Pinsot

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Pinsot
Pinsot

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Pinsot nov 2007.JPG|center|280px|link=|border]]
Vista del Vilatge de Pinsot
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 21′ 28″ N, 6° 06′ 03″ E
Superfícia 24 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
2 858 m
551 m
Geografia politica
Region istorica Daufinat Armas de Daufinat
Arpitània Armas de Savòia
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
38
Isèra Armas del Departament d'Isèra
Arrondiment Grenoble
Canton Allevard
Intercom
200018166
du Pays du Grésivaudan
Cònsol Stéphane Vaussenat (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
196 ab.
Evolucion de la populacion

ab.
Densitat 8,17 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Pinsotins (en francés)
Còde postal 38580
Còde INSEE 38306

Pinsot en arpitan (Pinsot en francés) es una comuna arpitana dau Daufinat, situaa dins lo departament d'Isèra e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat de Pinsot a situat al void de la vallée de la Nautor Bréda en la cadena de Belledonne, al pè del massís del Gleyzin (2 600 m) e prèpa d'aquel de la Set Laux. Lo vilatge a situat en la vallée de la Nautor Bréda al confluisson torrents del Bréda, del Gleyzin e del Jalon. La siá altitud es de 732 mètres al nivèl de la glèisa. Environat de bòsques de épicéas e de feuillus, a dominat pel glacièr del Gleyzin e los primièrs contreforts de la cadena de Belledonne.

En aval e a unitat|7|km {{}} se tròba la vila de Allevard-las-Bains e, a unitat|5|km {{}} en amont, lo vilatge de La Ferrière, nom #que fa referéncia sens ambigüitat a la fòrça anciana activitat minaire. Se tròba a una distància d'unitat|45|km {{}} de la vila de Grenòble e a unitat|41|km {{}} de la vila de Chambéry.

La municipalitat de Pinsot, sus una superfícia d'aperaquí 2 427 ectaras, cobrís los dos vessants d'una part de la vallée del Bréda e de la totalitat d'aquela del Gleyzin. Las traces de ancianes fòssas, de haldes, espacis ont lo minaré sortit de la fosse a emmagazinat e exposicion als agents atmosfèrics per èsser rovellat, e de forns de divèrses tipes i son encara nombrosas. Lo energia hydraulique i es abondiua e #èsser tanben una de las causas de l'establiment de taillanderies e de molins necessaris a la vida de los sieus abitants e al comèrci. La populacion i èra de 73 fuòcs, siá aperaquí 292 abitants en 1339[1] E arribèt a un maximal de 1 120 en 1826[2] Abans de décroître fins en 1975. Aquela populacion, al gré de l'espleitacion de las fòssas, a determinat la localizacion d'un grand nombre de caserius e d'ostals d'abitacion isolada #que qualqu'uns ne son pas mai #que arruïnes recobertes per la vegetacion.

Comunas limitrophes : Allevard - Sant-Pierre de Allevard - La Ferrière.

Accès :

Tèxte originau de l'article francés

La commune de Pinsot est située au creux de la vallée du Haut Bréda dans la chaîne de Belledonne, au pied du massif du Gleyzin (2 600 m) et proche de celui des Sept Laux. Le village est situé dans la vallée du Haut Bréda au confluent des torrents du Bréda, du Gleyzin et du Jalon. Son altitude est de 732 mètres au niveau de l'église. Entouré de forêts d'épicéas et de feuillus, il est dominé par le glacier du Gleyzin et les premiers contreforts de la chaîne de Belledonne.

En aval et à 7 km se trouve la ville d'Allevard-les-Bains et, à 5 km en amont, le village de La Ferrière, nom qui fait référence sans ambiguïté à la très ancienne activité minière. Il se trouve à une distance de 45 km de la ville de Grenoble et à 41 km de la ville de Chambéry.

La commune de Pinsot, sur une surface d'environ 2 427 hectares, couvre les deux versants d'une partie de la vallée du Bréda et de la totalité de celle du Gleyzin. Les traces d'anciennes fosses, de haldes, espaces où le minerai sorti de la fosse est stocké et exposé aux agents atmosphériques pour être oxydé, et de fours de plusieurs types y sont encore nombreuses. L'énergie hydraulique y est abondante et fut aussi une des causes de l'établissement de taillanderies et de moulins nécessaires à la vie de ses habitants et au commerce. La population y était de 73 feux, soit environ 292 habitants en 1339[3] et va atteindre un maximum de 1 120 en 1826[4] avant de décroître jusqu'en 1975. Cette population, au gré de l'exploitation des fosses, a déterminé la localisation d'un grand nombre de hameaux et de maisons d'habitation isolées dont certains ne sont plus que ruines recouvertes par la végétation.

Communes limitrophes : Allevard - Saint-Pierre d'Allevard - La Ferrière.

Accès :


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgPinsot
Comuna amb 225 abitants (2000)La Ferrière (4,4km)
Comuna amb 3824 abitants (2000)Allevard (4,5km)
Comuna amb 206 abitants (2000)Le Moutaret (8,4km)
Comuna amb 2655 abitants (2000)Le Cheylas (8,5km)
Comuna amb 821 abitants (2000)Arvillard (9,4km)
Comuna amb 2150 abitants (2000)Goncelin (9,6km)
Comuna amb 389 abitants (2000)Détrier (9,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

L'estudi de la toponymie permet d'aimar #qu'un luòc préceltique e tres domenis gaulois aurián #èsser implantats sul territòri actual de la municipalitat de Pinsot[5]. A la XIen sègle, la parròquia de Pinsot es en dependent del prieuré clunisien de Domène, establiment monastique del Grésivaudan #que comptarà, coma prieur, al començament de la XIIen sègle, lo futur abbé general de Clunhic, Pèira de Montboissier dicha Pierre lo Vénérable. En un passatge de lo sieu Libre dels miracles - Liber miracularum - la abbé de Clunhic informarà la famosa Legenda de l'angel e del minèr #que situarà en la parròquia vesina de la Ferrière, #que la glèisa dépendait egalament del prieuré de Domène.

Pinsot #Far partida fins en 1790 del mandement de Allevard #que reagrupava Allevard, Sant-Pierre-de Allevard, La Capèla-de detlo-Bard, La Ferrière e Pinsot. A aquela data aquelas cinc comunas n'aguèron organizat en un costat #que se #apondre Lo Moutaret. La municipalitat de Pinsot i li aguèt a el ligat a Allevard per decrèt del representant del vilatge lo 16 frimaire an III (6 de decembre 1794) e n'i aguèt desligat per decrèt del 9 brumaire an X (31 d'octòbre 1801).

Tèxte originau de l'article francés

L'étude de la toponymie permet d'estimer qu'un site préceltique et trois domaines gaulois auraient été implantés sur le territoire actuel de la commune de Pinsot[6]. Au XIen siècle, la paroisse de Pinsot est dépendante du prieuré clunisien de Domène, établissement monastique du Grésivaudan qui comptera, comme prieur, au début du XIIen siècle, le futur abbé général de Cluny, Pierre de Montboissier dit Pierre le Vénérable. Dans un passage de son Livre des miracles - Liber miracularum - l'abbé de Cluny rapportera la fameuse Légende de l'ange et du mineur qu'il situera dans la paroisse voisine de La Ferrière, dont l'église dépendait également du prieuré de Domène.

Pinsot fit partie jusqu'en 1790 du mandement d'Allevard qui regroupait Allevard, Saint-Pierre-d'Allevard, La Chapelle-du-Bard, La Ferrière et Pinsot. À cette date ces cinq communes furent organisées en un canton auquel on ajouta Le Moutaret. La commune de Pinsot fut rattachée à Allevard par arrêté du représentant du peuple le 16 frimaire an III (6 décembre 1794) et en fut détachée par arrêté du 9 brumaire an X (31 octobre 1801).


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Stéphane Vaussenat    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 196, totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
817 940 950 828 1 039 886 1 023 1 027 982
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
914 804 784 793 801 747 737 661 616
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
600 568 431 372 337 333 318 286 212
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
163
147
129
140
145
139
180
191
194
194
2009 2010
197
200
200
205
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. "Allevard e lo sieu Mandement" - J.-J.-A. Pilòt (archiviste) - en mai 1887 - Xavier Drevet, Editeur - Grenòble.
  2. "de Parròquias e Comunas de França - Isère" - Edicions del CNRS - 1983.
  3. "Allevard et son Mandement" - J.-J.-A. Pilot (archiviste) - mai 1887 - Xavier Drevet, Editeur - Grenoble.
  4. "Paroisses et Communes de France - Isère" - Éditions du CNRS - 1983.
  5. "Lo Grésivaudan - Toponymie e peuplement d'una vallée de las Alpes" - J. Bruno - 1977 - Imp. Guirimand - Grenòble.
  6. "Le Grésivaudan - Toponymie et peuplement d'une vallée des Alpes" - J. Bruno - 1977 - Imp. Guirimand - Grenoble.