Cléron

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Cléron
Cléron

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Franche-Comté (avril 2011) 020.JPG|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason Cleron.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 05′ 16″ N, 6° 03′ 43″ E
Superfícia 14,56 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
563 m
295 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
25
Dobs Armas del Departament de Dobs
Arrondiment Besançon
Canton Amancey
Intercom
242500379
du Canton d'Amancey
Cònsol Chantal Guet-Guillaume (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 25330
Còde INSEE 25155

Cléron es una comuna francesa, situada dins lo departament de Dobs e la region de la Franca Comtat.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Cléron, Pichon vilatge del Doubs, a situat a aperaquí 25 km al sud de Besançon e a 35 km de Pontarlier. Niché En la vallée de la Logariu a truite a 325 m d'altitud, se tròba a la fin de la vallée telefonada "Anautita Loga". Aquela vallée creusée pel riu dempuèi millenaris en lo scenari karstique, a fach de falaises e de rochers saillants; d'ondadas tumultueux e d'aigas mai calmas. Cléron Es particularament dintrat, environat de plateaux, en un entorn constituit de pradas e de bòsques. Lo climat i es mai lèu agréable (la flaca altitud ne fa pas pas un luòc ont la nèu i a temut), lo vilatge es per contra somés al désagrément de las brumas maitialas, a causa de la Loga.

Tèxte originau de l'article francés

Cléron, petit village du Doubs, est situé à environ 25 km au sud de Besançon et à 35 km de Pontarlier. Niché dans la vallée de la Louerivière à truite à 325 m d'altitude, il se trouve à la fin de la vallée appelée "Haute Loue". Cette vallée creusée par la rivière depuis des millénaires dans le plateau karstique, est faite de falaises et de rochers saillants; de flots tumultueux et d'eaux plus calmes. Cléron est particulièrement encaissé, entouré de plateaux, dans un environnement constitué de prairies et de forêts. Le climat y est plutôt agréable (la faible altitude n'en fait pas un lieu où la neige y est redoutée), le village est par contre soumis au désagrément des brouillards matinaux, dus à la Loue.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgCléron
Comuna amb 95 abitants (2000)Amondans (2,5km)
Comuna amb 86 abitants (2000)Cademène (2,7km)
Comuna amb 316 abitants (2000)Rurey (4,0km)
Comuna amb 235 abitants (2000)Fertans (4,0km)
Comuna amb 123 abitants (2000)Malbrans (4,1km)
Comuna amb 492 abitants (2000)Épeugney (4,2km)
Comuna amb 154 abitants (2000)Malans (4,9km)
Comuna amb 628 abitants (2000)Amancey (5,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

left|thumb D'après la legenda, lo nom de "Cléron" vendriá de l'instrument de musica trucada "Clairon". N'efièch, al IXe sègle, Charles lo Chauve i auriá donat lo clairon en sòus de Charlemagne, lo sieu Grand Paire, a un jove chevalier en s'essent batut ardemment contra Charles de Roussillon. Aquel i auriá octroyé a aquel chevalier las tèrras que # se fariá sus el sentir dempuèi los marges de la Loga, en bufant en la dicha clairon.

La realitat es malgrat aiçò tot autra : Dempuèi l'epòca gallo-romaine, un "castrum" i auriá ocupat aquela localizacion, amb per mission de controtlar aquel passatge. Se sap egalament, #qu'al XIIe sègle una familha de Cléron segonda las Scey pel contraròtle del gué, sul traçat de la rota en connectant Besançon a Salins-los-Bains; aquela rota en servint a encaminar la sal cap a Pontarlier e la Soïssa. Lo castèl de Cléron auriá per çò qu'es de lududes, i aviá bastit per Humbert de Cléron en 1320. Aquel castèl de forma rectangulaire e enquadrat per quatre torns i aviá la meteissa utilitat que lo castrum gallo-romain.

A Modèl:La s-, Jean de Chalons Arlay, senhor de Montmahoux, convoite aquel luòc estrategic. Mas la distincion lududa escapa en benefici de las Comtes de Bourgogne, #que récupérèrent egalament lo castèl de Scey

Cap a 1320, Humbert de Cléron fa reconstruire lo sieu Castell de Cléron, lo primièr pont en bòsc es édifié al luòc del gué e permet aital de traversar la Loga.

A Modèl:La s-, existís un martinet sul bief del ravin de Valbois al luòc dich "lo Grillet". Aquela bastissa desgraciadament a l'abandon, en menaçant ruïnes, es totjorn existent. Se pòt i veire lo bief aital coma la localizacion de la ròda a albes en permetent de far virar lo martinet.

A aquela epòca, la ramaderia, la polyculture aital coma la vinha son los principals recorses. Lo pòble sofrís a divèrsas recuperacions de las guèrras incessants. Pendent la guèrra de 10 ans, lo pòble es dévasté unas primièras fes per las Suedeses en 1639, de contunh unas segondas fes l'an 1641 pels Franceses.

En 1614, la populacion del pòble èra de 150 armas e de 350 en 1850. Ela avoisine las 300 armas uèi.

Una dinamica artesanala s'es creada a la sortida del pòble, dins una zòna d'activitat desirada e desvolopada per la municipalité cap a la fin dels ans 1980. Aquela zòna artesanala reagrupa divèrses pichons talhièrs de fabricacion de pèças o de artisanat, reagrupats a l'entorn d'una leitaria en ofrint aital a las éleveurs localas un débouché per la venta de la siá produccion. Aquela fromagerie familiale, celèbra per la siá produccion de morbier e de comtat l'es egalament per fromages de fabricacion "marida" : Edel de Cleron "Lo Fromager dels clarines ; Lo Sant Vernier ; Los exquis del Val de Loga aital coma una ampla gamma de fromage a raclette natura e aromatisée". La produccion fromagère s'expòrti en França e a l'estrangièr, e mai particularament als Estats Units.

Cap a la fin dels ans 1990, a #èsser creat per la familha Perrin, (proprietària de la fromagerie), un restaurant aital coma un musèu del fromage en explicant als toristas de passatge l'istòria aital coma la fabricacion del comtat.

dins la meteissa zòna, a installat en un ancian talhièr de fustariá, lo Musèu del "Tacot", tren regional a via métrique espetat per la Companhiá dels Camins de fèrre del Doubs en avent foncionat en la primièra mitat del XXe sègle e en connectant Cléron a Besançon (la linha contunhava fins a Amathay-Vésigneux). Aquel camin de fèrre regional a #èsser desmantellat cap a la fin dels ans 1950 del fach de la "démocratisation" de l'automobila, aquela linha en essent pas mai rendabla[1],[2].

En lo ancià presbytère del pòble, l'associacion Cléron Accueil gerís un gîte d'estapa e de sojorn de 29 luòcs. Situat dins una bastissa de la fin de la Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle, lo gîte se tròba en un marc pittoresque, près de la Loga, de la glèisa e del castèl. En lo marc de las siás activitats, Cléron Accueil prepausa de la documentacion suls luòcs e passejadas de la region, aital coma de las dégustations e de ventas de produchs locales.

Tèxte originau de l'article francés

left|thumb D'après la légende, le nom de "Cléron" viendrait de l'instrument de musique appelé "Clairon". En effet, au IXe siècle, Charles le Chauve aurait donné le clairon en argent de Charlemagne, son Grand Père, à un jeune chevalier s'étant battu ardemment contre Charles de Roussillon. Celui-ci aurait octroyé à ce chevalier les terres sur lesquelles il se ferait entendre depuis les rives de la Loue, en soufflant dans le dit clairon.

La réalité est cependant tout autre : Dès l'époque gallo-romaine, un "castrum" aurait occupé cet emplacement, avec pour mission de contrôler ce passage. On sait également, qu'au XIIe siècle une famille de Cléron seconde les Scey pour le contrôle du gué, sur le tracé de la route reliant Besançon à Salins-les-Bains; cette route servant à acheminer le sel vers Pontarlier et la Suisse. Le château de Cléron aurait quant à lui, était construit par Humbert de Cléron en 1320. Ce château de forme rectangulaire et encadré par quatre tours avait la même utilité que le castrum gallo-romain.

Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Jean de Chalons Arlay, seigneur de Montmahoux, convoite ce site stratégique. Mais la seigneurie lui échappe au profit des Comtes de Bourgogne, qui récupérèrent également le château de Scey

Vers 1320, Humbert de Cléron fait reconstruire son Château de Cléron, le premier pont en bois est édifié à la place du gué et permet ainsi de traverser la Loue.

Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, il existe un martinet sur le bief du ravin de Valbois au lieu dit "le Grillet". Ce bâtiment malheureusement à l'abandon, menaçant ruines, est toujours existant. On peut y voir le bief ainsi que l'emplacement de la roue à aubes permettant de faire tourner le martinet.

À cette époque, l'élevage, la polyculture ainsi que la vigne sont les principales ressources. Le village souffre à plusieurs reprises des guerres incessantes. Pendant la guerre de 10 ans, le village est dévasté une première fois par les Suédois en 1639, puis une deuxième fois en 1641 par les Français.

En 1614, la population du village était de 150 âmes et de 350 en 1850. Elle avoisine les 300 âmes aujourd'hui.

Une dynamique artisanale s'est créée à la sortie du village, dans une zone d'activité souhaitée et développée par la municipalité vers la fin des années 1980. Cette zone artisanale regroupe plusieurs petits ateliers de fabrication de pièces ou d'artisanat, regroupés autour d'une laiterie offrant ainsi aux éleveurs locaux un débouché pour la vente de leur production. Cette fromagerie familiale, célèbre pour sa production de morbier et de comté l'est également par des fromages de fabrication "maison" : Edel de Cleron "Le Fromager des clarines ; Le Saint Vernier ; Les exquis du Val de Loue ainsi qu'une large gamme de fromage à raclette nature et aromatisée". La production fromagère s'exporte en France et à l'étranger, et plus particulièrement aux États-Unis.

Vers la fin des années 1990, il a été créé par la famille Perrin, (propriétaire de la fromagerie), un restaurant ainsi qu'un musée du fromage expliquant aux touristes de passage l'histoire ainsi que la fabrication du comté.

Dans la même zone, est installé dans un ancien atelier de menuiserie, le Musée du "Tacot", train régional à voie métrique exploité par la Compagnie des Chemins de fer du Doubs ayant fonctionné dans la première moitié du XXe siècle et reliant Cléron à Besançon (la ligne continuait jusqu'à Amathay-Vésigneux). Ce chemin de fer régional a été démantelé vers la fin des années 1950 du fait de la "démocratisation" de l'automobile, cette ligne n'étant plus rentable[1],[3].

Dans l'ancien presbytère du village, l'association Cléron Accueil gère un gîte d'étape et de séjour de 29 places. Situé dans un bâtiment de la fin du Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle, le gîte se trouve dans un cadre pittoresque, à proximité de la Loue, de l'église et du château. Dans le cadre de ses activités, Cléron Accueil propose de la documentation sur les sites et balades de la région, ainsi que des dégustations et ventes de produits locaux.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Chantal Guet-Guillaume    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
532 516 536 486 522 533 500 497 487
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
502 477 453 427 425 471 470 397 367
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
355 344 342 325 287 288 277 275 220
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
209
188
182
235
266
294
304
306
307
2009 2010
311
323
312
324
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0 et 1,1 Guida de las municipalitats del Doubs - Edicions Flohic Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « Flohic » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. Bourgs e de pòbles del Doubs - Éric Coulon - Editàvem Cabédita 2005
  3. Bourgs et villages du Doubs - Éric Coulon - Éditions Cabédita 2005