Saint-Jean-des-Mauvrets

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Saint-Jean-des-Mauvrets
Saint-Jean-des-Mauvrets

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 23′ 57″ N, 0° 26′ 52″ O
Superfícia 12,76 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
81 m
32 m
16 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
49
Maine e Léger Armas deu Departament de Maine e Léger
Arrondiment Angers
Canton Ponts-de-Cé
Intercom
244901013
Loire Aubance
Cònsol François Pelletier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Malvrétois, Malvrétoise (en francés)
Còde postal 49320
Còde INSEE 49290
Site officiel de la commune de Saint Jean des Mauvrets

Saint-Jean-des-Mauvrets es una comuna francesa, situada dins lo departament de Maine e Léger e la region dels Païses de Léger .

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sants-Texans-de detlos-Mauvrets es un pichon vilatge d'Anjau, situat suls bòrds sud de la Loire. I residís près de 1 700 abitants sus una superfícia de 1 275 ectaras. Vilatge agricòla e sustot viticole, en essent dempuèi divèrses ans l'influéncia creissenta d'Angieus, prefectura del departament, #que se situa a mens de 20 quilomètres.

La siá granda superficie ofèrta dins lo vilatge dels païsatges variats : lo bourg important, bastit en pissarra, tot en longitud, la longitud de la départementale 751, 70 ectaras de bòsques (lo bòsc d'Angieus, lo bòsc del Eclanchau, lo bòsc de Sant-Jean, o encara los Garennes), près de 200 ectaras de prés e 300 ectaras de vinhas. Sant-Jean a egalament una rica istòria e possedís de divèrsas bastissas interessantas sus lo sieu territòri.

Tèxte originau de l'article francés

Saint-Jean-des-Mauvrets est un petit village d’Anjou, situé sur les bords sud de la Loire. Il y réside près de 1 700 habitants sur une surface de 1 275 hectares. Village agricole et surtout viticole, il ressent depuis plusieurs années l’influence croissante d’Angers, préfecture du département, qui se situe à moins de 20 kilomètres.

Sa grande superficie offre au village des paysages variés : le bourg important, construit en ardoise, tout en longueur, le long de la départementale 751, 70 hectares de bois (le bois d’Angers, le bois de l’Eclanchau, le bois de Saint-Jean, ou encore les Garennes), près de 200 hectares de prés et 300 hectares de vignes. Saint-Jean a également une riche histoire et possède plusieurs édifices intéressants sur son territoire.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Jean-des-Mauvrets
Comuna amb 12030 abitants (2000)Trélazé (5,0km)
Comuna amb 1225 abitants (2000)La Bohalle (5,2km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo primièr document manuscrit ont figura lo nom latinisé de la parròquia, de partisca malvereti "del costat de la mauveraie", data de 1040. Designa un luòc en la vallée, al bas del tuc de Sant-Saturnin. Lo capítol de Toussaint d'Angieus i establís après 1149, data ont l'avesque Ulger lududes fa don, un prieuré-curé, près del castèl-fòrt, fief de la familha de las Châteaubriant fins a Modèl:La s-. Fins a aquela meteissa epòca, la parròquia englobarà La Daguenière sus l'autre marge. Compòrta una enclave, a l'oèst, la Capèla Santa-Almand (primièra mencion l'an 1081). Fins a Modèl:La s-, lo temporal d'aquela capèla aperten en pròpria a l'avesque d'Angieus. I possedís una residéncia, lo solar de las Salas, ont ret la justícia. Lo fòrt de Mécrin, sul camin de Brissac, protegís las abitacions.

Fins a la Revolucion, los senhors de Sants-Texans-de detlos-Mauvrets e de Sant-Almand se prévalent cadun de las intradas d'aqueles dos pòbles desparièrs, separats pel ruisseau de Sant-Almand. La vida dels abitants (200 fuòcs l'an 1688) s'orienta, aicí, cap a las tèrras de la vallée. Es rythmée per las inondacions del fleuve capritxós : el engloutit a Modèl:La s- las pradas e los bòsques #que s'estendián al delà de Polida-isla. Es en 1869 solament #qu'una levada sindicala fixarà lo lièch fluvial.

Lo scenari, orientat cap al Aubance, compòrta, lududes, fins al remembrement de 1955, un parcellaire fòrça morcelé ont alternen los blats, los pâturages e las vinhas entretallades de bosquets. L'intrada n'aprofècha a hobereaux, per la fertilité del terroir, dels espacis giboyeux e l'informe de la meunerie, fondan de pichons fiefs en lo marc de la distincion. Aquel movement s'afirma a partir de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Aital, entre Sant-Almand e Sant-Jean, se édifient los solares de la Gâchetière e del Moleton, e virats cap al Aubance, aqueles de Versillé, del Grand-Beaumont e de Avrillé, pendent que Mécrin ven un poderós otèl fortificat. Victimas a la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle de las échauffourées entre Ligueurs e de tropas reialas, aqueles domenis trobaràn a la s-|XVII|e}} una nòva joenessa.

Mai que l'efièch de la Revolucion, es lo jòc de las poténcias localas #que #portar lo cambiament en Sants-Texans-de detlos-Mauvrets. En particular la demolicion de l'anciana glèisa del vièlh-Bourg, desirada pel proprietari del castèl, #entrenar lo desplaçament de l'ancian centre cap als Luòcs, al sud-oèst. Aguèron ailà bastit l'an 1862 la nòva glèisa aital coma un presbytère, #que vendrà l'actuala comuna l'an 1908. Amb l'aparicion de nombrosas botigas la longitud de la rota d'Angieus a Saumur, nais un pòbli-carrièra, a la separacion del Vièlh-Bourg, isolat encara mai a partir de 1875, quand l'estacion de Buchêne, sus la linha d'Angieus a Montreuil-Bellay ret caduque la navegacion sus la Loire. Parallèlament, la desaparicion del bocage modifica lo païsatge de Sants-Texans-de detlos-Mauvrets, consagrat als grands espacis viticoles.

La tendéncia actuala es de salvaguardar lo patrimòni architectural de la municipalitat, tot en sonhant un vignoble renommé, enquadrat d'espacis naturales ont flore e fauna sauvatja tròban refugi en lo marc del plànol Natura 2000.

Tèxte originau de l'article francés

Le premier document manuscrit où figure le nom latinisé de la paroisse, de parte malvereti "du côté de la mauveraie", date de 1040. Il désigne un lieu dans la vallée, au bas de la colline de Saint-Saturnin. Le chapitre de Toussaint d'Angers y établit après 1149, date où l'évêque Ulger lui fait don, un prieuré-curé, près du château-fort, fief de la famille des Châteaubriant jusqu'au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Jusqu'à cette même époque, la paroisse englobera La Daguenière sur l'autre rive. Elle comporte une enclave, à l'ouest, la Chapelle Saint-Almand (première mention en 1081). Jusqu'au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, le temporel de cette chapelle appartient en propre à l'évêque d'Angers. Il y possède une résidence, le manoir des Salles, où il rend la justice. Le fort de Mécrin, sur le chemin de Brissac, protège les habitations.

Jusqu'à la Révolution, les seigneurs de Saint-Jean-des-Mauvrets et de Saint-Almand se prévalent chacun des revenus de ces deux villages distincts, séparés par le ruisseau de Saint-Almand. La vie des habitants (200 feux en 1688) s'oriente, ici, vers les terres de la vallée. Elle est rythmée par les inondations du fleuve capricieux : il engloutit au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle les prairies et les forêts qui s'étendaient au delà de Belle-île. C'est en 1869 seulement qu'une levée syndicale fixera le lit fluvial.

Le plateau, orienté vers l'Aubance, comporte, lui, jusqu'au remembrement de 1955, un parcellaire très morcelé où alternent les blés, les pâturages et les vignes entrecoupées de bosquets. Le revenu en profite à des hobereaux, par la fertilité du terroir, des espaces giboyeux et le rapport de la meunerie, ils fondent de petits fiefs dans le cadre de la seigneurie. Ce mouvement s'affirme à partir du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Ainsi, entre Saint-Almand et Saint-Jean, s'édifient les manoirs de la Gâchetière et du Moleton, et tournés vers l'Aubance, ceux de Versillé, du Grand-Beaumont et d'Avrillé, pendant que Mécrin devient un puissant hôtel fortifié. Victimes à la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle des échauffourées entre Ligueurs et troupes royales, ces domaines retrouveront au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle une nouvelle jeunesse.

Plus que l'effet de la Révolution, c'est le jeu des puissances locales qui amena le changement dans Saint-Jean-des-Mauvrets. En particulier la démolition de l'ancienne église du vieux-Bourg, souhaitée par le propriétaire du château, entraîna le déplacement de l'ancien centre vers Les Places, au sud-ouest. Là furent construits en 1862 la nouvelle église ainsi qu'un presbytère, qui deviendra l'actuelle mairie en 1908. Avec l'apparition de nombreuses boutiques le long de la route d'Angers à Saumur, naît un village-rue, à l'écart du Vieux-Bourg, isolé encore davantage à partir de 1875, quand la gare de Buchêne, sur la ligne d'Angers à Montreuil-Bellay rend caduque la navigation sur la Loire. Parallèlement, la disparition du bocage modifie le paysage de Saint-Jean-des-Mauvrets, voué aux grands espaces viticoles.

la tendance actuelle est de sauvegarder le patrimoine architectural de la commune, tout en soignant un vignoble renommé, encadré d'espaces naturels où flore et faune sauvages trouvent refuge dans le cadre du plan Natura 2000.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 François Pelletier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 152 1 152 1 189 1 187 1 157 1 176 1 132 1 145 1 139
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 140 1 199 1 081 1 095 1 057 972 1 006 921 886
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
848 826 769 711 719 743 758 820 836
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
854
852
961
1 152
1 308
1 450
1 666
1 698
1 729
2009 2010
1 756
1 791
1 744
1 782
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]