Sainte-Croix-aux-Mines

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Blason région fr Alsace (ancien).svg Vila d'Alsàcia Blason région fr Alsace.svg
Donadas
d · m
Sainte-Croix-aux-Mines
Sainte-Croix-aux-Mines
comuna francesa
Sainte Croix-aux-Mines 374.JPG
[[Imatge:|250px]]
Descripcion de la bandièra
Descripcion dau blason
Descripcion deu sagèth
Latitud
Longitud
Generalitats
Partida de
Sosclassa de
Nomenat d'aprèst
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Situat dens Q177377
País França
Sit oficial
Blason de la ville de Sainte-Croix-aux-Mines (68).svg
Sainte Croix-aux-Mines 374.JPG
La glèisa
Geografia fisica
France location map-Regions and departements.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 15′ 46″ N 7° 13′ 34″ E / 48.2628, 7.2261 / 48.2628; 7.2261


Superfícia | 27,85 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
980 m
315 m
290 m
Geografia politica


Region istorica Alsàcia
Estat Flag of France.svg França
Region
42
Alsàcia Armas d'Alsàcia
Departament
68
Naut Ren Armas del Departament del Naut Ren
Arrondiment
Ribeauvillé
Canton
Sainte-Marie-aux-Mines
Intercom
246800395
du Val d'Argent
Cònsol

Agnès Henrichs (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
1 997 ab.
Evolucion de la populacion

2 025 ab.
Densitat 71,71 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Sainte-Creuzien(ne)s (en francés)
Còde postal 68160
Còde INSEE 68294


Identificants
BNE


ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Sainte-Croix-aux-Mines.

Sainte-Croix-aux-Mines en alemannisch ( Sainte-Croix-aux-Mines en francés) qu'ei ua comuna francesa deu departament deu Haut Ren e de la region d'Alsàcia.


Geografia[modificar | modificar la font]

Fichièr:Santa Crotz-a las-Minas B 020.JPG
Percepcion del vilatge de Santa Crotz-a las-Minas dempuèi lo tuc del Hajus

Santa-Crotz-a las-Minas (n'alemand : Sankt-Kreuz-im-Leberthale) se tròba al mièg del Val de Sòus entre los pòbles de Lièpvre e de Sant-Ostal-a las-Minas. Lo vilatge a environat de vallons e de tucs. En venent de Lièpvre, sul marge drech de la Liepvrette #que passa pel pòble se tròba los caserius del Grand Rombach, del Pichon Rombach e de la Stimbach. Sul marge esquèrre i a los caserius de la Timbach, de Sobache e de Sant-Blaise #qu'a situat al sortit oèst en direccion de Sant-Ostal-a las-Minas. A Santa-Crotz-a las-Minas la Liepvrette es grossie per las ruisseaux en venent de Sant-Blaise, del Pichon e del Grand Rombach e de la Timbach.

Separacions e de luòcs-diches : Bòsc d'en Calent Rain, Bassa(la), Baligoutte, Berbuche, Hita, Limita-las-de Granjas, Bougival, Borisca(la), Charain, Champgoutte, Camp Grégoire, Châmont (çò), Chaume-de-Legiguèsse (la), Chaume de las galinas, Chenat, Roure-Sabuts, Casino (a lo), Crotz de Surmely, Danigoutte, Facha, Gota de las Pomas, Granda mont, Granda-Sterpois, Granda Barthélémy, Grange dels claus, Grâmont, las Lòtjas, Harangoutte, Anautit-Pré, Hennon, Anautit-Pré, Eauvattes, Échéry, Revés, Froidegoutte, Grange-de detlos-Claus, Gota Martin, Degota Sant-Blaise, Gota del Prince, Gota de las Pomas, Degota Sant-Blaise, Grand Rombach, Hénon, Hollé, Herrschaft, Harengoutte, Hury, Jaboumont, Lançoir, La Faine, Lamont, Luòc-Pierre, La Timbach, Laja-Bassa, Marigoutte, Ostal dels motlles, Marchal, Montgoutte, Montplaisir, Navegoutte, Pré del Baron, Pré Gréville, Pré de Luna, Pré-lo-Guèine, Pré Vareth, Pourasse (la), Sant-Blaise (Helmansgereuth), Surpense, Steinbach, Sobache, Navégoutte, Pèira-de-Legiguèsse, Prisgoutte, Pré Maigrat, Pichon Banbois, Pichonas-lòtjas (a las), Pichon Rombach, Pré George, Raleine (la), Rougigoutte, Sant-Michel, Santa-Barba, Sobache, Trajembach, Trachenbach, Verdadera-Còsta, Stimbach,

Aperçu du village de Sainte Croix-aux-Mines depuis la colline du Hajus

Sainte-Croix-aux-Mines (en allemand : Sankt-Kreuz-im-Leberthale) se trouve au milieu du Val d'Argent entre les villages de Lièpvre et de Sainte-Marie-aux-Mines. Le village est entouré de vallons et de collines. En venant de Lièpvre, sur la rive droite de la Liepvrette qui passe par le village se trouve les hameaux du Grand Rombach, du Petit Rombach et de la Stimbach. Sur la rive gauche il y a les hameaux de la Timbach, de Sobache et de Saint-Blaise qui est situé à la sortie ouest en direction de Sainte-Marie-aux-Mines. À Sainte-Croix-aux-Mines la Liepvrette est grossie par les ruisseaux venant de Saint-Blaise, du Petit et du Grand Rombach et de la Timbach.

Écarts et lieux-dits : Bois de Chaud Rain, Basse(la), Baligoutte, Berbuche, Borne, Borne-les-Fermes, Bougival, Bouille(la), Charain, Champgoutte, Champ Grégoire, Châmont (le), Chaume-de-Lusse (la), Chaume des poules, Chenat, Chêne-Sus, Casino (au), Croix de Surmely, Danigoutte, Faite, Goutte des Pommes, Grand mont, Grand-Sterpois, Grande Barthélémy, Grange des clous, Grâmont, les Halles, Harangoutte, Haut-Pré, Hennon, Haut-Pré, Eauvattes, Échéry, Envers, Froidegoutte, Grange-des-Clous, Goutte Martin, Goutte Saint-Blaise, Goutte du Prince, Goutte des Pommes, Goutte Saint-Blaise, Grand Rombach, Hénon, Hollé, Herrschaft, Harengoutte, Hury, Jaboumont, Lançoir, La Faine, Lamont, Lieu-Pierre, La Timbach, Laide-Basse, Marigoutte, Maison des moules, Marchal, Montgoutte, Montplaisir, Navegoutte, Pré du Baron, Pré Gréville, Pré de Lune, Pré-le-Renard, Pré Vareth, Pourasse (la), Saint-Blaise (Helmansgereuth), Surpense, Steinbach, Sobache, Navégoutte, Pierre-de-Lusse, Prisgoutte, Pré Maigrat, Petit Banbois, Petites-halles (aux), Petit Rombach, Pré George, Raleine (la), Rougigoutte, Saint-Michel, Sainte-Barbe, Sobache, Trajembach, Trachenbach, Vraie-Côte, Stimbach,


Fichièr:Santa Crotz-a las-Minas B 020.JPG
Percepcion del vilatge de Santa Crotz-a las-Minas dempuèi lo tuc del Hajus

Santa-Crotz-a las-Minas (n'alemand : Sankt-Kreuz-im-Leberthale) se tròba al mièg del Val de Sòus entre los pòbles de Lièpvre e de Sant-Ostal-a las-Minas. Lo vilatge a environat de vallons e de tucs. En venent de Lièpvre, sul marge drech de la Liepvrette #que passa pel pòble se tròba los caserius del Grand Rombach, del Pichon Rombach e de la Stimbach. Sul marge esquèrre i a los caserius de la Timbach, de Sobache e de Sant-Blaise #qu'a situat al sortit oèst en direccion de Sant-Ostal-a las-Minas. A Santa-Crotz-a las-Minas la Liepvrette es grossie per las ruisseaux en venent de Sant-Blaise, del Pichon e del Grand Rombach e de la Timbach.

Separacions e de luòcs-diches : Bòsc d'en Calent Rain, Bassa(la), Baligoutte, Berbuche, Hita, Limita-las-de Granjas, Bougival, Borisca(la), Charain, Champgoutte, Camp Grégoire, Châmont (çò), Chaume-de-Legiguèsse (la), Chaume de las galinas, Chenat, Roure-Sabuts, Casino (a lo), Crotz de Surmely, Danigoutte, Facha, Gota de las Pomas, Granda mont, Granda-Sterpois, Granda Barthélémy, Grange dels claus, Grâmont, las Lòtjas, Harangoutte, Anautit-Pré, Hennon, Anautit-Pré, Eauvattes, Échéry, Revés, Froidegoutte, Grange-de detlos-Claus, Gota Martin, Degota Sant-Blaise, Gota del Prince, Gota de las Pomas, Degota Sant-Blaise, Grand Rombach, Hénon, Hollé, Herrschaft, Harengoutte, Hury, Jaboumont, Lançoir, La Faine, Lamont, Luòc-Pierre, La Timbach, Laja-Bassa, Marigoutte, Ostal dels motlles, Marchal, Montgoutte, Montplaisir, Navegoutte, Pré del Baron, Pré Gréville, Pré de Luna, Pré-lo-Guèine, Pré Vareth, Pourasse (la), Sant-Blaise (Helmansgereuth), Surpense, Steinbach, Sobache, Navégoutte, Pèira-de-Legiguèsse, Prisgoutte, Pré Maigrat, Pichon Banbois, Pichonas-lòtjas (a las), Pichon Rombach, Pré George, Raleine (la), Rougigoutte, Sant-Michel, Santa-Barba, Sobache, Trajembach, Trachenbach, Verdadera-Còsta, Stimbach,

Aperçu du village de Sainte Croix-aux-Mines depuis la colline du Hajus

Sainte-Croix-aux-Mines (en allemand : Sankt-Kreuz-im-Leberthale) se trouve au milieu du Val d'Argent entre les villages de Lièpvre et de Sainte-Marie-aux-Mines. Le village est entouré de vallons et de collines. En venant de Lièpvre, sur la rive droite de la Liepvrette qui passe par le village se trouve les hameaux du Grand Rombach, du Petit Rombach et de la Stimbach. Sur la rive gauche il y a les hameaux de la Timbach, de Sobache et de Saint-Blaise qui est situé à la sortie ouest en direction de Sainte-Marie-aux-Mines. À Sainte-Croix-aux-Mines la Liepvrette est grossie par les ruisseaux venant de Saint-Blaise, du Petit et du Grand Rombach et de la Timbach.

Écarts et lieux-dits : Bois de Chaud Rain, Basse(la), Baligoutte, Berbuche, Borne, Borne-les-Fermes, Bougival, Bouille(la), Charain, Champgoutte, Champ Grégoire, Châmont (le), Chaume-de-Lusse (la), Chaume des poules, Chenat, Chêne-Sus, Casino (au), Croix de Surmely, Danigoutte, Faite, Goutte des Pommes, Grand mont, Grand-Sterpois, Grande Barthélémy, Grange des clous, Grâmont, les Halles, Harangoutte, Haut-Pré, Hennon, Haut-Pré, Eauvattes, Échéry, Envers, Froidegoutte, Grange-des-Clous, Goutte Martin, Goutte Saint-Blaise, Goutte du Prince, Goutte des Pommes, Goutte Saint-Blaise, Grand Rombach, Hénon, Hollé, Herrschaft, Harengoutte, Hury, Jaboumont, Lançoir, La Faine, Lamont, Lieu-Pierre, La Timbach, Laide-Basse, Marigoutte, Maison des moules, Marchal, Montgoutte, Montplaisir, Navegoutte, Pré du Baron, Pré Gréville, Pré de Lune, Pré-le-Renard, Pré Vareth, Pourasse (la), Saint-Blaise (Helmansgereuth), Surpense, Steinbach, Sobache, Navégoutte, Pierre-de-Lusse, Prisgoutte, Pré Maigrat, Petit Banbois, Petites-halles (aux), Petit Rombach, Pré George, Raleine (la), Rougigoutte, Saint-Michel, Sainte-Barbe, Sobache, Trajembach, Trachenbach, Vraie-Côte, Stimbach,

Istòria[modificar | modificar la font]

La denominacion de Santa-Crotz-a las-Minas a atribuit a fauta o a rason a l'existéncia d'una pichona crotz en pèira #que i auriá #èsser erigida al Sègle XI pels primièrs abitants d'aquel bourg #que se trobava a l'intrada del vallon del Grand Rombach. Cap de títol es pas totun vengut étayer aquela ipotèsi. Aquela pichona crotz i auriá pogudas servir de reposoir a las fraires de Échéry #que trabalhèron en las minas d'argents en las alentours. La primièra pròva escricha de l'existéncia d'aquel canton de tèrra a l'oèst de la Liepvrette a conegut mercés a una charte del pòrti de Lorraine Thierry, dicha lo Vaillant segonds fils héréditaire de Gérard de Alsace #qu'en l'an 1078 restituissi los #dire de Sant-Blaise al prieuré de Lièpvre[1]. Lo regna de Thierry #èsser fòrça bandejat, divèrses senhors reconeissián pas pas la siá autoritat. En 1073 se #amotinar contra lududes, mas aguèron vencut. El se appuya alavetz sul Glèisa e una part de la noblesa per sèire la siá autoritat. Mas los sieus anuèges lududi #venir sustot de lo sieu pròpri fraire Gérard #qu'èra un personatge ambiciós e colérique. Aimava aver-i pas recebut una part sufisenta de l'eiretatge de lo sieu paire mas lo pòrti refusa de transiger amb lududes. #Amassar una tropa d'aventuraires e #començar a estrossejar las campanhas. Per aver la patz, Thierry #abandonar a lo sieu fraire lo Comtat de Saintois, país fèrtil #que reagrupava divèrses pòbles. Gérard se #installar alavetz a Vaudémont e i #installar una fortalesa.

Una part del sector de la Timbach, mas egalament de Montplaisir aperteniá al Mièja Edat als ducs de Lorraine entre lo pòble de Santa-Crotz-a las-Minas e Musloch, un masatge caseriu de Lièpvre. S'i trobava sustot un étang. Una princessa de Vaudémont #que i aviá recebut aquel domeni dels ducs de Lorraine #donar aquela proprietat aital coma los terrens a la glèisa de Santa-Crotz-a las-Minas, #que los #vendre mai tard a particulars.

De tot temps una part del caseriu de Sant-Blaise a fach partida de Santa-Crotz-a las-Minas e l'autra mitat de Sant-Ostal-a las-Minas. Per çò qu'es de la segonda part del nom cap de dobte pas subsisteix doncas que proven de nombrosas minas de sòus e unes autres metals #qu'avián espetat a l'entorn del pòble.

Al Mièja Edat l'espleitacion de las vetas de sòus, e de houille a procurat de confortables d'intradas dins lo pòble de Santa-Crotz-a las-Minas fins a Modèl:La s-. A partir de 1784 es çò texil #que #prene la lèva amb la multiplicació de manufacturas de tissage e de filature de coton e de carda. En 1864 una via ferroviaire #que passa per la municipalitat désenclave la vallée. Una via ferrée en connectant Sélestat e Sant-Ostal-a las-Minas a realizat. De contunh en 1937 a inaugurat per Albert Lebrun lo tunèl de Sant-Ostal-a las-Minas en connectant la vallée amb Sant-Dié en permetent facilament de retre's fins a Nancy sens passar per Estrasburg. A transformat en 1976 per un tunèl viari. Mas a partir d'ans seissanta la crisi del texil @frapper de plen fouet la vallée #que vei partir de nombroses paraments vèrses d'unes autres destinations.

La dénomination de Sainte-Croix-aux-Mines est attribuée à tort ou à raison à l’existence d’une petite croix en pierre qui aurait été érigée au Sègle XI par les premiers habitants de ce bourg qui se trouvait à l'entrée du vallon du Grand Rombach. Aucun titre n'est cependant venu étayer cette hypothèse. Cette petite croix aurait pu servir de reposoir aux moines d'Échéry qui allaient travailler dans les mines d'argents dans les alentours. La première preuve écrite de l'existence de ce coin de terre à l'ouest de la Liepvrette nous est connue grâce à une charte du duc de Lorraine Thierry, dit le Vaillant second fils héréditaire de Gérard d'Alsace qui en l'année 1078 restitue les dîmes de Saint-Blaise au prieuré de Lièpvre[2]. Le règne de Thierry fut très agité, plusieurs seigneurs ne reconnaissaient pas son autorité. En 1073 ils se révoltèrent contre lui, mais furent vaincus. Il s'appuya alors sur l'Église et une partie de la noblesse pour asseoir son autorité. Mais ses ennuis lui vinrent surtout de son propre frère Gérard qui était un personnage ambitieux et colérique. Il estimait ne pas avoir reçu une part suffisante de l'héritage de son père mais le duc refusa de transiger avec lui. Il rassembla une troupe d’aventuriers et commença à ravager les campagnes. Pour avoir la paix, Thierry abandonna à son frère le Comté de Saintois, pays fertile qui regroupait plusieurs villages. Gérard s'installa alors à Vaudémont et y installa une forteresse.

Une partie du secteur de la Timbach, mais également de Montplaisir appartenait au Moyen Âge aux ducs de Lorraine entre le village de Sainte-Croix-aux-Mines et Musloch, un hameau de Lièpvre. On y trouvait notamment un étang. Une princesse de Vaudémont qui avait reçu ce domaine des ducs de Lorraine donna cette propriété ainsi que les terrains à l'église de Sainte-Croix-aux-Mines, qui les vendit plus tard à des particuliers.

De tout temps une partie du hameau de Saint-Blaise a fait partie de Sainte-Croix-aux-Mines et l'autre moitié de Sainte-Marie-aux-Mines. Quant à la deuxième partie du nom aucun doute ne subsiste puisqu'elle provient des nombreuses mines d'argent et autres métaux qui étaient exploitées autour du village.

Au Moyen Âge l'exploitation des filons d'argent, et de houille a procuré de confortables revenus au village de Sainte-Croix-aux-Mines jusqu'au Modèl:S-. À partir de 1784 c'est le textile qui prit la relève avec la multiplication de manufactures de tissage et de filature de coton et de laine. En 1864 une voie ferroviaire qui passe par la commune désenclave la vallée. Une voie ferrée reliant Sélestat et Sainte-Marie-aux-Mines est réalisée. Puis en 1937 est inauguré par Albert Lebrun le tunnel de Sainte-Marie-aux-Mines reliant la vallée avec Saint-Dié permettant aisément de se rendre jusqu’à Nancy sans passer par Strasbourg. Il est transformé en 1976 par un tunnel routier. Mais à partir des années soixante la crise du textile frappe de plein fouet la vallée qui voit partir de nombreux ménages vers d'autres destinations.


La denominacion de Santa-Crotz-a las-Minas a atribuit a fauta o a rason a l'existéncia d'una pichona crotz en pèira #que i auriá #èsser erigida al Sègle XI pels primièrs abitants d'aquel bourg #que se trobava a l'intrada del vallon del Grand Rombach. Cap de títol es pas totun vengut étayer aquela ipotèsi. Aquela pichona crotz i auriá pogudas servir de reposoir a las fraires de Échéry #que trabalhèron en las minas d'argents en las alentours. La primièra pròva escricha de l'existéncia d'aquel canton de tèrra a l'oèst de la Liepvrette a conegut mercés a una charte del pòrti de Lorraine Thierry, dicha lo Vaillant segonds fils héréditaire de Gérard de Alsace #qu'en l'an 1078 restituissi los #dire de Sant-Blaise al prieuré de Lièpvre[3]. Lo regna de Thierry #èsser fòrça bandejat, divèrses senhors reconeissián pas pas la siá autoritat. En 1073 se #amotinar contra lududes, mas aguèron vencut. El se appuya alavetz sul Glèisa e una part de la noblesa per sèire la siá autoritat. Mas los sieus anuèges lududi #venir sustot de lo sieu pròpri fraire Gérard #qu'èra un personatge ambiciós e colérique. Aimava aver-i pas recebut una part sufisenta de l'eiretatge de lo sieu paire mas lo pòrti refusa de transiger amb lududes. #Amassar una tropa d'aventuraires e #començar a estrossejar las campanhas. Per aver la patz, Thierry #abandonar a lo sieu fraire lo Comtat de Saintois, país fèrtil #que reagrupava divèrses pòbles. Gérard se #installar alavetz a Vaudémont e i #installar una fortalesa.

Una part del sector de la Timbach, mas egalament de Montplaisir aperteniá al Mièja Edat als ducs de Lorraine entre lo pòble de Santa-Crotz-a las-Minas e Musloch, un masatge caseriu de Lièpvre. S'i trobava sustot un étang. Una princessa de Vaudémont #que i aviá recebut aquel domeni dels ducs de Lorraine #donar aquela proprietat aital coma los terrens a la glèisa de Santa-Crotz-a las-Minas, #que los #vendre mai tard a particulars.

De tot temps una part del caseriu de Sant-Blaise a fach partida de Santa-Crotz-a las-Minas e l'autra mitat de Sant-Ostal-a las-Minas. Per çò qu'es de la segonda part del nom cap de dobte pas subsisteix doncas que proven de nombrosas minas de sòus e unes autres metals #qu'avián espetat a l'entorn del pòble.

Al Mièja Edat l'espleitacion de las vetas de sòus, e de houille a procurat de confortables d'intradas dins lo pòble de Santa-Crotz-a las-Minas fins a Modèl:La s-. A partir de 1784 es çò texil #que #prene la lèva amb la multiplicació de manufacturas de tissage e de filature de coton e de carda. En 1864 una via ferroviaire #que passa per la municipalitat désenclave la vallée. Una via ferrée en connectant Sélestat e Sant-Ostal-a las-Minas a realizat. De contunh en 1937 a inaugurat per Albert Lebrun lo tunèl de Sant-Ostal-a las-Minas en connectant la vallée amb Sant-Dié en permetent facilament de retre's fins a Nancy sens passar per Estrasburg. A transformat en 1976 per un tunèl viari. Mas a partir d'ans seissanta la crisi del texil @frapper de plen fouet la vallée #que vei partir de nombroses paraments vèrses d'unes autres destinations.

La dénomination de Sainte-Croix-aux-Mines est attribuée à tort ou à raison à l’existence d’une petite croix en pierre qui aurait été érigée au Sègle XI par les premiers habitants de ce bourg qui se trouvait à l'entrée du vallon du Grand Rombach. Aucun titre n'est cependant venu étayer cette hypothèse. Cette petite croix aurait pu servir de reposoir aux moines d'Échéry qui allaient travailler dans les mines d'argents dans les alentours. La première preuve écrite de l'existence de ce coin de terre à l'ouest de la Liepvrette nous est connue grâce à une charte du duc de Lorraine Thierry, dit le Vaillant second fils héréditaire de Gérard d'Alsace qui en l'année 1078 restitue les dîmes de Saint-Blaise au prieuré de Lièpvre[4]. Le règne de Thierry fut très agité, plusieurs seigneurs ne reconnaissaient pas son autorité. En 1073 ils se révoltèrent contre lui, mais furent vaincus. Il s'appuya alors sur l'Église et une partie de la noblesse pour asseoir son autorité. Mais ses ennuis lui vinrent surtout de son propre frère Gérard qui était un personnage ambitieux et colérique. Il estimait ne pas avoir reçu une part suffisante de l'héritage de son père mais le duc refusa de transiger avec lui. Il rassembla une troupe d’aventuriers et commença à ravager les campagnes. Pour avoir la paix, Thierry abandonna à son frère le Comté de Saintois, pays fertile qui regroupait plusieurs villages. Gérard s'installa alors à Vaudémont et y installa une forteresse.

Une partie du secteur de la Timbach, mais également de Montplaisir appartenait au Moyen Âge aux ducs de Lorraine entre le village de Sainte-Croix-aux-Mines et Musloch, un hameau de Lièpvre. On y trouvait notamment un étang. Une princesse de Vaudémont qui avait reçu ce domaine des ducs de Lorraine donna cette propriété ainsi que les terrains à l'église de Sainte-Croix-aux-Mines, qui les vendit plus tard à des particuliers.

De tout temps une partie du hameau de Saint-Blaise a fait partie de Sainte-Croix-aux-Mines et l'autre moitié de Sainte-Marie-aux-Mines. Quant à la deuxième partie du nom aucun doute ne subsiste puisqu'elle provient des nombreuses mines d'argent et autres métaux qui étaient exploitées autour du village.

Au Moyen Âge l'exploitation des filons d'argent, et de houille a procuré de confortables revenus au village de Sainte-Croix-aux-Mines jusqu'au Modèl:S-. À partir de 1784 c'est le textile qui prit la relève avec la multiplication de manufactures de tissage et de filature de coton et de laine. En 1864 une voie ferroviaire qui passe par la commune désenclave la vallée. Une voie ferrée reliant Sélestat et Sainte-Marie-aux-Mines est réalisée. Puis en 1937 est inauguré par Albert Lebrun le tunnel de Sainte-Marie-aux-Mines reliant la vallée avec Saint-Dié permettant aisément de se rendre jusqu’à Nancy sans passer par Strasbourg. Il est transformé en 1976 par un tunnel routier. Mais à partir des années soixante la crise du textile frappe de plein fouet la vallée qui voit partir de nombreux ménages vers d'autres destinations.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Agnès Henrichs    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 1997, totala: 2025
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 079 2 126 2 279 2 717 3 262 3 595 3 625 3 582 3 657
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 480 3 651 3 810 3 541 3 499 3 439 3 439 3 549 3 475
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 598 3 682 3 602 3 185 3 082 3 039 3 247 2 661 2 471
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 399
2 261
2 332
2 010
1 932
2 035
2 049
2 073
2 066
2009 2010
2 031
2 061
1 997
2 025

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Archiu de Meurthe-e-Moselle G 393/1 - Aquel acte es totun fòrtament suspectat.
  2. Archives de Meurthe-et-Moselle G 393/1 - Cet acte est cependant fortement suspecté.
  3. Archiu de Meurthe-e-Moselle G 393/1 - Aquel acte es totun fòrtament suspectat.
  4. Archives de Meurthe-et-Moselle G 393/1 - Cet acte est cependant fortement suspecté.