Monthermé

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Monthermé
Monthermé

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Monthermé 2.JPG|center|280px|link=|border]]
La sivella de la Meuse de Monthermé.
[[Fichièr:Blason ville fr Monthermé (Ardennes).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 53′ 11″ N, 4° 43′ 56″ E
Superfícia 32,33 km²
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
8
Ardenas Armas deu Departament de las Ardenas
Arrondiment Charleville-Mézières
Canton Monthermé
Intercom
240800946
Meuse et Semoy
Cònsol Alain Bernard (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 08800
Còde INSEE 08302

Monthermé es una comuna francesa del departament de las Ardenas e de la region de Champanha e Ardena.


Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Situada en lo massís del Ardenne, la municipalitat de Monthermé s'es desvolopat de part e d'autra d'un méandre de la Meuse e d'un de los sieus principals afluents, la Semoy. Al plànol géologique, Monthermé se situa en limit del Cambrien e del Dévonien, marcat en aquela part de la Ardenne per un conglomérat, relique d'un cordon littoral trucat lo poudingue de Fépin. Se pòt observar aquel al luòc-dich de la Ròca a las Corpias.

Tèxte originau de l'article francés

Située dans le massif de l'Ardenne, la commune de Monthermé s'est développée de part et d'autre d'un méandre de la Meuse et d'un de ses principaux affluents, la Semoy. Au plan géologique, Monthermé se situe en limite du Cambrien et du Dévonien, marqué dans cette partie de l'Ardenne par un conglomérat, relique d'un cordon littoral appelé le poudingue de Fépin. On peut observer celui-ci au lieu-dit de la Roche aux Corpias.

Partida eissida de l'article francés

Situada en lo massís del Ardenne, la municipalitat de Monthermé s'es desvolopat de part e d'autra d'un méandre de la Meuse e d'un de los sieus principals afluents, la Semoy. Al plànol géologique, Monthermé se situa en limit del Cambrien e del Dévonien, marcat en aquela part de la Ardenne per un conglomérat, relique d'un cordon littoral trucat lo poudingue de Fépin. Se pòt observar aquel al luòc-dich de la Ròca a las Corpias.

Tèxte originau de l'article francés

Située dans le massif de l'Ardenne, la commune de Monthermé s'est développée de part et d'autre d'un méandre de la Meuse et d'un de ses principaux affluents, la Semoy. Au plan géologique, Monthermé se situe en limite du Cambrien et du Dévonien, marqué dans cette partie de l'Ardenne par un conglomérat, relique d'un cordon littoral appelé le poudingue de Fépin. On peut observer celui-ci au lieu-dit de la Roche aux Corpias.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMonthermé
Comuna amb 1164 abitants (2000)Deville (1,9km)
Comuna amb 514 abitants (2000)Laifour (4,2km)
Comuna amb 163 abitants (2000)Tournavaux (4,2km)
Comuna amb 68 abitants (2000)Haulmé (4,8km)
Comuna amb 1064 abitants (2000)Thilay (5,6km)
Comuna amb 489 abitants (2000)Sécheval (5,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

L'origina del nom de Monthermé, coma poirem o legir en latin en las ancianes chartes de la abbaye de Laval Dieu es compausadas paraulas "mos" e "hermerius" #qu'a per origina una paraula celtique "hermes" #que significa "un luòc boisé #qu'aperten pas a persona". Lo "mont hermes" situat sul marge esquèrre de la Meuse, aital nomenat pels primièrs abitants. Qualqu'uns an suggerit per origina lo Mont Ermel, nom manlevat al sant venerat a Vireux. Mas la paraula latina "ermelius" aluenha de "hermerius" #que se tròba en totes los ancians escrits. La mai anciana mencion escrich coneguda a aquel jorn data de 1141 en lo Cartulaire de Laval Dieu.

Al Sègle XII, Ithier dicha lo Devòt, #fondar divèrses abbayes sus las tèrras #que lududes apertenián. Aital, #fondar en 1128, a Monthermé lo abbaye de Laval Dieu destinada a chanoines regulars de la òrdre de Prémontré jol vocable de sant Remial luòc-ditz "la Boca de Semoy". Laval Dieu ven del latin "Vallis Dei", la Vallée de Dieu. Es egalament d'aquela epòca #qu'an datat los elements mai ancians de la glèisa Santa-Leugièr, parròquia del bourg. Monthermé, #Que fa partida de la châtellenie de Castèl Regnault, dintre successivament en la ostal de Flandre, la ostal de Bourgogne, de Guise de contunh de Contatz #lo que la cedís a Louis XIII en 1629.

Monthermé Viu de l'espleitacion del bòsc aital coma de divèrses ardoisières. L'an 1749 vei aparéisser/aparéisser una verrerie près de la abbaye de Laval Dieu e, en 1865, se bastís los primièrs forns a puddler per affiner la fonte. Es sus aquel sector, situat entre la Meuse e la Semoy #que se concentran, encara uèi las principalas indústrias de la comuna.

De 1905 a 1914, Monthermé a #èsser lo banc de la Union dels sindicats obrièrs dels Ardennes simbolizada encara uèi pel Ostal del Pòble.

Al cors de la Segonda Guèrra mondiala, las tropas alemandas #efectuar una perforada sus la Meuse çò 13 de mai 1940.

Tèxte originau de l'article francés

L'origine du nom de Monthermé, comme nous pouvons le lire en latin dans les anciennes chartes de l'abbaye de Laval Dieu est composé des mots "mons" et "hermerius" qui a pour origine un mot celtique "hermes" qui signifie "un lieu boisé qui n'appartient à personne". Le "mont hermes" situé sur la rive gauche de la Meuse, ainsi nommé par les premiers habitants. Certains ont suggéré pour origine le Mont Ermel, nom emprunté au saint vénéré à Vireux. Mais le mot latin "ermelius" nous éloigne de "hermerius" qui se trouve dans tous les anciens écrits. La plus ancienne mention écrite connue à ce jour date de 1141 dans le Cartulaire de Laval Dieu.

Au Sègle XII, Ithier dit le Dévot, fonda plusieurs abbayes sur les terres qui lui appartenaient. Ainsi, il fonda en 1128, à Monthermé l'abbaye de Laval Dieu destinée à des chanoines réguliers de l'ordre de Prémontré sous le vocable de saint Remiau lieu-dit "la Bouche de Semoy". Laval Dieu vient du latin "Vallis Dei", la Vallée de Dieu. C'est également de cette époque que sont datés les éléments les plus anciens de l'église Saint-Léger, paroisse du bourg. Monthermé, qui fait partie de la châtellenie de Château Regnault, entre successivement dans la maison de Flandre, la maison de Bourgogne, de Guise puis de Conti laquelle la cède à Louis XIII en 1629.

Monthermé vit de l'exploitation de la forêt ainsi que de plusieurs ardoisières. L'année 1749 voit apparaître une verrerie à proximité de l'abbaye de Laval Dieu et, en 1865, on construit les premiers fours à puddler pour affiner la fonte. C'est sur ce secteur, situé entre la Meuse et la Semoy que se concentrent, encore aujourd'hui les principales industries de la commune.

De 1905 à 1914, Monthermé a été le siège de l' Union des syndicats ouvriers des Ardennes symbolisée encore aujourd'hui par la Maison du Peuple.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les troupes allemandes effectuèrent une percée sur la Meuse le 13 mai 1940.

Partida eissida de l'article francés

L'origina del nom de Monthermé, coma poirem o legir en latin en las ancianes chartes de la abbaye de Laval Dieu es compausadas paraulas "mos" e "hermerius" #qu'a per origina una paraula celtique "hermes" #que significa "un luòc boisé #qu'aperten pas a persona". Lo "mont hermes" situat sul marge esquèrre de la Meuse, aital nomenat pels primièrs abitants. Qualqu'uns an suggerit per origina lo Mont Ermel, nom manlevat al sant venerat a Vireux. Mas la paraula latina "ermelius" aluenha de "hermerius" #que se tròba en totes los ancians escrits. La mai anciana mencion escrich coneguda a aquel jorn data de 1141 en lo Cartulaire de Laval Dieu.

Al Sègle XII, Ithier dicha lo Devòt, #fondar divèrses abbayes sus las tèrras #que lududes apertenián. Aital, #fondar en 1128, a Monthermé lo abbaye de Laval Dieu destinada a chanoines regulars de la òrdre de Prémontré jol vocable de sant Remial luòc-ditz "la Boca de Semoy". Laval Dieu ven del latin "Vallis Dei", la Vallée de Dieu. Es egalament d'aquela epòca #qu'an datat los elements mai ancians de la glèisa Santa-Leugièr, parròquia del bourg. Monthermé, #Que fa partida de la châtellenie de Castèl Regnault, dintre successivament en la ostal de Flandre, la ostal de Bourgogne, de Guise de contunh de Contatz #lo que la cedís a Louis XIII en 1629.

Monthermé Viu de l'espleitacion del bòsc aital coma de divèrses ardoisières. L'an 1749 vei aparéisser/aparéisser una verrerie près de la abbaye de Laval Dieu e, en 1865, se bastís los primièrs forns a puddler per affiner la fonte. Es sus aquel sector, situat entre la Meuse e la Semoy #que se concentran, encara uèi las principalas indústrias de la comuna.

De 1905 a 1914, Monthermé a #èsser lo banc de la Union dels sindicats obrièrs dels Ardennes simbolizada encara uèi pel Ostal del Pòble.

Al cors de la Segonda Guèrra mondiala, las tropas alemandas #efectuar una perforada sus la Meuse çò 13 de mai 1940.

Tèxte originau de l'article francés

L'origine du nom de Monthermé, comme nous pouvons le lire en latin dans les anciennes chartes de l'abbaye de Laval Dieu est composé des mots "mons" et "hermerius" qui a pour origine un mot celtique "hermes" qui signifie "un lieu boisé qui n'appartient à personne". Le "mont hermes" situé sur la rive gauche de la Meuse, ainsi nommé par les premiers habitants. Certains ont suggéré pour origine le Mont Ermel, nom emprunté au saint vénéré à Vireux. Mais le mot latin "ermelius" nous éloigne de "hermerius" qui se trouve dans tous les anciens écrits. La plus ancienne mention écrite connue à ce jour date de 1141 dans le Cartulaire de Laval Dieu.

Au Sègle XII, Ithier dit le Dévot, fonda plusieurs abbayes sur les terres qui lui appartenaient. Ainsi, il fonda en 1128, à Monthermé l'abbaye de Laval Dieu destinée à des chanoines réguliers de l'ordre de Prémontré sous le vocable de saint Remiau lieu-dit "la Bouche de Semoy". Laval Dieu vient du latin "Vallis Dei", la Vallée de Dieu. C'est également de cette époque que sont datés les éléments les plus anciens de l'église Saint-Léger, paroisse du bourg. Monthermé, qui fait partie de la châtellenie de Château Regnault, entre successivement dans la maison de Flandre, la maison de Bourgogne, de Guise puis de Conti laquelle la cède à Louis XIII en 1629.

Monthermé vit de l'exploitation de la forêt ainsi que de plusieurs ardoisières. L'année 1749 voit apparaître une verrerie à proximité de l'abbaye de Laval Dieu et, en 1865, on construit les premiers fours à puddler pour affiner la fonte. C'est sur ce secteur, situé entre la Meuse et la Semoy que se concentrent, encore aujourd'hui les principales industries de la commune.

De 1905 à 1914, Monthermé a été le siège de l' Union des syndicats ouvriers des Ardennes symbolisée encore aujourd'hui par la Maison du Peuple.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les troupes allemandes effectuèrent une percée sur la Meuse le 13 mai 1940.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Alain Bernard    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 520 1 396 1 425 1 379 1 660 1 620 1 976 2 126 2 299
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - 2 550 2 599 3 024 3 383 3 699 3 870 4 150
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 272 4 170 4 456 3 621 3 842 3 889 3 705 3 018 3 468
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 589
3 212
3 299
3 103
2 866
2 791
2 573
2 533
2 498
2009 2010
2 478
2 561
2 459
2 546
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]