Grandvillars

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Grandvillars
Grandvillars

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Grandvillars, Mairie.jpg|center|280px|link=|border]]
La comuna
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 33′ 00″ N, 6° 58′ 00″ E
Superfícia 15,17 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
413 m
339 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
90
Territòri de Belfòrt Armas del Territòri de Belfòrt
Arrondiment Belfort
Canton Grandvillars (capluòc)
Intercom
249000241
du Sud Territoire
Cònsol Christian Rayot (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Grandvellais, Grandvellaises (en francés)
Còde postal 90600
Còde INSEE 90053
http://www.grandvillars.fr/

Grandvillars es una comuna francesa, situada dins lo departament del Territòri de Belfòrt e la region de la Franca Comtat.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La vila, #que reagrupava 3 114 abitants al recensement de 2006, a situat sus la rota nacionala RN19 e la via ferrée en connectant Belfòrt a Delle e a la Soïssa tota prèpa. A adaigat per un afluent del Doubs, lo Allaine. La siá superficie es de 1517 a.

Tèxte originau de l'article francés

La ville, qui regroupait 3 114 habitants au recensement de 2006, est située sur la route nationale RN19 et la voie ferrée reliant Belfort à Delle et à la Suisse toute proche. Elle est arrosée par un affluent du Doubs, l'Allaine. Sa superficie est de 1517 ha.


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Un solar a Grandvillars

A l'epòca romaine, Grandvillars èra ja un luòc de passatge viscut doncas qu'un embrancament de la via romaine Mandeure-Augst e en connectant Bourogne a Delle traversava lo sieu territòri. Un establiment gallo-romain i auriá quitament ocupat lo luòc ont la vila s'es desvolopada se se'n crei los vestigis trobats cap a 1850. Se tròba mencion del nom del vilatge en 1147 en lo cas de las capèlas de Sant-Ostal e de Santa-Ursanne #que possedissiá lo prieuré de Lanthenans.

La i aguèt signat a Grandvillars lo tractat de patz réconciliant lo comte Frédéric II de Ferrette e lo comte Richard III de Montbéliard. Lo fief de Grandvillars #èsser de contunh l'objècte d'un litige entre Renaud de Bourgogne, comte de Montbéliard e l'avesque de Bâle. Différend #Que dégénéra en conflicte quand Renaud s'i aguèt atacat a las possessions de la évêché. L'emperaire Rodolphe de Habsbourg li calguèt intervenir per portar lo comte de Montbéliard a la rason. Lo fief de Grandvillars #èsser aital partejat entre lo évêché e Henri de Grandvillars, vassal del comte de Montbéliard. Es a aquela epòca que lo bourg i aguèt fortificat e lo castèl bastit.

Qualques mans de Jeanne de Montbéliard, comtesse de Ferrette, Grandvillars #passar en 1347 a Ursule, segonda filha de Jeanne e de Ulrich III de Ferrette. Se tròba de contunh un Guillaume de contunh un Thiébaut, sires de Grandvillars. En 1444 çò bourg #èsser dévasté pels Écorcheurs. Après 1648, Grandvillars, vengut francés, es çò cap de-luòc d'una comuna reagrupant egalament Thiancourt e Morvillars.

La familha dels ancians barons de Grandvillars i aguèt pas descendent dirècte. Una branca cadette de la familha s'i èra installat a Delémont en Soïssa e #donar de divèrses notables coma François Conrad de Grandvillers, chevalier de tribunal e cap de bailli de Sant-Ursanne, Sant-Imier e del Ajoie. Lo Sègle XVIII viu l'expansion de la familha en la region de Bâle, #que los membres n'aguèron conegut jos divèrses noms tales que Granwiller e Grauwiler. Es a aquela epòca #que i auriá #èsser destruit lo castèl féodal. A la siá localizacion i aguèt bastit cap a 1787 suls plànols del architecte Jean-Baptiste Kléber, lo futur general del Primièr Empèri, un castèl (veire fòto) vendut cossí plan nacional a la Revolucion.

En 1828, l'industrial Jean-Baptiste Migeon i installa una fabrica de visserie. L'indústria, #que se #desvolopar en lo corrent Modèl:Del XIXe sègle, #provocar un aument net de la populacion #que #passar de 761 abitants en 1803 a 1954 en 1872. L'arribada de nombrós Alsaciens en fugent la germanisation de la siá província #portar a 3072 lo nombre d'abitants en 1911. La via ferrée e l'estacion an #èsser meses en servici lo 29 de junh de 1868.

En los ans 1980, Grandvillars a conegut de realas dificultats economicas amb la supression de 600 trabalhs industriales al continuament de la demolicion de la fabrica del Molin, de la clausura dels establiments Châtel e de l'estancada de divèrsas activitats sul luòc de la fabrica de las Forges. Cela s'es tradusit per una pèrda de 450 abitants al recensement de 1989.

Tèxte originau de l'article francés
Un manoir à Grandvillars

À l'époque romaine, Grandvillars était déjà un lieu de passage habité puisqu'un embranchement de la voie romaine Mandeure-Augst et reliant Bourogne à Delle traversait son territoire. Un établissement gallo-romain aurait même occupé le lieu où la ville s'est développée si l'on en croit les vestiges retrouvés vers 1850. On trouve mention du nom du village en 1147 à propos des chapelles de Sainte-Marie et de Sainte-Ursanne que possédait le prieuré de Lanthenans.

Le fut signé à Grandvillars le traité de paix réconciliant le comte Frédéric II de Ferrette et le comte Richard III de Montbéliard. Le fief de Grandvillars fut ensuite l'objet d'un litige entre Renaud de Bourgogne, comte de Montbéliard et l'évêque de Bâle. Différend qui dégénéra en conflit quand Renaud se fut attaqué aux possessions de l'évêché. L'empereur Rodolphe de Habsbourg dut intervenir pour ramener le comte de Montbéliard à la raison. Le fief de Grandvillars fut ainsi partagé entre l'évêché et Henri de Grandvillars, vassal du comte de Montbéliard. C'est à cette époque que le bourg fut fortifié et le château construit.

Des mains de Jeanne de Montbéliard, comtesse de Ferrette, Grandvillars passa en 1347 à Ursule, seconde fille de Jeanne et de Ulrich III de Ferrette. On trouve ensuite un Guillaume puis un Thiébaut, sires de Grandvillars. En 1444 le bourg fut dévasté par les Écorcheurs. Après 1648, Grandvillars, devenu français, est le chef-lieu d'une mairie regroupant également Thiancourt et Morvillars.

La famille des anciens barons de Grandvillars n'eut pas de descendant direct. Une branche cadette de la famille s’était installée à Delémont en Suisse et donna plusieurs notables comme François Conrad de Grandvillers, chevalier de cour et chef bailli de Saint-Ursanne, Saint-Imier et de l’Ajoie. Le Sègle XVIII vit l'expansion de la famille dans la région de Bâle, dont les membres furent connus sous divers noms tels que Granwiller et Grauwiler. C'est à cette époque qu'aurait été détruit le château féodal. À son emplacement fut construit vers 1787 sur les plans de l'architecte Jean-Baptiste Kléber, le futur général du Premier Empire, un château (voir photo) vendu comme bien national à la Révolution.

En 1828, l'industriel Jean-Baptiste Migeon y installe une fabrique de visserie. L'industrie, qui se développa dans le courant du sègle XIX, provoqua une augmentation nette de la population qui passa de 761 habitants en 1803 à 1954 en 1872. L'arrivée de nombreux Alsaciens fuyant la germanisation de leur province porta à 3072 le nombre d'habitants en 1911. La voie ferrée et la gare ont été mis en service le 29 juin 1868.

Dans les années 1980, Grandvillars a connu de réelles difficultés économiques avec la suppression de 600 emplois industriels à la suite de la démolition de l’usine du Moulin, de la fermeture des établissements Châtel et de l’arrêt de plusieurs activités sur le site de l’usine des Forges. Cela s’est traduit par une perte de 450 habitants au recensement de 1989.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Christian Rayot    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
790 780 859 961 1 049 1 264 1 531 1 675 1 654

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 870 1 958 2 026 1 954 2 272 2 177 2 184 2 376 2 439

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 720 2 969 3 072 2 994 3 146 2 931 2 823 2 607 2 798

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 961
3 101
3 231
3 048
2 874
2 963
3 114
3 139
3 126
2009 2010
3 122
3 174
3 049
3 106
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]