Gotrens

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Gotrens
Goutrens

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 26′ 38″ N, 2° 22′ 13″ E
Superfícia 25,99 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
725 m
331 m
Geografia politica
Region istorica Roergue Armas de Roergue
Guiana Armas de Guiana
Estat Bandièra de França França
Region
76
Occitània (region administrativa)
Departament
12
Avairon Armas deu Departament d'Avairon
Arrondiment Rodés
Canton Rinhac
Intercom
241200625
du Pays Rignacois
Cònsol Alain Laporte (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
507 ab.
Evolucion de la populacion

521 ab.
Densitat 19,51 ab./km²
Autras informacions
Còde postal 12390
Còde INSEE 12111

Gotrens[1][2][3] (Goutrens en francés) es una comuna roergassa situada dins lo departament d'Avairon e la region de Miègjorn-Pirenèus. .

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Vista panoramique suls pòbles de Clarasvals de Aveyron, Panat, e Bruéjouls

Lo ancià cap de-luòc de la municipalitat èra Cassagnes-Comtaux. Al continuament d'una longa disputa entre aquel vilatge e aquel de Gotrens, la municipalitat i aguèt trucat Cassagnes-Goutrens, de contunh lo 17 d'abril de 1917 Gotrens (nom de tipe germanique : goth (pòble) e n'occitan : Gotrens).

Tèxte originau de l'article francés
Vue panoramique sur les villages de Clairvaux d'Aveyron, Panat, et Bruéjouls

L’ancien chef-lieu de la commune était Cassagnes-Comtaux. À la suite d’une longue dispute entre ce village et celui de Gotrens, la commune fut appelée Cassagnes-Goutrens, puis le 17 avril 1917 Gotrens (nom de type germanique : goth (peuple) et en occitan : Gotrens).


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
  • Lo prieuré de Sant-Amans dépendait del capítol de la catedrala de Rodez. #Èsser en principi annèx d'aquel de Cassagnes-Comtaux, mas dempuèi la situacion s'es invertit e es vengut una glèisa succursale. La glèisa a #èsser bastida cap a 1890.

La fletxa de lo sieu campanal sosten a una esplendida e pas mens originala crotz occitana.

A l'exterior del braç drech del transept, del costat de la sacristie, una pèira talhada en forma de écusson, mesa vessada, proven dicha-se, de l'anciana glèisa ont formava la clau de voûte d'un arceau. Pòrta una inscripcion, de lectura pro malaisida #que poiriá èsser lo nom del massonnier (maçon) en avent bastit la primièra bastissa cap a la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

Lo cementèri de Goutren's barrava antany lo cavòt de las Mancip, senhors de Flars (a Cassagnes-Comtaux) e de Bournazel (Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle). I i aviá un oratoire.

  • En 1867, un tresaur monetari gaulois a #èsser trobat près de Goutrens.

Un agricultor de la Sancie #que piochait la siá vinha déterre qualques estranhs piécettes en sòus : alléché per la siá trobalha, prossegueix la siá investigacion e amassa un autentic tresaur de mai de 20 000 d'aquelas monedas #que li venon a el s'apondre 4 kg del meteis metal en pichons lingots de 50 a 100 g. Aquelas monedas del tipe « a la crotz » e del « senglar », épaisses e de forma irregulara, pesan uniformément 2,20 g e son d'un metal fòrça depurat. Sus la siá superfícia, a estampat çò cap de stylisée d'un òme als pels arrissats, del temps que los revers pòrtan après un senglar, après una crotz als cuiques jargats de divèrses simbòls : pica, sol, collier…
Es ailà un autentic tresaur, non solament per la siá valor vendeira, mas tanben per la riquesa #que representava en lo moment de lo sieu enfouissement e, mai encara, per l'importància de las informacions istoricas e scientificas #que nos a transmeses. L'interès d'una tala descobèrta s'exprimís a travèrs dels fòrça nombroses estudis que los archéologues e los numismates lududes an consagrades de 1868 als nòstres jorns. #Que demòra uèi d'aquel fabulós tresaur ? Qualques mòstras en divèrses musèus : Rodez (colleccion de la Societat de las Cartas), Tolosa, París, …Tota la rèsta a #èsser foguèsse, fauta de trobar acquéreur.


  • Cassagnes-Comtaux, antany Cassagnes-De-Panadès (Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle) del nom del castèl de Panat #que se lèva sus un piton de l'autre costat de la vallée, a lo-dessus de Clarasvals-de Aveyron. Cassagnes A citat dempuèi l'an 1000. Lo vilatge #qu'es perché sus una butte compreniá tres castèls connectats per una enceinte :
    • lo Castelviel o castèl del comte de Rodez #que i manteniá un capitani (d'ont lo nom del pòble), près de la glèisa actuala,
    • lo castèl de Sant-Félix a lo-dessus del pòble, ocupat per la familha de Sant-Félix de contunh aquela de Hebrard (Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle),
    • lo castèl de Flars, al fons del pòble (familha Mancip, senhor de Bournazel).

Lo capítol de Rodez i i aviá un ostal dich lo Capitoul, #que servissiá d'ostal de détention en 1793. La glèisa Santa-Vincent (patron dels vignerons) levava del capítol de Rodez (Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle). Vèrge classificada.

Los comtes de Rodez avián un capitani a Cassagnes. Lo pòble i aguèt un notaire fins a la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle e una escòla dempuèi la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. I #aver doncas de las activitats e notabilités que la décadence actuala daissa pas pas soupçonner.

Tèxte originau de l'article francés
  • Le prieuré de Saint-Amans dépendait du chapitre de la cathédrale de Rodez. Il fut d’abord annexe de celui de Cassagnes-Comtaux, mais depuis la situation s'est inversée et il est devenu une église succursale. L’église a été construite vers 1890.

La flèche de son clocher supporte une splendide et non moins originale croix occitane.

À l’extérieur du bras droit du transept, du côté de la sacristie, une pierre taillée en forme d’écusson, posée renversée, provient dit-on, de l’ancienne église où elle formait la clé de voûte d’un arceau. Elle porte une inscription, de lecture assez difficile qui pourrait être le nom du massonnier (maçon) ayant construit le premier édifice vers le Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

  • Le cimetière de Goutren's renfermait autrefois le tombeau des Mancip, seigneurs de Flars (à Cassagnes-Comtaux) et de Bournazel (Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle). Il y avait un oratoire.
  • En 1867, un trésor monétaire gaulois a été trouvé près de Goutrens.

Un agriculteur de La Sancie qui piochait sa vigne déterre quelques bizarres piécettes en argent : alléché par sa trouvaille, il poursuit sa recherche et rassemble un véritable trésor de plus de 20 000 de ces monnaies auxquelles viennent s’ajouter 4 kg du même métal en petits lingots de 50 à 100 g. Ces monnaies du type « à la croix » et du « sanglier », épaisses et de forme irrégulière, pèsent uniformément 2,20 g et sont d’un métal très épuré. Sur leur surface, est imprimé la tête stylisée d’un homme aux cheveux bouclés, tandis que les revers portent tantôt un sanglier, tantôt une croix aux angles garnis de divers symboles : hache, soleil, collier…
C’est là un véritable trésor, non seulement par sa valeur marchande, mais aussi par la richesse qu’il représentait lors de son enfouissement et, plus encore, par l’importance des renseignements historiques et scientifiques qu’il nous a transmis. L’intérêt d’une telle découverte s’exprime à travers les très nombreuses études que les archéologues et les numismates lui ont consacrées de 1868 à nos jours. Que reste-t-il aujourd’hui de ce fabuleux trésor ? Quelques échantillons dans divers musées : Rodez (collection de la Société des Lettres), Toulouse, Paris, …Tout le reste a été fondu, faute de trouver acquéreur.


  • Cassagnes-Comtaux, autrefois Cassagnes-de-Panadès (Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle) du nom du château de Panat qui se dresse sur un piton de l’autre côté de la vallée, au-dessus de Clairvaux-d'Aveyron. Cassagnes est cité depuis l’an 1000. Le village qui est perché sur une butte comprenait trois châteaux reliés par une enceinte :
    • le Castelviel ou château du comte de Rodez qui y entretenait un capitaine (d’où le nom du village), près de l’église actuelle,
    • le château de Saint-Félix au-dessus du village, occupé par la famille de Saint-Félix puis celle d’Hebrard (Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle),
    • le château de Flars, au fond du village (famille Mancip, seigneur de Bournazel).

Le chapitre de Rodez y avait une maison dite le Capitoul, qui servait de maison de détention en 1793. L’église Saint-Vincent (patron des vignerons) relevait du chapitre de Rodez (Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle). Vierge classée.

Les comtes de Rodez avaient un capitaine à Cassagnes. Le village eut un notaire jusqu’à la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle et une école dès le Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Il y eut donc des activités et notabilités que la décadence actuelle ne laisse pas soupçonner.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Alain Laporte    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 507, totala: 521
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
157 193 - -
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
- - - 1 062 1 034 967 987 926 820
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
748
717
531
473
441
411
395
420
445
461
2009 2010
471
488
492
509
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 2 errors found
Line 77: bar:1921 from:0 till: 1062

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '1062' not within range as specified by command Period.



Line 78: bar:1926 from:0 till: 1034

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '1034' not within range as specified by command Period.



Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Rignac, Christian-Pierre Bedel, al canton, 1991
  2. Patrici Pojada, Repertòri toponimic de las comunas de la region Miègjorn-Pirenèus, Nouvelles Éditions Loubatières, 2009, ISBN 978-2-86266-573-3
  3. Sit Toponimia occitana

Nòtas[modificar | modificar la font]