Binic

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Binic
Binig

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Binic01.jpg|center|280px|link=|border]]
L'abans-pòrt de Binic a marée bassa
[[Fichièr:Blason ville fr Binic (Côtes-d'Armor).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 36′ 09″ N, 2° 49′ 27″ O
Localizacion sus la mapa de Bretanha
Superfícia 5,96 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
86 m
10 m
0 m
Geografia politica
Region istorica Bretanha Armas de Bretanha
Estat Bandièra de França França
Region
53
Bretanha Logo Bretagne.png
Departament
22
Còstas d'Arvòr Armas deu Departament de las Còstas d'Arvòr
Arrondiment Saint-Brieuc
Canton Étables-sur-Mer
Intercom
242200848
du Sud Goëlo
Cònsol Christian Urvoy (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Binicais (en francés)
Còde postal 22520
Còde INSEE 22007
www.ville-binic.fr

Binic (Binic en galò e Binig en breton) es una comuna bretona, situada dins lo departament de las Còstas d'Arvòr e la region de Bretanha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Binic Se situa en la part oèst de la baia de Sant-Brieuc : la Còsta del Goëlo (#que va del rega de Talbert al anse de Yffiniac). Lo sieu pòrt de plaisance, accessible solament a marée anautita, prepausa 500 luòcs a ondada. A freqüentat per qualques vaissèls de persec litoral.
Segon lo recensement de 1999, compta 3 110 abitants. La siá populacion es a pauc près multiplicada per tres l'estiu.
Binic A dividit dins divèrses quartièrs :

  • los Fontaines-Gicquel
  • la Vila-Biard
  • la Vila-Even
  • la Vila-Garnier
  • la Vila-Gilbert
  • la Vila-Jacob
Tèxte originau de l'article francés

Binic se situe dans la partie ouest de la baie de Saint-Brieuc : la Côte du Goëlo (qui va du sillon de Talbert à l’anse d’Yffiniac). Son port de plaisance, accessible seulement à marée haute, propose 500 places à flot. Il est fréquenté par quelques bateaux de pêche côtière.
Selon le recensement de 1999, elle compte 3 110 habitants. Sa population est à peu près multipliée par trois l’été.
Binic est divisé en plusieurs quartiers :

  • les Fontaines-Gicquel
  • la Ville-Biard
  • la Ville-Even
  • la Ville-Garnier
  • la Ville-Gilbert
  • la Ville-Jacob


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Binic Tira lo sieu nom del préfixe pen (#que significa cap de) e de Ic #qu'es lo nom del riu vesin #que se tira en la mar. Binic Es doncas la desbocadura de la Ic. Se detla sobrenomena Citadas Brumas o encara Lo Gra de Beutat de las Còstas-de Armor.
L'istòria de Binic remonta al neolític (dintratz 3500 e 1800 av. J.-C.). N'efièch, s'i es trobat de monuments mégalithiques tal çò dolmen La Taula de Margot (destruissi en 1816 en lo moment de trabalhs del pòrt).
Al Mièja Edat, Binic (alavetz trucada Benic) èra un pichon vilatge del mai una vintena d'ostals. Mas aiçò èra totun un grand luòc de fièras e de mercats ont venián los abitants dels pòbles alentours.
En 1821, mercés a François Lo Saulnier de Sant-Jouan, un armador binicais, e amb lo supòrt de la Duchesse de Angoulême, filha de Louis XVI, Binic ven una municipalitat a despart entièra en se desligant de la parròquia de Étables-sus-Mar. Compta alavetz 1611 abitants. Cal esperar 1840 perque los limits entre Binic e las municipalitats de Étables-sus-Mar e de Pordic sián definitivament arturadas.
Al sègle XIX, Binic #conéisser lo sieu apogée en venent, en 1845, lo primièr pòrt francés pel Grand Persec. Lo pòrt recebiá annalament 150 a 160 naus e l'activitat se partejava entre lo persec a Tèrra-Nòva e lo cabotage (importation de sal, de vin, de bòsc del Nòrd, de farinas e légumes). Binic Èra alavetz lo primièr pòrt de persec a la morue.
Lo periòde correspondent al primièr quatren de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, fins al lindal dels ans 1930, es per la comuna aquela d'una mutation en prigondor perque l'activitat de persec a la morue dins Tèrra-Nòva e a Islàndia i viu tant e mai se mal los sieus darrièrs decenis.
Acaradas pendent la guèrra als sosmarins alemands, a l'auça de còstes de armement e a las reglamentacions sul persec de mai en mai estrictas -sustot a Islàndia- en los ans 1920 e a la competéncia de las chalutiers a vapor, los goélettes #que dempuèi los ans 1860 èran emblématiques dels pòrts del Goêlo acaban per desaparéisser/desaparéisser.
Es pel pòrt un periòde fòrça morose #que debuta. Durèt una trentena d'an.
Mai recentament s'es desvolopat lo persec a la coquille Sant-Jacques, spécialité de la baia de Sant-Brieuc. Dempuèi 1992, los chalutiers binicais desembarquin lo sieu persec al nòu pòrt de Sant-Quay-Portrieux, vila vesina de 6 quilomètres.
Dintratz 1906 e 1956 Binic a #èsser desservie pel Camin de Fèrre départemental de las Còstas-de detlo-Nòrd e a #aver la siá estacion sus la esplanade de la Banche, vast espaci remblayé e ganhat sus la cauma d'en un autre luòc bastit a aquel efièch per l'enginhèr Briochin Louis Auguste Harel de la Noë.
Lo camin de fèrre a daissat a Binic de las traces importantas : citam sustot los dos viaductes (viaducte de la Hasée dicha del Can negre en cara de la station de épuration e viaducte de Beaufeuillage en cara de la zòna artesanala) situats totes los dos la longitud de la D4 en direccion de Lantic.

Fichièr:Bretanha Armor Binic tango7174.jpg
La près de mar a marée bassa
Tèxte originau de l'article francés

Binic tire son nom du préfixe pen (qui signifie chef) et de Ic qui est le nom de la rivière voisine qui se jette dans la mer. Binic est donc l’embouchure de l’Ic. On la surnomme Cité des Embruns ou encore Le Grain de Beauté des Côtes-d'Armor.
L'histoire de Binic remonte au néolithique (entre 3500 et 1800 av. J.-C.). En effet, on y a retrouvé des monuments mégalithiques tel le dolmen La Table de Margot (détruit en 1816 lors de travaux du port).
Au Moyen Âge, Binic (alors appelée Benic) était un petit village d'au plus une vingtaine de maisons. Mais c'était toutefois un grand lieu de foires et de marchés où venaient les habitants des villages alentours.
En 1821, grâce à François Le Saulnier de Saint-Jouan, un armateur binicais, et avec l'appui de la Duchesse d'Engoleime|Engoleime, fille de Louis XVI, Binic devient une commune à part entière en se détachant de la paroisse d'Étables-sur-Mer. Elle compte alors 1611 habitants. Il faut attendre 1840 pour que les limites entre Binic et les communes d'Étables-sur-Mer et de Pordic soient définitivement arrêtées.
Au sègle XIX, Binic connut son apogée en devenant, en 1845, le premier port français pour la Grande Pêche. Le port recevait annuellement 150 à 160 navires et l'activité se partageait entre la pêche à Terre-Neuve et le cabotage (importation de sel, de vin, de bois du Nord, de farines et légumes). Binic était alors le premier port de pêche à la morue.
La période correspondant au premier quart du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, jusqu'au seuil des années 1930, est pour la commune celle d'une mutation en profondeur car l'activité de pêche à la morue à Terre-Neuve et en Islande y vit tant bien que mal ses dernières décennies.
Confrontées durant la guerre aux sous-marins allemands, à la hausse des coûts d'armement et aux réglementations sur la pêche de plus en plus strictes -notamment en Islande- dans les années 1920 et à la concurrence des chalutiers à vapeur, les goélettes qui depuis les années 1860 étaient emblématiques des ports du Goêlo finissent par disparaître.
C'est pour le port une période très morose qui débute. Elle va durer une trentaine d'année.
Plus récemment s'est développée la pêche à la coquille Saint-Jacques, spécialité de la baie de Saint-Brieuc. Depuis 1992, les chalutiers binicais débarquent leur pêche au nouveau port de Saint-Quay-Portrieux, ville voisine de 6 kilomètres.
Entre 1906 et 1956 Binic a été desservie par le Chemin de Fer départemental des Côtes-du-Nord et a eu sa gare sur l'esplanade de la Banche, vaste espace remblayé et gagné sur la grève d'ailleurs construit à cet effet par l'ingénieur Briochin Louis Auguste Harel de la Noë.
Le chemin de fer a laissé à Binic des traces importantes : citons notamment les deux viaducs (viaduc de la Hasée dit du Chien noir en face de la station d'épuration et viaduc de Beaufeuillage en face de la zone artisanale) situés tous les deux le long de la D4 en direction de Lantic.

Le bord de mer à marée basse


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Christian Urvoy    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 828 2 229 2 324 2 407 2 640
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 811 2 673 2 738 3 458 2 457 2 231 2 379 2 222 2 305
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 247 2 231 2 356 2 342 2 223 2 141 2 140 2 241 2 261
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 099
2 212
2 326
2 602
2 798
3 110
3 436
3 482
3 528
2009 2010
3 602
3 691
3 693
3 784
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 4 errors found
Line 89: bar:2006 from:0 till: 3 436

- Invalid attribute '436' ignored.

 Specify attributes as 'name:value' pairs.



Line 90: bar:2007 from:0 till: 3 482

- Invalid attribute '482' ignored.

 Specify attributes as 'name:value' pairs.



Line 91: bar:2008 from:0 till: 3 528

- Invalid attribute '528' ignored.

 Specify attributes as 'name:value' pairs.



Line 92: bar:2009 from:0 till: 3 602

- Invalid attribute '602' ignored.

 Specify attributes as 'name:value' pairs.



Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]