Saint-Laurent-des-Autels

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saint-Laurent-des-Autels
Saint-Laurent-des-Autels

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 17′ 16″ N, 1° 11′ 23″ O
Superfícia 18,55 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
106 m
92 m
25 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
49
Maine e Léger Armas deu Departament de Maine e Léger
Arrondiment Cholet
Canton Champtoceaux
Intercom
244900783
du Canton de Champtoceaux
Cònsol Alain Gibouin (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Laurentais, Laurentaise (en francés)
Còde postal 49270
Còde INSEE 49296
Le site officiel de Saint-Laurent-des-Autels

Saint-Laurent-des-Autels es una comuna francesa, situada dins lo departament de Maine e Léger e la region dels Païses de Léger .

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sant-Laurent-de detlos-Autars es una municipalitat situada al nòrd dels Mauges, al centre del triangle Cholet-Angieus-Nantas. Es mai fòrtament somesa a l'influéncia de Nantas distant d'una trentena de quilomètres #qu'a aquela d'Angieus distant de mai de seissanta quilomètres.

Situada en lo costat de Champtoceaux, a l'extrèm sud-oèst del departament de Maine-e-Loire, es al encreuament de divèrses aisses importants de circulacion :

Voici Coma Auguste Guinhut, sacerdòt a Sant-Laurent-de detlos-Autars cap a 1925, descriviá lo sieu pichon vilatge :

« Es un anautit scenari de 93 a 98 mètres d'altitud al sud e al centre, inclinat cap al nòrd ont arriba pas de mai que 86 e 89 mètres. Lo sieu aspècte es aquel de la rèsta de las Mauges : cap de plana, dels camps après plans, après arrodoneix #que se escalonen en pendent doç e #qu'environa una cenh de barralhas vivas e de roures.

Los bòsques del Mésangeau, los bòsques del Parc e de la Foucaudière, lo bòsc del Ponceau constituisson un marc de verdure #que velha l'orizont e empresona l'agach. Sòla una leugièra depression de terren daissa percebre, al nòrd en un massís d'arbres, entre Liré e Drain, lo castèl de la Turmelière #que lo nom ne remembra Joachim del Bellay.

En preséncia d'aquel païsatge barrat, cap se dobtariá pas #qu'a qualques quilomètres, la Loire ròda las siás aigas limpides al mièg de las siás verdas pradas amb las siás islas adornades de gigantescs massises de àlbers al feuillage totjorn en movement ».

Tèxte originau de l'article francés

Saint-Laurent-des-Autels est une commune située au nord des Mauges, au centre du triangle Cholet-Angers-Nantes. Elle est plus fortement soumise à l'influence de Nantes distante d'une trentaine de kilomètres qu'à celle d'Angers distante de plus de soixante kilomètres.

Située dans le canton de Champtoceaux, à l'extrême sud-ouest du département de Maine-et-Loire, elle est au carrefour de plusieurs axes importants de circulation :

Voici comment Auguste Guinhut, prêtre à Saint-Laurent-des-Autels vers 1925, décrivait son petit village :

« C'est un haut plateau de 93 à 98 mètres d'altitude au sud et au centre, incliné vers le nord où il n'atteint plus que 86 et 89 mètres. Son aspect est celui du reste des Mauges : aucune plaine, des champs tantôt plats, tantôt arrondis qui s'étagent en pente douce et qu'entoure une ceinture de haies vives et de chênes.

Les bois du Mésangeau, les forêts du Parc et de la Foucaudière, le bois du Ponceau constituent un cadre de verdure qui voile l'horizon et emprisonne le regard. Seule une légère dépression de terrain laisse apercevoir, au nord dans un massif d'arbres, entre Liré et Drain, le château de la Turmelière dont le nom rappelle Joachim du Bellay.

En présence de ce paysage fermé, nul ne se douterait qu'à quelques kilomètres, la Loire roule ses eaux limpides au milieu de ses vertes prairies avec ses îles ornées de gigantesques massifs de peupliers au feuillage toujours en mouvement ».

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Laurent-des-Autels
Comuna amb 1603 abitants (2000)Landemont (4,6km)
Comuna amb 1849 abitants (2000)Le Fuilet (5,7km)
Comuna amb 1690 abitants (2000)Drain (6,0km)
Comuna amb 2377 abitants (2000)Liré (6,5km)
Comuna amb 1246 abitants (2000)Barbechat (7,4km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Se tròba lo nom latin de Sant-Laurent-de detlos-Autars (Ecclesia Sancti Laurentii de Altaribus) en documents #que remontan als ans 1100-1120 e, en 1538, Sant-Laurent-de detlos-Aultiers. Lo nom « dels Aultiers » o « dels Autars » indica una capèla inferiora, una succursale en dependent d'una parròquia-maire.

N'efièch, Sant-Laurent-de detlos-Autars èra, a l'origina, una « fillette » o annèxa de la parròquia de Drain, la siá vesina. I aviá lo sieu territòri délimité #qu'èra probablament aquel d'uèi, la siá glèisa, lo sieu cementèri, lo sieu desservant #qu'èra un vicari del curé de Drain. Coma Drain, Sant-Laurent-de detlos-Autars dépendait, del punt d'enguarda religiós, de l'avesque de Nantas e del doyenné de Clisson ; del punt d'enguarda civil, de la sénéchaussée de Angieus e del graèr a sal de Sant-Florent-lo-Vièlh. Èra, seguent la pittoresque obsèrva de gents del país, « del diable de Anjau e del bon Dieu de Bretanha ».

La municipalitat a egalament pagat un pesat tribut a l'Istòria : a la Revolucion, coma totas las municipalitats avoisinantes, Sant-Laurent-de detlos-Autars i aguèt visitat per la una dels colomnas infernals, la neuvième, condusida per Cordelier (las 16 e 17 en marces 1794). Los soldats se #difondre en lo bourg, incendiant la glèisa e la majoritat dels ostals, de contunh en las granjas, #que #cremar e #qu'eles massacrèrent los abitants. I i aguèt 230 victimas : 71 mainats, 66 femnas e 93 òmes. En 1878, sus la una d'aquelas fòssas, se n'es bastit la Capèla dels Martirs #qu'a #èsser bénie lo 2 en junh 1879 per Monseigneur Freppel, avesque d'Angieus.

Tèxte originau de l'article francés

On trouve le nom latin de Saint-Laurent-des-Autels (Ecclesia Sancti Laurentii de Altaribus) dans des documents qui remontent aux années 1100-1120 et, en 1538, Saint-Laurent-des-Aultiers. Le nom « des Aultiers » ou « des Autels » indique une chapelle inférieure, une succursale dépendant d'une paroisse-mère.

En effet, Saint-Laurent-des-Autels était, à l'origine, une « fillette » ou annexe de la paroisse de Drain, sa voisine. Elle avait son territoire délimité qui était probablement celui d'aujourd'hui, son église, son cimetière, son desservant qui était un vicaire du curé de Drain. Comme Drain, Saint-Laurent-des-Autels dépendait, du point de vue religieux, de l'évêque de Nantes et du doyenné de Clisson ; du point de vue civil, de la sénéchaussée d'Angers et du grenier à sel de Saint-Florent-le-Vieil. Elle était, suivant la pittoresque remarque des gens du pays, « du diable d'Anjou et du bon Dieu de Bretagne ».

La commune a également payé un lourd tribut à l'Histoire : à la Révolution, comme toutes les communes avoisinantes, Saint-Laurent-des-Autels fut visitée par l'une des colonnes infernales, la neuvième, conduite par Cordelier (les 16 et 17 mars 1794). Les soldats se répandirent dans le bourg, incendiant l'église et la plupart des maisons, puis dans les fermes, qu'ils brûlèrent et dont ils massacrèrent les habitants. Il y eut 230 victimes : 71 enfants, 66 femmes et 93 hommes. En 1878, sur l'une de ces fosses, on a construit la Chapelle des Martyrs qui a été bénie le 2 juin 1879 par Monseigneur Freppel, évêque d'Angers.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Alain Gibouin    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 139 837 841 1 144 1 154 1 246 1 290 1 364 1 416

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 416 1 431 1 487 1 534 1 530 1 512 1 517 1 445 1 360

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 317 1 242 1 225 1 068 1 070 1 066 1 030 1 030 1 020

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 062
1 136
1 210
1 319
1 510
1 496
1 909
1 958
2 069
2009 2010
2 111
2 130
2 152
2 173
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]