Bretigney

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Bretigney
Bretigney

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 29′ 11″ N, 6° 38′ 15″ E
Superfícia 1,83 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
455 m
355 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
25
Dobs Armas del Departament de Dobs
Arrondiment Montbéliard
Canton Montbéliard-Ouest
Intercom
242500619
des Isles du Doubs
Cònsol Christine Boschi (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 25250
Còde INSEE 25093

Bretigney es una comuna francesa, situada dins lo departament de Dobs e la region de la Franca Comtat.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgBretigney
Comuna amb 256 abitants (2000)Beutal (1,7km)
Comuna amb 109 abitants (2000)Faimbe (1,9km)
Comuna amb 1520 abitants (2000)Montenois (2,3km)
Comuna amb 369 abitants (2000)Onans (2,8km)
Comuna amb 747 abitants (2000)Lougres (4,1km)
Comuna amb 325 abitants (2000)Médière (4,3km)
Comuna amb 1353 abitants (2000)Arcey (4,3km)
Comuna amb 179 abitants (2000)Étrappe (4,6km)
Comuna amb 721 abitants (2000)Sainte-Marie (5,0km)
Comuna amb 155 abitants (2000)Marvelise (5,4km)
Comuna amb 146 abitants (2000)Geney (5,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

A l'origina es un masatge caseriu proprietat dels senhors de Granjas e del Châtelot. A citat per las primièras fes en lo tractat d'escambi de 1293 #que fa Pèira de Montbéliard, chevalier e ministeriala al servici del comte de Montbéliard, amb Renaud de Bourgogne . Una familha nòbla existís dins lo vilatge coma ne testifica l'expedicion part a la auxili del jove pòrti [[Philippe Ier de Bourgogne|Philippe Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle de Bourgogne]] en las guèrras contra los Angleses ont es dicha #que "Jean de Bretigney, Jean de Mandeure, Renaud e Simon de Granjas" son del nombre dels cinquanta gentilhomme #que #seguir la bandièra de Étienne de Montbéliard. Los ans #que seguisson son malaisit per la pichona comunitat #que cossí d'unas autras patís las exactions de las Grandas companhiás de mercenaires. Aital 1409 un dénombrement de la distincion de Granjas an de besonh que divèrsas "meix" (abitacion d'un cultivateur, joncha dins tanta tèrra coma en falha per l'ocupar e o alimentar) an abandonat. La situacion s'es pas totjorn pas melhorada un sègle e mitat mai tard ; en 1544 Ulrich VI de Wurtemberg, comte de Montbéliard, a de besonh, alavetz un dénombrement meses a Charles Quint alavetz comte de Bourgogne, #qu'el "avoit près de Montenois cèrta tèrra, finaige (finage), possession e distincion, telefonada Bretigney, #lo que ... A present es a meix vaquans per deftaut de desservans". Cal esperar 1671, lo 13 de decembre, al favor de l'acte de inféodation de la tèrra de Bretigney a Jean-Martin de Seubert de la part de George II de Wurtemberg, comte de Montbéliard, en remerciement dels servicis #que i aviá retut coma agent diplomatic, per veire lo renouveau d'aquel pòble. Jean-Martin de Seubert, genet procedent de Durlach en Alemanha, amassan a l'entorn de lududes nòu familhas de colons Suisses e Alemands e empren de levar ruïnes la siá nòva tèrra de Bretigny. Lo 1er en setembre 1680 la comunitat s'amassa per las primièras fes amb la fin de recebre los sieus actes de franchises, vint ans mai tard compta 66 abitants de contunh 106 en 1787. Après lo defalhiment de Seubert, #que i aviá pas eretièr, lo fief e aquel de Beutal #que possedissiá tanben, tornavan dins l'ostal de Montbéliard. En 1702 a confiat al conselhièr e trésorier general Jean-Georges Rossel, d'una familha procedenta de Porrentruy, abans de passar entre las mans dels comtes de Sandersleben-Coligny descendent de Léopold-Eberhard de Wurtemberg[1]

Tèxte originau de l'article francés

À l'origine c'est un hameau propriété des seigneurs de Granges et du Châtelot. Il est cité pour la première fois dans le traité d'échange de 1293 que fait Pierre de Montbéliard, chevalier et ministériel au service du comte de Montbéliard, avec Renaud de Bourgogne . Une famille noble existe dans le village comme en atteste l'expédition partie au secours du jeune duc [[Philippe Ier de Bourgogne|Philippe Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle de Bourgogne]] dans les guerres contre les Anglais où il est dit que "Jean de Bretigney, Jean de Mandeure, Renaud et Simon de Granges" sont du nombre des cinquante gentilhomme qui suivirent la bannière d'Étienne de Montbéliard. Les années qui suivent sont difficile pour la petite communauté qui comme d'autres subit les exactions des Grandes compagnies de mercenaires. Ainsi 1409 un dénombrement de la seigneurie de Granges précisent que plusieurs "meix" (habitation d’un cultivateur, jointe à autant de terre qu’il en faut pour l’occuper et le nourrir) sont abandonnés. La situation ne s'est toujours pas améliorée un siècle et demi plus tard ; en 1544 Ulrich VI de Wurtemberg, comte de Montbéliard, précise, lors un dénombrement remis à Charles Quint alors comte de Bourgogne, qu'il "avoit près de Montenois certaine terre, finaige (finage), possession et seigneurie, appelée Bretigney, laquelle ... à présent est à meix vaquans par deftaut de desservans". Il faut attendre 1671, le 13 décembre, à la faveur de l'acte d'inféodation de la terre de Bretigney à Jean-Martin de Seubert de la part de George II de Wurtemberg, comte de Montbéliard, en remerciement des services qu'il avait rendu comme agent diplomatique, pour voir le renouveau de ce village. Jean-Martin de Seubert, écuyer originaire de Durlach en Allemagne, rassemblent autour de lui neuf familles de colons Suisses et Allemands et entreprend de relever des ruines sa nouvelles terre de Bretigny. Le 1er septembre 1680 la communauté se réunit pour la première fois afin de recevoir ses actes de franchises, vingt ans plus tard elle compte 66 habitants puis 106 en 1787. Après le décès de Seubert, qui n'avait pas d'héritier, le fief et celui de Beutal qu'il possédait aussi, revenaient à la maison de Montbéliard. En 1702 il est confié au conseiller et trésorier général Jean-Georges Rossel, d'une famille originaire de Porrentruy, avant de passer entre les mains des comtes de Sandersleben-Coligny descendant de Léopold-Eberhard de Wurtemberg[2]

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Christine Boschi    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
451 412 386 366 360 360 340 310 276
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
266 240 228 214 198 189 185 177 181
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
171 165 165 130 126 116 111 100 100
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
70
69
72
77
95
102
74
77
79
2009 2010
81
82
85
86
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Los pòbles arruïnats del comtat de Montbéliard
  2. Les villages ruinés du comté de Montbéliard