Goumois

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Goumois
Goumois

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 15′ 42″ N, 6° 57′ 00″ E
Superfícia 5,83 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
953 m
485 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
25
Dobs Armas del Departament de Dobs
Arrondiment Montbéliard
Canton Maîche
Intercom
200023075
du Pays de Maîche
Cònsol Patrick Loriau (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 25470
Còde INSEE 25280

Goumois es una comuna francesa, situada dins lo departament de Dobs e la region de la Franca Comtat.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Termierèr e limitrophe de la Soïssa, lo pòble francés se #en situa entre Fessevillers (Bandièra de França França) e la part suisse de Goumois, de l'autre costat del Doubs.

Tèxte originau de l'article francés

Frontalier et limitrophe de la Suisse, le village français se situe entre Fessevillers (Modèl:France) et la partie suisse de Goumois, de l'autre côté du Doubs.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgGoumois
Comuna amb 8 abitants (2000)Urtière (1,8km)
Comuna amb 169 abitants (2000)Fessevillers (3,4km)
Comuna amb 102 abitants (2000)Belfays (4,0km)
Comuna amb 1787 abitants (2000)Damprichard (5,4km)
Comuna amb 225 abitants (2000)Indevillers (5,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La localité de Goumois aperteniá dempuèi la Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle al prieuré de Lanthenans. En 1107 Ponce de Mâcon vengut archevêque de Besançon jol nom de Hugues IV, transmetiá lo abbaye de Vaucluse a aquela de Clunhic en Saône-e-Loire, entre los sieus bens a citat lo prieuré de Lanthenans #que possedissiá ja la glèisa de Goumois[1]. En 1177 lo pape Alexandre III #confirmar la proprietat de la glèisa al prieuré[2]. Aquel la #escambiar en 1247 a Thierry III de Montfaucon, comte de Montbéliard a l'excepcion de la glèisa[3].

Per una charte del mes de mai 1304, Renaud de Bourgogne, aital coma Guillemette de Neuchâtel, la siá femna, #que lo territòri de Goumois li aperteniá a el, #donar a lo sieu "amé cosin, Gauthier II de Montfaucon, la siá vila de Goumoens, sul marge del Doubs près de Maîches, n'aima de divèrses bones servicis #qu'aquel los li aviá faches"[4],[3]. Sulpic #far bastir sul marge del Doubs, sul tuc situat entre lo molin del Theusseret e lo vilatge de Goumois, un castèl #que #nomenar Franquemont[5]. Lo prieur del coan de Lanthenans #far valer #que i aviá de dreches sus aquelas tèrras, la causa i aguès jutjat e aparegut que lo prieuré i aviá cèdé los sieus dreches sus Goumois en 1247 a Thierry III comte de Montbéliard e #que se vesiá doncas débouté de las siás pretensions[4].

En 1305 Gauthier de Montfaucon recebut de Jean II, comte de la Ròca-Santa-Hippolyte e senhor de Châtillon-sus-Maîches, de las tèrras sus l'autre marge en creant aital la distincion de Franquemont[4]. Aquela i aguèt vendut en 1537 a Nicolas de Gilley, ambaissador de Charles Quint e elevada en baronnie sobirana[5]. A pauc de distància de Goumois, près del vilatge de Muriaux en Soïssa, s'elèva una cadena de rochers a pic, sus la crête se levava lo castèl de Spiegelberg #que li caliá existir dés abans l'epòca del défrichement de las Francas-Montanhas e lo bastiment de Franquemont ; n'efièch dos documents datats de 1407 e 1422 stipulent que Thiébaud de Neuchâtel aviá aquel castèl en penyora de l'avesque de Bâle aital coma los territòris de Sant-Ursanne e Chavillier (Kallenberg)[5].

Lo 11 de julhet 1780 un tractat passat a Versailles regulava los limits entre la França e la principauté de Porrentruy. Per aquel tractat lo territòri de Goumois se partejava entre dos sobirans, lo marge drech del Doubs amb lo castèl de Franquemont demorava a l'avesque de Bâle e l'autre costat a la França. En mai 1783 los dreches de l'ostal de las comtes de Montbéliard èran confirmat per cartas brevets[3].

Tèxte originau de l'article francés

La localité de Goumois appartenait depuis le Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle au prieuré de Lanthenans. En 1107 Ponce de Mâcon devenu archevêque de Besançon sous le nom d'Hugues IV, transmettait l'abbaye de Vaucluse à celle de Cluny en Saône-et-Loire, parmi ses biens est cité le prieuré de Lanthenans qui possédait déjà l'église de Goumois[1]. En 1177 le pape Alexandre III confirma la propriété de l'église au prieuré[2]. Celui-ci l'échangea en 1247 à Thierry III de Montfaucon, comte de Montbéliard a l'exception de l'église[3].

Par une charte du mois de mai 1304, Renaud de Bourgogne, ainsi que Guillemette de Neuchâtel, sa femme, auxquels le territoire de Goumois appartenait, donnèrent à leur "amé cousin, Gauthier II de Montfaucon, leur ville de Goumoens, sur la rive du Doubs près de Maîches, en considération de plusieurs bons services que celui-ci leur avait faits"[4],[3]. Aussitôt il fit construire sur la rive du Doubs, sur la colline située entre le moulin du Theusseret et le village de Goumois, un château qu'il nomma Franquemont[5]. Le prieur du couvent de Lanthenans fit valoir qu'il avait des droits sur ces terres, la chose fût jugée et il apparu que le prieuré avait cèdé ses droits sur Goumois en 1247 à Thierry III comte de Montbéliard et qu'il se voyait donc débouté de ses prétentions[4].

En 1305 Gauthier de Montfaucon acquit de Jean II, comte de La Roche-Saint-Hippolyte et seigneur de Châtillon-sur-Maîches, des terres sur l'autre rive créant ainsi la seigneurie de Franquemont[4]. Celle-ci fut vendue en 1537 à Nicolas de Gilley, ambassadeur de Charles Quint et élevée en baronnie souveraine[5]. A peu de distance de Goumois, auprès du village de Muriaux en Suisse, s'élève une chaîne de rochers à pic, sur la crête se dressait le château de Spiegelberg qui devait exister dés avant l'époque du défrichement des Franches-Montagnes et la construction de Franquemont ; en effet deux documents datés de 1407 et 1422 stipulent que Thiébaud de Neuchâtel tenait ce château en gage de l'évêque de Bâle ainsi que les territoires de Saint-Ursanne et Chavillier (Kallenberg)[5].

Le 11 juillet 1780 un traité passé à Versailles réglait les limites entre la France et la principauté de Porrentruy. Par ce traité le territoire de Goumois se partageait entre deux souverains, la rive droite du Doubs avec le château de Franquemont restait à l'évêque de Bâle et l'autre côté à la France. En mai 1783 les droits de la maison des comtes de Montbéliard étaient confirmé par lettres patentes[3].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Patrick Loriau    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
150 162 166 225 253 266 222 257 255
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
257 243 237 244 248 216 228 210 210
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
190 176 220 191 178 168 142 135 132
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
154
148
134
126
136
196
194
188
187
2009 2010
183
188
179
184
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0 et 1,1 Istòria de las diocèses de Besançon Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « HISTOIRE » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. 2,0 et 2,1 Monuments de l'istòria de la ancià évêché de Bâle Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « MONUMENTS » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4 et 3,5 Pròva sus las monedas del comtat de Bourgogne Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « MEMO2 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  4. 4,0, 4,1, 4,2, 4,3, 4,4 et 4,5 de Memòrias e de documents Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « MEMO1 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4 et 5,5 L'abelha del #Jurar Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « ABEILLE » est défini plusieurs fois avec des contenus différents