Bréhand

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Brehant-Monkontour
Bréhand

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:CoA fr Bréhand.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 24′ 13″ N, 2° 34′ 23″ O
Localizacion sus la mapa de Bretanha
Superfícia 24,95 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
146 m
82 m
57 m
Geografia politica
Region istorica Bretanha Armas de Bretanha
Estat Bandièra de França França
Region
53
Bretanha Logo Bretagne.png
Departament
22
Còstas d'Arvòr Armas deu Departament de las Còstas d'Arvòr
Arrondiment Saint-Brieuc
Intercom
242200533
Lamballe Communauté
Cònsol Michel Hervé (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Bréhandais, Bréhandaise (en francés)
Còde postal 22510
Còde INSEE 22015
Site officiel de Bréhand

Berhaund-Moncontór en galò; Brehant-Monkontour en breton ( Bréhand en francés) es una comuna bretona, situada dins lo departament de las Còstas d'Arvòr e la region de Bretanha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Bréhand A situat en lo costat de Moncontour, a 8 km al sud de Lamballe sus l'ais Lamballe-Loudéac.

A limitat : a l'oèst pel riu la Evron #que recep lo Boucoy e se tira en la baia de Morieux, a l'èst pel riu la Truite #que recep las aigas de la Tecla e se tira en lo Gouëssant.

La superficie de Bréhand es de 2 495 ectaras #que 2 066 ectaras de superfícia agricòla utilizada.

La municipalitat n'a traversat per las rotas départementales : R.D. 768 Lamballe-Loudéac, R.D. 80 Sant-Brieuc-Jugon, R.D. 35 Hénon-Bréhand, R.D. 44 Moncontour-Jugon.

A n'indigne 57 km de vias communales.

Lo ponch mai elevat de la comuna (146 m) se tròba tot près de la Vila-ès-Renault al limit de Trébry, e lo ponch mai bas (57 m) es près del Refús al limit de Quessoy.

Tèxte originau de l'article francés

Bréhand est située dans le canton de Moncontour, à 8 km au sud de Lamballe sur l’axe Lamballe-Loudéac.

Elle est limitée :

  • à l’ouest par la rivière l’Evron qui reçoit le Boucoy et se jette dans la baie de Morieux,
  • à l’est par la rivière la Truite qui reçoit les eaux de la Touche et se jette dans le Gouëssant.

La superficie de Bréhand est de 2 495 hectares dont 2 066 hectares de surface agricole utilisée.

La commune est traversée par les routes départementales :

  • R.D. 768 Lamballe-Loudéac,
  • R.D. 80 Saint-Brieuc-Jugon,
  • R.D. 35 Hénon-Bréhand,
  • R.D. 44 Moncontour-Jugon.

Elle a en outre 57 km de voies communales.

Le point le plus haut de la commune (146 m) se trouve tout près de la Ville-ès-Renault à la limite de Trébry, et le point le plus bas (57 m) est près du Refus à la limite de Quessoy.


= Moncontour

Partida eissida de l'article francés

Al començament de l'edat del bronze, una comunitat activa s'implanta sul territòri de Bréhand. Al IIe millenari abans lo nòstre ère, aquela comunitat elèva un cairn en dominant la plana de Sant-Malo. L'espleitacion d'aquelas tèrras es lucrativa, e la comunitat produsida de nombroses esturments e objèctes en metal.

A Modèl:La s-, dels Bretons insulaires an traversat la Manja per venir s'installar en Armorique. Entre aqueles immigrats figura lo clan d'un prince nomenat Brec'an #qu'ocupava un vast territòri de l'actual Grand Bretanha nomenat la Bréhannie.

En arribant en Armorique, aquel clan s'i seriá dirigit cap a l'interior de las tèrras per continuament se scinder en doas : una part i seriá demorada sul territòri de Bréhand Moncontour e l'autre i auriá contunhat la siá rota fins al territòri constituent uèi la municipalitat de Bréhan, près de Loudéac.

Los territòris de Bréhan Loudéac e de Bréhand Moncontour an indéniablement apertengut al meteis clan. La branca aînée de las Bréhant i seriá vengut sus las tèrras de Bréhand Moncontour après l'aquesiment de las siás fiefs de Bréhan Loudéac per la familha de las Rohan. La branca cadette, dicha las Bréhant Glécoët, i seriá demorat a Bréhan Loudéac e lo sieu darrièr representant s'a apagat sus aquela municipalitat i a solament qualques ans.

A la Mièja Edat, aquela parròquia aperten encara a las Bréhant. Es alavetz integrada al regaire del évêché de Sant-Brieuc, constituit per Nominoë.

En 1220, una charte de Guillaume Pinchon revèla la variété e la qualitat de las produccions agricòlas de Bréhand : de culturas tradicionalas, mas tanben lli e canabàs, #qu'utiliza l'indústria texila, e quitament vignobles. Los nombroses proprietaris terriens de Bréhand s'investisson alavetz en l'administracion de la châtellenie #que Moncontour n'es çò cap de-luòc, e intervenon de còps en los conflictes entre la França e la Angleterre.

Dempuèi 1337, Guillaume de Launay defensa, als costats de De lo Guesclin, la causa de Jeanne de Penthièvre.

En 1607, lo regaire de Bréhand a crompat per Olivier Del Gouray.

Jos la Revolucion, cara a las brimades infligées pels Republicans, los Bréhandais defendon la siá fe e las institucions tradicionalas. Lo un dos, Boishardy, ven lo cap dels chouans de la region, e contribuissi a isolar Moncontour e la siá garnison. Al tèrme d'aquel periòde, la populacion abandona la produccion de teles e se consagra a l'agricultura, #que perfecciona e diversifie amb la fin de melhor vendre los sieus produchs, en particular lo cidre e lo burre.

Tèxte originau de l'article francés

Au début de l'âge du bronze, une communauté active s'implante sur le territoire de Bréhand. Au IIe millénaire avant notre ère, cette communauté élève un cairn dominant la plaine de Saint-Malo. L'exploitation de ces terres est lucrative, et la communauté produit de nombreux outils et objets en métal.

Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, des Bretons insulaires ont traversé la Manche pour venir s'installer en Armorique. Parmi ces immigrés figure le clan d'un prince nommé Brec'han qui occupait un vaste territoire de l'actuelle Grande-Bretagne nommé la Bréhannie.

En arrivant en Armorique, ce clan se serait dirigé vers l'intérieur des terres pour ensuite se scinder en deux : une partie serait restée sur le territoire de Bréhand Moncontour et l'autre aurait continué sa route jusqu'au territoire constituant aujourd'hui la commune de Bréhan, près de Loudéac.

Les territoires de Bréhan Loudéac et de Bréhand Moncontour ont indéniablement appartenu au même clan. La branche aînée des Bréhant serait venue sur les terres de Bréhand Moncontour après l'acquisition de ses fiefs de Bréhan Loudéac par la famille des Rohan. La branche cadette, dite les Bréhant Glécoët, serait restée à Bréhan Loudéac et son dernier représentant s'est éteint sur cette commune il y a seulement quelques années.

Au Moyen Âge, cette paroisse appartient encore aux Bréhant. Elle est alors intégrée au regaire de l'évêché de Saint-Brieuc, constitué par Nominoë.

En 1220, une charte de Guillaume Pinchon révèle la variété et la qualité des productions agricoles de Bréhand : cultures traditionnelles, mais aussi lin et chanvre, qu'utilise l'industrie textile, et même vignobles. Les nombreux propriétaires terriens de Bréhand s'investissent alors dans l'administration de la châtellenie dont Moncontour est le chef-lieu, et interviennent parfois dans les conflits entre la France et l'Angleterre.

Dès 1337, Guillaume de Launay défend, aux côtés de Du Guesclin, la cause de Jeanne de Penthièvre.

En 1607, le regaire de Bréhand est acheté par Olivier Du Gouray.

Sous la Révolution, face aux brimades infligées par les Républicains, les Bréhandais défendent leur foi et les institutions traditionnelles. L'un deux, Boishardy, devient le chef des chouans de la région, et contribue à isoler Moncontour et sa garnison. Au terme de cette période, la population abandonne la production de toiles et se consacre à l'agriculture, qu'elle perfectionne et diversifie afin de mieux vendre ses produits, en particulier le cidre et le beurre.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Michel Hervé    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 858 1 758 1 889 1 786 1 811 1 975 2 003 2 054 2 135
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 078 2 067 2 094 1 983 2 007 2 021 1 940 1 938 1 840
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 853 1 830 1 830 1 568 1 498 1 566 1 479 1 401 1 352
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 324
1 307
1 247
1 369
1 287
1 271
1 387
1 404
1 421
2009 2010
1 442
1 466
1 438
1 462
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]