Mars-sous-Bourcq

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Mars-sous-Bourcq
Mars-sous-Bourcq

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Place Mars-sous-Bourcq Ardennes France.JPG|center|280px|link=|border]]
Luòc del pòble
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 23′ 51″ N, 4° 38′ 31″ E
Superfícia 4,73 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
103 m
100 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
8
Ardenas Armas deu Departament de las Ardenas
Arrondiment Vouziers
Canton Vouziers
Intercom
240800920
de l'Argonne Ardennaise
Cònsol Béatrice Fabritius (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici les Martiens (en francés)
Còde postal 08400
Còde INSEE 08279

Mars-sous-Bourcq es una comuna francesa del departament de las Ardenas e de la region de Champanha e Ardena.


Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Talha geologique simplificada


Lo luòc de Març-jos-Bourcq a dominat per la Còsta de Champagne, excroissance de craie en limit del Conca parisenc, e en particulara per la butte de Bourcq.
Lo vilatge a situat entre la butte de Bourcq e la vallée de la Aisne. Es sus una linha de parteja entre los sòls de marnes (barreja de craie e d'argila) e los sòls de gaize (ròca d'origina sédimentaire). La vallée de l'Aisne #qu'a creusée la gaize a bloquejat en prigondor per ruscas d'argila, de sables verdes e de calcaire[1].

Tèxte originau de l'article francés

Coupe geologique simplifiée


Le site de Mars-sous-Bourcq est dominé par la Côte de Champagne, excroissance de craie en limite du Bassin parisien, et en particulier par la butte de Bourcq.
Le village est situé entre la butte de Bourcq et la vallée de l'Aisne. Il est sur une ligne de partage entre les sols de marnes (mélange de craie et d'argile) et les sols de gaize (roche d'origine sédimentaire). La vallée de l'Aisne qui a creusée la gaize est bloquée en profondeur par des couches d'argile, de sables verts et de calcaire[1].

Partida eissida de l'article francés

Talha geologique simplificada


Lo luòc de Març-jos-Bourcq a dominat per la Còsta de Champagne, excroissance de craie en limit del Conca parisenc, e en particulara per la butte de Bourcq.
Lo vilatge a situat entre la butte de Bourcq e la vallée de la Aisne. Es sus una linha de parteja entre los sòls de marnes (barreja de craie e d'argila) e los sòls de gaize (ròca d'origina sédimentaire). La vallée de l'Aisne #qu'a creusée la gaize a bloquejat en prigondor per ruscas d'argila, de sables verdes e de calcaire[1].

Tèxte originau de l'article francés

Coupe geologique simplifiée


Le site de Mars-sous-Bourcq est dominé par la Côte de Champagne, excroissance de craie en limite du Bassin parisien, et en particulier par la butte de Bourcq.
Le village est situé entre la butte de Bourcq et la vallée de l'Aisne. Il est sur une ligne de partage entre les sols de marnes (mélange de craie et d'argile) et les sols de gaize (roche d'origine sédimentaire). La vallée de l'Aisne qui a creusée la gaize est bloquée en profondeur par des couches d'argile, de sables verts et de calcaire[1].

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMars-sous-Bourcq
Comuna amb 58 abitants (2000)Bourcq (1,4km)
Comuna amb 178 abitants (2000)Grivy-Loisy (2,3km)
Comuna amb 82 abitants (2000)Quilly (3,2km)
Comuna amb 74 abitants (2000)Sainte-Marie (3,4km)
Comuna amb 39 abitants (2000)Chardeny (3,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Al luòc-dich Santa-Leugièra, sus la part oèst del territòri de la municipalitat, un cementèri franc a #èsser trobat l'an 1913, amb esquelets accroupis, de las rèstas de poteries e de desparièrs objèctes, en mostrant una aucupacion anciana d'aquel luòc dominat per la butte de Bourcq[2].

Una charte de 1119 del archevêque de Rems Raoul Lo Verd [3] citava una glèisa en Març amb coma dependéncias de las capèlas a Bourcq[2]. Una maladrerie #èsser édifiée a la meteissa epòca en bas de la butte de Bourcq, entre lo camin en connectant Bourcq en Març e aquel en connectant Bourcq a Vouziers. La capèla d'aquela maladrerie èra sus las tèrras de Marces.

La glèisa #èsser rebâtie al XVe sègle e fortificada l'an 1587, en plena guèrra de religion[4].

Las tèrras apertenián a las comtes de Rethel de contunh se #trobar fragmentadas entre desparièras fiefs e de proprietàrias.
A la vespra de la Revolucion, las de Ambly se sonavan de senhors de desparièrs luòcs #que Mart. N'es lo cas de Claude Jean Antoine, marques de Ambly [5], syndic de la noblesa de Champagne, en vivent essencialament a Rems, elegit l'an 1789 dins los Estats-Generales pel bailliage de Rems[6], abans de emigrar[7].
Lo cirurgian Jean-Baptiste Caqué, procedent de Machault, possedissiá egalament una granja en Març, #que #legar als sieus fils Henry Caqué, doyen de la Facultat de medecina de Rems, #que lududes-quitament la #legar a la siá mòrt l'an 1805 dins la vila de Rems. La vila de Rems l'a mesa a se vendre l'an 1900[2].
De meteis, l'Otèl-Dieu de Rethel dispausava d'una granja sus la comuna[2].
Un genet, Jean Baptiste de Coulon, i aviá installat en un solar al luòc-dich Monplaisir, entre Març e Blaise (comuna uèi annexada per Vouziers). Aquel solar i aguèt transmés pel continuament a Charles Gaignières, cirurgian a Vouziers[2].

Als limits de las tèrras entre Marces-jos-Bourcq e Grivy, un molin #foncionar fins en 1884.

De 1828 a 1871, la municipalitat de Març-jos-Bourcq i aviá fusionat amb la municipalitat de Bourcq. De contunh #trobar la siá autonomia l'an 1871[8].

Tèxte originau de l'article francés

Au lieu-dit Saint-Léger, sur la partie ouest du territoire de la commune, un cimetière franc a été trouvé en 1913, avec des squelettes accroupis, des débris de poteries et différents objets, montrant une occupation ancienne de ce site dominé par la butte de Bourcq[2].

Une charte de 1119 de l'archevêque de Reims Raoul Le Vert [3] citait une église à Mars avec comme dépendances des chapelles à Bourcq[2]. Une maladrerie fut édifiée à la même époque en bas de la butte de Bourcq, entre le chemin reliant Bourcq à Mars et celui reliant Bourcq à Vouziers. La chapelle de cette maladrerie était sur les terres de Mars.

La glèisa fut rebâtie au XVe siècle et fortifiée en 1587, en pleine guerre de religion[4].

Les terres appartenaient aux comtes de Rethel puis se trouvèrent fragmentées entre différents fiefs et propriétaires.
A la veille de la Révolution, les d'Ambly se disaient seigneurs de différents lieux dont Mars. C'est le cas de Claude Jean Antoine, marquis d'Ambly [5], syndic de la noblesse de Champagne, vivant essentiellement à Reims, élu en 1789 aux Etats-Généraux par le bailliage de Reims[6], avant d'émigrer[7].
Le chirurgien Jean-Baptiste Caqué, originaire de Machault, possédait également une ferme à Mars, qu'il légua à son fils Henry Caqué, doyen de la Faculté de médecine de Reims, qui lui-même la légua à sa mort en 1805 à la ville de Reims. La ville de Reims l'a mis en vente en 1900[2].
De même, l'Hotel-Dieu de Rethel disposait d'une ferme sur la commune[2].
Un écuyer, Jean Baptiste de Coulon, était installé dans un manoir au lieu-dit Monplaisir, entre Mars et Blaise (commune aujourd'hui annexée par Vouziers). Ce manoir fut transmis par la suite à Charles Gaignières, chirurgien à Vouziers[2].

Aux limites des terres entre Mars-sous-Bourcq et Grivy, un moulin fonctionna jusqu'en 1884.

De 1828 à 1871, la commune de Mars-sous-Bourcq était fusionnée avec la commune de Bourcq. Puis elle retrouva son autonomie en 1871[8].

Partida eissida de l'article francés

Al luòc-dich Santa-Leugièra, sus la part oèst del territòri de la municipalitat, un cementèri franc a #èsser trobat l'an 1913, amb esquelets accroupis, de las rèstas de poteries e de desparièrs objèctes, en mostrant una aucupacion anciana d'aquel luòc dominat per la butte de Bourcq[2].

Una charte de 1119 del archevêque de Rems Raoul Lo Verd [3] citava una glèisa en Març amb coma dependéncias de las capèlas a Bourcq[2]. Una maladrerie #èsser édifiée a la meteissa epòca en bas de la butte de Bourcq, entre lo camin en connectant Bourcq en Març e aquel en connectant Bourcq a Vouziers. La capèla d'aquela maladrerie èra sus las tèrras de Marces.

La glèisa #èsser rebâtie al XVe sègle e fortificada l'an 1587, en plena guèrra de religion[4].

Las tèrras apertenián a las comtes de Rethel de contunh se #trobar fragmentadas entre desparièras fiefs e de proprietàrias.
A la vespra de la Revolucion, las de Ambly se sonavan de senhors de desparièrs luòcs #que Mart. N'es lo cas de Claude Jean Antoine, marques de Ambly [5], syndic de la noblesa de Champagne, en vivent essencialament a Rems, elegit l'an 1789 dins los Estats-Generales pel bailliage de Rems[6], abans de emigrar[7].
Lo cirurgian Jean-Baptiste Caqué, procedent de Machault, possedissiá egalament una granja en Març, #que #legar als sieus fils Henry Caqué, doyen de la Facultat de medecina de Rems, #que lududes-quitament la #legar a la siá mòrt l'an 1805 dins la vila de Rems. La vila de Rems l'a mesa a se vendre l'an 1900[2].
De meteis, l'Otèl-Dieu de Rethel dispausava d'una granja sus la comuna[2].
Un genet, Jean Baptiste de Coulon, i aviá installat en un solar al luòc-dich Monplaisir, entre Març e Blaise (comuna uèi annexada per Vouziers). Aquel solar i aguèt transmés pel continuament a Charles Gaignières, cirurgian a Vouziers[2].

Als limits de las tèrras entre Marces-jos-Bourcq e Grivy, un molin #foncionar fins en 1884.

De 1828 a 1871, la municipalitat de Març-jos-Bourcq i aviá fusionat amb la municipalitat de Bourcq. De contunh #trobar la siá autonomia l'an 1871[8].

Tèxte originau de l'article francés

Au lieu-dit Saint-Léger, sur la partie ouest du territoire de la commune, un cimetière franc a été trouvé en 1913, avec des squelettes accroupis, des débris de poteries et différents objets, montrant une occupation ancienne de ce site dominé par la butte de Bourcq[2].

Une charte de 1119 de l'archevêque de Reims Raoul Le Vert [3] citait une église à Mars avec comme dépendances des chapelles à Bourcq[2]. Une maladrerie fut édifiée à la même époque en bas de la butte de Bourcq, entre le chemin reliant Bourcq à Mars et celui reliant Bourcq à Vouziers. La chapelle de cette maladrerie était sur les terres de Mars.

La glèisa fut rebâtie au XVe siècle et fortifiée en 1587, en pleine guerre de religion[4].

Les terres appartenaient aux comtes de Rethel puis se trouvèrent fragmentées entre différents fiefs et propriétaires.
A la veille de la Révolution, les d'Ambly se disaient seigneurs de différents lieux dont Mars. C'est le cas de Claude Jean Antoine, marquis d'Ambly [5], syndic de la noblesse de Champagne, vivant essentiellement à Reims, élu en 1789 aux Etats-Généraux par le bailliage de Reims[6], avant d'émigrer[7].
Le chirurgien Jean-Baptiste Caqué, originaire de Machault, possédait également une ferme à Mars, qu'il légua à son fils Henry Caqué, doyen de la Faculté de médecine de Reims, qui lui-même la légua à sa mort en 1805 à la ville de Reims. La ville de Reims l'a mis en vente en 1900[2].
De même, l'Hotel-Dieu de Rethel disposait d'une ferme sur la commune[2].
Un écuyer, Jean Baptiste de Coulon, était installé dans un manoir au lieu-dit Monplaisir, entre Mars et Blaise (commune aujourd'hui annexée par Vouziers). Ce manoir fut transmis par la suite à Charles Gaignières, chirurgien à Vouziers[2].

Aux limites des terres entre Mars-sous-Bourcq et Grivy, un moulin fonctionna jusqu'en 1884.

De 1828 à 1871, la commune de Mars-sous-Bourcq était fusionnée avec la commune de Bourcq. Puis elle retrouva son autonomie en 1871[8].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Béatrice Fabritius    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
119 138 133 120 - -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - - 108 109 102 102 109 103
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
108 97 105 75 93 96 103 99 107
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
105
62
57
55
46
54
43
46
49
2009 2010
52
53
55
56
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Gilles Déroche - Modelització de l'espaci vouzinois - Revista Orizonts de Argonne - n°88 - de junh 2011 Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « vouzinois0 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « vouzinois0 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « vouzinois0 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. 2,00, 2,01, 2,02, 2,03, 2,04, 2,05, 2,06, 2,07, 2,08, 2,09, 2,10, 2,11, 2,12, 2,13, 2,14, 2,15, 2,16, 2,17, 2,18 et 2,19 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas vouzinois.
  3. 3,0, 3,1, 3,2 et 3,3 Lista de las archevêques de Rems Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « "ListarchReims"" » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « "ListarchReims"" » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « "ListarchReims"" » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 JP. Meuret, R.Poujol - Las glèisas fortificades de la Thiérache - 1975 Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « eglise » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « eglise » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « eglise » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 F.A. Aubert De la Chenaye dels Bòsques - Diccionari de la Noblesa - 1775 Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « ambly » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « ambly » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « ambly » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  6. 6,0, 6,1, 6,2 et 6,3 [1], lo marques de Ambly - basa de donada consagrada a l'istòria de l'Assemblada Nacionala Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « CJADambly » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « CJADambly » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « CJADambly » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  7. 7,0, 7,1, 7,2 et 7,3 [2], Las aicí-devants ardennais e la Revolucion Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « ambly2 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « ambly2 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « ambly2 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  8. 8,0, 8,1, 8,2 et 8,3 Lista de las ancianes comunas de las Ardennes Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « anciennecommune » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « anciennecommune » est défini plusieurs fois avec des contenus différents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « anciennecommune » est défini plusieurs fois avec des contenus différents