Moisson (Yvelines)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Moisson (Yvelines)
Moisson

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 04′ 29″ N, 1° 40′ 04″ E
Superfícia 9,70 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
43 m
11 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
78
Yvelines Armas deu Departament d'Yvelines
Arrondiment Mantes-la-Jolie
Canton Bonnières-sur-Seine
Intercom
247800527
des Portes de l'île de France
Cònsol Danielle Gouriou (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Moissonnais (en francés)
Còde postal 78840
Còde INSEE 78410
http://www.moisson.fr/

Moisson es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Yvelines e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Fichièr:Yvelines Municipalitats Moisson.svg
Localizacion de Moisson en las Yvelines.

La municipalitat de Moisson a situat a 18 km al nòrd-oèst de Flaçadas-la-Maca, en una sivella de la Seine #que forma una presqu'isla. Lo sieu territòri es délimité pel cors de la Seine, cara a las municipalitats de La Ròca-Guyon, Anautita-Isle e Vétheuil (totas tres en lo Val-d'Oise), mas engloba cèrtas islas del fleuve : isla de Boca e isla d'Anautita-Isle,

La municipalitat es limitrophe al sud de las municipalitats de Freneuse e Mousseaux-sus-Seine.

Es una plana alluviale (altitud 40 mètres), en granda part boisée, e lo luòc de nombrosas espleitacions de gravières e sablières.

Bòsc regional de 368 a (en tocant tanben las municipalitats de Freneuse e Mousseaux-sus-Seine) retenuda en lo marc del programa europèu Natura 2000 intitulat « Coteaux e sivelles de la Seine ».

Los plànols d'aiga en bordure de Seine constituisson tanben un luòc de hivernage de nombrosas espècias d'ausèls aquatiques.

Lavacourt Es un vilatge ligat a la municipalitat, #que voreja la Seine sus una de las siás sivelles.

Tèxte originau de l'article francés
Localisation de Moisson dans les Yvelines.

La commune de Moisson est située à 18 km au nord-ouest de Mantes-la-Jolie, dans une boucle de la Seine qui forme une presqu'île. Son territoire est délimité par le cours de la Seine, face aux communes de La Roche-Guyon, Haute-Isle et Vétheuil (toutes trois dans le Val-d'Oise), mais englobe certaines îles du fleuve : île de Bouche et île de Haute-Isle,

La commune est limitrophe au sud des communes de Freneuse et Mousseaux-sur-Seine.

C'est une plaine alluviale (altitude 40 mètres), en grande partie boisée, et le lieu de nombreuses exploitations de gravières et sablières.

Forêt régionale de 368 ha (touchant aussi les communes de Freneuse et Mousseaux-sur-Seine) retenue dans le cadre du programme européen Natura 2000 intitulé « Coteaux et boucles de la Seine ».

Les plans d'eau en bordure de Seine constituent aussi un lieu d'hivernage de nombreuses espèces d'oiseaux aquatiques.

Lavacourt est un village rattaché à la commune, qui borde la Seine sur une de ses boucles.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMoisson
Comuna amb 339 abitants (2000)Haute-Isle (1,4km)
Comuna amb 151 abitants (2000)Chérence (1,7km)
Comuna amb 870 abitants (2000)Vétheuil (2,4km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo luòc del vilatge a ocupat dempuèi la préhistoire, coma la testifica la descobèrta d'armas en silex.

Aquel territòri #èsser longtemps ligat al duché de la Ròca-Guyon. Fins al Sègle XVII, la sivella de la Seine constituissi una importanta garenne, fins a #çò que lo pòrti de la Rochefoucauld, senhor de La Ròca-Guyon, concedís a set vignerons de Moisson un permís valid sièis mes de despoblar tota la garenne de las siás conilhs, contra una redevance de 1 200 libres e de dotze dotzenas de conilhs. L'autorizacion a renauit l'an seguent e concedit a d'unas autras paysans, contra una redevance de 2 500 libres e de dètz-e-uèch dotzenas de conilhs. Lo reboisement a emprés a partir de 1750 pel pòrti Alexandre de la Rochefoucauld, de contunh prosseguit per la siá filha, la duchesse de Enville. S'i planta alavetz de las roures, bouleaux, pins maritims e sylvestres, de contunh en 1773, sièis #cent pès de mûriers. Una magnanerie es quitament creada per la ramaderia del bombyx del mûrier, lo ver a seda, mas coneis pas #qu'una existéncia éphémère : barralha dempuèi 1785[1].

En 1902 e en los ans seguents, los fraires Paul e Pierre Lebaudy, rics industriales del sucre installat a Rosny-sus-Seine, i an fach bastir e fa volar de pilòtas dirigeables. Lo primièr panatòri i aguèt luòc lo 13 de novembre de 1902. Una stèle ne fau un omenatge als fraires Lebaudy i aguèt inaugurat en 2002 a l'escasença del centenaire d'aquel panatòri.

En 1947, Lo Scoutisme francés i #organizar lo jamboree de la patz, concentracion de scouts del mond entièr. En 1992, lo UCPA pren ne carga la gestion de la basa de loisirs fins en 2002.

Tèxte originau de l'article francés

Le site du village est occupé dès la préhistoire, comme l'atteste la découverte d'armes en silex.

Ce territoire fut longtemps rattaché au duché de la Roche-Guyon. Jusqu'au Sègle XVII, la boucle de la Seine constitue une importante garenne, jusqu'à ce que le duc de La Rochefoucauld, seigneur de La Roche-Guyon, accorde à sept vignerons de Moisson une permission valable six mois de dépeupler toute la garenne de ses lapins, contre une redevance de 1 200 livres et de douze douzaines de lapins. L'autorisation est renouvelée l'année suivante et accordée à d'autres paysans, contre une redevance de 2 500 livres et de dix-huit douzaines de lapins. Le reboisement est entrepris à partir de 1750 par le duc Alexandre de La Rochefoucauld, puis poursuivi par sa fille, la duchesse d'Enville. On y plante alors des chênes, bouleaux, pins maritimes et sylvestres, puis en 1773, six cents pieds de mûriers. Une magnanerie est même créée pour l'élevage du bombyx du mûrier, le ver à soie, mais ne connaît qu'une existence éphémère : elle ferme dès 1785[2].

En 1902 et dans les années suivantes, les frères Paul et Pierre Lebaudy, riches industriels du sucre installés à Rosny-sur-Seine, y ont fait construire et fait voler des ballons dirigeables. Le premier vol eut lieu le 13 novembre 1902. Une stèle en hommage aux frères Lebaudy fut inaugurée en 2002 à l’occasion du centenaire de ce vol.

En 1947, Le Scoutisme français y organisa le jamboree de la paix, rassemblement de scouts du monde entier. En 1992, l’UCPA prend en charge la gestion de la base de loisirs jusqu’en 2002.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Danielle Gouriou    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
810 853 800 861 892 846 829 739 692

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
588 642 631 587 504 504 489 436 399

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
385 401 405 290 280 304 247 257 347

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
350
387
462
604
662
795
899
900
918
2009 2010
922
948
924
955
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Collectiu, La Ròca-Guyon, lo un dels mai polits pòbles de França, éd. Del Valhermeil, 1996, pàg. 61
  2. Collectif, La Roche-Guyon, l'un des plus beaux villages de France, éd. du Valhermeil, 1996, p. 61