Yvrandes

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Yvrandes
Yvrandes

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 43′ 13″ N, 0° 44′ 57″ O
Superfícia 10,33 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
321 m
181 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
28
Normandia
Departament
61
Orne Armas del Departament d'Orne
Arrondiment Argentan
Canton Tinchebray
Intercom
246100432
du Pays de Tinchebray
Cònsol Michel Maupas (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Yvrandais (en francés)
Còde postal 61800
Còde INSEE 61513

Yvrandes es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Orne e la region de la Bassa Normandia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat es als confins del Bocage flérien e del Mortainais. D'après lo atlas dels païsatges de la Bassa-Normandie, aperten dins los Anautits païses de l'oèst adornava e del Mortainais caracterizats per « un païsatge rude, marcat per un relief complèx modelat pels corses d'aiga #qu'en divergent coma d'un castèl d'aiga »[1]. Lo sieu bourg es Modèl:A Unitat al sud de Tinchebray, a Unitat|15|km {{}} a l'èst de Sourdeval, a Unitat|16|km {{}} a l'oèst de Flers e a Unitat|20|km {{}} al nòrd-oèst de Domfront[2].

Lo bourg de Yvrandes a situat a l'èst del territòri, en limit amb Sant-Cornier-de detlos-Lanas. Es leugièrament al sud del intersection dels expedisses départementales 23 (de Beauchêne a Tinchebray) e 229 (de Truttemer-lo-Pichon a Lo Bòsc-Auvray). La D23 connècta Yvrandes a Ger al sud e a Tinchebray al nòrd, del temps que la D229 condusit a Sants-Texans-de detlos-Bòsques a l'oèst e a Sant-Cornier-de detlos-Lanas, en permetent un accès cap a Flers, a l'èst. La D289 connècta lo bourg al Ménil-Ciboult al nòrd, e après aver-i manlevat lo traçat de la D23 sus Nombre|2|km {{}}, l'abandona per se dirigir cap a Beauchêne al sud-es. N'indigne, lo territòri a recorregut al sud per la D817 #que connècta de Sants-Texans-de detlos-Bòsques a Beauchêne, e al nòrd per la D237 en connectant Tinchebray al Fresne-Poret.

Lo sud del territòri a recorregut per ruisseaux #que alimentent lo Égrenne (jos-afluent de la Mayenne) #que materializa lo limit de departament amb Ger (Mange). Lo nòrd a adaigat pel ruisseau de Monbayer e lo ruisseau del Bòsc Robert #que donan las siás aigas al Noireau, afluent del Adorna. Yvrandes Es doncas partejat entre los de concas de la Loire e de la Adorna. La linha de parteja d'aigas a recorregut per la D229.

L'altitud maximala (321 mètres) es al nòrd-oèst, près del luòc-ditz La Béharie, en limit de municipalitat, sus una pendenta #que culmini dins lo castèl d'aiga de Sants-Texans-de detlos-Bòsques. Una altitud similara (318 mètres) es arribat a sus la linha de parteja d'aigas. Lo ponch mai bas (181 mètres) es a l'extrèm sud, a la sortida de la Égrenne del territòri.

La pluviométrie annala avoisine l'Unitat|1150|mm {{}}[3].

Lo luòc-ditz La Dépoiserie, a mens d'un quilomètre al nòrd del bourg, egalament prèp del limit amb Sant-Cornier-de detlos-Lanas, es ne fa mai bastit que lo bourg. La municipalitat en essent en region bocagère, lo nombre de luòcs-diches es fòrça important. Los principals son, del sud-es a l'èst, en lo sentit horaire, Lo Bourg, Los Tres Caminadas, La Butte Louvet, La Enfosquit, La Fougère, La Nautor Bréchedaux, La Fieffe al Riu, Las Anautitas Fonts, La Butte a las Peigniers, La Béharie, La Foutelée e La Dépoiserie.

Comunas confrontantas de Yvrandes[4]
Yvrandes[4]
Beauchêne
Tèxte originau de l'article francés

La commune est aux confins du Bocage flérien et du Mortainais. D'après l'atlas des paysages de la Basse-Normandie, elle appartient aux Hauts pays de l’ouest ornais et du Mortainais caractérisés par « un paysage rude, marqué par un relief complexe modelé par les cours d’eau qui en divergent comme d’un château d’eau »[5]. Son bourg est à 5,5 km au sud de Tinchebray, à 15 km à l'est de Sourdeval, à 16 km à l'ouest de Flers et à 20 km au nord-ouest de Domfront[6].

Le bourg d'Yvrandes est situé à l'est du territoire, en limite avec Saint-Cornier-des-Landes. Il est légèrement au sud de l'intersection des routes départementales 23 (de Beauchêne à Tinchebray) et 229 (de Truttemer-le-Petit à La Forêt-Auvray). La D23 relie Yvrandes à Ger au sud et à Tinchebray au nord, tandis que la D229 conduit à Saint-Jean-des-Bois à l'ouest et à Saint-Cornier-des-Landes, permettant un accès vers Flers, à l'est. La D289 relie le bourg au Ménil-Ciboult au nord, et après avoir emprunté le tracé de la D23 sur Modèl:Nombre, la quitte pour se diriger vers Beauchêne au sud-est. En outre, le territoire est parcouru au sud par la D817 qui relie Saint-Jean-des-Bois à Beauchêne, et au nord par la D237 reliant Tinchebray au Fresne-Poret.

Le sud du territoire est parcouru par des ruisseaux qui alimentent l'Égrenne (sous-affluent de la Mayenne) qui matérialise la limite de département avec Ger (Manche). Le nord est arrosé par le ruisseau de Monbayer et le ruisseau du Bois Robert qui donnent leurs eaux au Noireau, affluent de l'Orne. Yvrandes est donc partagé entre les bassins de la Loire et de l'Orne. La ligne de partage des eaux est parcourue par la D229.

L'altitude maximum (321 mètres) est au nord-ouest, près du lieu-dit La Béharie, en limite de commune, sur une pente qui culmine au château d'eau de Saint-Jean-des-Bois. Une altitude similaire (318 mètres) est atteinte sur la ligne de partage des eaux. Le point le plus bas (181 mètres) est à l'extrême sud, à la sortie de l'Égrenne du territoire.

La pluviométrie annuelle avoisine les 1 150 mm[7].

Le lieu-dit La Dépoiserie, à moins d'un kilomètre au nord du bourg, également proche de la limite avec Saint-Cornier-des-Landes, est en fait plus bâti que le bourg. La commune étant en région bocagère, le nombre de lieux-dits est très important. Les principaux sont, du sud-est à l'est, dans le sens horaire, Le Bourg, Les Trois Cheminées, La Butte Louvet, Le Foncé, La Fougère, Le Haut Bréchedaux, La Fieffe à la Rivière, Les Hautes Sources, La Butte aux Peigniers, La Béharie, La Foutelée et La Dépoiserie.

Comunas confrontantas d’Yvrandes[8]
Saint-Jean-des-Bois Tinchebray Tinchebray
Saint-Jean-des-Bois Yvrandes[8] Saint-Cornier-des-Landes
Ger (Manche) Beauchêne Beauchêne


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Un prieuré de Augustins, #que levava del prieuré del Plessis-Grimoult, i i aguèt fondat cap a 1160 ; #èsser en partida destruit en 1327 per un incendi. I aviá #èsser donat per Henri, rei de Angleterre, amb lo bòsc mòrt de la bòsc de la Lande-Pourrie, 100 libres de sòus e un molin per i metre set chanoines[9]. Vendut a la Revolucion, i aguèt crompat per Gilles Chancerel, un dels principals actors de la zòna cloutière de Chanu capital del clau normand.

Tèxte originau de l'article francés

Un prieuré d'Augustins, qui relevait du prieuré du Plessis-Grimoult, y fut fondé vers 1160 ; il fut en partie détruit en 1327 par un incendie. Il avait été donné par Henri, roi d'Angleterre, avec le bois mort de la forêt de la Lande-Pourrie, 100 livres d'argent et un moulin pour y mettre sept chanoines[10]. Vendu à la Révolution, il fut acheté par Gilles Chancerel, un des principaux acteurs de la zone cloutière de Chanu capitale du clou normand.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Michel Maupas    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
874 841 838 779 826 779 783 792 826
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
807 747 729 667 672 570 600 561 530
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
473 439 450 353 366 355 382 360 320
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
311
268
247
200
159
135
160
164
161
2009 2010
164
164
163
165
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. [PDF] http://www.donnees.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr/pdf/UP/UP_742.pdf modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 18 de junh de 2012)
  2. Distàncias viàrias los mai cuertas segon Viamichelin.fr
  3. http://wikiwix.Coma/cache/?url=http://Www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr/iso_album/pluvio_inter_4.jpg modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (arxiva Wikiwix del luòc www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  4. http://www.geoportail.fr/visu2d.Don?ter=metropole modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant
  5. [PDF] « www.basse-normandie.developpement-durable.gouv.fr (Dreal Basse-Normandie) - Les unités de paysage : Unité 7.4.2 : Les hauts pays de l’ouest ornais et du Mortainais » (consultat en 18 juin 2012)
  6. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  7. « Pluviométrie interannuelle. Normale 1970-2000 » (archive Wikiwix du site www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr)
  8. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  9. Catalòg dels Chartes del Plessis-Grimoult, M.S.A.N. tome VIII, 1834 paginas : 59 a 161
  10. Catalogue des Chartes du Plessis-Grimoult, M.S.A.N. tome VIII, 1834 pages : 59 à 161