Signy-Montlibert

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Signy-Montlibert
Signy-Montlibert

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason Signy-Montlibert.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 34′ 47″ N, 5° 18′ 09″ E
Superfícia 6,12 km²
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
8
Ardenas Armas deu Departament de las Ardenas
Arrondiment Sedan
Canton Carignan
Intercom
240800847
des Trois Cantons
Cònsol Josée Lefebvre (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 08370
Còde INSEE 08421

Signy-Montlibert es una comuna francesa del departament de las Ardenas e de la region de Champanha e Ardena.


Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat se compausa de dos pòbles desparièrs aluenhats d'aperaquí 1 500 m. Lo territòri es fòrça vallonné e lo ponch culminant arriba a unitat|376|m}}. La glèisa se tròba en la part Signy ont existís tanben la granja de Vali-lès-de Fraires. Antany, S'es espetat del minaré de fèrre dins lo pòble.

Tèxte originau de l'article francés

La commune se compose de deux villages distincts éloignés d'environ 1 500 m. Le territoire est très vallonné et le point culminant atteint 376 m. La glèisa se trouve dans la partie Signy où il existe aussi la ferme de Vaux-lès-Moines. Autrefois, on a exploité du minerai de fer dans le village.

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat se compausa de dos pòbles desparièrs aluenhats d'aperaquí 1 500 m. Lo territòri es fòrça vallonné e lo ponch culminant arriba a unitat|376|m}}. La glèisa se tròba en la part Signy ont existís tanben la granja de Vali-lès-de Fraires. Antany, S'es espetat del minaré de fèrre dins lo pòble.

Tèxte originau de l'article francés

La commune se compose de deux villages distincts éloignés d'environ 1 500 m. Le territoire est très vallonné et le point culminant atteint 376 m. La glèisa se trouve dans la partie Signy où il existe aussi la ferme de Vaux-lès-Moines. Autrefois, on a exploité du minerai de fer dans le village.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSigny-Montlibert
Comuna amb 185 abitants (2000)Moiry (2,5km)
Comuna amb 790 abitants (2000)Margut (3,2km)
Comuna amb 65 abitants (2000)Bièvres (3,6km)
Comuna amb 81 abitants (2000)Herbeuval (3,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Signy-Montlibert A fach partida del comtat de Chiny e del duché de Luxemborg e a seguit la destinada de la prévôté de Yvois (Carignan) #que lo vilatge li a apertengut a el.

La part Signy es sens dobte d'origina gallo-romaine. A Modèl:La s-, la abbaye Sant-Ouen de Roan a aquerits de bens en la region e i a fondat un pichon establiment religiós vengut prieuré de Vali-lès-de Fraires. En 876, los reliques de sant Ouen an mes a l'abric a Val a causa de las invasions normandes.

En 1244, Vali apareis en los bens del abbaye Sant-Ouen. A aquela epòca, lo comte de Chiny es la confés (protecteur) del prieuré. Las intradas de l'establiment an partejat entre los religioses e lo comte.

Signy E Montlibert an mes a la lei de Beaumont l'an 1272 pel comte Louis V de Chiny.

En 1526, Gilles de Sapogne, capitani e prévôt de Yvois, a constituit séquestrateur de Val pel Conselh de Luxemborg.

En 1583, a decidit d'incorporar lo prieuré de Val al Collègi dels Jesuïtes de Luxemborg. Ven una granja espetada pels jesuïtes fins a dissolucion de la Companhiá de Jésus.

En 1789, Nicolas Wallet, curé de Signy-Montlibert, a escuelhut coma suplent de Jean Fleury, curé de Iges, per representar lo clergé del Sedanais dins los Estats generales.

Al començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la granja de Vali-lès-de Fraires ven possession de la hospice de Sedan.

De 1935 a 1938, lo labor Maginot del Chesnois (sièis blòcs #qu'un amb tourelle d'unitat|75|mm {{}}) n'a bastit en partida sus la municipalitat de Signy-Montlibert. A Montlibert, se édifie un casernement de seguretat leugièra. Pendent lo aucupacion, los Alemands #en bastisson una station radar en lo bòsc del Chênois.

Tèxte originau de l'article francés

Signy-Montlibert a fait partie du comté de Chiny et du duché de Luxembourg et a suivi la destinée de la prévôté d'Yvois (Carignan) à laquelle le village a appartenu.

La partie Signy est sans doute d'origine gallo-romaine. Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, l'abbaye Saint-Ouen de Rouen a acquis des biens dans la région et elle y a fondé un petit établissement religieux devenu prieuré de Vaux-lès-Moines. En 876, les reliques de saint Ouen sont mises à l'abri à Vaux à cause des invasions normandes.

En 1244, Vaux apparaît dans les biens de l'abbaye Saint-Ouen. À cette époque, le comte de Chiny est l'avoué (protecteur) du prieuré. Les revenus de l'établissement sont partagés entre les religieux et le comte.

Signy et Montlibert sont mis à la loi de Beaumont en 1272 par le comte Louis V de Chiny.

En 1526, Gilles de Sapogne, capitaine et prévôt d'Yvois, est constitué séquestrateur de Vaux par le Conseil de Luxembourg.

En 1583, il est décidé d'incorporer le prieuré de Vaux au Collège des Jésuites de Luxembourg. Il devient une ferme exploitée par les jésuites jusqu'à dissolution de la Compagnie de Jésus.

En 1789, Nicolas Wallet, curé de Signy-Montlibert, est choisi comme suppléant de Jean Fleury, curé d'Iges, pour représenter le clergé du Sedanais aux États généraux.

Au début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la ferme de Vaux-lès-Moines devient possession de l'hospice de Sedan.

De 1935 à 1938, l'ouvrage Maginot du Chesnois (six blocs dont un avec tourelle de 75 mm) est construit en partie sur la commune de Signy-Montlibert. À Montlibert, on édifie un casernement de sûreté léger. Pendant l'occupation, les Allemands construisent une station radar dans le bois du Chênois.

Partida eissida de l'article francés

Signy-Montlibert A fach partida del comtat de Chiny e del duché de Luxemborg e a seguit la destinada de la prévôté de Yvois (Carignan) #que lo vilatge li a apertengut a el.

La part Signy es sens dobte d'origina gallo-romaine. A Modèl:La s-, la abbaye Sant-Ouen de Roan a aquerits de bens en la region e i a fondat un pichon establiment religiós vengut prieuré de Vali-lès-de Fraires. En 876, los reliques de sant Ouen an mes a l'abric a Val a causa de las invasions normandes.

En 1244, Vali apareis en los bens del abbaye Sant-Ouen. A aquela epòca, lo comte de Chiny es la confés (protecteur) del prieuré. Las intradas de l'establiment an partejat entre los religioses e lo comte.

Signy E Montlibert an mes a la lei de Beaumont l'an 1272 pel comte Louis V de Chiny.

En 1526, Gilles de Sapogne, capitani e prévôt de Yvois, a constituit séquestrateur de Val pel Conselh de Luxemborg.

En 1583, a decidit d'incorporar lo prieuré de Val al Collègi dels Jesuïtes de Luxemborg. Ven una granja espetada pels jesuïtes fins a dissolucion de la Companhiá de Jésus.

En 1789, Nicolas Wallet, curé de Signy-Montlibert, a escuelhut coma suplent de Jean Fleury, curé de Iges, per representar lo clergé del Sedanais dins los Estats generales.

Al començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la granja de Vali-lès-de Fraires ven possession de la hospice de Sedan.

De 1935 a 1938, lo labor Maginot del Chesnois (sièis blòcs #qu'un amb tourelle d'unitat|75|mm {{}}) n'a bastit en partida sus la municipalitat de Signy-Montlibert. A Montlibert, se édifie un casernement de seguretat leugièra. Pendent lo aucupacion, los Alemands #en bastisson una station radar en lo bòsc del Chênois.

Tèxte originau de l'article francés

Signy-Montlibert a fait partie du comté de Chiny et du duché de Luxembourg et a suivi la destinée de la prévôté d'Yvois (Carignan) à laquelle le village a appartenu.

La partie Signy est sans doute d'origine gallo-romaine. Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, l'abbaye Saint-Ouen de Rouen a acquis des biens dans la région et elle y a fondé un petit établissement religieux devenu prieuré de Vaux-lès-Moines. En 876, les reliques de saint Ouen sont mises à l'abri à Vaux à cause des invasions normandes.

En 1244, Vaux apparaît dans les biens de l'abbaye Saint-Ouen. À cette époque, le comte de Chiny est l'avoué (protecteur) du prieuré. Les revenus de l'établissement sont partagés entre les religieux et le comte.

Signy et Montlibert sont mis à la loi de Beaumont en 1272 par le comte Louis V de Chiny.

En 1526, Gilles de Sapogne, capitaine et prévôt d'Yvois, est constitué séquestrateur de Vaux par le Conseil de Luxembourg.

En 1583, il est décidé d'incorporer le prieuré de Vaux au Collège des Jésuites de Luxembourg. Il devient une ferme exploitée par les jésuites jusqu'à dissolution de la Compagnie de Jésus.

En 1789, Nicolas Wallet, curé de Signy-Montlibert, est choisi comme suppléant de Jean Fleury, curé d'Iges, pour représenter le clergé du Sedanais aux États généraux.

Au début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la ferme de Vaux-lès-Moines devient possession de l'hospice de Sedan.

De 1935 à 1938, l'ouvrage Maginot du Chesnois (six blocs dont un avec tourelle de 75 mm) est construit en partie sur la commune de Signy-Montlibert. À Montlibert, on édifie un casernement de sûreté léger. Pendant l'occupation, les Allemands construisent une station radar dans le bois du Chênois.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Josée Lefebvre    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
224 258 269 287 301 393 406 427 439
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - 351 314 310 313 293 281 257
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
259 270 265 217 183 176 306 152 158
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
155
142
115
112
97
87
81
79
77
2009 2010
77
81
78
82
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]