Lanrodec

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Lanrodeg
Lanrodec

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 31′ 01″ N, 3° 01′ 47″ O
Localizacion sus la mapa de Bretanha
Superfícia 31,92 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
280 m
120 m
132 m
Geografia politica
Region istorica Bretanha Armas de Bretanha
Estat Bandièra de França França
Region
53
Bretanha Logo Bretagne.png
Departament
22
Còstas d'Arvòr Armas deu Departament de las Còstas d'Arvòr
Arrondiment Guingamp
Canton Plouagat
Intercom
242200764
le Leff Communauté
Cònsol Jean-Pierre Le Goux (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Lanrodécien, Lanrodécienne (en francés)
Còde postal 22170
Còde INSEE 22116

Lanrodéc en galò; Lanrodeg en breton ( Lanrodec en francés) es una comuna bretona, situada dins lo departament de las Còstas d'Arvòr e la region de Bretanha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lanrodec A situat en bordure d'unas quatre vias (RN 12) dintratz dos grands centres, Sant-Brieuc e Guingamp, al se de grands espacis boisés (bòsques de Malaunay - bòsques de Avaugour - bòsques Meur).

Tèxte originau de l'article francés

Lanrodec est situé en bordure d'une quatre voies (RN 12) entre deux grands centres, Saint-Brieuc et Guingamp, au sein de grands espaces boisés (bois de Malaunay - bois d'Avaugour - bois Meur).


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lanrodec Vendriá del ancià breton « lann » (ermitage) e d'un segond element escur : l'origina poiriá èsser lo vièlh breton « rod » #que fa a pensar a cercle / ròda ? ». D'après Benjamin Jollivet, la paraula Lanrodec significa « lande #que vira tot a l'entorn ». Vertat es que cap a 1850 un tèrç del territòri èra encara ocupat per landes, e #qu'abans la revolucion las tèrras incultas ressortián en superficie aquelas trabalhadas per l'òme.

Se tròba lo appellation Lanrodec dempuèi 1543. Lanrodec Es un démembrement de l'anciana parròquia primitive de Plouagat, e ven comuna l'an 1790. Lanrodec dépendait antany Del évêché de Tréguier, de la subdélégation de Guingamp e del ressort de Sant-Brieuc. A erigit en parròquia lo 22 thermidor an XII. Per ordonnance del 2 de març de 1837, Lanrodec cedís los pòbles del Carpon e de Cresi'h-Métern, a Sant-Fiacre.

La municipalitat a #èsser lo banc de divèrses episòdis de la guèrra de las Chouans. A la fin d'abril 1796, una colomna de 150 chouans séjourna dos jorns a Goudemail, mas lo 25, #trobar una colomna mobila #que la #metre en déroute en los bòsques de Malaunay. Lo 16 de genièr de 1800 los Chouans #ocupar de nòu Lanrodec, d'ont #èsser délogés pels Guardas Nacionales de Châtelaudren.

Del fach de la siá altitud, Lanrodec èra un relèu estrategic per las comunicacions per telègraf optique, inventat per Claude Chappe pendent la Revolucion francesa. Lo luòc escuelhut èra Sant-Carrec d'ont se descobrís al œel nus, per polit temps, tota la còsta de Tréguier a Sant-Brieuc, e quitament la mar près de Binic. Los primièrs usatges èran evidentament a l'intencion dels militars republicans e permetián de transmetre de messatges fòrça mai rapidament #qu'amb lo corrièr a caval, exclusivament utilizat précédemment.

Pendent la Segonda Guèrra mondiala Lanrodec a #èsser tanben lo marc de faches encara presents en las memòrias de nombroses Lanrodéciens : lo 3 de julhet de 1944 dels Alemands aguèron atacat per Maquisards près de la granja de Duratz, #que i aguèt cremat l'endeman – qualques jorns mai tard, lo 26 de julhet de 1944, un convoi alemand i aguèt atacat en Lanrodec per 30 òmes dels Maquis de Plésidy, e dos camions aguèron destruit. En mai de la participacion dels maquis de Plésidy existissiá a Lanrodec un grop de resistentes #que los membres n'afectavan de prosseguir una activitat professionala perpendicular mas #qu'avián las siás armas en lo cellier de la granja Gallardon e practicavan embuscades nocturnas sus la nacionala 12 jos la conducha d'un jos-oficiar de carrièra en congé de armistice mas "remobilisé" pel commandement dels Fòrças francesas de l'interiora (FFI) (lo adjudant Goater promu oficiar après la desliurança). Al nombre d'aqueles combatents discrètes se trobavan dintratz d'autras lo barre-mèstre René Contatz - lududes tanben en congé de armistice dempuèi lo sabordage de la flotte a Toulon - mas tanben de pures "civils" coma los sabotiers Monnier e Messatgièr. Fan partida d'aquelas humbles #qu'an participat a transformar en panic la jubilacion alemanda cap a Brèst.

Tèxte originau de l'article francés

Lanrodec viendrait de l’ancien breton « lann » (ermitage) et d’un deuxième élément obscur : l’origine pourrait être le vieux breton « rod » qui fait penser à « cercle / roue ? ». D’après Benjamin Jollivet, le mot Lanrodec signifie « lande qui tourne tout autour ». Il est vrai que vers 1850 un tiers du territoire était encore occupé par des landes, et qu’avant la révolution les terres incultes dépassaient en superficie celles travaillées par l’homme.

On trouve l'appellation Lanrodec dès 1543. Lanrodec est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Plouagat, et devient commune en 1790. Lanrodec dépendait jadis de l'évêché de Tréguier, de la subdélégation de Guingamp et du ressort de Saint-Brieuc. Elle est érigée en paroisse le 22 thermidor an XII. Par ordonnance du 2 mars 1837, Lanrodec cède les villages du Carpon et de Crec'h-Métern, à Saint-Fiacre.

La commune a été le siège de plusieurs épisodes de la guerre des Chouans. À la fin d'avril 1796, une colonne de 150 chouans séjourna deux jours à Goudemail, mais le 25, elle rencontra une colonne mobile qui la mit en déroute dans les bois de Malaunay. Le 16 janvier 1800 les Chouans occupèrent de nouveau Lanrodec, d’où ils furent délogés par les Gardes Nationaux de Châtelaudren.

Du fait de son altitude, Lanrodec était un relais stratégique pour les communications par télégraphe optique, inventé par Claude Chappe pendant la Révolution française. Le lieu choisi était Saint-Carrec d’où on découvre à l’œil nu, par beau temps, toute la côte de Tréguier à Saint-Brieuc, et même la mer près de Binic. Les premiers usages étaient évidemment à l'intention des militaires républicains et permettaient de transmettre des messages beaucoup plus rapidement qu'avec le courrier à cheval, exclusivement utilisé précédemment.

Durant la Seconde Guerre mondiale Lanrodec a été aussi le cadre de faits encore présents dans les mémoires de nombreux Lanrodéciens : le 3 juillet 1944 des Allemands furent attaqués par des Maquisards près de la ferme de Duren, qui fut brûlée le lendemain – quelques jours plus tard, le 26 juillet 1944, un convoi allemand fut attaqué en Lanrodec par 30 hommes du Maquis de Plésidy, et deux camions furent détruits. Outre la participation du maquis de Plésidy il existait à Lanrodec un groupe de résistants dont les membres affectaient de poursuivre une activité professionnelle normale mais qui avaient leurs armes dans le cellier de la ferme Gallardon et pratiquaient des embuscades nocturnes sur la nationale 12 sous la conduite d'un sous-officier de carrière en congé d'armistice mais "remobilisé" par le commandement des Forces françaises de l'intérieur (FFI) (l'adjudant Goater promu officier après la libération). Au nombre de ces combattants discrets se trouvaient entre autres le quartier-maître René Conti - lui aussi en congé d'armistice depuis le sabordage de la flotte à Toulon - mais aussi de purs "civils" comme les sabotiers Monnier et Messager. Ils font partie de ces humbles qui ont participé à transformer en panique la retraite allemande vers Brest.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Pierre Le Goux    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 100 863 1 244 1 170 1 607 1 586 1 423 1 560 1 580

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 616 1 618 1 662 1 571 1 639 1 676 1 698 1 680 1 587

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 517 1 505 1 414 1 281 1 248 1 178 1 107 1 211 1 165

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
933
844
724
785
801
843
986
1 001
1 050
2009 2010
1 115
1 223
1 180
1 260
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]