La Daguenière

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

La Daguenière
La Daguenière

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 25′ 13″ N, 0° 26′ 07″ O
Superfícia 11,92 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
21 m
16 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
49
Maine e Léger Armas deu Departament de Maine e Léger
Arrondiment Angers
Canton Ponts-de-Cé
Intercom
244900866
de la Vallée Loire Authion
Cònsol Georges Samoyeau (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Daguenais, Daguenaise (en francés)
Còde postal 49800
Còde INSEE 49117
http://www.ladagueniere.mairie49.fr/

La Daguenière es una comuna francesa, situada dins lo departament de Maine e Léger e la region dels Païses de Léger .

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat a situat entre Angieus e Saumur, en lo Val de Loire, a Unitat|11|km {{}} a l'èst d'Angieus. Fa partida del parc natural regional Loire-Anjau-Touraine #que n'es lo limit Oèst. Compren lo lièch minaire de la Loire, ont se flueix lo fleuve, e lo lièch màger, ont se tròba lo vilatge e de las espleitacions agricòlas. La Loire es lo limit natural de la municipalitat al Sud (sens possibilitat de la traversar), la Authion una part del limit de la municipalitat al Nòrd. Doas islas de la Loire se tròban sus la municipalitat de la Daguenière : l'Isla del Hardas e una granda part de l'Isla de Mézangeon.

Tèxte originau de l'article francés

La commune est située entre Angers et Saumur, dans le Val de Loire, à 11 km à l'est d'Angers. Elle fait partie du parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine dont elle est la limite Ouest. Elle comprend le lit mineur de la Loire, où s'écoule le fleuve, et le lit majeur, où se trouve le village et des exploitations agricoles. La Loire est la limite naturelle de la commune au Sud (sans possibilité de la traverser), l'Authion une partie de la limite de la commune au Nòrd. Deux îles de la Loire se trouvent sur la commune de la Daguenière : l'Île du Hardas et une grande partie de l'Île de Mézangeon.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgLa Daguenière
Comuna amb 1225 abitants (2000)La Bohalle (3,0km)
Comuna amb 12030 abitants (2000)Trélazé (3,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Las primièras traces escrichas en evocant la Daguenière apareisson en lo cartulaire del abbaye de Chaloche (Bera quoë dicitur La Daguenere) a Modèl:La s-. Es a la localizacion d'una anciana beure, entre Loire e Authion, a las confins dels bòsques de Polida Galina e de Beaufort #qu'a #èsser fondada la comuna. I aguèt espetat pel comte de Blaison de contunh de Beaufort.

Al fil dels sègles, l'edificacion de labors hydrauliques de defensa contra las cregudas de la Loire a condusit a un assèchement de la vallée, l'espleitacion de las tèrras e la fixacion de l'abitat. Lo sieu desvolopament es doncas íntimament ligat als grands trabalhs de la levada, lançats a Modèl:La s- jos Henri II de Plantagenêt. Aquela " Granda levada" bastida de Langeais als Ponts-de-Cé a #èsser de nombrosas fes reauçada fins en 1922. Per en un autre luòc, dels trabalhs de assèchements e de disposicions hydrauliques s'an prosseguit al fil del temps. 1974 veirà l'installacion de poderosas pompas de exhaure sus la Authion. Contràriament als sieus prèps vesinas, la municipalitat es pas pas situada en tèsta de fleuve, mas separada dempuèi 1977 per una levada en environant lo bourg.

Dempuèi la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, las espleitacions agricòlas se desvolòpan. Lo canabàs ven la cultura de basa. Es possible d'observar de nombroses « vestigis » d'aquelas culturas en traversant lo bourg.

Lo pissarra i transita, e los pòrts de la Loire contribuisson activament a la essor del comèrci e del artisanat. Dels hostelleries acuèlhon los viatgèrs : Lo Ecu de Bretanha e Lo Buòu Coronat. Un pont sul Authion en amont de Sorges ven melhorar la comunicacion amb Angieus.

La primièra capèla "La nòstra-Madama de las Levadas" a bastit l'an 1518, la longitud de la vielle levada mas la parròquia de rattachement rèsta Santa-Texans-de detlos-Mauvrets. Caldrà esperar 1569 abans que la Daguenière possedís pas lo sieu cementèri e las siás fonts baptismaux. A Modèl:La s-, l'installacion d'un relèu de plaça o encara la preséncia d'una brigada de la Gabelle, d'un notaire, e d'un cirurgian testifiquen de la prospérité e de la notoriété del pòble.

Lo bastiment de la glèisa actuala debuta en 1822 jos la direccion de Louis Philippe (paire). Los trabalhs an acabat l'an 1829. Un bombardement, lo 29 de julhet de 1944, vendrà destruir 7 fenèstras.

En 1830, lo conselh municipal aquerís una proprietat #que vendrà la comuna e l'escòla de las filhas. En cara, i aguèt bastit l'an 1838, una gròssa bastiguèsse #qu'aculhirà l'escòla dels gojats, de contunh la plaça. L'escòla transitarà per l'actuala sala Albert Véger en 1928. La comuna, incendiada l'an 1858, #èsser reconstruite sus la meteissa localizacion entre 1860 e 1862.

L'escòla actuala, "Las Bateliers" (dobèrta l'an 1977), e lo bastiment de "detlo ancià" lotissement l'an 1978, testifiquen del accroissement de la populacion de la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

A las pòrtas de l'aglomeracion angevine, la municipalitat i auriá pogudas comptar sus l' urbanizacion al vist de la pression foncière. Malgrat aiçò, las restriccions del PPRI (Plànol de Prevencion dels Risques Inondacion) son fòrtas, e las superfícias disponiblas al bastiment an restringit. En jogant la mapa touristique, la municipalitat perpétue malgrat aiçò la siá vocacion agricòla. S'i conrea totas sòrtas de graines, semences e dacses. Los ancians pòrts ont transitavan pissarres e unas autras denrées an #èsser rénovés, e ofrisson d'airals de puncha-nique, dels luòcs de diversió, e de passejadas suls bòrds de Loire.

Tèxte originau de l'article francés

Les premières traces écrites évoquant la Daguenière apparaissent dans le cartulaire de l'abbaye de Chaloche (Bera quoë dicitur La Daguenere) au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. C'est à l'emplacement d'une ancienne boire, entre Loire et Authion, aux confins des forêts de Belle Poule et de Beaufort qu'a été fondée la commune. Elle fut exploitée par le comte de Blaison puis de Beaufort.

Au fil des siècles, l'édification d'ouvrages hydrauliques de défense contre les crues de la Loire a conduit à un assèchement de la vallée, l'exploitation des terres et la fixation de l'habitat. Son développement est donc intimement lié aux grands travaux de la levée, lancés au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle sous Henri II de Plantagenêt. Cette " Grande levée" construite de Langeais aux Ponts-de-Cé a été de nombreuses fois rehaussée jusqu'en 1922. Par ailleurs, des travaux d'assèchements et d'aménagements hydrauliques se sont poursuivis au fil du temps. 1974 verra l'installation de puissantes pompes d'exhaure sur l'Authion. Contrairement à ses proches voisines, la commune n'est pas située en front de fleuve, mais séparée depuis 1977 par une levée contournant le bourg.

Dès le Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, les exploitations agricoles se développent. Le chanvre devient la culture de base. Il est possible d’observer de nombreux « vestiges » de ces cultures en traversant le bourg.

L'ardoise y transite, et les ports de la Loire contribuent activement à l'essor du commerce et de l'artisanat. Des hostelleries accueillent les voyageurs : L'Ecu de Bretagne et Le Boeuf Couronné. Un pont sur l'Authion en amont de Sorges vient améliorer la communication avec Angers.

La première chapelle "Notre-Dame des Levées" est construite en 1518, le long de la vielle levée mais la paroisse de rattachement reste Saint-Jean-des-Mauvrets. Il faudra attendre 1569 avant que La Daguenière ne possède son cimetière et ses fonts baptismaux. Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, l’installation d'un relais de poste ou encore la présence d'une brigade de la Gabelle, d'un notaire, et d'un chirurgien témoignent de la prospérité et de la notoriété du village.

La construction de l'église actuelle débute en 1822 sous la direction de Louis Philippe (père). Les travaux sont terminés en 1829. Un bombardement, le 29 juillet 1944, viendra détruire 7 fenêtres.

En 1830, le conseil municipal acquiert une propriété qui deviendra la mairie et l'école des filles. En face, fut bâtie en 1838, une grosse bâtisse qui accueillera l'école des garçons, puis la poste. L'école transitera par l'actuelle salle Albert Véger en 1928. La mairie, incendiée en 1858, fut reconstruite sur le même emplacement entre 1860 et 1862.

L'école actuelle, "Les Bateliers" (ouverte en 1977), et la construction de "l'ancien" lotissement en 1978, témoignent de l'accroissement de la population de la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

Aux portes de l'agglomération angevine, la commune aurait pu compter sur l'urbanisation au vu de la pression foncière. Cependant, les contraintes du PPRI (Plan de Prévention des Risques Inondation) sont fortes, et les surfaces disponibles à la construction sont restreintes. Jouant la carte touristique, la commune perpétue cependant sa vocation agricole. On y cultive toutes sortes de graines, semences et maïs. Les anciens ports où transitaient ardoises et autres denrées ont été rénovés, et offrent des aires de pique-nique, des lieux de détente, et de promenades sur les bords de Loire.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Georges Samoyeau    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
840 757 893 1 089 1 150 1 208 1 183 1 200 1 166
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 152 1 124 1 106 1 050 1 040 1 006 935 900 885
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
853 847 769 662 697 686 644 590 650
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
671
630
690
1 061
1 196
1 246
1 285
1 289
1 291
2009 2010
1 295
1 321
1 282
1 301
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]