Beaufort-en-Vallée

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg

Beaufort-en-Vallée
Beaufort-en-Vallée

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Beaufort-en-Vallee sous la neige.jpg|center|280px|link=|border]]
La vila jos la nèu
[[Fichièr:Blason ville fr Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire).svg|x50px|center|link=]]
Geografia fisica
Superfícia 35,66 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
51 m
17 m
Geografia politica
Estat Flag of France.svgFrança
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
49
Maine e Léger Armas deu Departament de Maine e Léger
Intercom
244900882
de Beaufort en Anjou
Cònsol Jean-Charles Taugourdeau (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Beaufortais (en francés)
Còde postal 49250
Còde INSEE 49021
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg

Beaufort-en-Vallée

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Blason ville fr Beaufort-en-Vallée (Maine-et-Loire).svg|x50px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2015.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 26′ 25″ N 0° 12′ 51″ O / 47.4402777778, -0.214166666667 / 47.4402777778; -0.214166666667
Geografia politica
Region istorica Anjau
Estat Flag of France.svgFrança
Region
52
Païses de Léger
Departament
49
Maine e Léger
Arrondiment Angers
Canton Canton de Beaufort-en-Vallée
Cònsol Jean-Charles Taugourdeau (2008-2014)
Geografia umana
Densitat km² ? ab./km²
Autras informacions
Còde INSEE 49021
http://www.beaufortenvallee.fr

Beaufort-en-Vallée es una comuna d'Anjau dins la region dels Païses de Léger e del departament de Maine e Léger.

Geografia[modificar | modificar la font]

La vila de Beaufort-en-Vallée se situa en lo Baugeois, entre Angieus e Saumur, a la cœur del Parc natural regional Loire-Anjau-Touraine.

La ville de Beaufort-en-Vallée se situe dans le Baugeois, entre Angers et Saumur, au cœur du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgBeaufort-en-Vallée
Comuna amb 333 abitants (2000)Gée (2,2km)
Comuna amb 1097 abitants (2000)Brion (4,5km)
Comuna amb 4547 abitants (2000)Mazé (4,5km)
Comuna amb 891 abitants (2000)Fontaine-Guérin (5,5km)
Comuna amb 2071 abitants (2000)La Ménitré (5,9km)
Comuna amb 380 abitants (2000)Saint-Georges-du-Bois (6,4km)
Comuna amb 415 abitants (2000)Fontaine-Milon (7,3km)


Istòria[modificar | modificar la font]

L'origina de Beaufort-en-Vallée se situa al luòc-dich St Pierre del Lac, anciana vila lacustre #que los esturments préhistoriques ne son visibles en las vitrines del musèu Joseph-Denais. Beaufort S'es de contunh desplaçada cap a la butte, ancian oppidum gallo-romain #que la situacion estrategica #permetre lo bastiment d'aquel castèl fòrt.

Aquela polida vila comtale (Bellum Fòrta) #que #nàisser a l'entorn d'una capèla erigida al pè d'aquel castèl, a partir de la XIen, n'es rica d'istòria de França. Foulques Nerra, Lo grand bâtisseur, a pogudas far édifier a l'entorn de la fortalesa, un écheveau de carrerons e d'ostals #que constituisson encara de los nòstres jorns un marc ancian digne d'interès.

Cap a 1230, los autors del Lancelot en prose, çò de mès de grand monument literari del XIIIen sègle, situan a Beaufort-en-Vallée lo tuc ont morís Ban de Benoïc, lo paire de Lancelot, aital coma çò Lac de la fée Viviane, lo famós lac #que dona lo sieu nom complet a l'eròi : Lancelot del Lac. Segon l'investigador Goulven Péron se pòt quitament indicar amb precision los luòcs de la legenda tala #qu'evocats pels autors medievales. Lo tuc ont se situa lo castèl seriá lo tuc del rei Ban de Benoic e lo vilatge de Sant-Pierre-de detlo-Lac la localizacion anciana del Lac ont Lancelot passa la siá mainadesa a l'abric de las guèrras, plan segur légendaires, #qu'estrossejan l'Anjau arthurien[1].

En 1340, #èsser instituée, la sénéchaussée reiala de Beaufort-en-Anjau. Levava dirèctament del Parlament de París[2].

En 1347, Guillaume Roger, senhor limousin e fraire del pape Clément VI ven lo primièr comte de Beaufort e obten lo castèl #qu'es pas #que arruïnes. Se met ne dever del rebâtir e aquela reconstruction dura 10 ans, fins en 1356.

Pendent la guèrra de #cent ans los angleses s'establisson dins los principals castèls de la region : Beaufort, Sablé, lo Louroux ... #Caler esperar Del Guesclin e lo senhor de Maillé per reprene las siás posicions.

Al mièg de la XVen, lo rei Renascut d'Anjau aquerís lo castèl e lo fach réaménager. Se tròba encara traces dels ancians remparts #qu'an #èsser destruits a Modèl:La s- e sol subsisteixen dos torns e un pan de muralles.

Jeanne de Laval, femna de Renascut d'Anjau, complèta lo castèl d'una notícia vira, lo torn octogonale l'an 1459. Amb Jeanne, la region coneis la prospérité.

En 1480, Jeanne de Laval organiza e dirigís la sénéchaussée de Beaufort[3].

La bienfaitrice» dona de nombroses avantatjas als abitants, sustot pel ordonnance del 1er en mai 1471, reglamenta l'usatge de las pradas communales (jouissance dels bens communaux). « La siá estatua anautita de dos mètres, erigida per las Beaufortais l'an 1842 sus una colomna d'òrdre corinthien de dotze mètres, se tròba sul luòc #que pòrta lo sieu nom. Vira los uèlhs cap a l'estatua del rei Renascut a Angieus ».

En 1575 lo Beaufortais Jehan Chardavoine publica a París lo primièr recueil de cançons popularas, jol títol Recueil dels mai polidas e d'excellentas cançons en forma de votz de vila tirada de divèrs autheurs e de poètas françois tant ancians que modèrns ausquelles a #èsser nouvellement @adapter la musica de lo sieu cant comun[4].

La prospérité contunha a Modèl:La s e a Modèl:La s amb lo desvolopament de l'espital de contunh lo essor de l'indústria de teles a vels. Abans la Revolucion, Beaufort es la una de las mai importantas e de ricas vilas de l'Anjau. Beaufort A gardat la traça de lo sieu passat en de nombroses otèls e abitatges : l'abitatge Launault, l'otèl Dieu, lo hospice édifié a Modèl:La s amb pèiras de las ruïnes del castèl.

De grands trabalhs son encara realizats a la fin de la XIXen : bastiment de las lòtjas l'an 1842 pel mercat de Canabàs, e del immeuble del musèu per la Caixa d'estàlvia en 1898 a 1904 per i installar, lo 1er en novembre 1905, las colleccions que lo jornalista Joseph Denais aviá donadas dins la Comuna.

Cap a 1960, lo horticulture se desvolòpa amb la disposicion hydraulique de la vallée de la Authion. Demòra uèi, amb lo agro-alimentaire la principala basa de la region.

L’origine de Beaufort-en-Vallée se situe au lieu-dit St Pierre du Lac, ancienne cité lacustre dont les outils préhistoriques sont visibles dans les vitrines du musée Joseph-Denais. Beaufort s’est ensuite déplacée vers la butte, ancien oppidum gallo-romain dont la situation stratégique permit la construction de ce château fort.

Cette belle cité comtale (Bellum Forte) qui naquit autour d’une chapelle érigée au pied de ce château, à partir du XIen, est riche d’histoire de France. Foulques Nerra, le grand bâtisseur, a pu faire édifier autour de la forteresse, un écheveau de ruelles et de maisons qui constituent encore de nos jours un cadre ancien digne d’intérêt.

Vers 1230, les auteurs du Lancelot en prose, le plus grand monument littéraire du XIIIè siècle, situent à Beaufort-en-Vallée la colline où meurt Ban de Benoïc, le père de Lancelot, ainsi que le Lac de la fée Viviane, le fameux lac qui donne son nom complet au héros : Lancelot du Lac. Selon le chercheur Goulven Péron on peut même indiquer avec précision les lieux de la légende tels qu'évoqués par les auteurs médiévaux. La colline où se situe le château serait la colline du roi Ban de Benoic et le village de Saint-Pierre-du-Lac l'emplacement ancien du Lac où Lancelot passe son enfance à l'abri des guerres, bien sûr légendaires, qui ravagent l'Anjou arthurien[5].

En 1340, fut instituée, la sénéchaussée royale de Beaufort-en-Anjou. Elle relevait directement du Parlement de Paris[6].

En 1347, Guillaume Roger, seigneur limousin et frère du pape Clément VI devient le premier comte de Beaufort et obtient le château qui n’est que ruines. Il se met en devoir de le rebâtir et cette reconstruction dure 10 ans, jusqu’en 1356.

Durant la guerre de cent ans les anglais s'établissent dans les principaux châteaux de la région : Beaufort, Sablé, le Louroux ... Il fallut attendre Du Guesclin et le seigneur de Maillé pour reprendre ses positions.

Au milieu du XVen, le roi René d’Anjou acquiert le château et le fait réaménager. On trouve encore des traces des anciens remparts qui ont été détruits au Modèl:S- et seul subsistent deux tours et un pan de murailles.

Jeanne de Laval, femme de René d’Anjou, complète le château d’une nouvelle tour, la tour octogonale en 1459. Avec Jeanne, la région connaît la prospérité.

En 1480, Jeanne de Laval organise et dirige la sénéchaussée de Beaufort[7].

La bienfaitrice» donne de nombreux avantages aux habitants, notamment par l'ordonnance du 1er mai 1471, elle réglemente l'usage des prairies communales (jouissance des biens communaux). « Sa statue haute de deux mètres, érigée par les Beaufortais en 1842 sur une colonne d’ordre corinthien de douze mètres, se trouve sur la place qui porte son nom. Elle tourne les yeux vers la statue du roi René à Angers ».

En 1575 le Beaufortais Jehan Chardavoine publie à Paris le premier recueil de chansons populaires, sous le titre Recueil des plus belles et excellentes chansons en forme de voix de ville tirées de divers autheurs et poètes françois tant anciens que modernes ausquelles a été nouvellement adaptée la musique de leur chant commun[8].

La prospérité continue au XVIIen et au XVIIIen avec le développement de l’hôpital puis l’essor de l’industrie de toiles à voiles. Avant la Révolution, Beaufort est l’une des plus importantes et riches villes de l’Anjou. Beaufort a gardé la trace de son passé en de nombreuses hôtels et logis : le logis Launault, l’hôtel Dieu, l’hospice édifié au XVIIIen avec des pierres des ruines du château.

De grands travaux sont encore réalisés à la fin du XIXen : construction des halles en 1842 pour le marché de Chanvre, et de l’immeuble du musée par la Caisse d’épargne en 1898 à 1904 pour y installer, le 1er novembre 1905, les collections que le journaliste Joseph Denais avait données à la Mairie.

Vers 1960, l’horticulture se développe avec l’aménagement hydraulique de la vallée de l’Authion. Elle demeure aujourd’hui, avec l’agro-alimentaire le principal atout de la région.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Charles Taugourdeau    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2012): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6 214 5 990 5 958 5 972 5 914 5 993 5 474 5 423 5 207
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
5 245 5 260 5 120 5 146 4 960 4 757 4 627 4 492 4 278
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 222 4 104 4 038 3 387 3 325 3 262 3 171 3 306 3 253
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 544
3 623
4 048
4 720
5 364
5 390
5 754
5 947
6 098
2009 2010
6 250
6 390
6 380
6 523

Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Goulven Péron, La legenda de Lancelot del Lac en Anjau, Los Quasèrns del Baugeois, n°92, en març 2012, pp.55-63, ISSN 0999 6001.
  2. cc-beaufort-en-anjou.fr
  3. cronologia
  4. Lo recueil de Jehan Chardavoine es consultable sul luòc Gallica de la BNF
  5. Goulven Péron, La légende de Lancelot du Lac en Anjou, Les Cahiers du Baugeois, n°92, mars 2012, pp.55-63, ISSN 0999 6001.
  6. cc-beaufort-en-anjou.fr
  7. chronologie
  8. Le recueil de Jehan Chardavoine est consultable sur le site Gallica de la BNF