Arlempdes

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Arlempdes
Arlempdes

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Arlempdes1.jpg
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 51′ 58″ N, 3° 55′ 26″ E
Superfícia = Géographie == km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
1 166 m
769 m
Geografia politica
Region istorica Occitània Flag of Occitania (with star).svg
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
43
Naut Léger Armas deu Departament de Naut Léger
Arrondiment Lo Puèi de Velai
Canton Pradèlas
Intercom
244301123
des Pays de Cayres et de Pradelles
Cònsol Gérard Testud (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
135 ab.
Evolucion de la populacion

ab.
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 43490
Còde INSEE 43008

Arlempdes[1] (Arlempdes en francés) z-es una comuna occitana, situada dins lo departament del Naut Léger e la region d'Auvèrnhe Ròse Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo vilatge de Arlempdes es principalament conegut per lo sieu luòc magnific aital coma lo sieu castèl éponyme, antany banc d'una baronnie. A dintrat al fons de la vallée de la Loire, a una trentena de quilomètres solament de la siá font. Un piton rocós (dyke volcànic) servís de piédestal a las ruïnes del castèl, #que surplombent aital la riu d'un centenat de mètres.

Lo païsatge a dominat per de supèrbas fluïdes basaltiques, de còps jos forma de orgues, #que testifiquen del passat volcanique de la region. Lo sieu significat en celte : « la vallée de las éboulis » es sens dobte una referéncia a la effrondrement d'aquelas orgues, colomnas fracturées en centenats de rochers mai o mens importants.

Arlempdes Es lo bourg-centre d'una municipalitat d'Unitat|1300|ectaras {{}} escampilhadas en una desena de pòbles o caseriux[notes 1]. Lo pòble ludut-quitament pas compta #que pauc d'abitants ; es una pichona bourgade dins los ostals ancians e de melhor en melhor rénovées.

Lo luòc se tròba Modèl:A Unitat de la rota nacionala 88 en jonhent Sant-Étienne (42) al sud de la França, al nivèl del pòble de Costaros.

Tèxte originau de l'article francés

Le village d'Arlempdes est principalement connu pour son site magnifique ainsi que son château éponyme, autrefois siège d'une baronnie. Il est encaissé au fond de la vallée de la Loire, à une trentaine de kilomètres seulement de sa source. Un piton rocheux (dyke volcanique) sert de piédestal aux ruines du château, qui surplombent ainsi la rivière d'une centaine de mètres.

Le paysage est dominé par de superbes coulées basaltiques, parfois sous forme d'orgues, qui témoignent du passé volcanique de la région. Sa signification en celte : « la vallée des éboulis » est sans doute une référence à l'effrondrement de ces orgues, colonnes fracturées en centaines de rochers plus ou moins importants.

Arlempdes est le bourg-centre d'une commune de 1 300 hectares dispersée en une dizaine de villages ou hameaux[notes 2]. Le village lui-même ne compte que peu d'habitants ; c'est une petite bourgade aux maisons anciennes et de mieux en mieux rénovées.

Le site se trouve à 7 km de la route nationale 88 joignant Saint-Étienne (42) au sud de la France, au niveau du village de Costaros.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Arlempdes Arlempdes
Comuna amb 62 abitants (2000)Goudet
(2,6 km)
Comuna amb 64 abitants (2000)Vielprat
(2,7 km)
Comuna amb 153 abitants (2000)Salettes
(3,4 km)
Comuna amb 68 abitants (2000)Barges
(4,0 km)
Comuna amb 121 abitants (2000)Alleyrac
(5,7 km)
Comuna amb 69 abitants (2000)Lafarre
(5,9 km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Lo rocher e castèl surplombant la Loire

Modèl:Loupe Lo luòc de Arlempdes domina una sivella de la Loire e servís de « verrou » entre divèrsas vallées. Es aital coma a naturalament #èsser escuelhut coma luòc religiós, d'ont lo sieu nom Arlempdes (< gaulois *Ar(e)-nemeton « temple de l'èst »), e coma luòc militar. En l'Antiquitat, Modèl:Referencia desirada

Dempuèi la nautor Mièja Edat, lo dyke de Arlempdes a viscut. La capèla Santa-Jacques, #que lo bastiment actual data del Modèl:XIIe sègle, ne sembla i aver #èsser precedida per una capèla mai anciana, #que #servir de ponch de sortida a l'installacion permanenta d'abitantas.

Lo castèl, #qu'una bulle del pape Clément IV menciona per las primièras fes l'an 1267, a bastit del Modèl:XIIIe al Modèl:XVIe sègle, amb de nombrós remaniements. Presenta la caractéristique d'èsser totalament imbriqué en la ròca e de @adapter a la siá morphologie. Presenta pas doncas pas un plànol classic de fortalesa féodale. Los remparts son naturalament esperlongats per la ròca volcànica, retent una ascension gaireben-impossibla. La foncion del castèl de Arlempdes es de protegir l'accès cap al Nòrd, doncas es lo blanc de nombrosas convoitises.

Fins al Modèl:XVIe sègle, a possedit per divèrsas familhas de senhors locales, #que la familha de Monlaur, fòrça poderosa en tot lo sud del Auvergne, o la familha de Mirabel. Ne dintratz de contunh, après #qu'una filha del baron de Montlaur i aguèt épousé Charles de Peitieus en 1450, en las possessions de Diane de Peitieus, #çò qu'explica la preséncia de las siás armas grauadas en un mur del castèl. L'abitatge seigneurial (#que ne demòra pas mai #qu'un pan de mur) a #èsser bastit pendent la siá possession. Pel continuament, la fortalesa servís de garnison a las tropas reialas, jos la direccion, unas fes encara, d'un senhor local, coma la familha de Goÿs de Mézeyrac al Modèl:XVIIIe sègle.

De mai en mai délaissé per las familhas #que succedisson a la familha de Goÿs, lo castèl es, dempuèi abans la Revolucion francesa, totalament abandonat : a pas mai d'interès estrategic. Què alavetz en ruïnes, los abitants en se servint en pèiras sul luòc. Al XIXena sègle, a vendut per un franc simbolic al œuvre del Prado. En 1963, una associacion reagrupant descendents de la familha de Goÿs de Mézeyrac e dels apassionats del luòc rachète las ruïnes e empren la restauracion del castèl. . .

Tèxte originau de l'article francés
Le rocher et château surplombant la Loire

Modèl:Loupe Le site d'Arlempdes domine une boucle de la Loire et sert de « verrou » entre plusieurs vallées. C'est ainsi qu'il a naturellement été choisi comme site religieux, d'où son nom Arlempdes (< gaulois *Ar(e)-nemeton « temple de l'est »), et comme site militaire. Dans l'Antiquité, Modèl:Référence souhaitée

Dès le haut Moyen Âge, le dyke d'Arlempdes est habité. La chapelle Saint-Jacques, dont la construction actuelle date du Modèl:XIIe siècle, semble avoir été précédée par une chapelle plus ancienne, qui servit de point de départ à l'installation permanente d'habitants.

Le château, qu'une bulle du pape Clément IV mentionne pour la première fois en 1267, est construit du Modèl:XIIIe au Modèl:XVIe siècle, avec de nombreux remaniements. Il présente la caractéristique d'être totalement imbriqué dans la roche et de s'adapter à sa morphologie. Il ne présente donc pas un plan classique de forteresse féodale. Les remparts sont naturellement prolongés par la roche volcanique, rendant une ascension quasi-impossible. La fonction du château d'Arlempdes est de protéger l'accès vers le Nord, donc il est la cible de nombreuses convoitises.

Jusqu'au Modèl:XVIe siècle, il est possédé par diverses familles de seigneurs locaux, dont la famille de Monlaur, très puissante dans tout le sud de l'Auvergne, ou la famille de Mirabel. Il entre ensuite, après qu'une fille du baron de Montlaur eut épousé Charles de Poitiers en 1450, dans les possessions de Diane de Poitiers, ce qui explique la présence de ses armes gravées dans un mur du château. Le logis seigneurial (dont il ne reste qu'un pan de mur) a été construit pendant sa possession. Par la suite, la forteresse sert de garnison aux troupes royales, sous la direction, une fois encore, d'un seigneur local, comme la famille de Goÿs de Mézeyrac au Modèl:XVIIIe siècle.

De plus en plus délaissé par les familles qui succèdent à la famille de Goÿs, le château est, dès avant la Révolution française, totalement abandonné : il n'a plus d'intérêt stratégique. Il tombe alors en ruines, les habitants se servant en pierres sur le site. Au XIXena siècle, il est vendu pour un franc symbolique à l'œuvre du Prado. En 1963, une association regroupant des descendants de la famille de Goÿs de Mézeyrac et des passionnés du site rachète les ruines et entreprend la restauration du château. . .


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Gérard Testud    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 135, totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
721 476 513 513 544 471 477 553 519

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
531 534 514 512 514 518 537 538 536

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
544 550 527 510 468 451 428 367 326

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
270
211
220
182
142
114
129
131
133
137
2009 2010
131
135
132
136
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Luòcs, basa de donadas de toponimia occitana Comission Toponimica Occitana de l'Institut d'Estudis Occitans, IEO.


Error de citacion : La balisa <ref> existís per un grop nomenat « notes », mas cap de balisa <references group="notes"/> correspondenta pas trobada