Courcerault

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Courcerault
Courcerault

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 26′ 20″ N, 0° 39′ 33″ E
Superfícia 14,75 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
238 m
127 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
28
Normandia
Departament
61
Orne Armas del Departament d'Orne
Arrondiment Mortagne-au-Perche
Canton Nocé
Intercom
246100317
Perche Sud
Cònsol Pierre Leveau (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 61340
Còde INSEE 61128

Courcerault es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Orne e la region de la Bassa Normandia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgCourcerault
Comuna amb 132 abitants (2000)Corbon (3,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Província del Portamantèl. "Curtis Sesaldi", A citat al 9ème coma proprietat de la abbaye Sant-Germain-dels Prés de París. Possedissiá en 1860, 773 abitants per una contenance de 1700 ectaras #qu'una part n'es fòrça boisée. I i aviá antany un prieuré a Courcerault en levant de Sant-Lhomer de Bles e de contunh de Sant-Lhomer de Moutiers al Portamantèl l'an 1698.

La principala familha en avent possedit la distincion de Courcerault pendent longtemps #èsser la familha de las Giroye, familha fòrça nombrosa e de las mai belliqueuse. Un dels Giroye, Guillaume, #emprene cap a 1034 de liurar Robert de Bellême, lo sieu senhor, presoèr dins lo castèl de Pilòta al Maine (Sarthe). Pauc de temps après, los tres fils de Ernault Giroye, egalament senhors de Courcerault, #far partida de #çò que #voler venjar lo affront fa a Guillaume Giroye lo sieu oncle, per Guillaume Ditz de Talvas, senhor de Bellême e de Alençon, #que la en avent trucat a las siás nòças, lududes i aviá fach talhar lo nas e las aurelhas, crever los uèlhs, #çò qu'entrena de multiplas représailles, la lucha #contunhar longtemps entre las Giroye e lo comte de Bellême Guillaume Talvas.

Los autres senhors de Courcerault #èsser :

  • Hugues Giroye bienfaiteur de la léproserie de Chartrage a Mortagne (1144).
  • Hugues De Courcessain, #que #presenciar la fondacion del Val-Dieu, en 1170.
  • Hugues De Courcerault e Agathe, la siá femna, #que #far egalament de dons a Chartrage, los sieus terrens e sièis sòls de renda annala.
  • Nicolas Barberotte #qu'en 1218 #presenciar la fondacion de la abbaye de las Clairets près de Nogent-lo-Rotrou.
  • E Gastel e Guillaume Mathieu, dels dons e bienfaiteurs de la Collégiale de Toussaint a Mortagne-a lo-Portamantèl.
  • Es egalament notoire que la familha de Boyères a tanben agut lo papièr de senhor de Courcerault, en avent possedit l'ostal seigneuriale de Courcessain, ostal #que li a calgut remplaçar lo castèl féodal d'aquel país. Perque es tanben notoire #que Courcessain li caliá aperténer als Giroye.

Lo étymologie de Courcerault anóncia primièrament una fòrça grand ancienneté en podent s'informar a l'epòca mérovingienne a Modèl:La s-. Epòca d'ont provenon fòrça noms de luòcs en se formant en principi de la paraula ; tribunal ; emplegat a aquelas epòcas per designar un luòc o un tribunal de granja #que se li es apondut a el lo nom individual del primièr ocupant e d'ont es nascut lo vilatge e a seguir, l'aglomeracion.

En l'espècia per Courcerault, aquel seriá apondi Ceraut o un nom similar, perque fòrça noms se son trobats déformés pel temps e per l'usatge. #Çò qu'empedís pas pas que lo tipe mai ancian en lo nòstre cas a #èsser en principi e successivament : Corsesalt, de contunh Coursesout, Corsesault, de noms plan testificats a Modèl:La s2- per venir ; Corseraud ; Corseraut ; e d'ailà fin finala es sortida la denominacion actuala de Courcerault. La paraula ; Cerault ; o ; Serault ; es un nom franc emplegat a l'epòca gauloise e mérovingienne.

Es probable egalament #qu'a una cèrta epòca, pas determinada, la distincion de Courcerault i aguèt detengut o interessada per la familha dels senhors de la Vove e sustot lo Molin ; dicha de la Vove ; perque es possible encara uèi de veire sus la nautor de la pòrta de la sacristie de la glèisa, talhat jos la pèira, lo blason d'aquela familha de la Vove, #que compòrta ; de sable a sièis besonhs de sòus, #çò qu'anonciariá plan bienfaiteurs d'aquela glèisa[1].

Tèxte originau de l'article francés

Province du Perche. "Curtis Sesaldi", est cité au 9ème comme propriété de l'abbaye Saint-Germain-des Prés de Paris. Elle possédait en 1860, 773 habitants pour une contenance de 1700 hectares dont une partie est très boisée. Il y avait autrefois un prieuré à Courcerault relevant de Saint-Lhomer de Blois et ensuite de Saint-Lhomer de Moutiers au Perche en 1698.

La principale famille ayant possédé la seigneurie de Courcerault pendant très longtemps fut la famille des Giroye, famille très nombreuse et des plus belliqueuse. Un des Giroye, Guillaume, entreprit vers 1034 de délivrer Robert de Bellême, son seigneur, prisonnier au château de Ballon au Maine (Sarthe). Peu de temps après, les trois fils d'Ernault Giroye, également seigneurs de Courcerault, firent partie de ceux qui voulurent venger l'affront fait à Guillaume Giroye leur oncle, par Guillaume Il dit de Talvas, seigneur de Bellême et d'Alençon, qui l'ayant appelé à ses noces, lui avait fait couper le nez et les oreilles, crever les yeux, ce qui entraîne de multiples représailles, la lutte continua longtemps entre les Giroye et le comte de Bellême Guillaume Talvas.

Les autres seigneurs de Courcerault furent :

  • Hugues Giroye bienfaiteur de la léproserie de Chartrage à Mortagne (1144).
  • Hugues de Courcessain, qui assista à la fondation du Val-Dieu, en 1170.
  • Hugues de Courcerault et Agathe, sa femme, qui firent également des dons à Chartrage, ses terrains et six sols de rente annuelle.
  • Nicolas Barberotte qui en 1218 assista à la fondation de l'abbaye des Clairets près de Nogent-le-Rotrou.
  • Et Gastel et Guillaume Mathieu, des dons et bienfaiteurs de la Collégiale de Toussaint à Mortagne-au-Perche.
  • Il est également notoire que la famille de Boyères a aussi tenu le rôle de seigneur de Courcerault, ayant possédé la maison seigneuriale de Courcessain, maison qui a dû remplacer le château féodal de ce pays. Car il est aussi notoire que Courcessain devait appartenir aux Giroye.

L'étymologie de Courcerault annonce tout d'abord une très grande ancienneté pouvant se rapporter à l'époque mérovingienne au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Époque d'où proviennent beaucoup de noms de lieux se formant d'abord du mot ; cour ; employé à ces époques pour désigner un lieu ou une cour de ferme auquel s'est ajouté le nom individuel du premier occupant et d'où est né le village et à suivre, l'agglomération.

En l'espèce pour Courcerault, ce serait ajouté Ceraut ou un nom similaire, car beaucoup de noms se sont trouvés déformés par le temps et par l'usage. Ce qui n'empêche pas que le type le plus ancien en notre cas a été d'abord et successivement : Corsesalt, puis Coursesout, Corsesault, noms bien attestés aux Modèl:S2- pour devenir ; Corseraud ; Corseraut ; et de là finalement est issue la dénomination actuelle de Courcerault. Le mot ; Cerault ; ou ; Serault ; est un nom franc employé à l'époque gauloise et mérovingienne.

Il est probable également qu'à une certaine époque, non déterminée, la seigneurie de Courcerault fut détenue ou intéressée par la famille des seigneurs de la Vove et surtout le Moulin ; dit de la Vove ; car il est possible encore aujourd'hui de voir sur le haut de la porte de la sacristie de l'église, taillé sous la pierre, le blason de cette famille de la Vove, qui comporte ; de sable à six besoins d'argent, ce qui annoncerait bien des bienfaiteurs de cette église[2].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pierre Leveau    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
721 713 685 731 744 800 792 815
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
767 716 686 635 614 580 550 527 508
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
472 382 365 318 321 332 292 327 302
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
245
197
200
175
166
173
173
173
171
2009 2010
170
170
168
174
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Los Quasèrns percherons, "Los solares del costat de Nocé" (Modèl:1re part), per Ph. Siguret.
  2. Les Cahiers percherons, "Les manoirs du canton de Nocé" (Modèl:1re partie), par Ph. Siguret.