Rablay-sur-Layon

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Rablay-sur-Layon
Rablay-sur-Layon

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Rablay-sur-Layon - Mairie.jpg|center|280px|link=|border]]
Comuna
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 17′ 45″ N, 0° 34′ 31″ O
Superfícia 7,44 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
89 m
20 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
49
Maine e Léger Armas deu Departament de Maine e Léger
Arrondiment Angers
Canton Thouarcé
Intercom
244900734
des Coteaux du Layon
Cònsol Gérard Thareau (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Rablayen(s) (/ra.blε.jε̃/)
et Rablayenne(s) (/ra.blε.jεn/) (en francés)
Còde postal 49750
Còde INSEE 49256
Site officiel de la commune de Rablay-sur-Layon

Rablay-sur-Layon es una comuna francesa, situada dins lo departament de Maine e Léger e la region dels Païses de Léger .

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgRablay-sur-Layon
Comuna amb 1210 abitants (2000)Faye-d'Anjou (4,2km)
Comuna amb 1056 abitants (2000)Chanzeaux (6,2km)
Comuna amb 1805 abitants (2000)Thouarcé (6,4km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La descobèrta a Moque-#Sorire, luòc al bòrd de Layon sus la municipalitat de Rablay, d'un biface acheuléen e d'una pigassa de pèira testifica de la preséncia umana suls luòcs ja al ère préhistorique.

En la segonda part de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la fe crestiana se difond en la region mercés a sants Martin, avesque de Tors, la legenda lududa atribuissi tanben l'entratge de la vinha.

Al Mièja Edat, las tèrras de Rablay an possedit pels senhors de Thouarcé. Qualques tèxtes de 1047 parlen del vilatge alavetz conegut jol nom de Arrabletum (Arrablay a Modèl:La s-) #que significa « luòc plantat de érables ».

A la Renaissance, en 1588, en lo moment dels afrontaments entre catòlicos e protestants, la glèisa a incendiat, coma la region a estrossejat.

Al començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, finala 1707, la dysenterie fach quatre-vingts mòrts dins tres mes a Rablay, la malautiá es arribada de Sant-Lambert-de detlo-Lattay lo 16 d'agost a la fin d'un estiu en calent e shut #qu'a asséché los potzes. Un an e mitat mai tard, l'ivèrn 1709, amb un fred extrèm en una màger part de la Euròpa, fach quaranta sèt mòrts a Rablay.

En 1774, la Companhiá de las minas de Sant-Georges obten, per transporter lo sieu carbon, l'autorizacion de la canalisation del cors inferior del Layon #que se tira en la Loire. Los trabalhs, començats en 1775, an acabat en 1779 : un pòrt e una auberge an bastit a Rablay e lo Layon a talhat per una vintena de écluses. Lo subernòm donat pels mariniers de « canal de Senhor » es rapidament adoptat (« Senhor » pel futur Louis XVIII, fraire del rei Louis XVI, que # a mes jos el la proteccion de la disposicion dins canal)[1]. Mercés a aiçò, la region se desvolòpa e los vins dels pòbles la longitud del Layon, sustot aqueles dels vignobles de las Coteaux-de detlo-Layon de Rablay, son lèu venduts en tot lo nòrd de l'Euròpa per l'intermediari dels comerçants olandeses #qu'an de magasèms sus la Loire.

En 1789, lo quasèrn de doléances de las gents de la parròquia de Rablay es pro excepcionala, reclama ja la abolition de las dreches seigneuriaux mas tanben la libertat de la premsa e quitament l'impòst unic sus l' intrada. En parlant d'aquel quasèrn, Célestin Pòrt dicha #que « forma una constitucion completa ». La Revolucion #èsser d'importància a Rablay. En 1791, la lei sus la Constitucion civila del clergé caça lo paire Vallée çò curé aital coma lo sieu vicari. O’Brumier, jutge a la comission militar e abitanta del bourg, denóncia de nombrosas personas, condusidas de contunh a Angieus e cèrtas executadas. Lo vilatge es pas tanben #qu'a qualques quilomètres de Chanzeaux, parròquia vesina e primièra pòble « vendéen » : la campana de la glèisa a trincat lo 30 de julhet 1793 pels soldats republicans perque « en servint a las concentracions royalistes » mas Rablay a estalviat per las « colomnas infernals », malgrat tot, lo canal del Layon es dévasté, lo vignoble es en partida abandonat e dels ostals destruits. La patz tòrna pas vertadièrament #qu'après la restauracion del culte catolic.

En 1824, coma tot çò costat de Thouarcé, Rablay, initialement en lo arrondiment de Saumur, n'a desligat per èsser ligat al arrondissement d'Angieus.

Pendent la segonda mitat de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, lo vignoble, a penas restablidas, patís la crisi del phylloxéra, caldrà esperar lo començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle per veire de nòu la vinha resplendir.

En 1912, l'electricitat arriba en lo bourg. En 1939, Rablay ven oficialament Rablay-sus-Layon per decrèt. En 1947, lo servici de las aigas a installat. En 1955, lo « tren del Layon » actiu de Chalonnes-sus-Loire al luòc-dich de Perray-Jouannet sus la municipalitat de Chavagnes circula e s'artura per las darrièras fes a l'estacion de Rablay (en realitat sus la municipalitat de Faye-d'Anjau mas plan mai prèp del bourg de Rablay que de Faye), los rails an retirat e la via longeant lo Layon condicionada en camin de randonnées.

En 1987, lo Pòble d'Artistas nais jos la impulsió de qualques bénévoles. En 1994, lo Festival de Rablay a luòc per las primièras fes la dimenjada de la Pentecôte. En setembre 2008, lo épicerie del pòble #que sommeillait dempuèi ja qualques ans se desvelha jos la forma d'una épicerie associativa e jol nom de « Gost Layon », aquela iniciativa a orquestrat per un bon nombre de bénévoles del pòble, l'associacion compta uèi dos salariats.

Tèxte originau de l'article francés

La découverte à Moque-Souris, site au bord de Layon sur la commune de Rablay, d’un biface acheuléen et d’une hache de pierre témoigne de la présence humaine sur les lieux déjà à l’ère préhistorique.

Dans la seconde partie du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la foi chrétienne se répand dans la région grâce à saint Martin, évêque de Tours, la légende lui attribue aussi l’introduction de la vigne.

Au Moyen Âge, les terres de Rablay sont possédées par les seigneurs de Thouarcé. Des textes de 1047 parlent du village alors connu sous le nom d’Arrabletum (Arrablay au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle) qui signifie « lieu planté d’érables ».

À la Renaissance, en 1588, lors des affrontements entre catholiques et protestants, l’église est incendiée, comme la région est ravagée.

Au début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, fin 1707, la dysenterie fait quatre-vingts morts en trois mois à Rablay, la maladie est arrivée de Saint-Lambert-du-Lattay le 16 août à la fin d’un été chaud et sec qui a asséché les puits. Un an et demi plus tard, l’hiver 1709, avec un froid extrême dans une majeure partie de l’Europe, fait quarante-sept morts à Rablay.

En 1774, la Compagnie des mines de Saint-Georges obtient, pour transporter son charbon, l’autorisation de la canalisation du cours inférieur du Layon qui se jette dans la Loire. Les travaux, commencés en 1775, sont terminés en 1779 : un port et une auberge sont construits à Rablay et le Layon est coupé par une vingtaine d’écluses. Le surnom donné par les mariniers de « canal de Monsieur » est vite adopté (« Monsieur » pour le futur Louis XVIII, frère du roi Louis XVI, sous lequel est placée la protection de l’aménagement en canal)[2]. Grâce à ça, la région se développe et les vins des villages le long du Layon, notamment ceux des vignobles des Coteaux-du-Layon de Rablay, sont bientôt vendus dans tout le nord de l’Europe par l’intermédiaire des commerçants hollandais qui ont des entrepôts sur la Loire.

En 1789, le cahier de doléances des gens de la paroisse de Rablay est assez exceptionnel, il réclame déjà l’abolition des droits seigneuriaux mais aussi la liberté de la presse et même l’impôt unique sur le revenu. En parlant de ce cahier, Célestin Port dit qu’« il forme une constitution complète ». La Révolution fut d’importance à Rablay. En 1791, la loi sur la Constitution civile du clergé chasse le père Vallée le curé ainsi que son vicaire. O’Brumier, juge à la commission militaire et habitant du bourg, dénonce de nombreuses personnes, conduites ensuite à Angers et certaines exécutées. Le village n’est aussi qu’à quelques kilomètres de Chanzeaux, paroisse voisine et premier village « vendéen » : la cloche de l’église est brisée le 30 juillet 1793 par les soldats républicains car « servant aux rassemblements royalistes » mais Rablay est épargné par les « colonnes infernales », malgré tout, le canal du Layon est dévasté, le vignoble est en partie abandonné et des maisons détruites. La paix ne revient véritablement qu’après la restauration du culte catholique.

En 1824, comme tout le canton de Thouarcé, Rablay, initialement dans l’arrondissement de Saumur, en est détaché pour être rattaché à l’arrondissement d’Angers.

Durant la seconde moitié du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, le vignoble, à peine rétabli, subit la crise du phylloxéra, il faudra attendre le début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle pour voir de nouveau la vigne resplendir.

En 1912, l’électricité arrive dans le bourg. En 1939, Rablay devient officiellement Rablay-sur-Layon par décret. En 1947, le service des eaux est installé. En 1955, le « train du Layon » allant de Chalonnes-sur-Loire au lieu-dit de Perray-Jouannet sur la commune de Chavagnes circule et s’arrête pour la dernière fois à la gare de Rablay (en réalité sur la commune de Faye-d’Anjou mais bien plus proche du bourg de Rablay que de Faye), les rails sont retirés et la voie longeant le Layon aménagée en chemin de randonnées.

En 1987, le Village d’Artistes naît sous l’impulsion de quelques bénévoles. En 1994, le Festival de Rablay a lieu pour la première fois le week-end de la Pentecôte. En septembre 2008, l’épicerie du village qui sommeillait depuis déjà quelques années se réveille sous la forme d’une épicerie associative et sous le nom de « Goût Layon », cette initiative est orchestrée par un bon nombre de bénévoles du village, l’association compte aujourd’hui deux salariés.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Gérard Thareau    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
580 326 504 508 531 530 595 609 625
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
613 595 542 534 522 534 558 532 536
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
556 621 564 490 506 505 501 550 595
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
568
537
507
592
571
635
712
Cercar
Cercar
2009 2010
726
750
732
755
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Riu Layon – Diccionari dels canaux e de rius de França
  2. Rivière Layon – Dictionnaire des canaux et rivières de France