Sant Andrieu (canton de Peiralèu)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of Occitania (with star).svg Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg

Sent Andrieu de Vesinas
Saint-André-de-Vézines

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
L'église de Saint-André-de-Vézines.jpg
La glèisa de Sent Andrieu de Vesinas.
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 09′ 11″ N, 3° 15′ 32″ E
Superfícia 38,97 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
983 m
860 m
396 m
Geografia politica
País Roergue Armas de Roergue
Guiana Armas de Guiana
Estat Bandièra de França França
Region
76
Occitània (region administrativa)
Departament
12
Avairon Armas deu Departament d'Avairon
Arrondiment
121
Milhau
Intercom
241200567
de Millau Grands Causses
Cònsol Simone Sicard-Gély
(2014-2020)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
128 ab.
Evolucion de la populacion

130 ab.
Densitat 3,28 ab./km²
Autras informacions
Còde postal 12720
Còde INSEE 12211

Sent Andrieu de Vesinas[1] o Sent Andrieu d'Ovesinas[2][3] (oficialament en francés Saint-André-de-Vézines) es una comuna occitana situada dins lo departament d'Avairon e la region de Miègjorn-Pirenèus.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo vilatge de Sant-André (altitud 876 mètres) n'a situat a 23 km al Nòrd-Es de Millau en la region centrala del Causse Negre, als confins de las ancianas províncias del Rouergue, del Languedoc e Gévaudan. Etendue Considerable coma l'indica lo Libre de parròquia : 5 llegües horaires de torn. La superficie de la municipalitat es de 38,97 km² Al Nòrd, limitada per la parròquia de Veyreau, a l'Èst per aquela de Lanuéjols (Gard), al Miègjorn per aquela de La nòstra Madama de las Treilles, a l'Oèst per aquelas de la Roque Santa-Marguerite e Peyreleau. Montméjean Es en luòc ne comuna l'an 1799 e compren las municipalitats de Montméjean, la Roque Santa Marguerite, Sant Véran, Veyreau e lo Maynial-Sants Texans dels Balmes. Lo 4 d'abril de 1834, las municipalitats de Veyreau e lo Maynial-Sants Texans dels Balmes e Montméjean an amassat pel segond #que pren lo nom de « Sant André de Vézines » ont se situa lo nòu cap de luòc (Ord. 28 M 22). Lo 24 de decembre de 1849, la municipalitat de Veyreau a distrach de la comuna de Sant André de Vézines. Lo plànol de 1849 amb lo limit d'A a F indica « l'ancian limit d'aquelas doas comunas es absoludament la meteissa en tota la siá longitud, a l'excepcion de las parts marcadas per un filet de color violeta dempuèi lo ponch B fins al C, e del ponch D al ponch F ». La granja de la Roujarie a amassat a Sant André de Vézines e aquela dels Mourgues a amassat a Veyreau en 1803.(Marc Parguel)

Tèxte originau de l'article francés

Le village de Saint-André (altitude 876 mètres) est situé à 23 km au Nord-Est de Millau dans la région centrale du Causse Noir, aux confins des anciennes provinces du Rouergue, du Languedoc et Gévaudan. Etendue considérable comme l’indique le Livre de paroisse : 5 lieues horaires de tour. La superficie de la commune est de 38,97 km² Au Nord, bornée par la paroisse de Veyreau, à l’Est par celle de Lanuéjols (Gard), au Midi par celle de Notre Dame des Treilles, à l’Ouest par celles de la Roque Sainte-Marguerite et Peyreleau. Montméjean est chez lieu en mairie en 1799 et comprend les communes de Montméjean, le Roque Sainte Marguerite, Saint Véran, Veyreau et le Maynial-Saint Jean des Balmes. Le 4 avril 1834, les communes de Veyreau et le Maynial-Saint Jean des Balmes et Montméjean sont réunies pour la seconde qui prend le nom de « Saint André de Vézines » où se situe le nouveau chef lieu (Ord. 28 M 22). Le 24 décembre 1849, la commune de Veyreau est distraite de la mairie de Saint André de Vézines. Le plan de 1849 avec la limite de A à F indique « l’ancienne limite de ces deux communes est absolument la même dans toute sa longueur, à l’exception des parties marquées par un filet de couleur violet depuis le point B jusqu’au C, et du point D au point F ». La ferme de la Roujarie est réunie à Saint André de Vézines et celle des Mourgues est réunie à Veyreau en 1803.(Marc Parguel)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sant André de Vézines se situava primitivement entre la Combe e Roquesaltes del mens en los tempses gallo-romains. Lo abbé Hermet i #mencionar una villa. La siá localizacion actuala mencionada dempuèi 1098 a #èsser determinat pels senhors de Montméjean e per la font situada près de la maire. D'après los chroniqueurs locales, lo vilatge de Sant André de Vézines i auriá bastit sus fons de cabanas : de pichonas tutas condicionadas en étables. En los soscaves de cèrts sojorns, avèm pogudas veire #que #encobrir poiriá èsser versemblant (Marc Parguel, la pichona istòria de Sant André de Vézines,2003).


Etymologie

Lo pòble deu l'origina de lo sieu nom d'una part a la apôtre Sant-André de Bethsaïde, fraire de Sant-Pierre, pescador crucifié sus una crotz en X a Patras (Grècia) l'an 64, e d'autra part al culte consagrat a la brebis. Sant André #èsser pescador del lac de Tibériade amb lo sieu fraire Simon Pierre (Sant Pierre : patron actual de la parròquia), es per aquela rason venguda patron dels pescadors e dels poissonniers ; e, coma el pêchait al filet, es tanben patron dels cordiers. Se pòt se demandar perque aver-i donat lo nom d'aquel sant a una parròquia tanben desprovesida d'aiga. Una responsa pòt malgrat aiçò se considerar : lo apôtre Sant-André èra antany invocat per las joves filhas en mal de marit e per las femnas esterilas per aver de mainats (Del Broc de Ségange, 1887). Lo nom latin Andréas, grèc Andros, significa òme fòrt, Sant André es tanben reconegut per guérir la coqueluche.
Es en 1326 #que se poirà legir per las primièras fes en un acte lo tèrme « Sanctus Andreas de Ovezinis ». En 1355 ven « Sancti Andrée de Ovesinis » (Sant André del país dels brebis). Las raïses de la paraula Vézines provendrián del bas-latin Ovedinas o Ovezinas #que significariá en transcription lateral : luòc de ramaderia d'ovins. Es en tot cas aquel #qu'a pogudas anotar lo chanoine Hermet #que cita, d'après la Notitia jurium Ecclesiae Vabrensis, levada per Mgr|Bertrand Modèl:De Pebrac en 1355, la glèisa de Sant-André per aqueles tèrmes : Ecclesia Sancti Andrée de Ovesinis, de presentatione Archidiaconi Amiliavi in Ecclesia Ruthenenso. Aquela paraula Ovesinis, #qu'es doncas la forma anciana de Vézines, poiriá plan derivar de la paraula latina OVIS = brebis, de sòrta que lo nom de la parròquia totjorn segon Hermet, tirariá la siá origina de las vegadas de brebis anautitas sul Causse Negre e significariá Sant-André del país dels brebis, dels brebis #que lo lach ne servissiá a fabricar del fromage de Roquefort[4].
Al cors dels tempses lo sieu appellation s'es modificat : Ovedinas, Ovezinas (1098), Sant Andréa de Ovézinis (1326), Sancti Andrée de Ovezinis (1355), Sancti Andréa de Vézines (1371), Sant-André de Vézines (1382), Sant André de Vésines (1727-1787), St André de Vizines (1746), Sant-André de Vézinnes (1788). Dempuèi 1830, es lo vocable actual #qu'a utilizat.
Los sieus abitants an trucat lo Sant-Andréains o Sant-Andribens.

Tèxte originau de l'article francés

Saint André de Vézines se situait primitivement entre la Combe et Roquesaltes du moins dans les temps gallo-romains. L’abbé Hermet y mentionna une villa. Son emplacement actuel mentionné dès 1098 a été déterminé par les seigneurs de Montméjean et par la source située près de la mare. D’après des chroniqueurs locaux, le village de Saint André de Vézines serait bâti sur des fonds de cabanes : petites grottes aménagées en étables. Dans les caves de certaines demeures, nous avons pu voir que cela pourrait être vraisemblable (Marc Parguel, la petite histoire de Saint André de Vézines,2003).


Etymologie

Le village doit l’origine de son nom d’une part à l’apôtre Saint-André de Bethsaïde, frère de Saint-Pierre, pêcheur crucifié sur une croix en X à Patras (Grèce) en 64, et d’autre part au culte voué à la brebis. Saint André fut pêcheur du lac de Tibériade avec son frère Simon Pierre (Saint Pierre : patron actuel de la paroisse), il est pour cette raison devenu patron des pêcheurs et des poissonniers ; et, comme il pêchait au filet, il est aussi patron des cordiers. On peut se demander pourquoi avoir donné le nom de ce saint à une paroisse aussi dépourvue d’eau. Une réponse peut cependant s’envisager : l’apôtre Saint-André était jadis invoqué par les jeunes filles en mal de mari et par les femmes stériles pour avoir des enfants (Du Broc de Ségange, 1887). Le nom latin Andréas, grec Andros, signifie homme fort, Saint André est aussi reconnu pour guérir la coqueluche.
C’est en 1326 que l’on pourra lire pour la première fois dans un acte le terme « Sanctus Andreas de Ovezinis ». En 1355 elle devient « Sancti Andrée de Ovesinis » (Saint André du pays des brebis). Les racines du mot Vézines proviendraient du bas-latin Ovedinas ou Ovezinas qui signifierait en transcription latérale : lieu d’élevage d’ovins. C’est en tout cas ce qu’a pu noter le chanoine Hermet qui cite, d’après la Notitia jurium Ecclesiae Vabrensis, dressée par Modèl:Mgr en 1355, l’église de Saint-André par ces termes : Ecclesia Sancti Andrée de Ovesinis, de presentatione Archidiaconi Amiliavi in Ecclesia Ruthenenso. Ce mot Ovesinis, qui est donc la forme ancienne de Vézines, pourrait bien dériver du mot latin OVIS = brebis, de sorte que le nom de la paroisse toujours selon Hermet, tirerait son origine des troupeaux de brebis élevées sur le Causse Noir et signifierait Saint-André du pays des brebis, des brebis dont le lait servait à fabriquer du fromage de Roquefort[5].
Au cours des temps son appellation s’est modifié : Ovedinas, Ovezinas (1098), Saint Andréa de Ovézinis (1326), Sancti Andrée de Ovezinis (1355), Sancti Andréa de Vézines (1371), Saint-André de Vézines (1382), Saint André de Vésines (1727-1787), St André de Vizines (1746), Saint-André de Vézinnes (1788). Depuis 1830, c’est le vocable actuel qui est utilisé.
Ses habitants sont appelés les Saint-Andréains ou Saint-Andribens.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2001 2008      
2008 2014 Robert Lapeyre    
2001 2008 Simone Sicard-Gély    
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 128, totala: 130
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
405 497 1 887 1 879 2 019 1 076 1 055 1 121 528
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
489 466 490 516 515 507 431 439 429
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
415 360 329 272 255 249 237 200 159
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
153
109
102
120
108
117
124
123
123
127
2009 2010
124
127
126
129
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 6 errors found
Line 58: bar:1806 from:0 till: 1887

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '1887' not within range as specified by command Period.



Line 59: bar:1821 from:0 till: 1879

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '1879' not within range as specified by command Period.



Line 60: bar:1831 from:0 till: 2019

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '2019' not within range as specified by command Period.



Line 61: bar:1836 from:0 till: 1076

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '1076' not within range as specified by command Period.



Line 62: bar:1841 from:0 till: 1055

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '1055' not within range as specified by command Period.



Line 63: bar:1846 from:0 till: 1121

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '1121' not within range as specified by command Period.



Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008



Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Peyreleau, Christian-Pierre Bedel, al canton, 1999
  2. Patrici Pojada, Repertòri toponimic de las comunas de la region Miègjorn-Pirenèus, Nouvelles Éditions Loubatières, 2009, ISBN 978-2-86266-573-3
  3. Sit Toponimia occitana
  4. Extrach de la pichona istòria de Sant André de Vézines,Marc Parguel,2003
  5. Extrait de la petite histoire de Saint André de Vézines,Marc Parguel,2003