Chaudon e Noranta

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of Occitania (with star).svg Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg

Chaudon e Noranta
Chaudon-Norante

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
Blason Chaudon Norante.svg
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 43° 58′ 49″ N, 6° 18′ 46″ E
Superfícia 37,48 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
1 612 m
700 m
628 m
Geografia politica
País Provença Armas de Provença
Estat Bandièra de França França
Region
93
Provença Aups e Còsta d'Azur
Departament
4
Aups d'Auta Provença Armas dau Departament deis Aups d'Auta Provença
Arrondiment
[[Modèl:Nmafr|]]
Dinha
Canton
0405
Barrema
Intercom
240400382
du Moyen Verdon
Cònsol Marcel Imbert
(2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 04330
Còde INSEE 04055

Chaudon e Noranta (oficialament en francés Chaudon-Norante) es una comuna provençala situada dins lo departament deis Aups d'Auta Provença e la region de Provença-Aups-Còsta d'Azur.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo vilatge a situat a 666 m d'altitud[1].

La municipalitat a banhat pel Asse de Senez, #que recep las aigas de las Asses de Moriez e de Clumanc. S'estend, sul marge esquèrre de la Asse, sul massís del Montdenier.

La municipalitat a traversat per la expedís Napoleon (rota nacionala), en s'escartant del passatge de l'Emperaire, #que vendiá de Barrême per Sant-Jacques e a contunhat pel caulet de Corobin.

Lo tren de la linha de Niça a Digna s'artura a l'estacion de Chaudon e Noranta, en la vallée dejós dels dos pòbles[2] ; una autra estancada facultativa se tròba totjorn en la vallée de la Asse, jol nom del Pél-Majastres.

Tèxte originau de l'article francés

Le village est situé à 666 m d’altitude[1].

La commune est baignée par l’Asse de Senez, qui reçoit les eaux des Asses de Moriez et de Clumanc. Elle s’étend, sur la rive gauche de l’Asse, sur le massif du Montdenier.

La commune est traversée par la route Napoléon (route nationale), en s’écartant du passage de l’Empereur, qui venait de Barrême par Saint-Jacques et a continué par le col de Corobin.

Le train de la ligne de Nice à Digne s’arrête à la gare de Chaudon e Noranta, dans la vallée en dessous des deux villages[2] ; un autre arrêt facultatif se trouve toujours dans la vallée de l’Asse, sous le nom du Poil-Majastres.


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Dels luòcs préhistoriques an #èsser localizats sul territòri de la comuna[3].

Una estatua de bronze d'epòca gallo-romaine a #èsser amassada a Norante[4] e dels cavòts gallo-romaines pondudas al jorn al cementèri de Chaudon[3]. La comunitat de Chaudon a soslinhat per las primièras fes al començament del Sègle XII : Plànol-de-Cauda èra ja existenta[3]. La glèisa levava del capítol de la catedrala de Senez[3]. La comunitat de Norante lududes a ligat a la Mièja Edat (mas constituissi brièvement una municipalitat al començament de la Revolucion, fins en 1794)[5]. En 1342, las doas comunitats an ligat a la viguerie de Castellane pel comte de Provence[6]. Passan de contunh en la viguerie de Barrême[3].

La comunitat de Bédejun correspond a l'actuala masatge de la Clappe. A nomenat Bèc de Jun en 1248[3]. La municipalitat a ligat a Chaudon e Noranta en 1908, la notícia comuna pren lo nom de Chaudon-Bédejun (1908-1919) abans de venir Chaudon-Norante[5]. L'anciana rota reiala passava per Bédejun[1]. A la vespra de la Revolucion francesa, existissiá tres fiefs sul territòri de l'actuala municipalitat, un per cada vilatge : los fiefs de Bédejun, Chaudon e Norante (d'après l'estat de afflorinement de 1783)[7].

Pendent la Revolucion, la municipalitat de Bédejun e aquela de Chaudon comptan caduna una societat patriotique, creadas totas doas après la fin de 1792[8]. Los vicari de Norante e de Chaudon prestan tot dos serment a la constitucion civila del clergé[9].

En lo moment dels #Cent-Jorns, Napoleon a traversat la municipalitat e s'es arturat a la Clappe[1].

Lo tròç de la linha dels camins de fèrre de Provence, actiu de Digne a Sant-André-los-Alpes a mes en circulacion a partir del 15 de mai 1892[10]. Lo tunèl de la Tusta a acabat en 1903, e la totalitat de la linha entre Sant-André e Niça a inaugurat del 5 al 7 d'agost 1911 en preséncia de Victor Augagneur, ministra dels Trabalhs Publics[10].

Tèxte originau de l'article francés

Des sites préhistoriques ont été localisés sur le territoire de la commune[3].

Une statue de bronze d’époque gallo-romaine a été retrouvée à Norante[4] et des tombes gallo-romaines mises au jour au cimetière de Chaudon[3]. La communauté de Chaudon est signalée pour la première fois au début du Sègle XII : Plan-de-Chaude était déjà existant[3]. L’église relevait du chapitre de la cathédrale de Senez[3]. La communauté de Norante lui est rattachée au Moyen Âge (mais constitue brièvement une commune au début de la Révolution, jusqu’en 1794)[5]. En 1342, les deux communautés sont rattachées à la viguerie de Castellane par le comte de Provence[6]. Elles passent ensuite dans la viguerie de Barrême[3].

La communauté de Bédejun correspond à l’actuel hameau de la Clappe. Elle est nommée Bec de Jun en 1248[3]. La commune est rattachée à Chaudon e Noranta en 1908, la nouvelle commune prend le nom de Chaudon-Bédejun (1908-1919) avant de devenir Chaudon-Norante[5]. L'ancienne route royale passait par Bédejun[1]. À la veille de la Révolution française, il existait trois fiefs sur le territoire de l’actuelle commune, un pour chaque village : les fiefs de Bédejun, Chaudon et Norante (d’après l’état d’afflorinement de 1783)[7].

Durant la Révolution, la commune de Bédejun et celle de Chaudon comptent chacune une société patriotique, créées toutes deux après la fin de 1792[8]. Les vicaire de Norante et de Chaudon prêtent tout deux serment à la constitution civile du clergé[9].

Lors des Cent-Jours, Napoléon a traversé la commune et s’est arrêté à la Clappe[1].

Le tronçon de la ligne des chemins de fer de Provence, allant de Digne à Saint-André-les-Alpes est mis en circulation à partir du 15 mai 1892[10]. Le tunnel de la Colle est achevé en 1903, et la totalité de la ligne entre Saint-André et Nice est inaugurée du 5 au 7 août 1911 en présence de Victor Augagneur, ministre des Travaux Publics[10].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Marcel Imbert    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
477 523 542 564 600 671 651 612 558
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
505 504 463 428 410 383 403 724 356
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
321 320 296 231 194 154 163 135 109
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
105
90
72
76
101
129
145
147
144
2009 2010
145
147
156
157
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas e referéncias[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas La_Torre.
  2. 2,0 et 2,1 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas train.
  3. 3,00, 3,01, 3,02, 3,03, 3,04, 3,05, 3,06, 3,07, 3,08, 3,09, 3,10 et 3,11 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas archeo-provence.
  4. 4,0 et 4,1 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas Collier31.
  5. 5,0, 5,1, 5,2 et 5,3 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas Cassini.
  6. 6,0 et 6,1 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas histo_sous-pref.
  7. 7,0 et 7,1 Édouard Baratier e Ernest Hildesheimer, « Los fiefs provençaux a la XVIIIen sègle », mapa 111 e comentari in Baratier, Duby & Hildesheimer, op. cit. Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « AHP-c111 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  8. 8,0 et 8,1 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas club.
  9. 9,0 et 9,1 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas cruvellier.
  10. 10,0, 10,1, 10,2 et 10,3 Error de citacion : Balisa <ref> incorrècta ; pas de tèxte per las referéncias nomenadas pref-train.