Vern-d'Anjou

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Vern-d’Anjou
Vern-d’Anjou

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Vue ensemble Verndanjou.jpg|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 36′ 04″ N, 0° 50′ 04″ O
Superfícia 36,11 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
87 m
33 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
49
Maine e Léger Armas deu Departament de Maine e Léger
Arrondiment Segré
Canton Lion-d'Angers
Intercom
244900585
de la Région du Lion d'Angers
Cònsol Jean-Noël Béguier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Vernois (en francés)
Còde postal 49220
Còde INSEE 49367
http://www.ville-verndanjou.fr/

Vern-d'Anjou es una comuna francesa, situada dins lo departament de Maine e Léger e la region dels Païses de Léger .

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat a situat en lo Nautor-Anjau.

Tèxte originau de l'article francés

La commune est située dans le Haut-Anjou.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgVern-d'Anjou
Comuna amb 440 abitants (2000)Gené (4,1km)
Comuna amb 458 abitants (2000)Marans (4,6km)
Comuna amb 1678 abitants (2000)La Pouëze (5,7km)
Comuna amb 314 abitants (2000)Andigné (8,4km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Parròquia al Sègle XII. Lo nom de la municipalitat ven del latin verna, aulne.

Vern-D'Anjau a situat al confluisson de dos ruisseaux #que, en los tempses ancians, favorissián per los sieus méandres e lo sieu étalement en étangs, de las zònas humides e marécageuses.

Lo testament de Beaudouin II de Vern en 1120 a conservat al Cartulaire del abbaye del Ronceray a Angieus. Lo domeni d'aquela granda familha seigneuriale ressortiá los limits de la municipalitat cap a Gené, Chazé-sus-Argos, La Capèla-sus-Oudon, Lo Louroux-Béconnais.

Aquela poderosa familha a establit al Tribunal" sus una fòrça important motte féodale desgraciadament rasada per lo sieu proprietari l'an 1969. En lo meteis temps se desvolòpa al centre del bourg, près de l'anciana glèisa St Gervais, un Prieuré recentament restaurat e de nombrós pichons fiefs repartits en la campanha.

Fins a la Revolucion, l'activitat es essencialament agricòla. En 1793 e 1794, de contunh en 1815, Vern a entrebolit pels combats entre los chouans venguda de las municipalitats vesinas e los blaus, combates de embuscades ligats a la preséncia d'una garnison republicana en lo bourg de Vern.

Es a partir de 1825 que l'activitat economica se desvolòpa. L'agricultura amb la creacion de granjas modèls sustot a la Lucière ont senhor de Falloux crosa amb succès la raça locala amb braus angleses e contribuissi a crear la raça maine-anjou. Lo comèrci e l'indústria son actius amb de nombroses forns a chaux, dels briqueteries e dels ardoisières. En 1866 se recense 14 Molins #que 10 a vent e 4 a aiga. Amb aquel essor economic #que n'entrena un aument de la populacion (de 1350 abitants l'an 1789 a 2300 l'an 1866), 140 ostals an bastit de contunh una notícia e importanta glèisa l'an 1870.

Fòrça rapidament, aquela activitat florissante es pas mai rendabla. Es la décroissance rapida de la populacion fins a 1250 abitants l'an 1914. L'activitat agricòla redevient l'activitat principala.

En 1970, un nòu desvolopament economic e cultural se met en marcha. La municipalitat es jumelée amb Tatsfield (en)

en la region de Londres.
Tèxte originau de l'article francés

Paroisse au Sègle XII. Le nom de la commune vient du latin verna, aulne.

Vern-d'Anjou est située au confluent de deux ruisseaux qui, dans les temps anciens, favorisaient par leurs méandres et leur étalement en étangs, des zones humides et marécageuses.

Le testament de Beaudouin II de Vern en 1120 est conservé au Cartulaire de l'abbaye du Ronceray à Angers. Le domaine de cette grande famille seigneuriale dépassait les limites de la commune vers Gené, Chazé-sur-Argos, La Chapelle-sur-Oudon, Le Louroux-Béconnais.

Cette puissante famille est établie à "la Cour" sur une très importante motte féodale malheureusement rasée par son propriétaire en 1969. Dans le même temps se développe au centre du bourg, auprès de l'ancienne église St Gervais, un Prieuré récemment restauré et de nombreux petits fiefs répartis dans la campagne.

Jusqu'à la Révolution, l'activité est essentiellement agricole. En 1793 et 1794, puis en 1815, Vern est troublé par les combats entre les chouans venus des communes voisines et les bleus, combats d'embuscades liés à la présence d'une garnison républicaine dans le bourg de Vern.

C'est à partir de 1825 que l'activité économique se développe. L'agriculture avec la création de fermes modèles notamment à la Lucière où monsieur de Falloux croise avec succès la race locale avec des taureaux anglais et contribue à créer la race maine-anjou. Le commerce et l'industrie sont actifs avec de nombreux fours à chaux, des briqueteries et des ardoisières. En 1866 on recense 14 Moulins dont 10 à vent et 4 à eau. Avec cet essor économique qui entraîne une augmentation de la population (de 1350 habitants en 1789 à 2300 en 1866), 140 maisons sont bâties puis une nouvelle et importante église en 1870.

Très rapidement, cette activité florissante n'est plus rentable. C'est la décroissance rapide de la population jusqu'à 1250 habitants en 1914. L'activité agricole redevient l'activité principale.

En 1970, un nouveau développement économique et culturel se met en place. La commune est jumelée avec Modèl:Lien dans la région de Londres.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Noël Béguier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 432 1 152 1 074 1 459 1 600 1 513 1 634 1 758 2 079
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 110 2 195 2 294 2 234 2 100 2 017 1 969 1 844 1 782
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 706 1 690 1 675 1 462 1 437 1 434 1 402 1 298 1 310
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 302
1 314
1 291
1 405
1 455
1 560
1 700
1 776
1 924
2009 2010
2 071
2 111
2 219
2 260
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]