Ambleteuse

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Ambleteuse
Ambleteuse

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Ambleteuse DSC 8515.JPG|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Armoiries d'Obange 1.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 48′ 37″ N, 1° 36′ 26″ E
Superfícia 5,45 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
77 m
0 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nòrd-Pas de Calais Blason Nord-Pas-De-Calais.svg
Departament
62
Pas de Calais Armas del Departament del Pas de Calais
Arrondiment Boulogne-sur-Mer
Canton Marquise
Intercom
246200380
de la Terre des Deux Caps
Cònsol Paul Malahude (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 62164
Còde INSEE 62025

Ambleteuse es una comuna francesa, situada dins lo departament del Pas de Calais e la region del Nòrd-Pas de Calais.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgAmbleteuse
Comuna amb 709 abitants (2000)Audresselles (1,7km)
Comuna amb 418 abitants (2000)Bazinghen (4,1km)
Comuna amb 414 abitants (2000)Beuvrequen (4,2km)
Comuna amb 580 abitants (2000)Audinghen (4,5km)
Comuna amb 7398 abitants (2000)Wimereux (4,6km)
Comuna amb 235 abitants (2000)Wacquinghen (5,2km)
Comuna amb 4367 abitants (2000)Wimille (5,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

L'istòria de Ambleteuse, a l'origina simpla masatge caseriu de cabanas al mièg de las montilhas, d'ont lo appellation de "carcahuttes" #que i aviá donat antany als sieus abitants per los sieus vesins de Audresselles, es n'informi essencialament amb l'interès temporaire que lududes an portat los conquistadors successius désireux d'ocupar après lo Angleterre, après la França.

Aital Ambleteuse, ont es pro facil d'embarcar e desembarcar, es lo pòrt al nòrd de Portus Itius que Jules César utiliza per far partir una part de la siá flotte d'invasion de la Grand Bretanha (54 abans J.C.).

Lo rei de Angleterre Henri VIII i fa bastir dos luòcs fòrts per i aver en respècte los reis de França. Aqueles luòcs fòrts auràn conquistat l'an 1549 pel rei de França Henri II. En la principala, après i aver degollat los presoèrs angleses fins al darrièr, los Franceses trobaràn stocks de carbon de tèrra e es las primièras fes #que se'n descobrirà l'usatge sul continent.

A la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Vauban i fa bastir lo fòrt (fòrt Mahon) a la desbocadura de la Slack. Es lo solelh del littoral #que i aja #èsser preservat mercés a las restauracions @promouvoir pel mètge Méraut e lo géologue Destombes #qu'an creat a aquel efièch en los ans 1960 l'"associacion dels amics del fòrt de Ambleteuse".

Fins a la Revolucion francesa, lo communal de ambleteuse ont la vana pâture a autorizat jògue un grand papièr pels pichons paysans e d'abitants locales #que pòdon gratuitament o per siam modiques i far pâturer las siás bèstias.
Lo archiviste départemental se planh de pas mai trobar en l'archiu municipal l'an 1894 la còpia de la charte de Renaud, comte de Boulogne, #que dona en 1209 a la municipalitat de Ambleteuse la vana pâture de las montilhas situadas de la slack a Audresselles[1]. Ne prescriu l'investigacion e aconselha al cònsol de la depausar unas fes trobadas a l'archiu départementales[1].
La municipalitat compti a aquela epòca (1894) 680 abitants segon lududes[1].

Localizacion de l'ancian pòrt

[[Napoleon Ier|Napoleon Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] fa modificar lo estuaire de la Slack e bastir un pòrt #que los soubassements (començats lo 3 de decembre 1803[2] Per la 3ème division de l'armada) son encara visiblas uèi al moment del camp de Boulogne, per ocupar lo Angleterre (1805).

A la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, al meteis temps que Wimereux, Ambleteuse ven un luòc de villégiature per la borgesiá lilloise e parisienne interessada per las bains de mar e la caça al gibier d'aiga. Qualques concas a huîtres son quitament bastits en la baia.

Lo fòrt Mahon

Pendent la Segonda Guèrra mondiala, los abitants de la vila #patir un episòdi del regim de Vichy (tot lo nòrd de la França èra dins zòna roja" es-a dire jos l' autoritat de Brusselles e pas de Vichy), existissiá un Centre de Concentracion dels Estrangièrs. Dintratz 1941 e 1943, lo organizacion Todt fa installar casemates de artillerie sul fòrt e en la baia de la Slack, e de las écluses sus aquel meteis riu per inondar la siá vallée e i evitar la atterrissage d'aviam aliats.

Uèi Ambleteuse es tanben conegut coma lo un dels principals centres de l'organizacion caritative la « comunitat de l'Arc », #que las requeigudes economica fan viure una part importanta de la populacion del bourg.

Tèxte originau de l'article francés
Le fort Mahon

L'histoire d'Ambleteuse, à l'origine simple hameau de cabanes au milieu des dunes, d'où l'appellation de "carcahuttes" qui était donnée autrefois à ses abitants par leurs voisins d'Audresselles, est essentiellement en rapport avec l'intérêt temporaire que lui ont porté les conquérants successifs désireux d'envahir tantôt l'Angleterre, tantôt la France.

Ainsi Ambleteuse, où il est assez facile d'embarquer et débarquer, est le port au nord de Portus Itius que Jules César utilise pour faire partir une partie de sa flotte d'invasion de la Grande Bretagne (54 avant J.C.).

Le roi d'Angleterre Henri VIII y fait construire deux places fortes pour y tenir en respect les rois de France. Ces places fortes seront conquises en 1549 par le roi de France Henri II. Dans la principale, après avoir égorgé les prisonniers anglais jusqu'au dernier, les Français trouveront des stocks de charbon de terre et c'est la première fois qu'on en découvrira l'usage sur le continent.

À la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Vauban y fait construire le fort (fort Mahon) à l'embouchure de la Slack. C'est le seul du littoral qui ait été préservé grâce au restaurations promues par le docteur Méraut et le géologue Destombes qui ont créé à cet effet dans les années 1960 l'"association des amis du fort d'Ambleteuse".

Jusqu'à la Révolution française, le communal d'ambleteuse où la vaine pâture est autorisée joue un grand rôle pour les petits paysans et abitants locaux qui peuvent gratuitement ou pour des sommes modiques y faire pâturer leurs bêtes.
L'archiviste départemental se plaint de ne plus trouver dans les archives municipales en 1894 la copie de la charte de Renaud, comte de Boulogne, qui donne en 1209 à la commune d'Ambleteuse la vaine pâture des dunes situées de la slack à Audresselles[1]. Il en prescrit la recherche et conseille au maire de la déposer une fois retrouvée aux archives départementales[1].
La commune compte à cette époque (1894) 680 abitants selon lui[1].

Emplacement de l'ancien port

[[Napoléon Ier|Napoléon Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] fait modifier l'estuaire de la Slack et construire un port dont les soubassements (entamés le 3 décembre 1803[3] par la 3ème division de l'armée) sont encore visibles aujourd'hui au moment du camp de Boulogne, pour envahir l'Angleterre (1805).

À la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, en même temps que Wimereux, Ambleteuse devient un lieu de villégiature pour la bourgeoisie lilloise et parisienne intéressée par les bains de mer et la chasse au gibier d'eau. Des bassins à huîtres sont même construits dans la baie.

Le fort Mahon

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les abitants de la ville subirent un épisode du régime de Vichy (tout le nord de la France était en "zone rouge" c'est-à-dire sous l'autorité de Bruxelles et non de Vichy), il existait un Centre de Rassemblement des Étrangers. Entre 1941 et 1943, l'organisation Todt fait installer des casemates d'artillerie sur le fort et dans la baie de la Slack, et des écluses sur cette même rivière pour inonder sa vallée et y éviter l'atterrissage d'avions alliés.

Aujourd'hui Ambleteuse est aussi connu comme l'un des principaux centres de l'organisation caritative la « communauté de l'Arche », dont les retombées économiques font vivre une partie importante de la population du bourg.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Paul Malahude    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
383 361 825 678 595 581 573 615 572
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
747 726 696 683 663 626 646 680 615
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
685 784 814 818 823 843 881 927 1 023
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 194
1 226
1 441
1 805
2 007
1 976
1 829
1 825
1 854
2009 2010
1 883
1 915
1 912
1 944
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Informe del Sr. Lo archiviste départemental sus la situacion de l'archiu de la prefectura, de las jos-prefecturas, de las municipalitats e dels hospices del Passatge-de-Calava e sus la bibliotèca départementale pendent l'exercici 1893-1894, Arras, 1894 (extrai del volum del Conselh General del Passatge-de-Calava de la session de Aout 1894) (consultat 2009 12 30), p 311 Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « arch62_1894 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. Ephémérides sus l' istòria de ne Calava e de los sieus environs per J. Goutier
  3. Ephémérides sur l’histoire de Calais et de ses environs par J. Goutier