data #que lo fòrt i li aguèt a el cremat e remplaçat mai tard per un torn.

  1. Çò qu'a un œexercit descobrirà qualques vestigis dels remparts del fòrt près del ancià presbytère, e visitarà tanben los dos lavoirs, realizats segon l'arquitectura tradicionala de la endroit, es-a dire en pèira de talha granitique e amb un tet pentu cobèrt de lauzes grisa.
Tèxte originau de l'article francés

Modèl:À vérifier Henry Affre relève que « l'on prétend que le roi Pépin le Bref, par un diplôme daté de Narbonne l'an 767, établit à La Calm un conseil municipal composé d'un consul et de six conseillers, auquel il donna la police civile et celle du fort, avec le droit de porter robes et chaperons, et de régler les différends qui pourraient s'élever entre les habitants et les étrangers au sujet des marchés et pactes de commerce qui auraient lieu dans les foires de cette petite ville ».

La Calm est encore un village réputé pour ses foires aux bestiaux, la plus importante étant celle se déroulant tous les 29 août.

Henry Affre, citant Bosc, indique qu’« une concession plus authentique est celle qui fut faite à ce bourg, en 1226, par le roi Louis VIII (comprendre Louis VIII de France), qui allant de Toulouse à Montpensier, confirma aux habitants de La Calm tous leurs privilèges, et leur accorda, en récompense de leurs courses et expéditions militaires, les bois des Galats, Fonrougettes, Lieuternes, Lacazelle et autres terrains, ainsi que l’usage du bois de Guirande pour la construction de leurs édifices. ».

Le bois de Guirande (souvent prononcé ici bois « d’Igrande ») est aujourd’hui un domaine communal, situé à un à deux kilomètres de la sortie du village sur la route de Cantoin, avant l’embranchement qui mène au château de Rochegrès.

On retiendra du château de Rochegrès la présence d’une tête creuse, sculptée dans la pierre et dépassant au-dessus de la porte de la battisse principale, qui, selon la tradition orale de l’endroit, servait à éloigner les intrus, car elle était éclairée la nuit, produisant semble-t-il un effet saisissant.

Les habitants de La Calm résistèrent énergiquement aux Anglais au XIVen siècle, mais leur résistance trouva son épilogue en 1353 date à laquelle le fort fut brûlé et remplacé plus tard par une tour.

Celui qui a un œil exercé découvrira quelques vestiges des remparts du fort près de l’ancien presbytère, et visitera aussi les deux lavoirs, réalisés selon l’architecture traditionnelle de l’endroit, c'est-à-dire en pierre de taille granitique et avec un toit pentu couvert de lauzes grises.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Michel Rouquette    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 185, totala: 194
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
900 792 1 301 1 327 1 498 1 463 1 426 1 395 1 359
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 219 1 013 1 023 1 078 675 682 708 587 628
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
605 574 603 542 521 527 502 429 429
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
424
393
301
274
230
208
204
205
211
219
2009 2010
204
214
197
207
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. De Roèrgue a Avairon, Marc Vaissière, 2005, Edicions del Monsénher
  2. Patrici Pojada, Repertòri toponimic de las comunas de la region Miègjorn-Pirenèus, Nouvelles Éditions Loubatières, 2009, ISBN 978-2-86266-573-3
  3. Sit Toponimia occitana