Anchamps

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Anchamps
Anchamps

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Pont sur l'ecluse, Anchamps 01 09.jpg
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 55′ 52″ N, 4° 40′ 31″ E
Superfícia 2,26 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
345 m
140 m
127 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
8
Ardenas Armas deu Departament de las Ardenas
Arrondiment Charleville-Mézières
Canton Revin
Cònsol Michel Phillipe (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 08500
Còde INSEE 08011

Anchamps es una comuna francesa del departament de las Ardenas e de la region de Champanha e Ardena.


Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Anchamps Es un vilatge situat sul marge de Meuse opausada dins lo quartièr de Orzy de Revin. La municipalitat es desservie pel tren TER en connectant Givet a Charleville Mézières a rason de 4 a 5 trens per jorn.

Tèxte originau de l'article francés

Anchamps est un village situé sur la rive de Meuse opposée au quartier d'Orzy de Revin. La commune est desservie par le train TER reliant Givet à Charleville Mézières à raison de 4 à 5 trains par jour.

Partida eissida de l'article francés

Anchamps Es un vilatge situat sul marge de Meuse opausada dins lo quartièr de Orzy de Revin. La municipalitat es desservie pel tren TER en connectant Givet a Charleville Mézières a rason de 4 a 5 trens per jorn.

Tèxte originau de l'article francés

Anchamps est un village situé sur la rive de Meuse opposée au quartier d'Orzy de Revin. La commune est desservie par le train TER reliant Givet à Charleville Mézières à raison de 4 à 5 trains par jour.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgAnchamps
Comuna amb 514 abitants (2000)Laifour (2,4km)
Comuna amb 7687 abitants (2000)Revin (2,9km)
Comuna amb 928 abitants (2000)Les Mazures (5,8km)
Comuna amb 1164 abitants (2000)Deville (5,9km)
Comuna amb 2533 abitants (2000)Monthermé (6,5km)
Comuna amb 3986 abitants (2000)Fumay (7,4km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

En 1509, lo vilatge comptava pas que 12 fuòcs; en 1728, 18, en 1846, 59 fuòcs o 235 abitants.

L'origina d'aquel pòble es desconeguda, es tan ancian coma lo pòble de Deville #que n'a longtemps dépendu e #que dépendait lududes-quitament de de la barronerie de Montcornet.

Los abitants de Anchamps, coma totas las municipalitats de la barronnerie de Montcornet #aver# de pagar annalament dreches seigneuriaux, #encobrir s'elevava a doas galinas per cada bourgeois; 18 deniers de drech de borgesiá, un drech suls corses d'aiga de la pile (o i aviá situat lo molin de la pile) de 3 libres 5sòls; 2 sòls parisis e 6 anguilles pel persec de la Meuse; 2 sòls 6 deniers per fauchée de pré, e nòu deniers del arpent de paissièra.

Continuament a una charte del 3 d'agost e del 27 de julhet de 1546, Charles de Croï a concedit als abitants d'aquel pòble, de Deville, de Laifour, de Secheval e dels Mazures, una estenduda de bòsques trucats Wèbes.

La distincion de Anchamps a #èsser venduda a César Bernier en 1578, e a #èsser amassat dins lo comtat de Lonny en 1663 amb totes los dreches seigneuriaux agregats. En lo moment de la venta del marquisat e l'aquesiment #qu'en #far lo pòrti de Meillaraie en 1674, los dreches concedits als abitants per Charles de Croï los an #èsser conservats #intacte, e aquel acquéreur los a quitament assegurats per totjorn, per acte del 22 de setembre de 1679, a la carga de lududes pagar annalament 15 sòls per arpent essarté, n'indigne del terrage.

Lo darrièr senhor d'aquel endroit èra Louis-Marida-Charles, vicomte de Salse, chevalier, èra tanben senhor de Laifour...

La glèisa del pòble data de 1766.


Tèxte originau de l'article francés

En 1509, le village ne comptait que 12 feux; en 1728, 18, en 1846, 59 feux ou 235 habitants.

L'origine de ce village est inconnu, il est aussi ancien que le village de Deville dont il a longtemps dépendu et qui dépendait lui-même de de la barronerie de Montcornet.

Les habitants d'Anchamps, comme toutes les communes de la barronnerie de Montcornet devaient payer annuellement des droits seigneuriaux, cela s'élevait à deux poules par chaque bourgeois; 18 deniers de droit de bourgeoisie, un droit sur les cours d'eau de la pile (ou était situé le moulin de la pile) de 3 livres 5sols; 2 sols parisis et 6 anguilles pour la pêche de la Meuse; 2 sols 6 deniers par fauchée de pré, et neuf deniers de l'arpent de prise.

Suite à une charte du 3 août et du 27 juillet 1546, Charles de Croï a accordé aux habitants de ce village, de Deville, de Laifour, de Secheval et des Mazures, une étendue de bois appelés Wèbes.

La seigneurie d'Anchamps a été vendue à César Bernier en 1578, et a été réuni au comté de Lonny en 1663 avec tous les droits seigneuriaux attachés. Lors de la vente du marquisat et l'acquisition qu'en fit le duc de Meillaraie en 1674, les droits accordés aux habitants par Charles de Croï leur ont été conservés intacts, et cet acquéreur leur a même assurés pour toujours, par acte du 22 septembre 1679, à la charge de lui payer annuellement 15 sols par arpent essarté, en outre du terrage.

Le dernier seigneur de cet endroit était Louis-Marie-Charles, vicomte de Salse, chevalier, il était aussi seigneur de Laifour...

La glèisa du village date de 1766.


Partida eissida de l'article francés

En 1509, lo vilatge comptava pas que 12 fuòcs; en 1728, 18, en 1846, 59 fuòcs o 235 abitants.

L'origina d'aquel pòble es desconeguda, es tan ancian coma lo pòble de Deville #que n'a longtemps dépendu e #que dépendait lududes-quitament de de la barronerie de Montcornet.

Los abitants de Anchamps, coma totas las municipalitats de la barronnerie de Montcornet #aver# de pagar annalament dreches seigneuriaux, #encobrir s'elevava a doas galinas per cada bourgeois; 18 deniers de drech de borgesiá, un drech suls corses d'aiga de la pile (o i aviá situat lo molin de la pile) de 3 libres 5sòls; 2 sòls parisis e 6 anguilles pel persec de la Meuse; 2 sòls 6 deniers per fauchée de pré, e nòu deniers del arpent de paissièra.

Continuament a una charte del 3 d'agost e del 27 de julhet de 1546, Charles de Croï a concedit als abitants d'aquel pòble, de Deville, de Laifour, de Secheval e dels Mazures, una estenduda de bòsques trucats Wèbes.

La distincion de Anchamps a #èsser venduda a César Bernier en 1578, e a #èsser amassat dins lo comtat de Lonny en 1663 amb totes los dreches seigneuriaux agregats. En lo moment de la venta del marquisat e l'aquesiment #qu'en #far lo pòrti de Meillaraie en 1674, los dreches concedits als abitants per Charles de Croï los an #èsser conservats #intacte, e aquel acquéreur los a quitament assegurats per totjorn, per acte del 22 de setembre de 1679, a la carga de lududes pagar annalament 15 sòls per arpent essarté, n'indigne del terrage.

Lo darrièr senhor d'aquel endroit èra Louis-Marida-Charles, vicomte de Salse, chevalier, èra tanben senhor de Laifour...

La glèisa del pòble data de 1766.


Tèxte originau de l'article francés

En 1509, le village ne comptait que 12 feux; en 1728, 18, en 1846, 59 feux ou 235 habitants.

L'origine de ce village est inconnu, il est aussi ancien que le village de Deville dont il a longtemps dépendu et qui dépendait lui-même de de la barronerie de Montcornet.

Les habitants d'Anchamps, comme toutes les communes de la barronnerie de Montcornet devaient payer annuellement des droits seigneuriaux, cela s'élevait à deux poules par chaque bourgeois; 18 deniers de droit de bourgeoisie, un droit sur les cours d'eau de la pile (ou était situé le moulin de la pile) de 3 livres 5sols; 2 sols parisis et 6 anguilles pour la pêche de la Meuse; 2 sols 6 deniers par fauchée de pré, et neuf deniers de l'arpent de prise.

Suite à une charte du 3 août et du 27 juillet 1546, Charles de Croï a accordé aux habitants de ce village, de Deville, de Laifour, de Secheval et des Mazures, une étendue de bois appelés Wèbes.

La seigneurie d'Anchamps a été vendue à César Bernier en 1578, et a été réuni au comté de Lonny en 1663 avec tous les droits seigneuriaux attachés. Lors de la vente du marquisat et l'acquisition qu'en fit le duc de Meillaraie en 1674, les droits accordés aux habitants par Charles de Croï leur ont été conservés intacts, et cet acquéreur leur a même assurés pour toujours, par acte du 22 septembre 1679, à la charge de lui payer annuellement 15 sols par arpent essarté, en outre du terrage.

Le dernier seigneur de cet endroit était Louis-Marie-Charles, vicomte de Salse, chevalier, il était aussi seigneur de Laifour...

La glèisa du village date de 1766.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Michel Phillipe    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
112 115 114 161 171 190 221 235 252

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - 243 218 220 225 193 203 211

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
207 209 199 197 190 206 191 145 178

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
174
182
177
199
204
192
222
226
234
2009 2010
232
236
231
235
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]