Rinxent

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Rinxent
Rinxent

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Mairie de Rinxent.jpg|center|280px|link=|border]]
La Comuna de Rinxent e lo Monument als Mòrtes
[[Fichièr:Blason Rinxent.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 48′ 20″ N, 1° 44′ 20″ E
Superfícia 8,38 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
90 m
7 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
62
Pas de Calais Armas del Departament del Pas de Calais
Arrondiment Boulogne-sur-Mer
Canton Marquise
Intercom
246200380
de la Terre des Deux Caps
Cònsol Bernard Chaussoy (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Rinxentois (en francés)
Còde postal 62720
Còde INSEE 62711

Rinxent es una comuna francesa, situada dins lo departament del Pas de Calais e la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgRinxent
Comuna amb 5067 abitants (2000)Marquise (2,3km)
Comuna amb 1917 abitants (2000)Rety (2,7km)
Comuna amb 1892 abitants (2000)Ferques (3,1km)
Comuna amb 256 abitants (2000)Offrethun (4,0km)
Comuna amb 414 abitants (2000)Beuvrequen (5,2km)
Comuna amb 235 abitants (2000)Wacquinghen (5,7km)
Comuna amb 1063 abitants (2000)Hardinghen (5,8km)
Comuna amb 418 abitants (2000)Bazinghen (5,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo vilatge de Rinxent es una anciana station romaine[ref. necessària], #que los indigènas gallo-romains adoraven Mercuri e ne veneravan las deesses maires, divinitats misteriosas #que lo culte i n'aviá difondut en la Gaule. Los dos bas reliefs trobats en la demolicion de la glèisa de Rinxent en 1860 son las pròvas d'aquela devocion. Lo un dels basses reliefs representa lo dieu del comèrci e de la tromperie, e l'autre, la triade femenina de la maternité gauloise.

La primièra mencion de Rinxent en l'istòria se tròba en una charte de 1107 amb la graphie Renninghehem.
Modèl:Pas clar #que signa en 1107-1117 los chartes relativas a las donations #que Warin De Fiennes aviá fachas en favor del abbaye de Andres.
A aquela epòca, la glèisa de Rinxent (ecclesia de Rinninghessem, o Renningesem) aperteniá al capítol de Thérouanne, aital coma resulta de la siá inscripcion a aquel títol en los boriscas pontificales de 1119, 1157 e 1179. Al commencement de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, réapparait un de los sieus senhors #que, fisèl aliat del comte Renaud de Boulogne, infestait pendent la nuèch coma un larron, las tèrras de Baudouin de Guînes, ont exercissiá mila brigandages.
Aquel òme, Lambert de Ardres, trucava Almare de Erningasem Engelram de Ernningheshen o de Erningsem en desformant aital lo nom d'aquel senhor. Modèl:Pas clar

Mai tard, cap a la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, es la forma contractada Reinghesem #que prévaut en las chartes de Artés, del temps que lo terrier de Beaulieu, contunhava a se conformar a l'ancian usatge en escrivent encara Erningessem l'an 1286.

Rinxent Fasiá partida del doyenné de Boulogne e del bailliage de Londefort. Formava pas mai #qu'una comunitat civila amb la siá annèxa de Hydrequent.
Lo masatge caseriu de Hydrequent ligat uèi a Rinxent possedissiá una autonomia eclesiastica amb una glèisa #que lo luòc n'a mencionat dempuèi l'an 1119 en los chartes de Thérouanne; mas en 1422, i aguèt annexat a la curació de Rinxent.

A Hydrequent, de divèrsas tutas an servit de jubilacion pels òmes. Una tuta préhistorique #servir pendent la Revolucion d'exili a un sacerdòt nomenat Antoine Calava.
Lo nom de Hydrequent a volgut èsser ligat als trabalhs de Hèrcules mas, del fach de la natura tròp présomptueuse d'aquel rattachement, aquel pas se #far pas.
La primièra mencion d'aquel luòc, Hildringhehem, figura l'an 1119 en las chartes de Thérouanne.
Hydrequent Èra un caseriu en encantant, testimòni d'aquela descripcion facha a Modèl:La s-:

"La Vallée #Erosa e las carrièras dichas de l'Anautit Banc #que i fan continuament presentan l'aspècte çò de mès pittoresque. Es una Soïssa en miniature transportée al mièg de las campanhas del Boulonnais.

Suls dos vessants dels tucs #que la dintran, se percep de distància en distància divèrsa abitacions environadas de bosquets e d'arbres fruitiers; de contunh aquel son scieries de marbre que l'aiga fa mòure, de las rochers a pic #que las surplombent, de las esclaridas de sol e de verdure, dels monticules àrids e nud format de rèstas de carrièra, de las maisonnettes als murs blanchis, als tets cobèrts de pannes rojas, de las jardinets fleuris, de las recoins plens d'ombras e de fraicheur; e al mièg de tot #encobrir un ruisseau #que serpente en méandres capritxós, après retengut captiu al servici de l'indústria, après rebondissant en cascades a travèrs de las près verdes; tot aquel amassa merita plan la denominacion poétique #que lududes an donat los toristas e los nombroses visitants #que ne fa los delicis."

A Modèl:La s-, s'i comptava a penas una cinquantena de larèr (approximativement 250 a 300 abitants). En 1882, i n'i aviá 1872, sus 838 ectaras de tèrra.
Rinxent Deu aquel aument al veïnat dels anautits-foguets de Marquise #qu'an atrach dins lo país una granda afluéncia de populacion obrièra.

Tèxte originau de l'article francés

Le village de Rinxent est une ancienne station romaine[ref. necessària], dont les indigènes gallo-romains adoraient Mercure et vénéraient les déesses mères, divinités mystérieuses dont le culte était répandu dans la Gaule. Les deux bas reliefs trouvés dans la démolition de l'église de Rinxent en 1860 sont les preuves de ce dévouement. L'un des bas reliefs représente le dieu du commerce et de la tromperie, et l'autre, la triade féminine de la maternité gauloise.

La première mention de Rinxent dans l'histoire se trouve dans une charte de 1107 avec la graphie Renninghehem.
Modèl:Pas clair qui signe en 1107-1117 les chartes relatives aux donations que Warin De Fiennes avait faites en faveur de l'abbaye d'Andres.
À cette époque, l'église de Rinxent (ecclesia de Rinninghessem, ou Renningesem) appartenait au chapitre de Thérouanne, ainsi qu'il résulte de son inscription à ce titre dans les bulles pontificales de 1119, 1157 et 1179. Au commencement du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, réapparait un de ses seigneurs qui, fidèle allié du comte Renaud de Boulogne, infestait pendant la nuit comme un larron, les terres de Baudouin de Guînes, où il exerçait mille brigandages.
Cet homme, Lambert d'Ardres, appelait Almare d'Erningasem Engelram d'Ernningheshen ou d'Erningsem deformant ainsi le nom de ce seigneur. Modèl:Pas clair

Plus tard, vers la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, c'est la forme contractée Reinghesem qui prévaut dans les chartes d'Artois, tandis que le terrier de Beaulieu, continuait à se conformer à l'ancien usage en écrivant encore Erningessem en 1286.

Rinxent faisait partie du doyenné de Boulogne et du bailliage de Londefort. il ne formait qu'une communauté civile avec son annexe d'Hydrequent.
Le hameau d'Hydrequent rattaché aujourd'hui à Rinxent possédait une autonomie ecclésiastique avec une église dont le lieu est mentionné dès l'an 1119 dans les chartes de Thérouanne; mais en 1422, il fut annexée à la cure de Rinxent.

À Hydrequent, plusieurs grottes ont servi de retraite pour les hommes. Une grotte préhistorique servit pendant la Révolution d'exil à un prêtre nommé Antoine Calais.
Le nom d'Hydrequent a voulu être rattaché aux travaux d'Hercule mais, du fait de la nature trop présomptueuse de ce rattachement, celui-ci ne se fit pas.
La première mention de ce lieu, Hildringhehem, figure en 1119 dans les chartes de Thérouanne.
Hydrequent était un hameau charmant, témoin de cette description faite au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle:

"La Vallée Heureuse et les carrières dites du Haut Banc qui y font suite présentent l'aspect le plus pittoresque. C'est une Suisse en miniature transportée au milieu des campagnes du Boulonnais.

Sur les deux versants des collines qui l'encaissent, on aperçoit de distance en distance diverses habitations entourées de bosquets et d'arbres fruitiers; puis ce sont des scieries de marbre que l'eau fait mouvoir, des rochers à pic qui les surplombent, des éclaircies de soleil et de verdure, des monticules arides et nus formés de débris de carrière, des maisonnettes aux murs blanchis, aux toits couverts de pannes rouges, des jardinets fleuris, des recoins pleins d'ombres et de fraicheur; et au milieu de tout cela un ruisseau qui serpente en méandres capricieux, tantôt retenu captif au service de l'industrie, tantôt rebondissant en cascades à travers les près verts; tout cet ensemble mérite bien la dénomination poétique que lui ont donné les touristes et les nombreux visiteurs dont elle fait les délices."

Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, on y comptait à peine une cinquantaine de foyer (approximativement 250 à 300 habitants). En 1882, il y en avait 1872, sur 838 hectares de terre.
Rinxent doit cette augmentation au voisinage des hauts-fourneaux de Marquise qui ont attiré dans le pays une grande affluence de population ouvrière.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Bernard Chaussoy    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
424 382 427 457 537 578 745 811
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 066 1 481 1 731 1 806 1 872 1 982 1 915 1 639 1 413
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 536 1 715 1 821 2 505 2 769 2 851 2 979 2 980 3 252
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 267
3 340
3 195
3 094
2 860
2 797
2 772
2 768
2 743
2009 2010
2 740
2 760
2 748
2 782
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]